Communication scientifique

Thème : 

Les Articles

Pour la valorisation scientifique en particulier

  1. La communication scientifique au Sénégal
  2. Moctar Kamakaté NAMADOU
  3. La notion et les types de communication scientifique
  4. Communication scientifique et valorisation de la recherche
  5. L’enseignement supérieur au Sénégal: étude de ce secteur
  6. La communication et le milieu de l’enseignement supérieur
  7. Des initiatives extérieures de communication scientifique
  8. La communication de l’information scientifique et technique
  9. Pour la valorisation scientifique en particulier

Pour la valorisation scientifique en particulier

Chapitre II : pour la valorisation scientifique en particulier

I. De la valorisation du système de la CST lui-même

Les bienfaits qu’on peut tirer de notre proposition de cette politique de CST sont nombreux.

Primo, elle offrira un accès à la documentation grise nationale et par la même occasion rendre visible les producteurs de cette dernière.

Secundo, avec le CaGUP, il sera possible de classer les meilleures universités en fonction du h-index; ce qui évidemment est une excellente chose parce que la meilleure du marché sera bien évidemment la plus compétente scientifiquement parlant. Cela poussera les écoles à être compétitives et à produire de la qualité.

Tertio, les plagiats ne seront plus possibles, sinon seront extrêmement minimisés.

Quarto, Il y aura peu de risque de voir un même sujet traité deux fois par deux personnes différentes, à cause de l’indexation en texte intégrale.

Quinto, étant conçu par nous, la manipulation et le maintien du système sera lisse et plus intéressant encore elle pourra dans des avenirs, se décliner en d’autres formats d’applications, mobile par exemple, dans lesquelles les contenus seront

La communication de l’information scientifique et technique

  1. La communication scientifique au Sénégal
  2. Moctar Kamakaté NAMADOU
  3. La notion et les types de communication scientifique
  4. Communication scientifique et valorisation de la recherche
  5. L’enseignement supérieur au Sénégal: étude de ce secteur
  6. La communication et le milieu de l’enseignement supérieur
  7. Des initiatives extérieures de communication scientifique
  8. La communication de l’information scientifique et technique
  9. Pour la valorisation scientifique en particulier

Bonne communication de l’information scientifique et technique

Partie III : Recommandations : proposition d’une approche

Chapitre I : Recommandations pour une bonne communication de l’information scientifique et technique

I. De recommandations générales

Notre proposition d’approche est assimilée à cette partie de recommandation.

La première chose que nous proposons est qu’il y ait une autorité centrale pour améliorer, maintenir et parfaire les protocoles, mettre en place les contenues de formations nécessaires au bien déroulement de la CST.

Nous recommandons, et bien évidemment la formation aussi bien des étudiants que des enseignants.

Dans l’immédiat, nous recommandons l’Inscription des écoles auprès des grandes archives ouvertes de renommer internationale comme le Hal pour permettre aux enseignants et étudiants d’être visible sur les moteurs de recherche académique comme Google scholar.

II. Dépôts institutionnels :

La Création d’un dépôt institutionnel au sein des structures d’enseignement supérieures privées est primordiale.

En fait de notre point de vue c’est la base même d’une bonne CST et c’est actuellement le meilleur moyen pour la gestion des IST.

D’ailleurs sur son site, l’Association des bibliothèques de recherche du Canada résume ce fait en ces mots :

Des initiatives extérieures de communication scientifique

  1. La communication scientifique au Sénégal
  2. Moctar Kamakaté NAMADOU
  3. La notion et les types de communication scientifique
  4. Communication scientifique et valorisation de la recherche
  5. L’enseignement supérieur au Sénégal: étude de ce secteur
  6. La communication et le milieu de l’enseignement supérieur
  7. Des initiatives extérieures de communication scientifique
  8. La communication de l’information scientifique et technique
  9. Pour la valorisation scientifique en particulier

Des initiatives extérieures de communication scientifique

Chapitre II : les réalisations concrètes en matière de communication scientifique

I. Des initiatives extérieures :

1) ScholarVox :

« ScholarVox de Cyberlibris est une plateforme de livres électroniques en sciences de l’ingénieur, économie, gestion et emploi. Les livres sont en français (60 %) et en anglais (40 %).

ScholarVox permet de consulter les livres en streaming depuis le domaine ENAC, de les annoter et de les enregistrer sur votre compte pour la durée de vos études.

Cette plateforme est constamment mise à jour avec de nouveaux titres. Il est possible de s’abonner aux nouveautés via les flux RSS. »

C’est une tendance qui prend de plus en plus de terrain. Il est même de plus en plus populaire, on peut le dire, car 90 % des enseignants le connaissent et 73,1 % de nos étudiants aussi ce qui fait un total de 163,1 % sur 200 % soit 81,55 % de ces deux populations.

Mais dans les faits connaître l’outil et s’en servir sont distinctes. Ainsi à la question « en faites-vous usage ? », nous avons enregistré 50 

Présentation de la population

La communication et le milieu de l’enseignement supérieur

  1. La communication scientifique au Sénégal
  2. Moctar Kamakaté NAMADOU
  3. La notion et les types de communication scientifique
  4. Communication scientifique et valorisation de la recherche
  5. L’enseignement supérieur au Sénégal: étude de ce secteur
  6. La communication et le milieu de l’enseignement supérieur
  7. Des initiatives extérieures de communication scientifique
  8. La communication de l’information scientifique et technique
  9. Pour la valorisation scientifique en particulier

La communication dans le milieu de l’enseignement supérieur

Partie II : Cadre analytique et pratique

Chapitre I : Analyse et interprétation des données

I. L’entretien et le questionnaire

1. L’entretien par questionnaire

Le questionnaire a été administré, par e-mail, réseaux sociaux (WhatsApp et Messenger) et en présentiel avec des copies imprimées, aux étudiants et enseignants des universités privées principalement.

Nous avons reçu effectivement quarante-deux (42) réponses.

Par ailleurs, le questionnaire a été structuré de façon à recueillir :

  • La proportion de personnes qui connaissent le sujet ;
  • Les usages des étudiants et des professeurs dans l’accès à la documentation grise ;
  • Et la visibilité des IST auprès de ces derniers.
  • Le formulaire divisé en trois parties, l’une destinée aux enseignants l’autre aux étudiants et la dernière à ceux qui ne sont ni l’un, ni l’autre.

2. Entretiens :

L’entretien s’est tenu avec Monsieur DIA Mamadou, Ingénieur documentaliste et chef de centre d’information et de documentation de l’Ecole inter-états de médecine vétérinaire de Dakar.

L’entretien a tourné autour des thèmes suivants :

  • De la communication scientifique et technique en général au Sénégal ;
  • Des acteurs de la

L’enseignement supérieur au Sénégal: étude de ce secteur

  1. La communication scientifique au Sénégal
  2. Moctar Kamakaté NAMADOU
  3. La notion et les types de communication scientifique
  4. Communication scientifique et valorisation de la recherche
  5. L’enseignement supérieur au Sénégal: étude de ce secteur
  6. La communication et le milieu de l’enseignement supérieur
  7. Des initiatives extérieures de communication scientifique
  8. La communication de l’information scientifique et technique
  9. Pour la valorisation scientifique en particulier

Etude : le secteur de l’enseignement supérieur au Sénégal

Chapitre II : Cadre méthodologique

I. Cadre de l’étude

Notre présente étude porte sur le secteur de l’enseignement supérieur au Sénégal. Précisément, il s’agit de la communication scientifique de celles-ci; de la gestion et de la valorisation de leurs documentations grises.

Comme la définit plus haut GAILLARD, la communication scientifique consiste à transmettre ou diffuser le savoir scientifique. Et contrairement à l’idée reçue, elle ne concerne pas que les sciences dites dures ; les sciences humaines et sociales le sont toutes aussi bien.

Il nous faudra ainsi partir des existants pour capitaliser sur leur force et se servir de leurs faiblesses pour évidemment les dépasser (les faiblesses).

« Le secteur de l’éducation est en pleine croissance au Sénégal et se diversifie de jour en jour. ». Notre étude est menée dans le contexte des 66 550,75 sur les 190 145 étudiants.

Pour traiter de la manière la plus optimale possible notre thème, nous avons dû mener notre recherche dans un champ bien déterminé.

II. Champ d’investigation

Notre champ est celui du secteur de l’éducation, plus particulièrement

Communication scientifique et valorisation de la recherche

Communication scientifique et valorisation de la recherche

  1. La communication scientifique au Sénégal
  2. Moctar Kamakaté NAMADOU
  3. La notion et les types de communication scientifique
  4. Communication scientifique et valorisation de la recherche
  5. L’enseignement supérieur au Sénégal: étude de ce secteur
  6. La communication et le milieu de l’enseignement supérieur
  7. Des initiatives extérieures de communication scientifique
  8. La communication de l’information scientifique et technique
  9. Pour la valorisation scientifique en particulier

Communication scientifique, Information technique et valorisation

V. Définition de quelques concepts

1. Communication scientifique :

Pris isolément, le terme « communication » vient du latin « communicare » qui veut dire ‘’être en relation avec’‘ ou ‘’mettre en commun’’.

Dans un contexte où elle est substituable au terme ‘diffusion’, la communication s’entend comme « […] l’action de faire connaître, de mettre en valeur, de transmettre et de rendre accessibles une ou des informations contenues dans les documents […]. »

L’expression ‘‘communication scientifique’’ quant à elle est la « diffusion, transmission et/ou échange d’un savoir scientifique à un public de spécialistes et/ou de néophytes ».

La communication : définition, acteurs, formes et objectifs

Elle désigne tous les types de publications d’ordre scientifique comme les articles de revues, actes de colloques ou de congrès, thèses, état de l’art, etc. ; ainsi que les interventions orales telles que les colloques, réunions scientifiques, congrès…

2. Information :

« La signification du terme information varie suivant les individus et les domaines d’application » , GAWOU (2019) confirme cela en disant que le terme ‘’information’’ « ne sera pas entendu de la

La notion et les types de communication scientifique

La notion et les types de communication scientifique

  1. La communication scientifique au Sénégal
  2. Moctar Kamakaté NAMADOU
  3. La notion et les types de communication scientifique
  4. Communication scientifique et valorisation de la recherche
  5. L’enseignement supérieur au Sénégal: étude de ce secteur
  6. La communication et le milieu de l’enseignement supérieur
  7. Des initiatives extérieures de communication scientifique
  8. La communication de l’information scientifique et technique
  9. Pour la valorisation scientifique en particulier

La notion et les types de communication scientifique

Partie I : Cadre théorique et méthodologique

Chapitre I : Cadre théorique

I. Objectifs

Général :

Nous proposer une approche pour ouvrir l’accès à ce volume de savoir et montrer par la même occasion que nous sommes aujourd’hui capables de créer nos propres archives ouvertes ou dépôts institutionnels, grâce aux technologies.

Spécifiques :

– Créer un modèle réplicable de dispositif de diffusion de l’IST produite à l’intérieur de nos structures d’enseignements supérieurs, au sein même de ces structures afin de

– Rendre possible la création d’un catalogue général des universités privées.

– Et proposer également une voie pour la valorisation de ces mêmes IST. Notre idée est de

– Proposer un modèle d’archives ouverte qui ne part pas forcément de la numérisation des documents pour s’alimenter, même si elle peut le faire, il s’agira plutôt d’intervenir depuis le processus de production pour avoir des documents natifs numériques.

II. Problématique

Dans le milieu universitaire, un savoir n’est valide, fondamentalement, que par les savoirs antérieurs sur lesquels il se base…

La somme des savoirs de toute la production scientifique dans

Moctar Kamakaté NAMADOU

Moctar Kamakaté NAMADOU

  1. La communication scientifique au Sénégal
  2. Moctar Kamakaté NAMADOU
  3. La notion et les types de communication scientifique
  4. Communication scientifique et valorisation de la recherche
  5. L’enseignement supérieur au Sénégal: étude de ce secteur
  6. La communication et le milieu de l’enseignement supérieur
  7. Des initiatives extérieures de communication scientifique
  8. La communication de l’information scientifique et technique
  9. Pour la valorisation scientifique en particulier

Moctar Kamakaté NAMADOU

Moctar Kamakaté NAMADOU

Information Manager

kamamoctarat @gmail.com / moctarkamakate.namadouat @aiesec.net / moctarkamakate.namadouat @ucad.edu.sn

+221 77 78 121 66

facebook icon twitter icon linkedin_icon

A propos de moi

Je suis Moctar Kamakaté NAMADOU, professionnel de l’information documentaire (information manager) depuis 2016. J’ai été un collaborateur sur le projet de mise en place du SAE de la Conférence des Ministres de la Jeunesse et des sports (CONFEJES).

J’ai travaillé en grande partie comme un indépendant… Je suis un passionné de la technologie en général ; ce qui me permet d’assimiler rapidement les applications en informatique documentaire.

Outre le professionnel, j’aime surtout lire ou apprendre le développement WEB.

Expériences

Nov. 2019 – Mar. 2020

ARCHIVISTE-JUNIOR & COMMERCIAL

OFFICE SYSTEME ARCHIVAGE

Juil. – Setp. 2019

ARCHIVISTE – RECORD MANAGER (Prestataire externe) CONFERENCE DES MINISTRES DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS DE LA FRANCOPHONIE (CONFEJES)

Mars – Juin 2019

Prestataire externe (archiviste)

MANKO

Fev. – Mar. 2019

Prestataire externe

CONFEJES

Dec. 2018 – Jan. 2019

Prestataire externe

CONFEJES

Oct. – Nov. 2018

Prestataire externe (archiviste)

MANKO

Aou. 2017 – Juil. 2018

Prestataire externe

CONFEJES

Avr. – Mai 2016

Bibliothécaire / Assistant

Direction du livre et de

La communication scientifique au Sénégal : Etat des lieux et proposition d’une approche

La communication scientifique au Sénégal

  1. La communication scientifique au Sénégal
  2. Moctar Kamakaté NAMADOU
  3. La notion et les types de communication scientifique
  4. Communication scientifique et valorisation de la recherche
  5. L’enseignement supérieur au Sénégal: étude de ce secteur
  6. La communication et le milieu de l’enseignement supérieur
  7. Des initiatives extérieures de communication scientifique
  8. La communication de l’information scientifique et technique
  9. Pour la valorisation scientifique en particulier

La communication scientifique au Sénégal

Université Cheikh Anta DIOP

Direction de l’enseignement supérieur institut de management

Institut de Management IMAN

Federation for Education in Europe

Mémoire de fin de cycle pour l’obtention du diplôme de master en marketing communication et publicité

Sujet :

La communication scientifique au Sénégal : Etat des lieux et proposition d’une approche

La communication scientifique au Sénégal :

Etat des lieux et proposition d’une approche.

Présenté et soutenu par :

Moctar Kamakaté NAMADOU (CV)

Encadreur:

M. Mamadou NDIAYE

Année académique

2018 – 2019

IMAN – Tel : 33 852 24 85/ 33 825 57 14 Email : formationiman91at @gmail.com

Dédicaces et Remerciements

Citer ce document

NAMADOU, M. K. (2020). La communication scientifique au Sénégal : Etat des lieux et proposition d’une approche. Mémoire de Mastère en Marketing – Communication – Publicité non publié, Institut de Management, Dakar.

Résumé

Dans le milieu universitaire, un savoir n’est valide, fondamentalement, que par les savoirs antérieurs sur lesquels il se base…

Suivant ce principe, il faudrait que cette somme d’informations soit préalablement disponible et accessible pour être source de production de connaissances nouvelles ; et dans notre cas il faudrait qu’elle le soit pour être valorisé.

Ce