Résultats: réception de la traduction du genre de Dieu en lamé

Résultats: réception de la traduction du genre de Dieu en lamé

4.3. Interprétation des résultats de l’enquête

Les résultats de l’enquête se présentent sous deux ordres : les données biographiques et et les données liées à la réception de la traduction du genre en lamé.

4.3.1. Données biographiques du répondant

Les données biographiques désignent notamment les informations relatives au sexe, à l’âge, au niveau d’études, et à la religion du répondant.

4.3.1.1. Sexe des répondants

No Sexe Fréquence Pourcentage
1 Masculin 84 84%
2 Féminin 16 16%
Total 100 100%

Tableau 7 : Sexe des répondants

Il en ressort de ce tableau que sur 100 personnes enquêtées, 84 sont de sexe masculin et 16 de sexe féminin soit respectivement un pourcentage de 84% et 16%. Le constat qui se dégage est que les hommes sont plus majoritaires.

4.3.1.2. Tranche d’âge des répondants

Figure 4 : Graphique indiquant la tranche d'âge des répondants

Figure 4 : Graphique indiquant la tranche d’âge des répondants

L’échantillonnage de la présente étude n’a retenu que des personnes dont les âges varient de 10 à 60 ans. Notre choix s’est porté sur cette frange de la population parce qu’elle serait intellectuellement active dans l’utilisation des outils modernes de la télécommunication.

Ainsi, comme résultat, l’on constate que la tranche de [26 à 40 ans] est dominante soit 54 répondants (54,5%), suivi de la tranche de [10 à 15 ans] soit 34 répondants (34,3) et la tranche de [41 à 60 ans], 11 personnes (11,1%).

4.3.1.3. Niveau d’études des répondants
Graphique indiquant le niveau d'études des répondants

Figure 5 : Graphique indiquant le niveau d’études des répondants

Le graphique ci-dessus laisse clairement apparaître que 70% des personnes interrogées ont un niveau d’études universitaire (licence, master et doctorat). Ce qui est aisément compréhensible car ce type d’enquête nécessite des personnes ayant un bagage intellectuel élevé.

4.3.1.4. Religion des répondants

Graphique indiquant la confession religieuse de répondants

Figure 6 : Graphique indiquant la confession religieuse de répondants

Selon le résultat du graphique ci-dessus, les personnes interrogées sont majoritairement des chrétiens soit 80 personnes (80%), suivi des pratiquants de la croyance religieuse Lamé soit 17 personnes (17%) et 3 musulmans (3%).

La prédominance des répondants chrétiens s’explique par le fait que la plupart des Lamé scolarisés sont chrétiens.

4.3.2. Données sur la réception de la traduction du genre de Dieu

Les données sur la réception de la traduction du genre de Dieu incluent les données telles que le genre de Dieu, l’impact de la traduction, la réception, et la réceptivité d’un Dieu du genre féminin.

4.3.2.1. Genre de Dieu en lamé

Graphique indiquant le genre de Dieu lamé

Figure 7 : Graphique indiquant le genre de Dieu lamé

Dans le graphique ci-dessus, il était question pour les répondants de donner le genre de Dieu en lamé. Ainsi sur 100 personnes interrogées, 43 personnes représentant 43% pense que Dieu est du genre masculin, 38 personnes représentant 38% estime que Dieu est du genre féminin et 19 personnes représentant 19% estiment que Dieu est neutre.

Ainsi, cette prédominance de la conception masculine de Dieu peut se justifier par le fait que plus de 80% de nos enquêtés étaient des chrétiens qui ont connu le Dieu masculin des chrétiens dans une langue autre que le lamé.

4.3.2.2. Impact de la traduction sur le public cible Lamé

Graphique indiquant l'impact de la traduction sur le public cible lamé

Figure 8 : Graphique indiquant l’impact de la traduction sur le public cible lamé

Les personnes interrogées pensent que le changement du genre de Dieu a eu un impact négatif sur le public cible Lamé, notamment en l’aliénant culturellement et linguistiquement. C’est du moins ce que pensent 61 personnes sur les 100 interrogées, soit un pourcentage de 61% comme le présente la figure 8.

4.3.2.3. Réception de la traduction

Graphique indiquant la réception de traduction
Figure 9: Graphique indiquant la réception de traduction

Au sujet de la réception du message biblique, 65 personnes, soit 65,5% affirment n’avoir pas reçu la totalité du message contre 34 (34,3%). Il en découle de cette présentation que la réception de la traduction du genre de Dieu n’est pas effective, ce qui signifie que le message biblique n’a pas produit un effet réel.

4.3.2.4. Réceptivité d’un Dieu du genre féminin

Graphique indiquant la réceptivité d'un Dieu de genre féminin
Figure 10 : Graphique indiquant la réceptivité d’un Dieu de genre féminin

Sur la réceptivité d’un Dieu du genre féminin, 75 personnes sur 100 se sont prononcées à la faveur de la restitution des référents féminins pour désigner Dieu dans le NTP en lamé, soit 75%, contre 25 personnes qui ont opté pour le maintien soit 25%.

4.4.Interprétations des résultats

Cette partie du présent chapitre est consacrée à l’interprétation des résultats de l’enquête et du corpus.

4.4.1. Problèmes de traduction rencontrés

Problèmes de traduction Types de problèmes
Problèmes de traduction du genre liés au nom et attributs de Dieu Personnification
Métaphore
Problèmes de traduction du genre liés aux pronoms Pronoms personnels
Pronoms possessifs
Pronoms démonstratifs
Problèmes de traduction du genre liés aux adjectifs Adjectifs possessifs
Adjectifs démonstratifs

Tableau 8 : Problèmes de traduction du genre dans le NTP en lamé

Le tableau 8 ci-dessus indique clairement que les problèmes de traduction du genre de Dieu dans le NTP en lamé sont de trois ordres :

Les problèmes de traduction du genre liés au nom et attributs de Dieu, qui sont notamment constitués des personnifications et des métaphores de Dieu ;

Les problèmes de traduction du genre liés aux pronoms à savoir : les pronoms personnels, les pronoms possessifs et les pronoms démonstratifs ;

Les problèmes de traduction du genre liés aux adjectifs : les ajectifs possessifs et les adjectifs démonstratifs.

4.4.2. Impact de la traduction

La figure 7 montre que 61% des personnes interrogées déclarent que la traduction du genre de Dieu a eu un impact négatif sur les locuteurs du lamé.

Après analyse du corpus et l’exploitation des ressources documentaires, il en ressort que cette traduction a contribué à l’aliénation culturelle et linguistique des Lamé, notamment la grammaire de leur langue et leur conception de la divinité.

Ce qui porte un hic à l’authenticité culturelle du Lamé, une fois de plus qui subit de plein fouet l’influence de la culture judéo-chrétienne.

4.3.3. Réception de la traduction

La réception du message du NTP par les locuteurs du lamé n’a pas été effective. En effet, la figure 9 ci-dessus révèle déjà que 65,7% des personnes interrogées affirment n’avoir pas reçu la totalité du message biblique résultant des erreurs de la traduction du genre de Dieu.

4.4. Conclusion

Au terme de ce chapitre, il était question de présenter et d’analyser notre corpus et les résultats de l’enquête. Ainsi, après présentation des textes source et cible, l’analyse s’est effectuée suivant trois articulations à savoir l’analyse des problèmes de traduction liés au nom et attributs de Dieu, aux pronoms et aux adjectifs ; s’en est suivi la présentation des résultats de l’enquête et enfin l’interprétation des résultats.

Parvenu au terme de notre analyse, nous passerons à la conclusion générale de notre travail.

Chapitre V : Conclusion Générale

5.0. Introduction

Le présent chapitre a pour objet de conclure notre travail de recherche. Il s’agit notamment de présenter tour à tour la synthèse de l’étude, la vérification des hypothèses, l’importance de l’étude, les recommandations et suggestions.

5.1. Synthèse de l’étude

Le présent travail de recherche avait pour objectifs principaux d’identifier et analyser les problèmes de traduction du genre de Dieu rencontrés par les traducteurs du NTP en lamé, de présenter l’impact de cette traduction sur le public cible et d’évaluer la réception de ce message par les locuteurs du lamé.

Il s’articulait autour de trois questions centrales : quels sont les problèmes de traduction du genre de Dieu rencontrés par les traducteurs du NTP en lamé ? Quel est l’impact de cette traduction sur le public cible ? Et quelle est la réception de ce message par les locuteurs du lamé ? Ainsi, nous avons émis les hypothèses selon lesquelles la différence idéologique relative à la conception de Dieu entre la culture judéo-chrétienne et la culture lamé pose de nombreux problèmes de traduction du genre de Dieu.

La traduction du genre de Dieu en lamé a eu pour impact, l’aliénation culturelle et linguistique du public cible lamé. Et enfin, la réception de ce message n’est pas effective.

Ainsi, après l’identification de 57 unités de traduction, l’analyse microtextuelle nous a permis de relever trois principaux problèmes de traduction.

Il s’agit des problèmes de traduction du genre liés au nom et attributs de Dieu, manifeste à travers les personnifications et métaphores de Dieu, les problèmes de traduction du genre liés aux pronoms, notamment les pronoms personnels, les pronoms possessifs et les pronoms démonstratifs et les problèmes de traduction du genre liés aux adjectifs dont les adjectifs possessifs et les adjectifs démonstratifs.

Les résultats montrent également que les nombreux problèmes de traduction ont eu pour impact, l’aliénation linguistique et culturelle du peuple lamé notamment la grammaire de leur langue et leur conception de la divinité respectivement par la langue française et la culture judéo-chrétienne.

De même, les résultats de l’enquête sociologique montrent que la réception du message du NTP n’a pas été effective, car 65,7% des personnes interrogées affirment n’avoir pas reçu la totalité du message biblique résultant des erreurs de la traduction du genre de Dieu.

5.3.Vérification des hypothèses

Nos hypothèses telles que posées en début du travail peuvent être confirmées ou infirmées, ce serait le lieu de voir laquelle des deux possibilités est vérifiée.

La première hypothèse stipulait que la différence idéologique relative à la conception de Dieu entre la culture judéo-chrétienne et la culture lamé pose de nombreux problèmes de traduction du genre de Dieu.

Au regard des résultats obtenus, cette hypothèse a été confirmée car nous avons relevé trois problèmes de traduction du genre de Dieu, notamment ceux liés au nom et attributs de Dieu, aux pronoms et aux adjectifs.

En tenant compte des résultats de l’enquête sociologique, la deuxième hypothèse qui stipulait que la traduction du genre de Dieu en lamé a eu pour impact l’aliénation culturelle et linguistique du public cible lamé a été également confirmée.

La troisième hypothèse qui soutient que la réception de ce message n’est pas effective, a été partiellement confirmée. Car seulement quelques enquêtés ont déclaré n’avoir pas reçu la totalité du message biblique résultant des problèmes de traduction du genre de Dieu.

5.4.Importance de l’étude

La présente étude revêt une importance capitale. Elle vise tout d’abord à améliorer les traductions en langue lamé afin de permettre à cette dernière de participer efficacement aux échanges interculturels.

Elle apporte également lumière sur les règles d’utilisation du genre. Par ailleurs, ce travail permet aux locuteurs du lamé de disposer des textes dans lesquels ils peuvent mieux s’identifier puisqu’étant davantage fidèles à leur langue et culture.

Enfin, elle attirera l’attention de la communauté lamé sur les possibilités d’améliorations du NTP et surtout une meilleure traduction de l’Ancien Testament qui n’a pas encore été traduit.

5.5. Recommandations et suggestions pour les recherches ultérieures

Après l’analyse de nombreux problèmes de traduction du genre dans le NTP, en lamé, nous recommandons la révision de Kawvun mǝ Mbrew kǝ Nyeme afin que des erreurs liées à la traduction du genre de Dieu soient corrigées.

De même, au sujet des possibles travaux ultérieurs à mener, la présente étude s’est limitée à analyser les problèmes de traduction du genre de Dieu dans le NTP en lamé.

D’autres études peuvent être menées sur l’évaluation des procédés et stratégies de traduction utilisées pour la traduction du genre de Dieu.

Une autre orientation pourrait par exemple consistait à l’analyse de la traduction des culturèmes tels que les proverbes, les paraboles, les idiomes et ou les noms propres.

5.6. Conclusion

En définitive, ce dernier chapitre avait pour objectif de faire la synthèse de l’étude et de vérifier les hypothèses, de donner l’importance de l’étude et de faire des suggestions pour des recherches ultérieures.

Ainsi, l’importance de cette étude n’est plus à démontrer. Elle nous a permis d’explorer de fond en comble le domaine de la traduction du genre et en particulier du genre de Dieu.

Bibliographie et Annexes

Pour citer ce mémoire (mémoire de master, thèse, PFE,...) :
La première page du mémoire (avec le fichier pdf) - Thème :
Genre et concept de dieu dans la traduction du nouveau testament et des psaumes en lamé
Auteur·trice·s :
Mountchi Gilbert
Mountchi Gilbert
Université :
University of BUEA - Advanced school of division I
Année de soutenance :
A Thesis Submitted to Division I of the Advanced School of Translators and Interpreters (ASTI) - October 2020
Télécharger ce mémoire en ligne PDF (gratuit)
Rechercher
Publier!
Publier son mémoire de fin d’études ! - WikiMemoires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page