La première page du mémoire (avec le fichier pdf):
Université Paris-Est Créteil UPEC - Ecole supérieure du professorat et de l'éducation
Mémoire de recherche - Master 2 Métiers de l'Enseignement de l'Éducation et de la Formation MEEF - 2016 - 2017

Accueillir un élève autiste en classe

  1. L’élève autiste: histoire et description de l’autisme
  2. L’autisme sur le plan cognitif : mémoire, attention et planification
  3. Accueillir un élève autiste en classe
  4. L’apprentissage de la lecture chez l’élève avec autisme
  5. Les dispositifs pédagogiques et les particularités de l’autisme
  6. Les supports visuels et l’apprentissage de la lecture chez l’élève autiste
  7. Autisme et apprentissage de la lecture: les référents visuels
  8. Analyse et discussion : l’autisme et l’apprentissage de la lecture

Accueillir un élève autiste en classe

B. Accueillir un élève autiste en classe

Comme dit précédemment, la loi du 11 février 2005 pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées privilégient actuellement l’inclusion de tous les enfants, quels que soient leur handicap en classe ordinaire, proche du domicile des parents.

On vise alors à garantir la continuité d’un parcours scolaire ainsi qu’une scolarisation adaptée aux compétences et aux besoins de chaque élève.

Ainsi, les élèves autistes sont inscrits de plein droit dans une classe ordinaire au même titre que tout autre élève, on appellera cet établissement leur « établissement scolaire de référence »19. Notons toutefois que l’ONISEP annonce un taux de scolarisation d’enfant porteur d’autisme seulement de 20%.

L’enseignant doit alors prendre en compte les différences perçues entre ces élèves, et même ici, leur handicap, et y apporter une réponse pédagogique adaptée.

Afin de répondre à cette prise en charge, le Ministère de l’Education Nationale a mis en place un référentiel de compétences du professeur des écoles qui se compose de dix compétences.

En ce qui concerne la prise en charge du handicap chez un élève, l’enseignant doit pouvoir répondre à la compétence « Prendre en compte la diversité des élèves »20, ainsi, le professeur des écoles doit « adapter son enseignement et son action éducative à la diversité des élèves, travailler avec les personnes ressources en vue de la mise en œuvre du projet personnalisé de scolarisation des élèves en situation de handicap »21. L’enseignant doit aussi être à même d’accorder à tous les élèves

« l’attention et l’accompagnement appropriés »22mais aussi de « différencier son enseignement en fonction des rythmes d’apprentissage et des besoins de chacun. Adapter son enseignement aux élèves aux besoins éducatifs particuliers »23.

19/21/23 Ibid.

20 Ministère de l’Education Nationale. Le référentiel de compétences des métiers du professorat et de l’éducation. En ligne : http://www. education. gouv. fr/cid73215/le-referentiel-de-competences-des- enseignants-au-bo-du-25-juillet-2013. html

22 Ministère de l’Education Nationale. Le référentiel de compétences des métiers du professorat et de l’éducation. En ligne : http://www. education. gouv. fr/cid73215/le-referentiel-de-competences-des- enseignants-au-bo-du-25-juillet-2013. html

Il sera également important, pour l’enseignant, de « prendre en compte les concepts fondamentaux relatifs au développement de l’enfant et de l’adolescent et connaitre les mécanismes d’apprentissage ainsi que les résultats des recherches dans ce domaine »24.

Afin qu’un enfant porteur de handicap puisse intégrer un établissement ordinaire, qu’ils s’agisse d’une scolarisation individualisée ou effectuée dans un dispositif collectif, une évaluation effectuée par la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH) doit être faite à la demande de l’élève ou de sa famille, cette évaluation a pour but d’observer les besoins et compétences de l’enfant en situation scolaire et de prendre en compte les aménagements pouvant être apportés à l’environnement scolaire ainsi que celles qui sont déjà mises en œuvre.

Accueillir un élève autiste en classe

Suite à cette évaluation, il sera proposé à l’enfant et à sa famille un Projet Personnalisé de Scolarisation (PPS) qui permettra d’organiser la scolarité de l’élève, il sera alors décidé des aménagements nécessaires, les modalités de déroulement de la scolarité, les actions à mettre en œuvre pour répondre aux besoins de l’élève (psychologiques, éducatives, médicales, sociales…), « assorti des mesures d’accompagnement décidées par la Commission des Droits et de l’Autonomie des Personnes Handicapées (CDAPH) »25 qui se prononcera alors sur l’orientation de l’élève.

Un carnet de route sera mis en place afin d’assurer le suivi du parcours scolaire de l’élève, une équipe de suivi de la scolarisation animé par l’enseignant référent de l’élève suivra également ce parcours en l’actualisant « lors des moments clés et notamment lors des transitions entre les niveaux d’enseignement, la question de l’insertion sociale et professionnelle est également à considérer »26.

L’emploi du temps de ces élèves doit également être mis en avant, celui-ci est « organisé par l’équipe de suivi de la scolarisation à partir du Projet Personnalisé de Scolarisation, son organisation demande un soin particulier »27.

Ainsi, il peut parfois s’agir d’un temps partiel selon certains critères liés à l’état de l’enfant, dans tous les cas, ce cadre doit être clair, stable et régulier afin de permettre à l’enfant de mieux appréhender ce nouvel environnement et ces acteurs, le volume horaire doit toutefois être assez conséquent afin de ne pas déséquilibrer la scolarité à construire.

Toutefois, bien qu’une scolarisation en classe ordinaire semble être préconisée pour ces enfants afin d’améliorer l’ensemble de leurs acquisitions ainsi que leur autonomie, il est à noter que « la diversité des potentialités que présentent les enfants présentant ici un trouble du spectre autistique ne permet pas d’établir une règle éducative »28.

Ainsi, les parcours scolaires de ces jeunes peuvent s’avérer bien différents d’un individu à l’autre, pour certain, cette scolarisation pourra s’étendre de la maternelle au lycée, voir même à l’enseignement supérieur, pour d’autre, présentant parfois des troubles cognitifs ou sociaux trop importants, le recours à une scolarisation dans un environnement plus adapté à leurs besoins pourrait s’avérer nécessaire (hôpital de jour, Classe pour l’Inclusion Scolaire…). Cette orientation n’exclut pas le retour de l’élève dans son établissement de référence.

24/28 Ibid.

25 Ministère de l’Education Nationale. (2004). Scolarisation des élèves handicapés. En ligne : http://www. education. gouv. fr/cid207/la-scolarisation-des-eleves-handicapes. html

26 SCEREN – Ministère de l’Education Nationale. Scolariser les élèves autistes ou présentant des troubles envahissants du développement. En ligne : http://media. education. gouv. fr/file/ASH/57/5/guide_eleves_autistes_130575. pdf 27 Ibid.

On notera également que pour beaucoup de ces enfants avec autisme, l’accès à une scolarisation dans une classe ordinaire est sous-jacent à la mise en place de dispositifs et d’aménagements, ainsi, le recours à une Auxiliaire de Vie Scolaire (AVS) à temps partiel ou à temps plein, à un enseignant spécialisé ou le suivi par un Service d’Education Spécial et de Soins à Domicile (SSESAD), ou encore, le recours à une scolarité partagée entre un établissement scolaire et un établissement médico-social semble essentiel.

Rechercher
Abonnez-vous!
Inscrivez-vous gratuitement à la Newsletter et accédez à des milliers des mémoires de fin d’études ! Inscrivez-vous gratuitement à la Newsletter et accédez à des milliers des mémoires de fin d’études !
En continuant, vous acceptez la politique de confidentialité

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.