Le tourisme

On Top

Les récents articles

Le projet Tinja

Description des projets touristiques: Emaar Tanger

Description des projets touristiques: Emaar Tanger

Chapitre I- Description et parcours des projets :

I- description

1- types de projets

Il existe deux sortes de projets les conventionnés et les non conventionnes

Les projets conventionnés : ou le coût est de 200.000.000 dh ou plus

Les projets non conventionnés : ou le coût ne dépasse pas les 200.000.000 dh

2- types de terrain

Les projets sont réalisées sur des terrains privés ou sur des terrains appartenant a l’état

– terrains privées

Des terrain qui appartiennent a des personnes physique ou morale, et dont les conditions d’acquisition dépend étroitement des propriétés.

– terrains appartenant a l’état

Il existe 4 statuts :

  1. Domaine privé de l’état, tutté par le finance
  2. Domaine collectif, tutté par le ministère de l’intérieur plus exactement la DAR (direction des affaires rurales )
  3. Domaine des eaux et forets, tutté par le commissariat d’eaux et forets
  4. Domaine maritime , tutté par le ministère de l’équipement

II- Parcours :

Il est déposé auprès de la commune rurale ou urbaine (quelque soit le type de projet), pour autorisation de construction et d’acheminement a la délégation et au membres de tourisme.

Organigramme de la DAI

La promotion de l’investissement touristique

3- Les instances institutionnelles chargées de la promotion de l’investissement touristique au Maroc :
Il est à souligner que le dispositif institutionnel pour la promotion de l’investissement touristique est constitué de deux types de structures : des structures dotées d’une mission horizontale de promotion de l’investissement dans les différents secteurs de l’activité économique au niveau national, et des structures sectorielles chargées de gérer et de promouvoir l’investissement uniquement pour l’activité touristique.

a- Structures chargées de missions horizontales :

* Le centre d’accueil et d’orientation des investisseurs (CAOI) :

Institué par décret royal1 n° 420- 67 du 29 Décembre 1967, ce centre est chargé de promouvoir l’investissement au Maroc.
Pour ce faire, le CAOI dispose de 4 fonctions principales :

  1. 1- la fonction d’information se traduisant par la collecte et la diffusion de toutes les données économiques, statistiques, techniques susceptibles d’intéresser les investisseurs et afférentes à la conjoncture marocaine et ses perspectives de développement.
  2. 2- l’orientation des investisseurs.
  3. 3- la coordination de l’action des services administratifs
  4. 4- l’étude de rentabilité jointe à l’habilité de proposer les aménagements, notamment au niveau des avantages à caractère fiscal.
Structure des Centres Régionaux d'Investissement

Développement des investissements touristiques au Maroc

Développement des investissements touristiques au Maroc

II – Evolution de la stratégie de développement des investissements touristiques au Maroc :

Le secteur touristique a bénéficié dès le lendemain de l’indépendance, d’un intérêt particulier de la part des pouvoirs publics, qui lui ont réservé une place de choix dans les plans successifs de développement économique et social
Le choix du tourisme en tant que secteur prioritaire de la politique de développement national n’est pas fortuit, il s’expliquerait par la nécessité de se procurer des ressources en devises pour le financement de la croissance économique et la recherche de l’équilibre social par la promotion de l’emploi.
Cette orientation stratégique est attribuable à la combinaison de différents facteurs liés principalement aux potentialités naturelles que recèle le Maroc, sa richesse culturelle, ainsi qu’à l’importance socio- économique du tourisme pour l’Etat.
En effet, le tourisme a été considéré par les pouvoirs publics comme étant un secteur prioritaire de l’économie nationale depuis 1965, coïncidant avec la date de l’institution du Ministère du tourisme comme entité à part

Charte de l’investissement au Maroc : Définition et étude

Charte de l’investissement au Maroc : Définition et étude
Investir au Maroc – Chapitre III :
Le Royaume a développé une stratégie d’attraction des investissements étrangers qui repose sur trois volets principaux ; un cadre institutionnel et légal plus incitatif vis – à- vis des investisseurs internationaux.
Trois libertés fondamentales ont été soulignées ; le droit d’investir, le droit de transférer les bénéfices et le droit de transférer les produits de cession sous certaines conditions.les investisseurs n’ont pas à obtenir d’agrément préalable.
Tous les secteurs d’activité sont ouverts à l’investissement étranger à l’exception de l’agriculture.
Les investisseurs sur les places financières offshore, dans les zones franches d’exportation ou dans le secteur des hydrocarbures font eux aussi l’objet de réglementations spécifiques.
Enfin, l’acquisition des terres agricoles par les investisseurs étrangers est interdite, les investisseurs étranger peuvent cependant louer les terres, à des baux à long terme.

I- La charte de l’investissement :

1- Définition:

La charte d’investissement est un nouveau

Le volet investissement dans l’accord cadre _ Secteur touristique

Le volet investissement dans l’accord cadre – Chapitre II:

PRESENTATION DE L’ACCORD CADRE

1- Vision 2010 et investissements
Les parties conviennent de l’impérieuse nécessité d’effectuer une programmation stratégique dans le temps et l’espace des investissements nécessaires à la réalisation de la vision 2010, qui soit en cohérence avec le modèle de stimulation global et le programme de développement des nouvelles capacités hôteliers qui en résultera notamment. A cet égard, les parties s’accordent sur l’estimation préliminaire suivante de ces investissements :
Premièrement, la création d’un certain nombre de travaux d’infrastructures (aménagements hors- site des nouvelle stations stations balnéaires, assainissement distribution d’eau et électricité, infrastructures de communication et d’accueils aux frontières) est évaluée en première approximation à une quinzaine de milliards Dh.
Deuxièmement, selon les premières approximations disponibles, l’aménagement in- site et le développement des nouvelles stations balnéaires nécessiteraient un investissement de l’ordre de 15

Le Tourisme au Maroc : atouts, potentialités, et indicateurs

L’investissement touristique au Maroc – Deuxième partie :

Introduction
De nos jours, il est communément admis que l’industrie touristique a un impact économique, social, culturel et environnemental de plus en plus marqué, et l’expansion continue du tourisme et des activités qui en découlent se répercute de diverses manières sur le processus de développement durable.
En effet, l’Organisation Mondiale du Tourisme affirme que l’essor considérable du tourisme au cours des cinquante dernières années constitue l’un des phénomènes économiques et sociaux les plus remarquables de cette période. Son rythme de croissance soutenue d’environ 7 % a été plus rapide comparé aux autres secteurs économiques traditionnels comme l’industrie lourde, le secteur de l’automobile, l’agriculture, la pétrochimie…
Aussi, le secteur du tourisme est- il considéré comme un puissant catalyseur du progrès économique de nombreux pays, où il favorise la création d’emplois, encourage la diversification économique et accroît les rentées en devises.
Au Maroc, Le secteur touristique jouit d’une place prépondérante

L’information pour la prise de décision d’investissement touristique

II – l’information pour la prise de décision d’investissement :

Depuis toujours, les hommes d’affaires se sont surtout attachés à gérer l’argent, les biens et les hommes. Moins d’attention a été accordée à la cinquième source- clé qu’est l’information, alors que cette denrée rare est d’une grande utilité dans la prise de décision d’investissement, du fait qu’elle constitue le moyen primordial pour cerner le facteur de risque afférent au monde des affaires imperceptible.
En effet, la décision d’investissement est « l’effet de facteurs ayant leur racine dans les structures environnantes, et également dans les structures mentales des dirigeants »1
Par conséquent la décision d’investir trouve ses fondements dans deux dimensions distinctes : la première dimension est celle attachée à l’environnement dans lequel se développe l’entreprise avec les opportunités et les contraintes qu’il offre. Et la deuxième dimension porte sur des facteurs subjectifs liés à la personne du dirigeant et sa volonté.
Aussi, et au cas où la décision d’investissement émane d’une volonté délibérée,

Schéma des informations offertes à l’investisseur par niveau

L’information pour la promotion de l’investissement touristique

Compte tenu de ce qui précède, nous avons approché la question de l’information dans sa relation avec l’investissement de deux angles distincts :
I- l’information pour la promotion de l’investissement ;
II- l’information pour la prise de décision d’investissement.

I – l’information pour la promotion de l’investissement :

A- Généralités

L’information joue un rôle primordial dans le processus d’attraction des investissements, dans la mesure où toute action de promotion de l’investissement repose sur l’activité de constitution de l’image du pays, la quelle activité passe nécessairement par la diffusion de l’information sur le climat d’investissement du pays et les opportunités offertes par ce dernier en faveur des promoteurs, mais la question qui se pose quelle est l’information nécessaire à la promotion de l’investissement ?
Selon EL Hasnaoui1, cette information concerne généralement les rubriques suivantes :

1- Aperçu sur le pays :

Consiste à donner une image sur le pays, présenter ses potentialités de manière neutre ou comparative à celles d’autres

Promotion de l’investissement dans le secteur du tourisme au Maroc

V- La promotion de l’investissement :

Selon louis, WELLS ET Alvin, WINT la promotion de l’investissement est définie comme étant une activité marketing menée par les gouvernements afin d’attirer davantage de capitaux1.
Ces mêmes auteurs avancent que la promotion de l’investissement vise trois objectifs principaux2:

  • – Améliorer l’image du pays entant que terre d’accueil aux opérations d’investissement et ce vis à vis de la communauté des promoteurs ciblée (image building activities) ;
  • – générer des investissements directs ;
  • – Offrir les services sollicités par investisseurs aussi bien réels que potentiels.

L’activité de promotion de l’investissement est inhérente au monde des affaires et de la concurrence, néanmoins, elle est devenue de plus en plus agressive à l’heure de la globalisation de l’économie.
En effet, la mondialisation de l’activité économique nous fait assister depuis une dizaine d’années à une croissance exponentielle du commerce, des investissements et des flux financiers internationaux. Le principal initiateur de ce phénomène a été une vague générale de

Les nouvelles formes d’investissement touristique au Maroc

III- Les nouvelles formes d’investissement.

1- La Franchise.

Franchise, convention établie entre un franchiseur et un franchisé par laquelle le premier met à la disposition du second un nom et une méthode commerciale.
La franchise peut s’appliquer aux services (location de voiture, par exemple), à la production (production et commercialisation d’un bien portant la marque du franchiseur après accord d’une licence par une société détenant un brevet) ou à la distribution. Ce dernier cas représente près de 70 p. 100 des franchises et peut être illustré par le cas des chaînes de restauration rapide ou de magasins de prêt- à- porter. Dans le cas des franchises de distribution, le franchiseur peut être un fabricant, qui se sert alors de la franchise pour assurer la diffusion de ses produits, ou une centrale d’achat qui regroupe des produits que les franchisés pourront ensuite commercialiser.
À son établissement, le franchisé doit payer un droit d’entrée, appelé droit de franchise, et verse ensuite en règle générale une redevance au franchiseur. Certaines obligations sont liées à l’octroi d’une franchise : le

L’investissement touristique au Maroc

L’investissement touristique au Maroc

« … cette volonté d’encourager les investissements touristiques se confronte à une autre composante principale de l’environnement des investissements qu’est la concurrence entre les états à drainer les capitaux, cette composante est devenue de plus en plus accrue à l’heure de la globalisation de l’économie.
De ce fait, le climat d’investissement offert par le Maroc est certes un facteur… »
Institut Supérieur International de Tourisme de Tanger ISITT

Administration et Gestion des Entreprises
Hôtelières et Touristiques

Mémoire de Fin d’Etudes

L’investissement touristique au Maroc
L’investissement touristique au Maroc

Réalisé par
Mlle. Aqil kamar
Mlle. Tagemouati kenza

Encadré par
M.Mergaoui El Mostafa

Année universitaire
2007- 2008

Remerciements
Nous tenons à adresser nos plus sincères gratitudes et remerciements à Mr.Mergaoui, notre directeur de recherche pour son soutient sa disponibilité, son dévouement, sa patience et ses conseils qui ont été déterminants dans l’élaboration de ce travail ;
Ainsi nous tenons à remercier toute personne ayant contribué de près

La notoriété de la marque : mesure, camping et labels

La notoriété de la marque : mesure, camping et labels

  1. Labellisation et hôtellerie de Plein Air de chaîne
  2. Du camping à l’hôtellerie de Plein Air : évolution, caractéristiques et clients
  3. La notion de qualité et les principaux concepts
  4. La qualité de service et la non-qualité : déf. et évaluation
  5. Les outils de la qualité : certifications, marques et labels
  6. Les chaînes d’hôtellerie de Plein air et les labels recherchés
  7. Multiplicité des labels : éléments de dispersion de la clientèle
  8. La notoriété de la marque : mesure, camping et labels

3 – Notoriété de la marque : poids équivalent aux labels pour le consommateur

3.1 – Notoriété de la marque

3.1.1 – Mesure de la notoriété

Selon KAPFERER (2007, p.317), il existe trois type de notoriété qui se mesurent de manière différente :

a) La notoriété top of mind

Mesurer en interrogeant des consommateurs sur une catégorie de produit ou de service, puis on compte le nombre de fois ou la marque est venue en premier à l’esprit des consommateurs.

b) La notoriété spontanée

Mesurer en fonction du degré d’association spontanée de la marque avec la catégorie de produit ou de service.

c) La notoriété assistée

Mesurer en demandant à un public cible s’il a déjà entendu parler de certaines marques, ne serait-ce que de nom.

Ces trois degrés de notoriété vont de la plus simple à acquérir, la notoriété assistée, à la plus difficile, la notoriété top of mind.

Il n’est pas toujours nécessaire d’acquérir une notoriété top of mind, le choix

Multiplicité des labels : éléments de dispersion de la clientèle

  1. Labellisation et hôtellerie de Plein Air de chaîne
  2. Du camping à l’hôtellerie de Plein Air : évolution, caractéristiques et clients
  3. La notion de qualité et les principaux concepts
  4. La qualité de service et la non-qualité : déf. et évaluation
  5. Les outils de la qualité : certifications, marques et labels
  6. Les chaînes d’hôtellerie de Plein air et les labels recherchés
  7. Multiplicité des labels : éléments de dispersion de la clientèle
  8. La notoriété de la marque : mesure, camping et labels

Chapitre II : multiplicité des labels et impacts

1 – Multiplicité des labels

1.1 – Offre nombreuse et croissante

1.1.1 – Des labels de plus en plus nombreux

Comme vu précédemment, les labels à l’intention des campings sont de plus en plus nombreux, à l’heure actuelle, on en compte quatorze.

Les plus anciens, Bienvenue à la ferme et Accueil paysan, ont été créés à la fin des années 1980, et le plus récent, Accueil vélo, n’a pas encore un an d’existence.

On peut constater que la majorité des labels ont été créés au cours des années 2000, ce qui fait que la labellisation des campings est un phénomène récent, mais on peut supposer que le nombre de labels à destination des campings va encore augmenter.

1.1.2 – De plus en plus de labellisés

Du fait de l’augmentation du nombre de labels à destination des campings, le nombre de labellisé augmente lui aussi. Il est, selon les chiffres recueillis dans les tableaux pages 39 à 43,

Les chaînes d’hôtellerie de Plein air et les labels recherchés

Les chaînes d’hôtellerie de Plein air et les labels recherchés

  1. Labellisation et hôtellerie de Plein Air de chaîne
  2. Du camping à l’hôtellerie de Plein Air : évolution, caractéristiques et clients
  3. La notion de qualité et les principaux concepts
  4. La qualité de service et la non-qualité : déf. et évaluation
  5. Les outils de la qualité : certifications, marques et labels
  6. Les chaînes d’hôtellerie de Plein air et les labels recherchés
  7. Multiplicité des labels : éléments de dispersion de la clientèle
  8. La notoriété de la marque : mesure, camping et labels

Les chaînes d’hôtellerie de Plein air et les labels recherchés

Partie II : la démarche qualité dans l’hôtellerie de plein air de chaîne

Introduction :

L’hôtellerie de Plein Air est un marché en pleine structuration. Les chaînes vont donc jouer un rôle de plus en plus important dans les années à venir. La labellisation est aussi un phénomène en plein essor.

Il nous a donc semblé pertinent de voir quelle peut être l’influence de la labellisation sur la notoriété des établissements d’hôtellerie de Plein

Air de chaîne. Pour cela, nous avons émis deux hypothèses :

– H1 : La multiplicité des labels est un élément de dispersion de la clientèle.

– H2 : La notoriété d’une marque peut avoir le même poids qu’un label pour les consommateurs.

Pour tenter de répondre à ces deux hypothèses, nous allons, dans un premier temps, présenter l’hôtellerie de Plein Air de chaîne et les différents labels auxquels elle peut prétendre.

Puis, dans un second temps, nous traiteront de la

Les outils de la qualité : certifications, marques et labels

Les outils de la qualité : certifications, marques et labels

  1. Labellisation et hôtellerie de Plein Air de chaîne
  2. Du camping à l’hôtellerie de Plein Air : évolution, caractéristiques et clients
  3. La notion de qualité et les principaux concepts
  4. La qualité de service et la non-qualité : déf. et évaluation
  5. Les outils de la qualité : certifications, marques et labels
  6. Les chaînes d’hôtellerie de Plein air et les labels recherchés
  7. Multiplicité des labels : éléments de dispersion de la clientèle
  8. La notoriété de la marque : mesure, camping et labels

Les outils de la qualité : certifications, marques et labels

Chapitre III : certifications, marques et labels : outils de la qualité

1 – Certifications

1.1- Généralités

1.1.1 – Définition

L’ISO définit la certification comme une « procédure par laquelle une tierce partie donne une assurance écrite qu’un produit, un processus ou un service est conforme aux exigences spécifiées dans un référentiel » (CLAIR, 2009).

C’est une démarche volontaire, mais d’un poids important pour l’entreprise, tant sur le plan financier qu’opérationnel. De plus, elle « suppose une adhésion totale à tous les niveaux de l’entreprise » (FROCHOT et LEGOHEREL, 2010, p.93).

La tierce personne mentionnée dans la définition de l’ISO est appelée organisme certificateur. Généralement, la certification permet d’attester qu’une entreprise respecte une norme.

De part son coût important, la certification est généralement choisie par des entreprises de grande taille.

1.1.2 – Procédure de certification

Même si chaque norme a des procédures spécifiques, les grandes étapes restent les mêmes pour toutes les démarches de certification.

Get The Latest Updates
Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire

Pas de spam, notifications uniquement sur les nouveaux mémoires.

En continuant, vous acceptez la politique de confidentialité

Les auteurs·trices

Publier son mémoire!
La diffusion du mémoire de fin d'études sur WikiMemoires
Aujourd'hui!