Série d'articles : Mariage en Corée

Le mariage en Corée : un rite de passage comme miroir d’une société
Université de Paris 8

Le mariage en Corée : un rite de passage comme miroir d'une société
Le mariage en Corée : un rite de passage comme miroir d’une société

Aga

Septembre 2005

Sommaire :

Introduction
Première partie : Théorie des rites de passage
1. Arnold VAN GENNEP et Robert HERTZ
1.1. Arnold VAN GENNEP face à ses contemporains
1.2. Robert HERTZ
1.3. Les passages matériels dans la théorie de VAN GENNEP
2. Rapport entre rites de passage et temps
2.1. Les discontinuités
2.2. Maîtrise symbolique du temps
2.3. Le stade de marge
3. Efficacité des rites hier et aujourd’hui
3.1. Pierre BOURDIEU et les « rites d’institution »
3.2. Les rites dans nos « sociétés modernes »
Deuxième partie : La société coréenne, une société profondement marquée par le confucianisme
1. confucianisme en Chine, confucianisme originel
1.1. Le confucianisme
1.2. Piété filiale
2. Néo-confucianisme ou les enseignements de Chu Hsi en Corée
2.1. Adoption et expansion du néo-confucianisme en Corée
2.2. Le Néo-Confucianisme au XXe siècle
2.3. Rapports interpersonnels au sein de la société coréenne
Troisième partie : Famille et mariage en Corée
1. La place des femmes dans la société et la famille coréenne
1.1. La famille en Corée
1.2. Complémentarité entre homme et femme
1.3. Education des enfants
2. Importance sociale du mariage
2.1. Pourquoi il est important de se marier
2.2. Le choix du conjoint
3. Les rites du mariage
3.1. Le mariage traditionnel
3.2. Le mariage à la fin du XXe siècle
Conclusion

Tous les parties de ce mémoire :