Les stratégies de communication dans les églises modernes: étude de Más Vida Cdmx

CHAPITRE III :

CADRE MÉTHODOLOGIQUE

Étudier un phénomène religieux tel que Más Vida Cdmx nécessite une compréhension des méthodes de recherche et de leurs composants. L’objectif, les questions de recherche et le cadre conceptuel ou méthodologique, comprenant l’analyse documentaire, l’approche générale, la collecte des données, l’analyse des données et les conclusions doivent d’abord partir de la définition de ce cadre méthodologique qui dans mon cas est une méthodologie qualitative.

La collecte de données doit être menée de manière systématique, l’analyse de celles-ci doit s’effectuer avec exactitude et précision et être étayée par des preuves tirées de la littérature et des données. En comprenant et en suivant le cadre de cette méthode de recherche adoptée, je peux étudier correctement l’église Más Vida Cdmx et être en mesure d’interpréter avec précision les données afin de tirer des conclusions significatives.

MÉTHODOLOGIE QUALITATIVE

Cette recherche a adopté une approche qualitative utilisant l’ethnographie comme technique. Une planification méthodologique a été créée pour analyser la présence de stratégies de communication dans l’église post-confessionnelle Más Vida Cdmx et pour évaluer l’impact de ces stratégies sur la capacité de l’église à attirer et retenir des fidèles. L’analyse des résultats recueillis devrait donner un aperçu de la relation entre la communication et le succès dans le contexte religieux.

Flick affirme que « les perspectives de recherche quand il s’agit de la recherche qualitative ont trois positions de base qui sont la tradition interactionniste symbolique (significations subjectives et attributions individuelles de sens), l’ethnométhodologie (routine et vie quotidienne) et les positions structuralistes ou psychanalytiques (processus inconscients de psychologie sociale) ». Chacun de ces postes travaille avec des concepts spécifiques sur la façon dont les sujets étudiés sont liés au contexte de la recherche.

L’interactionnisme symbolique, l’ethnométhodologie et les modèles structuralistes se concentrent tous sur l’interaction entre les personnes et les choses, le processus d’interprétation et les significations générées. Ces théories étudient la relation entre les choses et les gens, comment l’interaction est organisée et structurée, et comment se forme la compréhension collective de la réalité.

Ces théories se concentrent également sur le rôle du langage dans le processus d’interprétation et de génération de sens. L’interactionnisme symbolique, par exemple, suggère que le langage est utilisé pour créer et renforcer des significations sociales. L’ethnométhodologie suggère qu’il est utilisé pour organiser et structurer l’interaction sociale, pendant que les modèles structuralistes, par ailleurs, suggèrent qu’il est utilisé pour définir la structure des relations sociales et pour créer et maintenir des normes sociales.

MÉTHODES D’OBSERVATION, D’ETHNOGRAPHIE ET DE DONNÉES VISUELLES

Pour Flick, l’histoire de la recherche méthodologique qualitative a toujours été marquée par des débats sur le rôle de l’observation comme méthode de recherche sociologique qualitative et sur le rôle de l’observateur. Dans ce type d’étude, le but est d’acquérir une connaissance du terrain par le biais d’une assimilation du chercheur en tant que participant au terrain d’observation. En utilisant des photographies, des films ou des vidéos, l’observation se conçoit comme une observation de seconde main.

Ce type d’observation, à la fois participatif et de seconde main, à partir de vidéos, photographies et films, met l’accent sur des pratiques qui ne sont accessibles que par l’observation. Cette méthode permet au chercheur de découvrir et d’analyser la façon dont les choses fonctionnent réellement dans le domaine étudié.

L’observation est certainement une compétence de la vie quotidienne. Cette compétence, en raison de son caractère quotidien, doit être systématisée méthodologiquement afin de l’appliquer à la recherche qualitative. Les perceptions visuelles ne sont pas les seules dont se constitue l’observation. Mais les cinq dimensions qui suivent sont utilisées pour englober

toutes les procédures d’observation. La recherche qualitative vise à approcher le monde réel et à comprendre, décrire et parfois expliquer les phénomènes sociaux.

L’observation « de l’intérieur » peut se faire de différentes manières : observation secrète ou ouverte ; observation non participante ou participante ; observation systématique ou non systématique ; observation dans des situations naturelles ou artificielles ; observation de soi ou observation des autres.

La méthode observationnelle vise à analyser les expériences des individus et à les relier à des récits de vie biographiques ou à des pratiques quotidiennes, à analyser la communication et les interactions telles qu’elles se produisent, et à analyser des documents (textes, images, films ou musique) qui seraient de seconde main.

La méthode d’observation mentionnée par Flick a ses les limites étant donné que la construction de versions de la réalité dans les films reçoit l’influence à la fois du point de vue du cinéaste et de celui des spectateurs.

ÉTUDE DE CAS

Cette recherche a été menée dans l’église chrétienne Más Vida Cdmx, située dans la zone métropolitaine de Mexico.

Avec son leader et pasteur André Spyker, l’église Más Vida se présente comme un exemple dans le schéma des églises post-confessionnelles, non seulement à la ville de Mexico mais aussi dans d’autres États du Mexique. Elle présente de nombreuses similitudes avec les églises américaines comme Mosaic et offre une expérience de culte remarquable, avec des chaises confortables, un bon son et des lumières colorées et de la fumée, guidé par un entraîneur religieux/spirituel. Grâce aux entretiens menés, il a été constaté que l’église avait une variété de membres, composés de bénévoles, d’employés et de dirigeants de l’organisation officielle de l’église. Cette église et d’autres démontrent l’impact croissant des églises post-confessionnelles sur la foi et le culte chrétiens. L’église Más Vida Cdmx propose également une large gamme de services et de programmes pour répondre aux besoins de ses membres. Celles-ci vont des cours hebdomadaires d’étude

biblique, des services du dimanche et des événements spéciaux, aux programmes mensuels de mentorat et de formation de disciples, et même un ministère spécial pour les mères célibataires. L’église met également l’accent sur la justice sociale, avec une variété d’initiatives de sensibilisation à la communauté locale.

L’église accueille également un groupe de discussion hebdomadaire pour engager les membres à servir dans leurs communautés locales. Grâce à ce groupe, les membres peuvent partager leurs expériences et mieux comprendre comment vivre leur foi chrétienne dans ce monde moderne. Ceci est un autre exemple de la façon dont les églises post-confessionnelles transforment le culte et la manière dont les gens adorent Dieu et interagissent les uns avec les autres.

PLAN DE COLLECTE DES DONNÉES

Adoptant une approche méthodologique qualitative, il m’a semblé que ce serait l’approche la plus appropriée pour analyser et expliquer le sens que les participants aux services des églises post-confessionnelles donnent aux productions communicationnelles.

Même si des contributions quantitatives intéressantes peuvent être apportées en termes de nombre de participants, de nombre de services et de nombre de personnes d’un certain âge ou d’une certaine classe sociale, ces approximations resteraient en deçà de l’objectif principal de cette recherche, celui de comprendre et d’expliquer comment les stratégies de communication interviennent dans le christianisme émergent, comme dans le cas de Más Vida Cdmx.

L’objectif étant de comprendre cela dans une perspective visant l’analyse de la pertinence de ces stratégies de communication pour pouvoir comprendre les raisons qui poussent les gens à rester dans cette église. Ainsi, les chiffres sont effectivement utiles mais ne sont pas l’outil le plus efficace pour esquisser une explication significative et surtout satisfaisante.

Ce travail s’articule donc autour de deux niveaux d’analyse. Le premier est le niveau organisationnel et examine l’esthétique de la persuasion utilisée par l’église pour promouvoir sa marque. Le deuxième niveau est l’expérience du sens, qui vise à comprendre comment les participants aux services religieux de l’église produisent du sens et vivent leur religiosité à travers les formes sensorielles conçues par l’église.

TECHNIQUES DE COLLECTE DES DONNÉES

Grâce à l’observation, j’ai pu me concentrer sur la présence de la communication dans les réunions de Más Vida Cdmx et porter une attention particulière aux stratégies de communication. L’observation m’a également permis d’acquérir une connaissance du terrain par assimilation dans le domaine observé.

Bien qu’une observation de seconde main ait été possible grâce aux vidéos des réunions, elle n’était pas nécessaire, les informations obtenues lors de l’observation ayant atteint un point de saturation. Cependant, l’observation a sa limite en ce qu’elle n’est pas en mesure d’expliquer les causes des phénomènes observés. Par exemple, lors de l’observation, j’ai pu identifier des schémas de communication entre les membres des réunions Más Vida Cdmx. J’ai pu me rendre compte que la plupart des membres avaient tendance à former des alliances et à utiliser des stratégies de communication pour parvenir à un consensus. Néanmoins, cette observation n’explique pas pourquoi ce comportement est adopté. Pour expliquer la cause de ce phénomène, d’autres méthodes de recherche et outils d’analyse tels que les enquêtes et les entretiens sont nécessaires.

L’incapacité de l’observation à expliquer les causes du phénomène peut amener le chercheur à formuler des hypothèses erronées, ce qui peut conduire à des conclusions tout ausi erronées. Ainsi, l’observation est un outil important pour le chercheur, mais ses limites doivent être prises en compte. La limite de l’observation, selon Flick (2007), est l’interprétation du matériel de nombreuses façons différentes avec l’influence du chercheur. Étant conscient de cette limite, j’ai donc cherché à toujours être attentif à mon rôle de chercheur.

Pour être plus clair, la technique d’observation et l’application de courts entretiens ont été utilisées dans l’idée de bien comprendre l’objet d’étude et ses caractéristiques spécifiques. Il ne fallait jamais perdre de vue que les entretiens sont l’une des principales techniques de collecte de données dans la recherche qualitative. Il existe de nombreuses manières différentes de mener un entretien, avec des objectifs et des principes différents. Cette méthode présente des avantages pratiques pour cette recherche car 2 types d’entretiens ont été menés (Kvale, 2011).

Entretien court : deux questions courtes aux personnes présentes à la fin de la réunion :

  • Dans quelles circonstances êtes-vous arrivé(e) à Más Vida ?
  • Quelles raisons vous ont motivé(e) pour y rester ?

Entretien semi-structuré : à partir des informations issues de l’observation et des entretiens courts, l’entretien semi-structuré a été réalisé dans l’intention d’obtenir des données plus spécifiques sur les stratégies de communication de l’église, la pertinence des stratégies de communication dans la permanence des personnes dans l’église et le sens que ces dernières attribuent aux expériences qu’ils vivent en tant que membres de cette communauté.

Ces entretiens m’ont fait obtenir des récits de réflexion sur les expériences des participants aux services religieux post-confessionnels (Berger et Luckmann, 1991). Ce faisant, j’ai cherché à comprendre et à expliquer comment les stratégies de communication interviennent dans Más Vida Cdmx.

L’objectif principal de l’exploration était d’entrer sur le terrain et de collecter des informations importantes pour la compréhension du phénomène social qui a lieu dans cette église. Il a fallu aussi voir le fonctionnement de l’église et les opinions de ses membres et dirigeants. Des personnes, ayant des profils différents au sein de l’organisation de l’église, ont été interviewées, ce qui m’a permis d’avoir une assez grande perspective de l’institution. Au total, il y a eu 9 interviews dont je présente ci-dessous les données générales des collaborateurs, leur pseudonyme sans vraiment tenir compte de la numérotation de contrôle selon l’ordre dans lequel les interviews ont eu lieu :

Membre de l’équipe de direction occupant le poste de directeur créatif, et est l’une des personnes recevant un salaire de l’église au campus de la ville de Mexico. (nº1 – (Jorge Inoc)

Deux pasteurs :

Le pasteur senior du campus de Mexico (nº2 – Aldo Daniel)

Le « bras droit » du leader de Más Vida, qui dirige le campus de Cumbres, le siège de Más Vida (nº3 – Joseph Carlos).

Un superviseur de groupe dans la garde d’enfants (nº 4 – Jose Al)

Un chargé de l’espace jeunesse (nº5 – Meriem Yasmin)

Un membre coordinateur de la zone de communication (nº6 – Esteban Dany)

Un superviseur d’équipe bénévole (nº7 – Osvaldo Ricardo)

Un leader d’un groupe d’entrepreneurs connectés (nº8 – Jessica Naomi)

Un chef de groupe dans le domaine des nouveaux croyants (nº9 – (Mariana Sabine)

Les temples disséminés au Mexique et à l’étranger sont appelés Campus, et le développement de la recherche expliquera plus en détail le fonctionnement de ces campus. Pour faciliter la compréhension et l’explication du phénomène étudié, j’ai pensé qu’il serait plus approprié d’adopter la nomenclature utilisée par mes informateurs, ainsi chaque fois que je fais référence à un campus, je parle d’un temple de Más Vida. Afin que les informations soient plus détaillées sur les personnes interrogées, un tableau avec leurs profils et leurs données se trouve en annexe.

Dans la description des personnes interrogées, on rencontre différents types de membres de l’institution parmi les collaborateurs. Dans le cas des pasteurs et de Jorge Inoc, les informations recueillies avaient un ton plus institutionnel et stratégique que les autres entretiens. C’est dans ces entretiens que des informations plus détaillées ont été obtenues sur le niveau organisationnel de l’institution. Quant aux autres entretiens, ils se sont caractérisés par la fourniture d’informations axées sur l’expérience des membres de l’institution religieuse et sur l’expérience du sens produit par les formes sensorielles mises en œuvre par l’église Más Vida.

PLAN DE TRAITEMENT DE L’INFORMATION

Cette recherche a recueilli des informations sur l’église Más Vida à travers des entretiens et de l’observation des stratégies de communication. Grâce à ces entretiens, des informations ont été obtenues sur l’expérience des sujets, leurs raisons de rester, ainsi que les stratégies intentionnelles et le fonctionnement de l’institution. L’analyse de ces informations fournit une explication des stratégies de communication de l’église et de la façon dont les participants créent un sens à partir de ses rituels. Les entretiens ont révélé que l’église était considérée

comme un lieu d’acceptation, de stabilité et de soutien, qui permettait aux membres de développer un sentiment de communauté.

Le personnel fournit des ressources aux personnes dans le besoin, telles que de l’aide pour trouver un emploi et un logement. Les résultats ont également montré que les rituels de l’église, tels que la prière et le chant, étaient considérés comme une opportunité de se connecter davantage au divin et les uns aux autres.

INSTRUMENTS DE TRAVAIL SUR LE TERRAIN

La méthodologie pour cette recherche devait être adoptée en fonction de certaines questions que je jugeais dispensables pour mener à bien cette étude. Je devais donc me demander quelles étaient les pratiques religieuses observées lors du service dominical à Más Vida Cdmx et puis combien de personnes devraient être interrogées au cours de l’étude. Je devais aussi penser à quelles stratégies utiliser pour rassurer les répondants sans oublier de leur faire part du but de mon étude. Je me suis de même posé la question de savoir sous quel angle l’étude devrait être abordée et quels étaient les six types de problèmes de traduction identifiés.

A-OBSERVATION

L’observation a officiellement débuté le dimanche 12 février 2023 et s’est poursuivie jusqu’au dimanche 23 avril. Durant cette période, j’ai assisté aux offices du dimanche à l’église Más Vida Cdmx. Là, j’ai observé divers aspects du service, tels que les pratiques religieuses, les techniques de communication, la prédication et les prédicateurs, les rôles du public et du personnel, et le traitement des membres de l’église avec les visiteurs.

Le service du dimanche est une partie très importante de la vie de l’église. C’est l’événement principal de la semaine, et c’est le jour où la plupart des gens se réunissent. Pendant le service, différentes pratiques religieuses sont observées, telles que chanter des hymnes, prier et lire la Bible. Les techniques de communication utilisées par les prédicateurs sont également intéressantes à observer. Les intervenants sont capables de capter l’attention du public en utilisant un langage puissant, de l’humour et des histoires. Les rôles du personnel sont également importants à noter, car ils aident à faciliter le service et à s’assurer que tout se

passe bien. Dans l’ensemble, le service du dimanche à Más Vida Cdmx est une expérience qui, selon les adhérents, sort vraiment de l’ordinaire des lieux de culte.

B-SCRIPT D’OBSERVATION

Ordre de la réunion

Interventions des pasteurs et des dirigeants

Pratiques religieuses ou pratiques sensorielles

Manifestations d’émotions

Questions financières

Questions de communication

Stratégies ou technologie

Message principal

C-ENTRETIENS COURTS

Pour les entretiens courts, il a fallu que je sois arrivé un peu avant la fin d’un service pour pouvoir parler à quelques personnes, dont deux ont été interviewées. J’ai approché le pasteur à la fin d’une des réunions, qui m’a présenté à une personne laquelle, à son tour, m’a présenté à six autres. Au total, 9 personnes ont été interrogées.

Visant à obtenir un meilleur résultat lors des entretiens semi-structurés, cette stratégie s’est révélée idéale, tant et si bien que j’ai pu obtenir plus d’informations sur ce qui est pertinent pour les employés, me permettant ensuite de comparer mes observations avec leurs réponses.

OURT SCÉNARIO D’ENTRETIEN

Dans quelles circonstances êtes-vous arrivé(e) à Más Vida ?

Quelles raisons vous ont motivé(e) pour y rester ?

E-ENTRETIENS SEMI STRUCTURÉS

Les entretiens semi-structurés ont été réalisés entre le 5 mars et le 23 avril 2023 dans les locaux de l’église et pour l’un d’entre eux via Zoom. Au préalable, avant de nous rencontrer,

j’ai pris soin d’expliquer à mes intervenants l’objet de l’étude réalisée. Je leur ai expliqué également le but de cette étude et l’angle sous lequel je l’abordais afin de rassurer mes répondants. J’ai précisé que je voulais me concentrer davantage sur le positionnement et les intentions de l’église plutôt que sur ses pratiques. Mes conversations avec les intervenants ont été fructueuses et instructives.

J’ai en fait préparé un guide d’entretien, en me concentrant sur la compréhension de l’intervention des stratégies de communication au sein de Más Vida et sur l’expérience des sujets par rapport à cette église. Neuf entretiens ont été menés pendant une durée moyenne de 50 minutes. J’ai tenté de créer une atmosphère positive d’échange en ne posant à nouveau des questions que s’il manquait des informations nécessaires, et en devant parfois les préciser. J’ai également mis en place certains processus pour aider les interviewés à entrer dans les détails, comme la reformulation des déclarations. Mes efforts se sont alors avérés bénéfiques pour mener à bien ma tâche. Les entretiens semi-structurés m’ont permis d’obtenir des informations plus détaillées sur les stratégies de communication organisationnelle présentes dans les services de Más Vida Cdmx et leur relation avec les raisons motivantes et incitant les gens à fréquenter cette église.

CONSTRUCTION ET SYSTÉMATISATION DES DONNÉES

Après avoir conclu les observations, les entretiens courts et les entretiens semi-structurés, je suis passée à l’étape de construction et de systématisation des données obtenues. J’ai commencé par transcrire le journal de terrain, puis les entretiens courts et pour conclure cette étape, j’ai transcrit les contenus des 9 entretiens semi-structurés. Toutes les observations ont d’abord été notées dans ce journal de terrain puis structurées. Le but était de rechercher les stratégies de communication présentes dans les réunions de Más Vida Cdmx et leur lien possible avec son succès.

L’un des problèmes auquel il a fallu faire face et trouver des solutions était le problème de traduction que j’ai pu classifier en six types : lexico-sémantique, grammatical, syntaxique, rhétorique, pragmatique et culturel. Les problèmes lexico-sémantiques ont pu être résolus en consultant des dictionnaires et d’autres ressources, tandis que les problèmes grammaticaux

impliquant l’utilisation des pronoms, la temporalité et l’aspect m’ont obligé de revoir en profondeur mes acquis linguistiques en espagnol. La résolution des problèmes liés à la syntaxe, la rection, la voix passive et d’autres figures syntaxiques m’ont exigé de faire appel à certains collègues traducteurs pour pouvoir m’assurer d’avoir fait la bonne traduction.

Il me fallait aussi penser à la rhétorique qui implique l’identification et la recréation de figures de pensée et de diction. Je devais aussi penser aux dimensions pragmatiques qui impliquaient des différences dans l’utilisation de « vous » et du pronom personnel de la 3ème personne du pluriel et son utilisation en espagnol, des expressions idiomatiques, des locutions, des dictons, de l’ironie, de l’humour et du sarcasme, sans oublier les jeux du double sens dont sont friands les latino-américains.

Mes années de résidence au Mexique m’ont été d’un grand soutien pour comprendre les aspects découlant des référents culturels, des dénominations des aliments, des fêtes et des connotations culturelles. Il a fallu que je tienne compte que la traduction implique plus qu’un simple transfert littéral de mots d’une langue à une autre puisque cela implique également de comprendre les nuances de la langue et de son contexte socioculturel.

Finalement, ayant esquissé les stratégies de systématisation possibles, j’ai veillé à l’utilisation des champs lexicaux pour organiser les informations obtenues à partir d’une analyse des transcriptions. Le logiciel Tropes a été utilisé pour une analyse des entretiens selon le cadre théorique, les intérêts de recherche et les résultats. Au final, les citations ont été divisées en champs, lesquels ont ensuite été organisés en groupes sémantiques et de référence. Des définitions ont été créées pour chaque champ lexical afin de faciliter leur utilisation.

Pour citer ce mémoire (mémoire de master, thèse, PFE,...) :
📌 La première page du mémoire (avec le fichier pdf) - Thème 📜:
La communication organisationnelle et le christianisme émergent dans le cas de "Más Vida Cdmx, Mexique"
Université 🏫: Université Bordeaux Montaigne
Auteur·trice·s 🎓:
Toufik CHAIBAT

Toufik CHAIBAT
Année de soutenance 📅: Master 2 sociétés et religions - Mémoire de recherche - 2020-2021
Rechercher
Télécharger ce mémoire en ligne PDF (gratuit)

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll to Top