Sciences Biologiques

On Top

Les récents articles

Les anomalies chromosomiques, fausses couches spontanées

  1. Les pertes de grossesse récurrentes ou fausse couche
  2. L’utérus et les ovaires : physiologie de la reproduction
  3. L’implantation embryonnaire : 4 étapes
  4. Développement embryonnaire et grossess
  5. Les Avortements Spontanés à Répétition
  6. Avortement ASR: étiologie immunitaire, vasculaire, fortuite
  7. Cytogénétique des avortements spontanés à répétition
  8. Les implications paternelles et les avortements ASR
  9. Les ASR: étude statistique suivie d’une cytogénétique
  10. Les anomalies chromosomiques, fausses couches spontanées

Les fausses couches spontanées à répétition: les résultats

Résultats et discussion

Dans notre travail de recherche, nous avons essayé de réaliser une enquête épidémiologique descriptive, prospective concernant les fausses couches spontanées à répétition dans la région de Constantine.

Plusieurs raisons nous ont amené à porter la réflexion de ce sujet.

En effet, les fausses couches qui correspondent à des pertes spontanées et consécutives de grossesses sont devenues un phénomène traumatisant et assez courant dans la population générale soit pour les grossesses cliniquement reconnues ou les grossesses qui échouent avant d’être reconnues.

Ainsi l’étiologie de la Fausse Couche Spontanée à Répétition FCSR est souvent inconnue et il existe peu de stratégies de diagnostic et de traitement fondées sur des preuves.

Les études épidémiologiques de ces dysfonctionnements sont importantes pour comprendre le trouble et son apparition dans la population et pour également identifier les facteurs de risques.

Dans notre objectif de départ, nous nous sommes engagé à suivre une démarche de recherche d’une étiologie et l’identification des facteurs à l’origine des pertes récurrentes grâce à l’utilisation des données clinico-biologiques et du matériel génétique

Caryotype normal d’un individu de sexe masculin

Les ASR: étude statistique suivie d’une cytogénétique

  1. Les pertes de grossesse récurrentes ou fausse couche
  2. L’utérus et les ovaires : physiologie de la reproduction
  3. L’implantation embryonnaire : 4 étapes
  4. Développement embryonnaire et grossess
  5. Les Avortements Spontanés à Répétition
  6. Avortement ASR: étiologie immunitaire, vasculaire, fortuite
  7. Cytogénétique des avortements spontanés à répétition
  8. Les implications paternelles et les avortements ASR
  9. Les ASR: étude statistique suivie d’une cytogénétique
  10. Les anomalies chromosomiques, fausses couches spontanées

Les avortements spontanés à répétition (ASR): étude statistique et étude cytogénétique

Partie pratique: Patients et méthodes

Notre travail de recherche est répartie en deux volets complémentaires : une étude statistique suivie d’une étude cytogénétique. 7 couples enrôlés dans cette étude sont recrutés au niveau du service de gynécologie du CHU Benbadis ainsi que de la maternité Sidi Mabrouk – Constantine.

Le seul critère d’inclusion retenu est le fait que ces couples ont vécus ≥ 2 avortements spontanés répétés inexpliqués. Nous avons exclu de cette prospection les couples qui ont refusé de participer à cette étude.

1- Étude statistique

Ce volet de notre étude vise à prospecter sur une cohorte de couples ayant vécus plusieurs fausses couches spontanées à répétition, par la réalisation d’un questionnaire (annexe I), les étiologies possibles à ce dysfonctionnement de la santé reproductive.

Plusieurs types de données sont recueillis : les paramètres anthropométriques de la femme, son état de santé, ses habitudes alimentaires, l’aspect de l’utérus à l’échographie. Les valeurs du bilan hormonal sont relevés.

La recherche du syndrome métabolique est faite. Des précisions concernant le recours

Les implications paternelles et les avortements ASR

Les implications paternelles et les avortements ASR

  1. Les pertes de grossesse récurrentes ou fausse couche
  2. L’utérus et les ovaires : physiologie de la reproduction
  3. L’implantation embryonnaire : 4 étapes
  4. Développement embryonnaire et grossess
  5. Les Avortements Spontanés à Répétition
  6. Avortement ASR: étiologie immunitaire, vasculaire, fortuite
  7. Cytogénétique des avortements spontanés à répétition
  8. Les implications paternelles et les avortements ASR
  9. Les ASR: étude statistique suivie d’une cytogénétique
  10. Les anomalies chromosomiques, fausses couches spontanées

Implications paternelles profondes sur l’embryogenèse

II-10- Implications paternelles

Les avortements spontanés à répétition ASR sont généralement abordés à partir de facteurs maternels en raison de la relation maternelle intime avec l’embryon en développement.

Récemment, une plus grande attention a été accordée à l’effet des facteurs masculins sur les avortements spontanés à répétition.

L’examen clinique en laboratoire des hommes implique une analyse de routine du sperme pour en évaluer les paramètres tels que la concentration, la motilité, la viabilité et la morphologie du sperme.

La morphologie des spermatozoïdes fournit des informations importantes concernant le processus de spermiogénèse qui présente un impact sur la fonction du sperme et par conséquence, avoir un impact sur la reproduction (Puscheck et al., 2007).

À la fin des années 1990, Bonde et al ont rapportés que les hommes dont la morphologie des spermatozoïdes était anormale avaient une possibilité réduite de parvenir à une grossesse (Slama et al., 2002).

La qualité du sperme peut affecter le développement embryonnaire précoce, que ce soit à cause d’un ADN anormal ou /et une protéine membranaire du sperme anormale (Nagy et

Cytogénétique des avortements spontanés à répétition

Cytogénétique des avortements spontanés à répétition

  1. Les pertes de grossesse récurrentes ou fausse couche
  2. L’utérus et les ovaires : physiologie de la reproduction
  3. L’implantation embryonnaire : 4 étapes
  4. Développement embryonnaire et grossess
  5. Les Avortements Spontanés à Répétition
  6. Avortement ASR: étiologie immunitaire, vasculaire, fortuite
  7. Cytogénétique des avortements spontanés à répétition
  8. Les implications paternelles et les avortements ASR
  9. Les ASR: étude statistique suivie d’une cytogénétique
  10. Les anomalies chromosomiques, fausses couches spontanées

Cytogénétique des avortements spontanés à répétition

Chapitre III Cytogénétique des avortements spontanés à répétition

I – Cytogénétique des avortements spontanés à répétition

Plus de 50% de femmes subissent une ou plusieurs fausses couches au cours de leur vie.

La plupart des fausses couches surviennent à partir de la 12ème semaine de grossesse, ainsi, il a été estimé que 15% des grossesses (cliniquement reconnues) sont touchées (Rai et al., 2006).

Les anomalies génétiques aboutissent non seulement à une perte spontanée de grossesse mais également à des pertes récurrentes de celle-ci, en provoquant l’arrêt du développement embryonnaire (Feichtinger et al., 2017).

Les désordres génétiques représentent approximativement 25% des causes connues, alors que dans les cas inexpliqués, l’incidence peut être plus élevée.

Ces désordres pourraient impliquer le profil génétique des parents ou du fœtus, c’est pourquoi des tests doivent être effectués chez les deux parents ainsi que dans le matériel de la fausse couche.

L’analyse cytogénétique des produits d’avortement spontané fournit de précieuses informations sur la fréquence des anomalies chromosomiques dans divers groupes ethniques, leur étiologie, les risques de récidive et la suspicion d’une

Les Avortement spontané à répétition (ASR): Étiologie immunitaire, vasculaire, génétique et métabolique

Avortement ASR: étiologie immunitaire, vasculaire, fortuite

  1. Les pertes de grossesse récurrentes ou fausse couche
  2. L’utérus et les ovaires : physiologie de la reproduction
  3. L’implantation embryonnaire : 4 étapes
  4. Développement embryonnaire et grossess
  5. Les Avortements Spontanés à Répétition
  6. Avortement ASR: étiologie immunitaire, vasculaire, fortuite
  7. Cytogénétique des avortements spontanés à répétition
  8. Les implications paternelles et les avortements ASR
  9. Les ASR: étude statistique suivie d’une cytogénétique
  10. Les anomalies chromosomiques, fausses couches spontanées

Les Avortements spontané à répétition (ASR): Étiologie immunitaire, vasculaire, génétique et métabolique

V-4- Étiologie immunitaire

V-4-1- Syndrome des anti-phospholipides

Le Syndrome des Anti-Phospho-Lipides (SAPL) est une entité complexe associant des anomalies cliniques (de type thrombotique) et biologiques (la présence d’anticorps de type anti-phospholipides).

Il se définit en obstétrique par l’association d’antécédents de pertes fœtales et de la présence d’anticorps anti-phospholipides (anti-cardiolipides et/ou anticoagulant circulant).

Les Anti-Phospho-lipides (APL) pourraient nuire à la formation du placenta.

Les deux auto-anticorps les plus fréquents l’anti-coagulant-lupique et l’anticorps anti-cardiolipine (ACL) sont dirigés contre la phospho-sérine et la phospho-éthanol-amine, protéines adhésives impliquées dans la formation et l’invasion trophoblastique.

Des APL inhibent la synthèse d’hCG par du trophoblaste murin en culture. Ainsi, les Avortements spontané à répétition ASR, reconnues comme facteurs de risque de pathologies placentaires thrombotiques tardives comme la prééclampsie ou l’hématome rétro-placentaire pourraient être dues à des thromboses placentaires précoces (Arvieux et Hachulla, 2002 ; Lejeune, 2003).

V-4-2- Avortement immunologique

Les Incompatibilités Fœto-Maternelles Érythrocytaires (IFME) sont définies par la fixation d’allo-anticorps maternels sur le globule rouge du fœtus, anticorps transmis pendant la grossesse et qui ont

Les Avortements Spontanés à Répétition

Les Avortements Spontanés à Répétition

  1. Les pertes de grossesse récurrentes ou fausse couche
  2. L’utérus et les ovaires : physiologie de la reproduction
  3. L’implantation embryonnaire : 4 étapes
  4. Développement embryonnaire et grossess
  5. Les Avortements Spontanés à Répétition
  6. Avortement ASR: étiologie immunitaire, vasculaire, fortuite
  7. Cytogénétique des avortements spontanés à répétition
  8. Les implications paternelles et les avortements ASR
  9. Les ASR: étude statistique suivie d’une cytogénétique
  10. Les anomalies chromosomiques, fausses couches spontanées

Les Avortements Spontanés à Répétition

Chapitre II : Les Avortements Spontanés à Répétition

I- Définition

L’Avortement spontané selon l’OMS correspond à l’expulsion hors de l’organisme maternel d’un fœtus de moins de 500 grammes ou de 22 SA (Garcia-Enguidanos et al., 2002).

Les avortements spontanés apparaissent souvent de façon aléatoires, et nombreuses sont les femmes qui vont en être touchées au cours de leur vie.

Plusieurs femmes recevront un diagnostic d’avortement spontané suite à des saignements vaginaux et/ou des crampes utérines.

D’autres n’auront eu aucun signe avant-coureur de cet arrêt de grossesse que sont les saignements ou les crampes, par exemple, et l’apprendront seulement au moment de leur première échographie (Morin et Vanden Hof, 2006).

L’avortement spontané peut être classé, selon ses caractéristiques cliniques, en différentes catégories (*).

II- Symptomatologie

Plusieurs signes peuvent être rencontrés en fonction du stade évolutif.

II-1- Menace d’avortement

Métrorragie et coliques discrète : ces métrorragies sont faites de sang rouge ou noir mais toujours sans caillots.

Un fait important est à signaler ici : l’absence de contractions utérines et de fièvre. C’est une phase importante car un

Développement embryonnaire et grossess

Développement embryonnaire et grossess

  1. Les pertes de grossesse récurrentes ou fausse couche
  2. L’utérus et les ovaires : physiologie de la reproduction
  3. L’implantation embryonnaire : 4 étapes
  4. Développement embryonnaire et grossess
  5. Les Avortements Spontanés à Répétition
  6. Avortement ASR: étiologie immunitaire, vasculaire, fortuite
  7. Cytogénétique des avortements spontanés à répétition
  8. Les implications paternelles et les avortements ASR
  9. Les ASR: étude statistique suivie d’une cytogénétique
  10. Les anomalies chromosomiques, fausses couches spontanées

La grossess et développement embryonnaire

III- Développement embryonnaire et grossesse

III-1- La période embryonnaire :

La période embryonnaire va de la quatrième à la huitième semaine du développement, et au cours de laquelle la gastrulation à lieu.

III-1-1- La gastrulation :

C’est la période de développement au cours de laquelle se mettent en place les 3 feuillets primitifs de l’embryon, à l’origine de tout les organes/tissus du nouveau-né et de l’adulte :

  • Ectoderme ou ectoblaste, feuillet superficiel.
  • Mésoderme ou mésoblaste, feuillet moyen.
  • Endoderme ou endoblaste, feuillet inférieur (Bourenane, 2011).

Le domaine latéral forme l’ectoderme de surface, précurseur de l’épiderme. L’endoderme qui donne naissance à l’épithélium de surface des muqueuses digestive et respiratoire ainsi qu’à l’épithélium glandulaire de nombreuses glandes annexées à ces tractus.

Les cellules endothéliales des futurs vaisseaux sanguins de l’embryon dérivent du mésoderme (Catala, 2002).

III-1-2- La neurulation :

La neurulation primaire est la transformation de l’ectoderme de la région sus-chordale en un tube neural primitif.

La neurulation secondaire, par opposition à la neurulation primaire, concerne le développement de la partie terminale de la moelle épinière. Rappelons que la

L'implantation embryonnaire - Les étapes de la fécondation

L’implantation embryonnaire : 4 étapes

  1. Les pertes de grossesse récurrentes ou fausse couche
  2. L’utérus et les ovaires : physiologie de la reproduction
  3. L’implantation embryonnaire : 4 étapes
  4. Développement embryonnaire et grossess
  5. Les Avortements Spontanés à Répétition
  6. Avortement ASR: étiologie immunitaire, vasculaire, fortuite
  7. Cytogénétique des avortements spontanés à répétition
  8. Les implications paternelles et les avortements ASR
  9. Les ASR: étude statistique suivie d’une cytogénétique
  10. Les anomalies chromosomiques, fausses couches spontanées

Les étapes d’implantation embryonnaire

II- Les étapes d’implantation embryonnaire

II-1- L’étape de la fécondation (implantation)

La rencontre entre le spermatozoïde et l’ovocyte est une des étapes essentielles de la reproduction. Elle nécessite un ovocyte et un spermatozoïde tous deux compétents.

Elle se déroule généralement au tiers moyen supérieur de la trompe de Fallope.

Lors de la fécondation, le spermatozoïde entre en contact avec la zone pellucide entourant l’ovocyte, cette zone pellucide sert de barrière empêchant la polyspermie.

La première division a lieu très rapidement (durant les 24 premières heures) et se déroule toujours dans la trompe. L’embryon n’atteint l’utérus que durant le 5ème jour de son développement.

Il reste entouré des cellules de la corona radiata jusqu’au stade blastocyste (Virginie Gridelet,2015).

II-2- Division cellulaire (segmentation)

Les facteurs maternels précoces jouent un rôle primordial durant le début du développement embryonnaire.

L’ovocyte supporte les premières divisions du zygote et fournit le matériel protéique nécessaire jusqu’au stade 4-8 cellules.

Il apporte la grande majorité du cytoplasme et des composants nucléaires de l’embryon.

Les cellules embryonnaires, aussi appelées blastomères, sont flexibles et totipotentes,

L'utérus et les ovaires : physiologie de la reproduction - 0Anatomie de l’appareil génitale féminin

L’utérus et les ovaires : physiologie de la reproduction

  1. Les pertes de grossesse récurrentes ou fausse couche
  2. L’utérus et les ovaires : physiologie de la reproduction
  3. L’implantation embryonnaire : 4 étapes
  4. Développement embryonnaire et grossess
  5. Les Avortements Spontanés à Répétition
  6. Avortement ASR: étiologie immunitaire, vasculaire, fortuite
  7. Cytogénétique des avortements spontanés à répétition
  8. Les implications paternelles et les avortements ASR
  9. Les ASR: étude statistique suivie d’une cytogénétique
  10. Les anomalies chromosomiques, fausses couches spontanées

Physiologie de la reproduction chez l’humain

Partie bibliographique

Chapitre I Physiologie et physiopathologie de la reproduction chez l’humain

I- Physiologie de la reproduction chez l’humain

I-1 Rappel anatomique

L’utérus est un organe musculeux creux médian, impair et contractile en forme de poire inversée qui se situe dans la région hypogastrique faisant partie du système de reproduction féminin.

Chez une femme adulte nullipare, sa taille moyenne est de 7,5cm de long pour 5cm de large, et 2,5cm d’épaisseur, il est plus gros après une grossesse, et s’atrophie après la ménopause.

Il est situé entre la vessie et le rectum dans un plan antéro-postérieur et entre le plancher pelvien qui le soutient et l’intestin, le cæcum, le colon sigmoïde, dans un plan vertical, suspendu par son système ligamentaire. Il est séparé en 3 parties:

  1. Le fundus de l’utérus : la partie supérieure en forme de dôme.
  2. Le corps de l’utérus : partie centrale longitudinale.
  3. Le col de l’utérus : partie inférieur qui débouche sur le vagin, et est extra-péritonéale.

L’isthme est une région transitoire entre le corps et le col de l’utérus.

De

Les pertes de grossesse récurrentes ou fausse couche

Les pertes de grossesse récurrentes ou fausse couche

  1. Les pertes de grossesse récurrentes ou fausse couche
  2. L’utérus et les ovaires : physiologie de la reproduction
  3. L’implantation embryonnaire : 4 étapes
  4. Développement embryonnaire et grossess
  5. Les Avortements Spontanés à Répétition
  6. Avortement ASR: étiologie immunitaire, vasculaire, fortuite
  7. Cytogénétique des avortements spontanés à répétition
  8. Les implications paternelles et les avortements ASR
  9. Les ASR: étude statistique suivie d’une cytogénétique
  10. Les anomalies chromosomiques, fausses couches spontanées

Les pertes de grossesse récurrentes ou fausse couche

Université des Frères Mentouri Constantine
Faculté des Sciences de la Nature et de la Vie

Département de Biochimie – Biologie Cellulaire et Moléculaire

Domaine : Sciences de la Nature et de la Vie
Filière : Sciences Biologiques
Spécialité : Physiologie Cellulaire et Physio-Pathologie (PCPP)

Mémoire pour l’obtention du diplôme de Master Physiologie Cellulaire et physio-pathologie (PCPP)
Intitulé :
Les pertes de grossesse récurrentes ou fausse couche
Etude cytogénétique des avortements spontanés à répétition dans la région de Constantine

Présenté et soutenu par :
KHALLEF Sabrine
Le 07/10/2020

Jury d’évaluation :
Président : ROUABAH Leila (Professeur – Université des Frères Mentouri, Constantine 1).
Encadreur : REZGOUN Mohamed Larbi (MC-A – Université des Frères Mentouri, Constantine 1).
Examinateur : DALICHAOUCHE Imène (MC-B – Université des Frères Mentouri, Constantine 1).

Année universitaire :
2019 – 2020

Résumé

Les avortements spontanées à répétition (ASR) sont définies par au moins trois épisodes de perte de grossesse, de moins de 22 semaines d’aménorrhée, chez une patiente de moins de 40 ans.

Ces patientes présentent pour 80% d’entre elles une cause identifiable justifiant une démarche étiologique.

Les principales

Get The Latest Updates
Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire

Pas de spam, notifications uniquement sur les nouveaux mémoires.

En continuant, vous acceptez la politique de confidentialité

Les auteurs·trices

Publier son mémoire!
La diffusion du mémoire de fin d'études sur WikiMemoires
Aujourd'hui!