Le mécénat et les fondations d’entreprises en France

B. Les fondations d’entreprises

a. Définition et objectifs

En France, il existe environ 1600 fondations, tout statut confondu. Selon la loi du 23 juillet 1987 sur le développement du mécénat, la fondation est « l’acte par lesquels une ou plusieurs personnes physique ou morales décident l’affectation irrévocable de biens, de droits ou ressources à la réalisation d’une œuvre d’intérêt général et à but non lucratif ». Cette définition est générique mais il existe en France sept statuts différents de fondations : trois statuts sont génériques et les quatre autres sont spécialisés dont le fond de dotation qui est le statut le plus récent créé par loi du 4 mai 2008.

Tout d’abord, il y a les fondations reconnues d’utilité publique (FRUP). Cette forme de fondation est reconnue comme la plus pérenne notamment du fait de l’exigence requise en matière de fonctionnement. Pour exister, une FRUP doit être reconnue d’utilité publique par le Ministère de l’Intérieur sur l’avis du Conseil d’Etat concernant la viabilité du projet en termes de budget. Puis, la création est confirmée par décret. Sur une centaine en France, on peut citer la Fondation de France qui collecte et redistribue des fonds pour soutenir des projets grâce à l’aide des donations, des dons en ligne, des projets de mécénat. Elle agit principalement dans trois domaines: l’aide aux personnes vulnérables, le développement de la connaissance et l’environnement. C’est une structure indépendante et privée qui ne Continue reading


La construction de l’étiquette “idéale” de bouteille de vin

2. La construction de l’étiquette « idéale »

L’échelle de préférence a permis d’analyser ce qu’il va falloir mettre en avant au niveau de l’étiquette. Le graphisme arrivant en troisième place, il est important de connaître certains goûts des nouveaux consommateurs. C’est pourquoi une deuxième enquête a été réalisée après le premier questionnaire par des entretiens semi-directifs. La construction des étiquettes a été conçue en se servant de certaines étiquettes utilisées lors du mémoire et de l’échelle de préférence.

Les étiquettes sont divisées en catégorie blanc et rouge. Mais sans le dire aux répondants, il y a une division sous-jacente. Deux des étiquettes sont des extrêmes une très classique de blanc et une très moderne de rouge des bouteilles.

Les deux autres sont plutôt modérés. Une est plutôt assumée moderne avec un esprit assez nostalgique (donc classique) de blanc et l’autre garde les signes traditionnels avec une touche de modernité de rouge. Les interrogés ont tous préféré les étiquettes classiques à 75% d’entre eux car elles semblaient plus clairs, simples et cohérentes par rapport à la boisson vin.

La construction de l’étiquette « idéale »

L’étiquette moderne ci-contre n’a été absolument pas appréciée par les consommateurs. L’écriture se confondrait trop avec la photographie, elle est qualifiée de « bordélique ». Elle est donc peu lisible pour les consommateurs.

Mais au-delà du problème graphique qui tient à l’inventeur de cette Continue reading

Le jeune consommateur et le choix de vin : étiquettes des bouteilles

C. Le choix du jeune consommateur au niveau des étiquettes : entre échelle de préférence et étiquette « idéale »

Le jeune consommateur établit des choix entre les bouteilles de vin qui démontrent certaines préférences sur les mentions des bouteilles. Ces choix sont conditionnés par beaucoup de phénomènes comme l’habitude, l’inconscient, la tradition, la rassurance etc…

Ces préférences indiquent alors une hiérarchie entre les indications d’étiquettes que nous avons analysées tout au long du devoir. Nous avons vu que certaines étaient totalement laissées pour compte alors que d’autres étaient sur appréciées pour des raisons souvent factices.

Mais au-delà des explications, le vigneron doit se concentrer sur certaines indications et doit le faire bien. Il doit comprendre que l’étiquette est le moyen de communication à privilégier. Il faut donc établir une échelle de préférence des consommateurs sur ces mentions pour simplifier la lecture de cette étude (1). De plus, le visuel a de l’importance c’est pourquoi tenter la construction de l’étiquette « idéale » permettrait un rendu instructif (2).

1. L’établissement d’une échelle de préférence

Une échelle de préférence permet de trouver facilement les points attirants chez le jeune consommateur. Nous avons vu ce qui était important ou non. Mais il faut évidemment décrire une hiérarchie entre les différentes mentions.

Une telle chose a déjà été construite au niveau des consommateurs en Israël. Continue reading


Les tendances marketing au niveau du contenant entier de vin

2. Les nouvelles tendances marketing au niveau du contenant entier

Au niveau des différences de packaging, les vignerons cherchent des nouvelles voies pour accompagner ces nouvelles étiquettes et tendances. Ces nouveautés ont l’objectif de choquer et de proposer des nouveaux moments de consommation.

Les habitudes alimentaires étant transformées, il faut donc ouvrir des opportunités au vin pour qu’il se développe. Les jeunes sont disponibles à essayer de nouvelles choses. Ils deviennent alors l’objectif de ces innovations.

Par exemple, on peut voir des bouchons en plastiques ou à vis sur des bouteilles modernes. Ces essais marchent très bien chez les consommateurs aux Etats-Unis et au Royaume-Uni mais en France, il est associé directement à La Villageoise, vin très bas de gamme. Ainsi, nous ne nous attarderons pas sur ces nouveautés qui n’apportent pas de réelles opportunités pour le consommateur français.

La maison Boisset a, en partenariat avec Tetrapack, créé une brique appelée ePod comme contenant de vin. Elle contient du chardonnay, du merlot et du pinot noir de millésime 2005. De plus, au niveau des signes, la bouteille reprend des couleurs flashy, orange, rose et vert. Elle adopte comme emblème un petit lapin noir pour un vin dénommé French Rabbit.

Figure 26 : vin Tetrapack.
vin Tetrapack
Source : http://www.frenchrabbit.com/ visité le 28/04/2011

Cette bouteille est dédiée à un vin peu cher mais avec une politique écologique derrière : e étant le Continue reading

Nouvelles tendances vinicoles adaptées aux besoins des jeunes

B. Les nouvelles tendances vinicoles adaptées aux besoins des jeunes adultes ?

«Le vin souffre d’une image de produit compliqué et cher auprès des jeunes. Or, il doit y a avoir des vins pour les grandes occasions mais aussi des vins plus funs », indique Charles Perrin, qui vient de lancer la marque éponyme139.

Au niveau des linéaires, les vins respectent facilement les mêmes codes et on peut y voir une certaine homogénéité entre des vins de même région. Ainsi, sortir des usages, trouver d’autres règles et associations permet de se faire remarquer mais aussi trouver de nouveaux clients qui n’étaient pas attirer auparavant, comme les jeunes adultes.

Ces nouveaux packagings ont du mal à percer et à se faire une place dans nos rayons français. Catherine Viot dans Challenges140 a rappelé que «les dernières innovations un peu osées, comme le vin pour les jeunes, au packaging fluo, e-Motif, n’ont pas fonctionné».

Comme nous l’avons rappelé plus haut, les jeunes sont très traditionnels. C’est pourquoi il est difficile de « passer du coq à l’âne » en matière de vin. Il y a souvent certaines modifications modernes légères.

Ces nouvelles tendances peuvent se retrouver alors au niveau de l’étiquette en elle-même en jouant sur les codes traditionnels (1). Mais aussi sur des nouveaux contenants pour attirer des jeunes consommateurs et créer des nouveaux moments de consommation (2).

1. Les nouvelles tendances marketing de l’étiquette

Au niveau du contenu de Continue reading

De l’importance du packaging pour les jeunes dans le milieu du vin

2. De l’importance du packaging pour les jeunes adultes

George Perec132 expliquait que l’étiquette est un objet « infra-ordinaire ». Il s’agit d’un objet vu et non lu. Il s’agit d’un objet de sens qui permet un apprentissage et une accessibilité à ce monde du vin. L’étiquette a donc une importance primordiale bien qu’elle ait un « fonctionnement incertain ».

En effet, la volonté du vigneron d’évoquer un sens et des valeurs particulières peut ne pas être visible ou comprise sur l’étiquette. L’étiquette a un intérêt primordial car elle doit établir la liaison entre la boisson et la qualité attendue avec le packaging montré mais muet sur cette qualité. Ainsi, l’étiquette doit montrer au mieux le niveau de positionnement de la bouteille.

Il faut rappeler que le choix est difficile à effectuer dans un rayon de supermarché surtout que 58% des acheteurs n’ont pas d’idée précise en arrivant devant le rayon133. Le choix est alors surtout reporté sur le packaging pour 43% des consommateurs. L’émotion qu’a procurée l’étiquette est le premier facteur de décision. Ainsi, le consommateur se trouve très fortement impliquer au niveau personnel.

132 Citation dans « L’étiquette des vins : analyse d’un objet ordinaire », Yves Jeanneret Emmanuël Souchier, Communication et langages n°121 3ème trimestre 1999 p 72-85
133 « The role of packaging in marketing communication : an explorative study of the Italian wine business » Patrizia de Luca, Pierpaolo Penco, 3rd Continue reading