La 4e Partie Logistique : l’étude d’extrapolation (4 cas)

– Partie 3 – Etude d’extrapolation

Partie III – Etude d’extrapolation
A) OBJECTIF DE L’ETUDE
Sélection du domaine de l’étude et des profils 79
La sélection des profils 80
1) Oclio.com 84
2) Starbagg.com 85
3) Mamanana.com 86
4) Mandriva.com 88
B) EXTRAPOLATION DES RESULTATS
1) Extrapolation des résultats pour les 4 PL 89
Hypothèse n°1 : la profondeur de service 90
Les flux d’informations sont aussi au cœur du problème… 91
Hypothèse n° 2 : la réduction de coûts = mythe o u réalité ? 93
La réduction de coûts selon Geodis et Crosslog 93
Les flux financiers : une facturation propre à chaque client 94
2) Extrapolation des résultats pour les web marchands 96
Hypothèse n° 1 : Raisons de l’externalisation (cœur de métier) 96
L’expertise du prestataire 96
Le gain de temps : une efficacité pour le déploiement marketing 97
La croissance : facteur de réduction de coût par une ambition devenue possible ? 97
Une externalisation… oui mais pour se rapprocher de leur cœur de métier 98
Activités Continue reading


Les apports et les limites du Fourth Party Logistics 

B) APPORTS ET LIMITES DU 4 PL

Nous allons nous intéresser dans cette partie à dégager les apports et les limites de la solution «4 PL ». Dans quelle mesure cette solution est intéressante ? Que faut- il faire pour qu’elle fonctionne ? Autant de questions auxquelles je vais essayer d’apporter un élément de réponse.

Le 4 PL comme unique point de contact

Personne ne peut nier que la gestion de la logistique s’est beaucoup complexifiée, surtout couplée avec l’explosion de la technologie de l’information. Cette situation a créé une niche pour un « supermanager » qui supervise la complexité de la chaîne logistique. D’ailleurs, les académiciens, les consultants et les 3 PL, pour ne pas mentionner les clients, pensent que le besoin d’une telle entité s’accroît de plus en plus. Son travail : superviser tous les aspects de la chaîne logistique d’un fabricant ou d’un distributeur et surtout d’être l’unique contact entre cette société et sa multitude de prestataires que ce soit des fournisseurs de logistique ou de systèmes d’informations.

En effet, selon Mullen, Continue reading

Métier de prestataire de services logistique : 4e Partie Logistique

– Partie 2 – La 4e Partie Logistique : solution optimale ?

Partie II – La 4è Partie Logistique : solution optimale ?
A) LE METIER DE PRESTATAIRE LOGISTIQUE 52
1) Le prestataire de services logistiques 52
2) Le 3 PL et son marché 53
Le concept de 3 PL 53
Le marché que recouvre le 3 PL 53
Une demande client de plus en plus sophistiquée 55
Les flux d’informations 55
3 PL et cœur de métier 56
Les 3 PL : vers une solution de plus en plus intégrée ? 57
Les limites du 3 PL ont favorisé l’apparit ion des 4 PL 57
Externalise-t-on une fonction ou un process ? 58
Externalise-t-on une tâche ou la gestion de cette activité? 59
Le fournisseur auquel l’entreprise externalisatrice fait appel pour satisfaire pleinement les besoins de son client est-il neutre dans sa gestion du process ? 59
3) Le concept de 4 PL 59
Le 4 PL… un nouvel acteur sur le marché 60
Deux visions s’opposent… 61
Après le « 4 PL théorique », le 4 PL « pratique »… 62
B) APPORTS ET LIMITES DU 4 PL
Le 4 PL comme unique point de contact 65
La mutualisation Continue reading


Les conséquences des MGF sur la santé des femmes

10. Les conséquences des MGF sur la santé des femmes

Quelque soit le degré de mutilation pratiqué, les conséquences ou complications sont toujours néfastes pour la santé des femmes. Nous retrouvons les complications les plus sévères chez nos sœurs qui ont été infibulées, ce qui n’a rien d’étonnant, vu la violence de l’acte.

Nous allons développer les principales conséquences des différents types de MGF, à court et long terme, en nous basant principalement sur l’étude de l’OMS déjà citée (1998). A noter que nous parlons là de conséquences sur un plan global et pas seulement malien (par manque de données concernant ce pays).

a. Conséquences immédiates après l’excision (court terme)

** Le décès

Il est très difficile, voire impossible de chiffrer le nombre de décès dus aux MGF, aucune étude n’ayant été menée sur ce point. De nos jours, vu la lutte qui s’instaure contre les MGF, il est probable que les données seraient compliquées à obtenir, la pratique tendant à être faite de manière cachée ; du moins, nous pouvons le supposer.

« La mort peut résulter d’une Continue reading

La mise en évidence des raisons principales justifiant les MGF

9. Mise en évidence des raisons principales justifiant les MGF

Nous l’avons vu, de nombreuses raisons poussent à poursuivre, au sein de la population malienne, les mutilations génitales féminines. Ainsi, il nous semble important de relever les éléments principaux qui continuent de légitimer cette pratique.

En préambule, nous pouvons dire que la valeur accordée à l’excision au Mali est essentiellement d’ordre culturelle et très importante pour la population. « Chacun se définit par l’appartenance à une ou plusieurs cultures. Chacun appartient à un faisceau d’identités qui inclut le culturel. L’individu ne se trouve pas dans une identité monolithique, définie par un nombre de traits donnés comme définis immuables » (James, 2004). En général, les MGF sont déterminées sur la base de critères définis et justifiés socialement.

a) Le passage du statut de fillette à celui de femme adulte

Par ce rite de l’excision, il s’agirait, entre autre, d’initier les jeunes filles à devenir des femmes, d’assurer leur insertion sociale et de maintenir la cohésion sociale (UNICEF, 2007, 3 février). Continue reading

Les praticiens des MGF, coûts de l’opération et raisons invoquées

7. Raisons invoquées le plus souvent pour la pratique des MGF au Mali

Malgré les moyens mis en place par le biais de l’OMS, de l’United Nations Children’s Fund (UNICEF) et de centaines d’organisations non gouvernementales (ONG) pour la sensibilisation du peuple malien, la pratique continue à être perpétuée. Voyons les principales raisons du maintien de cette pratique.

a) Préservation de l’identité féminine et culturelle

Diallo indique que, pour les Bambara, l’excision permettrait de débarrasser la femme d’un esprit prétendument maléfique, le « wanzo » qui l’habiterait au niveau du clitoris à sa naissance et serait la cause des malheurs des humains (p. 7). Sangho (1984), citée par Diallo (1997) nous rapporte que « chez les Sonraï pratiquants, les MGF auraient été instaurées depuis les temps reculés de la découverte du feu : les femmes furent choisies comme gardiennes du feu et elles ont dû être excisées pour rester pures (c’est à dire pour les empêcher de se souiller avec les rapports sexuels) afin d’éviter que le feu ne s’éteigne » (p. 7).

La pratique des MGF paraîtrait donc Continue reading