Le commissaire aux comptes au Maroc _ TFE

Le commissaire aux comptes

2012-2013

Introduction

Les documents financiers sur lesquels se basent les dirigeants pour définir les orientations de leurs sociétés sont-ils pertinent et suffisamment fiable ? Les informations publiées par l’entreprise est destinées aux tiers avec lesquels elle entretient des relations financières ou commerciales sont-elles sincères ? c’est dans le but d’alléger le poids de ces interrogations que s’est développée une pratique progressivement reconnue et même rendue, dans un certain nombre de cas, obligatoire : le commissaire aux comptes.

commissaire aux comptes

Le commissaire aux comptes recouvre, dans les faits un concept assez large. Il consiste; d’une manière générale; en un examen mené par un observateur sur la matière dont est exercé une activité par rapport à des critères spécifiques à cette activités.

La diversité des définitions données au commissaire aux comptes due à la richesse et à la largeur du concept à donné lieu à l’intervention dans les différents pays de diverses organisations professionnelles qui veillent à la détermination de règles professionnelles, à leur constante amélioration et à leur respect par ceux qui exercent le métier.

En France le commissaire aux comptes représente une autorité conférée par la loi : il ne défend pas les intérêts d’un client ou d’une corporation mais ceux des partenaires de l’entreprise, des associations et d’une manière générale des entités qu’il audit. Investi d’une mission légale, Continue reading


Méthodes de sécurisation du réseau SIGTRAN de la Sonatel

IV.3 Méthodes de sécurisation du réseau SIGTRAN

Les réseaux IP prennent de plus en plus d’importance dans les réseaux des télécommunications, de l’accès jusqu’au transport.

** Comment sécuriser le réseau SS7 standard

La sécurité dans les réseaux téléphoniques est principalement basée sur la fermeture totale d’un réseau. Deux principaux protocoles sont utilisés :

– Les protocoles d’accès RNIS (et les autres)

– Les protocoles de la pile SS7 du cœur réseau

Comme les réseaux de signalisations de base (SS7) sont souvent éloignés physiquement et/ou inaccessibles à l’utilisateur, il est supposé qu’ils sont protégés contre les utilisateurs malveillants. Les équipements télécoms sont souvent sous clés. Entre une frontière du réseau et le réseau SS7, le filtrage de paquets est parfois utilisé. Les utilisateurs finaux ne sont pas directement connectés à des réseaux SS7. Les protocoles d’accès sont utilisés pour l’utilisateur final de signalisation. Les protocoles de signalisations de l’utilisateur final sont traduits en protocoles SS7 de base des commutateurs téléphoniques gérés par des opérateurs de réseau. Les autorités de la réglementation exigent souvent les commutateurs SS7 avec des connexions à différents commutateurs SS7 d’être conforme au niveau national et/ou aux spécifications de test international. Il n’y a pas des méthodes normalisées d’utilisation des technologies de cryptage pour assurer la confidentialité ou l’utilisation de technologies Continue reading

L’amélioration du réseau de signalisation de la Sonatel

Proposition sur les résultats d’analyses et audits obtenus pour l’amélioration du réseau de signalisation de la Sonatel – Chapitre IV :

IV.1 Analyse des résultats

Dans le cadre de l’amélioration du réseau de signalisation de la Sonatel, des analyses de tous les résultats émanent des études et audits au niveau des plateformes STP et aux liens des signalisations ont été effectué. L’objectif de cette analyse c’est de pouvoir identifier certains disfonctionnements s’ils existent dans le réseau et d’apporter quelles que proposions afin d’améliorer la performance du réseau. En examinant d’une manière détaillée les résultats des études faites dans les différentes entités du réseau de signalisation, les disfonctionnement décelés dans l’intervalle d’observation n’ont pas été très critiques. Mais lors d’une vérification dans l’ensemble des autres fichiers contenant les KPI observés dans les périodes et jours qui n’ont pas été inclus dans notre cadre d’étude, certains défauts ont été détecté dans le réseau.

Puisqu’il sera très difficile d’introduire dans ce document l’étude et analyse faites pour tous les fichiers des indicateurs hebdomadaire ou journalier, nous avons conservé dans ce document que les études d’une journée. Dans les paragraphes qui suivent des décisions ou propositions seront prises suite aux résultats donnés pendent les analyses du système globale (SYSTOT) et ses composant (COMP)

IV.1.1 Décision sur les résultats du SYSTOT(STP)

La Continue reading


L’occupation des canaux sémaphore et le taux d’occupation du COMP

III.3 Les recommandations

L’Assemblée mondiale de normalisation des télécommunications (AMNT), qui se réunit tous les quatre ans, détermine les thèmes d’étude à traiter par les Commissions d’études de l’UIT-T, lesquelles élaborent en retour des Recommandations sur ces thèmes. Le respect de certaines recommandations se fait à titre volontaire. Cependant, il se peut que parmi ces recommandations il y ait certaines dispositions obligatoires. Dans certaine circonstance les opérateurs de télécommunications s’obligent à respecter des recommandations pour maintenir de la qualité de service du réseau. Nous allons présenter dans les paragraphes qui suivent certaines recommandations qui nous servirons comme référence pour calculer la performance du réseau de signalisation de la Sonatel.

III.3.1 Occupation des canaux sémaphore

Le système de signalisation par canal sémaphore est défini par la recommandation IUT Q.700. Un canal sémaphore peut donc avoir à traiter en situation anormale (jours spécial) plus de trafic qu’en situation normale. Pour cette raison, un canal sémaphore ne peut pas utiliser en situation normale plus de 40% de son débit nominal. Lorsqu’un canal tombe, son trafic est alors renvoyé vers un autre canal qui sera utilisé à 80% au maximum de son débit minimal. Les 20% qui restent sont utilisé afin de transporter des messages de gestion. Dans le cas des liens LSL, le débit du canal sémaphore est de 64kbps. Un message ISUP ayant une taille moyenne de 40 octets, le canal sémaphore utilisé en Continue reading

Trafic engineering du réseau de signalisation de la Sonatel

Analyse de la performance du réseau de signalisation de la Sonatel – Chapitre III:

III.2 Trafic engineering du réseau de signalisation

Les indicateurs numériques obtenus après la récupération des rapports de mesures dans le serveur FTP, seront étudiés et analysés à fin de pouvoir tirer des résultats. L’objectif de cette étude est de pouvoir déterminer la performance du réseau de signalisation. Comme nous avons déjà décrit précédemment les paramètres nécessaires aux études et analyses engineering, il est indispensable de classifier ces paramètres pour faciliter les étapes des études. Au cours de notre étude et analyse nous allons classifier ces indicateurs en deux catégories :

** Catégorie du niveau supérieur

** Catégorie du niveau inférieur

Nous appelons catégorie du niveau supérieur tous les indicateurs qui associent des messages de couches supérieurs (couche application). Tandis que la catégorie du niveau inférieur concerne les indicateurs associant des messages de la couche basse du model de référence OSI. Notons que ces deux catégories entrent dans le cadre d’étude des indicateurs clé de la performance du réseau SS7 et SIGTRAN.

III.2.1 Analyse des données numériques des indicateurs du système STP(SYSTOT)

Sachant que l’heure chargée du réseau de signalisation est préalablement définie, il nous reste à récupérer les indicateurs générés dans cet intervalle d’heure chargé. Les données de ses indicateurs sont l’ensemble des messages traités Continue reading

Les mesures (key Performance Indicator) de la plateforme STP

Analyse de la performance du réseau de signalisation de la Sonatel – Chapitre III:

III.1 Présentation des mesures (key Performance Indicator) de la plateforme STP

Les mesures obtenus pendant une observation planifié ou à la demande, sont des données importantes qui constituent des indicateurs que l’administrateur du système s’appuie pour déterminer la performance de son système. Ces indicateurs jouent un rôle primordial, car ce sont des paramètres clés qu’un administrateur ou gestionnaire du trafic téléphonique utilise pour prévenir à une éventuelle extension du système ou dimensionner les composants du réseau. La plateforme STP (EAGLE 5 ISS) de la Sonatel que nous étudions dispose douze type de mesures regroupées en cinq catégories. Nous allons présenter ces douze types de mesures avec ses catégories, mais notre étude se basera sur un nombre restreint de ces mesures.

Voici les cinq catégories et les différents types des mesures de ces catégories :

1. Rapports Engineering du traffic

– Le système intégral du STP, nommé en langage technique (SYSTOT)

– les mesures de se composant (COMP)

– Gestion du réseau (NM)

2. Dépistage d’Erreur/ Rapports de Diagnostic des pannes

– Disponibilité quotidienne (AVLD)

– Disponibilité journalière en heure (AVLDTH)

– Disponibilité (AVL)

3. Rapports journalier sur les maintenances

– Mesures quotidiennes pour les maintenances (MTCD)

– Mesures quotidiennes pour les maintenances en Continue reading