Lola Nederlants
École Supérieure des Arts Saint-Luc de Liège - Mémoire de 2e master en Communication Visuelle et Graphique

La marque Andrea Crews: historique et analyse

  1. Vêtement de mariage, dégagement des codes graphiques
  2. Lola Nederlants
  3. L’Upcycling et le mouvement hybride de la mode
  4. Le mouvement No Gender et le Streetwear
  5. Le mariage traditionnel européen: définition et historique
  6. Les codes du mariage les codes de la scénographie
  7. Upcycling et Martin Margiela: analyse de créations
  8. La marque Andrea Crews: historique et analyse
  9. Le styliste Marine Serre: historique et analyse de créations
  10. Les récupérables : un marque des vêtements d’upcycling
  11. Les collections de Stella McCartney: sportswear et tailoring
  12. La marque BassCoutur : redesign, rethink et recycle
  13. Super Marché : une marque de vêtements upcyclés
  14. Frankie Collective et Tryna B Studios: le style streetwear
  15. La marque Off-White des vêtements streetwear
  16. Heron Preston et sa marque de vêtements streetwear
  17. Rad Hourani et Hood by Air: collections no gender
  18. Jean P. Gaultier, H&M, Vandevorst: vêtements de mariage
  19. Les vêtements de mariage et la mode contemporaine

La créatrice de mode Andrea Crews: historique et analyse

ANDREA CREWS

2.1.1.2.1 Historique

Maroussia Rebecq, créatrice de mode française, est aujourd’hui à la tête de la marque « Andrea Crews ». Elle a été auparavant diplômée des beaux-arts de Bordeaux, ville natale de la styliste.

Son amour et sa sensibilité pour la mode sont présents depuis bien longtemps. Quand elle était étudiante, elle achetait ses vêtements dans des boutiques de seconde main, chez Emmaüs, etc.

C’est d’ailleurs en grande partie de là que son affection envers les vêtements de seconde main s’est transmise dans ses créations aujourd’hui.

« J’ai commencé, en jouant avec les vêtements »44, dévoile Maroussia Rebecq. En effet, c’est en assemblant, inversant, retournant, combinant des vêtements que la créatrice a débuté.

Backstage du défilé de la marque Andrea Crews, © Andrea Crews
Figure 10. Backstage du défilé de la marque Andrea Crews, © Andrea Crews

C’est donc en 2002 que Maroussia Rebecq fonda son label créatif Andrea Crews, un collectif artistique multidisciplinaire parisien. Andrea Crews est en réalité un personnage fictif inventé par l’artiste :

« C’est un personnage masqué. À la fois une femme italienne et un homme allemand, avec un nom de famille qui sonne comme Tom Cruise ou Penélope Cruz mais qui dérive en réalité du terme ‘crew’, le groupe »45.

44 BURLET, F., Andrea Crews, la marque pionnière de l’”upcycling” sur Les Inrockuptibles, https://www.lesinrocks.com/2017/12/11/style/style/andrea-crews-la-marque-pionniere-du-upcycling/
45 BURLET, F., loc. cit.

Tout est pensé. Elle travaille avec son associée Angie Dinh Van et également huit autres personnes.

Le fonctionnement du collectif repose sur une organisation horizontale, c’est-à-dire qu’il n’y a pas de hiérarchie oppressante, tout le monde travaille ensemble et forme une union.

La notoriété de la marque : mesure, camping et labels

2.1.1.2.2 Analyse de créations

Comme le dit parfaitement la rédactrice du magazine Antidote, Alice Pfeiffer : « Aujourd’hui devenu une véritable institution d’une mode antisystème, le label revendique une vision qui fait du vêtement un objet d’art et d’activisme social, et de la mode un vecteur de liberté et de changement »46.

46 PFEIFFER, A., Comment Andrea Crews anticipe les tendances depuis 15 ans ? sur Magazine Antidote, https://magazineantidote.com/mode/andrea-crews-fete-ses-15-ans/

Le label créatif Andrea Crews a construit son histoire sur le principe de l’upcycling, c’est l’ADN de la marque. Maroussia Rebecq fait d’ailleurs partie des premiers designers à pratiquer l’upcycling en France.

Le style de celle-ci se fonde principalement sur la couleur, l’audace et le streetwear, on y retrouve en outre la coupe oversize. Elle base ses créations sur des pièces unisexes car pour elle ce qui est important c’est comment la personne habite le vêtement.

En plus d’une hybridation des genres, on retrouve une hybridation des matières. Le crew joue beaucoup sur l’hybridité entre la mode et l’art dans son atelier.

Les collections sont présentées au public aussi bien par le biais de happenings, de performances que par celui de la vidéo, toujours accompagnées d’un décor, de sculptures sensationnelles.

La gallerie Le Coeur à Paris
Figure 11. La gallerie Le Coeur à Paris

La marque se décline en deux lignes : la ligne High Street et la ligne artisanale. Comme l’explique Maroussia Rebecq, « Nous avons créé la ligne High Street, qui constitue notre coeur de collection et nous permet d’avoir une distribution au sens classique du terme dans des concepts store à travers le monde.

La ligne artisanale, upcycling, on ne la trouve que dans notre flagship à Paris ou dans des endroits exclusifs, car c’est une production très limitée »47.

La première performance réalisée sur le principe de l’upcycling s’est déroulée au Palais de Tokyo en 2002. Le but étant selon le collectif lui-même « de dénoncer la surconsommation de vêtements et la nécessité créative de s’approprier nos propres vêtements, notre propre style »48.

47 JEAMMET, C., Andrea Crews: un workshop d’”upcycling” participatif et une expo pour ses 15 ans sur France info, https://www.francetvinfo.fr/culture/mode/createurs/ andrea-crews-un-workshop-d-upcycling-participatif-et-une-expo-pour-ses-15- ans_3338853.html
48 JEAMMET, C., loc. cit

De plus, les problématiques, qu’elle a voulu éveiller à l’époque, étaient la sexualité, le genre et l’effet de la caméra sur les réseaux sociaux, les regards, les mondes. Cette performance lui a valu, par la suite, des reproductions au Centre Pompidou, ainsi qu’à New York et à Mexico City. Les créations de ses premières collections sont arrivées postérieurement.

À l’occasion des quinze ans de la marque, le groupe a organisé un atelier, un workshop sur son processus de création, l’upcycling. Workshop auquel ont notamment participé plusieurs collectifs de différentes disciplines mais aussi des personnes extérieures, des amis.

Le but étant d’apprendre à ces personnes comment pratiquer l’upcycling avec leurs vêtements et d’une autre part, éveiller les consciences de chacun.

Certaines des pièces créées ont servi à confectionner la collection et d’autres pour une installation. Cela se déroulait dans leur espace dédié aux événements appelé « Le Cœur ».

Il y a tout d’abord eu l’étape de communiquer le projet aux personnes afin que celles-ci puissent déposer des vêtements pour que celui-ci voit le jour. C’est une mouvance de solidarité qui tourne autour de ce projet.

Atelier d’upcycling pour fêter les 15 ans de la marque Andrea Crews
Figure 12. Atelier d’upcycling pour fêter les 15 ans de la marque Andrea Crews

En 2019, la présentation de sa collection Printemps/ Été 2020, baptisée « Momemtum », s’est déroulée au Palais de Tokyo à Paris, là où tout a commencé.

La pratique de l’upcycling, ADN de la marque, était de nouveau au rendez-vous afin de dénoncer l’hyper-consommation de la mode.

Ce défilé, mélangeant streetwear et sportwear, proposait des pièces unisexes, des coupes déstructurées, oversize ainsi que des imprimés tie and dye, graffs, etc. La nature était un élément central autant physiquement que part des motifs floraux sur les tissus.

Le plus de cette collection est le fait qu’une sélection de ces pièces surcyclées et de 25 t-shirts inédits ont été mis en vente sur Le Bon Coin dès la fin du show.

Cette collaboration a été établie dans une forme d’économie circulaire.

Défilé de la collection Printemps/Été 2020 de Andrea Crews, 2019
Figure 13. Défilé de la collection Printemps/Été 2020 de Andrea Crews, 2019

Selon Maroussia Rebecq, l’upcycling reste une alternative à l’hyper-production et non une solution à tous problèmes. C’est indéniablement un pas positif pour la planète qu’il ne faut cesser de pratiquer et d’apprendre.

C’est d’ailleurs pour cela que la créatrice s’est investie dans un projet qui permet d’enseigner la mode et l’upcycling auprès de jeunes de quartiers défavorisés notamment à Paris, Bruxelles et Newark aux États-Unis mais également dans une école de mode associative près de Paris.

L’artiste le dit elle-même « c’est aussi une façon de repenser l’enseignement de la mode, et de quitter une structure aussi élitiste que formatante pour apporter un libre souffle à la passion et à la créativité »49.

49 PFEIFFER, A., loc. cit.

Défilé de la collection Printemps/Été 2020 de Andrea Crews, 2019
Figure 14. Défilé de la collection Printemps/Été 2020 de Andrea Crews, 2019

Figure 15. Défilé de la collection Printemps/Été 2020 de Andrea Crews, 2019
Figure 15. Défilé de la collection Printemps/Été 2020 de Andrea Crews, 2019

Défilé de la collection Printemps/Été 2020 de Andrea Crews, 2019
Figure 16. Défilé de la collection Printemps/Été 2020 de Andrea Crews, 2019

Print Friendly, PDF & Email

h
Lola Nederlants
Cliquez sur suivant article pour lire la suivante partie de ce mémoire:

Abonnez-vous!
Inscrivez-vous gratuitement à la Newsletter et accédez à des milliers des mémoires de fin d’études !
Publier son mémoire!
WikiMemoires - Publier son mémoire de fin d’études !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *