Le Sabat Un Elément De Stabilité : maisons de la casbah d’Alger

3- Le Sabat Un Elément De Stabilité

Il est essentiel certes, de chercher notre connaissance sur les tremblements de terre pour avoir de meilleurs éléments de prévention. Bien entendu, les communautés anciennes expérimentaient les tremblements de terre et les différents points délicats sur un bâtiment. Ils réagissaient en appliquant des techniques constructives dans leur habitat, sur les constructions publiques et religieuses. Par exemple en réalisant un entourage d’ouverture extrêmement fort, avec des blocs bien taillés, en faisant de grands linteaux surmonté d’un arc de décharge, en établissant des voûtes qui bien calées permettaient de résister aux sollicitations horizontales donc une culture sismique existait.

C’est la raison pour laquelle, il convient aujourd’hui de considérer le bâti ancien et les monuments historiques à la fois comme objet d’intervention, mais aussi comme sources d’information essentielles qui nous dévoilent leur histoire et surtout qui nous apprennent ce qu’il reste encore à faire pour le renforcer. Pour cela il est nécessaire d’inventorier ces techniques constructives anciennes et garder à la Continue reading

Le corps et la Structure Des SABATS _ Casbah d’Alger

B. Structure Des SABATS

1. La Structure portante Du SABAT40

1/ un plancher plat41 composé essentiellement d’une structure en rondins de thuya, le voligeage qui peut être en forme de roseaux, le remplissage en terre puis le revêtement de sol de l’espace au-dessus.

Les rondins sont disposés dans le sens de la largeur du Sabat afin de les encastrer dans l’épaisseur des murs porteurs des maisons situées de part et d’autres.

La structure portante est dans certains cas renforcée par la disposition d’arcs, aux extrémités du Sabat ainsi qu’à son milieu, d’une épaisseur comprise entre 25 et 30cm, ces arcs prennent naissance juste au-dessous des rondins encrés au niveau des murs porteurs.

-Grace à l’aménagement des arcs à l’intérieur et aux extrémités du Sabat les rondins de thuya peuvent ’être disposés dans les deux sens, perpendiculaire et parallèle à la largeur du passage. Cette organisation est liée possiblement à l’aménagement d’espaces différents au-dessus du Sabat avec deux planchers différents.

-Ou à la largeur de la voie qui dépasse la longueur moyenne d’un rondin de thuya (2.5m). Continue reading

Etudes des différents types des Sabats de la casbah d’Alger

L’étude des Sabats de la casbah d’Alger – Chapitre II

1. Localisation des Sabats a. Selon Devoulx 38

Zone 1

Nom du Sabat Localisation coloniale Localisation actuelle
Sabat el Ahmar (la voute rouge) Sur la rue lahmar (de la rue lalahom à la rue du scorpion) Détruit
Sabat el Kociyier (la voute courte) Sur la rue des Zouaves

(de la rue de sidi Ramdan

à la rue de l’Ours)

Sidi Ramdan (mosquée)
Sans nom Rue du scorpion (de la porte de la fonderie à la rue Lacdor). Détruit

Zone 2

Nom du Sabat Localisation coloniale Localisation actuelle
Sabat Errih (la voute du vent) Sur la grande rue de la casbah

A partir de la rue Barbarousse

Sidi Driss Hamidouche
Sabat El Ares (la voute des Continue reading

La structure et les systèmes constructifs Des SABATS

3- La structure et les systèmes constructifs Des SABATS 33

L’unité d’habitation est créée au départ, à partir de la pièce ou chambre avec un espace de circulation lié à l’accès et une cour ou jardin. D’autres unités de même conception se greffent avec la première et entre elles et façonnent ainsi l’ilot dont la forme n’est que la conséquence de cette disposition dans l’espace. La formation du tissu est ainsi obtenue et hiérarchisée de l’unité à l’ilot, de l’ilot au quartier et de ce dernier à l’agrégat qui compose la ville. En termes de masse, le phénomène de la densification est lié à la saturation de la parcelle. Partant de l’unité de base vers son extension et son évolution, le comblement des espaces libres à l’intérieur de la parcelle, l’extension verticale et vers l’extérieur de la parcelle par l’imbrication des maisons les unes dans les autres au premier niveau et même au deuxième. Cette distribution et ces chevauchements entre maisons couvrent l’espace de la rue sans fermer le passage et procréent le Sabat.

1-Sabat en voute en berceau (fiche 1) 34

L’assemblage de la voûte en Continue reading

Des exemples de codes urbains spécifiques et de leurs impacts

3-Des exemples de codes spécifiques et de leurs impacts

Il y a un certain nombre de codes liés aux questions couvertes par Julian et Ibn al-Imam. Quatre codes ont été sélectionnés qui tendait à être universelle dans leur impact dans l’élaboration de la forme bâtie des villes traditionnelles de la Méditerranée. La Pratique coutumière locale déterminée la forme finale et le caractère d’un lieu.

Murs mitoyens 28

Bâtiments attenants à chacune des autres sur plus d’un côté étaient une caractéristique majeure des villes anciennes et traditionnelles remontant à 2000 avant notre ère et plus tôt dans le Proche-Orient. Julian reconnu cette coutume séculaire dans les villes palestiniennes et adressé dans son traité. La longévité de cette coutume dans les périodes byzantines et post-byzantines peut être tracée vers l’avant, plus de 1200 ans, à une décision en 1777 dans les documents trouvés dans l’île de Syros dans la mer Egée. Dans la culture islamique La question du partage des murs mitoyens a été confirmée par le Prophète lui-même pendant son règne à Médine (622-632 CE), qui se traduit par : «Un voisin ne devrait pas Continue reading

Codes Urbaines byzantins et islamiques : similitudes et différences

2- Contenu de codes byzantins et islamiques : leurs similitudes et différences

Pour la comparaison, la présente étude utilise les traités de Julian (écrit pendant la période 531-533 CE) pour représenter le système byzantin, et Isa bin Musa al-Tutaili, connu sous le nom d’Ibn al-Imam (940-996 CE) pour représenter le système islamique. Ibn al-Imam était de Tutila, Tudela moderne, en Espagne, à environ 50 miles au nord-ouest de Saragosse. Son traité a été influencé par le travail de savants de Médine en Arabie, Le Caire, Cordoue et Kairouan (Van Staevel, 2000) 17.

Les intentions supposées qui sont évidents par une étude attentive de ces traités sont les suivants :

-Le Changement dans l’environnement bâti doit être accepté comme un phénomène naturel et sain. Dans le contexte des changements en cours, il est nécessaire de maintenir un équilibre équitable dans l’environnement bâti18.

-Le Changement, en particulier ce qui se produit entre voisins immédiats, crée un potentiel pour les dommages aux habitations existantes et d’autres utilisations. Par conséquent, certaines mesures sont nécessaires pour empêcher des Continue reading