La première page du mémoire (avec le fichier pdf):
Université de Buea
Faculté des arts - Département de français - 13 juillet 2023

Motivations/raisons du recours au mysticisme, un enfant à tout prix

  1. Le mysticisme dans un enfant à tout prix de Charles Soh
  2. GAMNYE SOUOP ELSA CELINIE
  3. Les fonctions du surnaturel dans la littérature africaine
  4. Motivations/raisons du recours au mysticisme, un enfant à tout prix
  5. Les manifestations du mysticisme dans Un enfant à tout prix
  6. Les effets du mysticisme et l’hybridité culturelle de l’africain
  7. Exposer les réalités mystiques dans Un enfant à tout prix 

Motivations/raisons du recours au mysticisme, un enfant à tout prix

Chapitre II : Le recours au mysticisme dans un enfant à tout prix : motivations, manifestations et conséquences

La croyance au paranormal est assez rependue, que devient naturel ce qui est surnaturel, et mystique ce qui est naturel. La résultante de cette croyance, le plus souvent, est que des personnes sont parfois accusées à tort de sorcellerie à cause de leur état physique (handicap), leur âge, ou encore d’un lien quelconque avec une personne accusée, comme il est le cas pour nous ici.

Le mysticisme peut assez bien se définir, selon l’étymologie, comme le  » sens du mystère  » (du grec fermer), le sens de l’au-delà, de l’autre monde « , qui dépasse les limites de notre expérience objective, soit dans la vie présente, soit dans une survie éventuelle.

Comme nous l’avons dit dans le chapitre précédent, le recours au mysticisme se fait pour plusieurs raisons, mais dans notre cas, il est une bouée de sauvetage, une porte de secours.

Le mysticisme est employé comme tel parce que dans le texte, nous voyons le couple Mbah qui s’engage vers des voies mystiques, dans le but de sauver leur union, et ils sont prêts à tout pour y parvenir.

Il sera question au long de ce chapitre, de faire ressortir les motivations du couple, d’examiner les manifestations du mysticisme, et d’évaluer les effets du mystique sur leur vie.

II.1- Motivations/raisons du recours au mysticisme

Dans notre corpus, les motivations du couple sont : le tempérament de Xavier, le regard des autres, et l’incompétence des gynécologues.

II.1.1- Le tempérament de Xavier

Le tempérament se définit comme une disposition de l’humeur et de la sensibilité d’un sujet, en relation avec soi et avec l’extérieur. On pourrait aussi le définir comme un ensemble de caractères physiologiques propres à un individu.

Dans le corpus soumis à notre étude, nous avons tout d’abord la détresse, le désespoir et la haine de Xavier face à leur situation. Celui-ci devient « …nerveux, grincheux, agressif » (P.31), parce qu’il n’arrive pas à se faire à l’idée qu’ils n’aient pas d’enfants après six années de vie commune.

Il est aussi dit qu’il « supportait de moins en moins les absences répétées de son épouse et s’irritait du fait que malgré ses interminables soirées de prières…elle continuait à croire qu’un miracle viendra…pour la rendre enceinte » (P.32).

Cette persévérance dans la prière de son épouse alimente de plus en plus sa haine contre le fait que malgré tout cela, elle n’est toujours pas enceinte.

En psychologie, on distingue quatre types de tempéraments, dont le tempérament nerveux, dont souffre Xavier. Nous lisons dans « les quatre tempéraments de la naturopathie » que les personnes avec des tempéraments nerveux sont tout le temps agités et inquiets.

Xavier en a marre d’entendre parler de ce Dieu bon et miséricordieux, comme le décrit Victoire, qui ne daigne pas exaucer les supplications de son épouse, au vue de toutes les prières auxquels elle assiste sans faute :

Et franchement, je me demande à quoi te servent les messes tous les dimanches, la chorale, les interminables prières […] [tu] as tenu à te marier à l’Église […] pour lui confier ton mariage…ton mari, tes enfants…on ne peut pas dire qu’il t’a entendue.

Il s’est arrangé à ne même pas te donner un enfant handicapé…Réveille-toi Victoire […] Tu sais, tu devrais avoir honte de continuer à croire à ces conneries. (P.37-38)

Dans cet extrait nous voyons un Xavier furieux, qui n’hésite pas de reprocher à son épouse d’être trop naïve, parce que malgré l’absence d’une réponse favorable de Dieu, elle demeure ferme dans sa foi, et n’hésite pas à confronter son époux s’il le faut : « Dieu a d’autres manières d’exaucer les prières des gens. Ses voies ne sont pas les nôtres, et il n’agit pas toujours selon nos désirs. » (P.37)

Dans son amertume toujours, il martèle ceci : « Si ce Dieu que tu pries tous les jours t’écoutait, tu aurais au moins trois à quatre enfants aujourd’hui comme tes amies.

C’est dommage que ton Dieu soit sourd à toutes ces nuits de prières… » (P.38) Ceci parce que Victoire s’obstine à prier ce Dieu, qui pour Xavier, n’a visiblement aucune intention de tourner vers eux son regard, et donc il est inutile de poursuivre ce chemin de croyance à l’aveugle.

La mélancolie de Xavier se perçoit quand on dit : « …les larmes de Xavier coulaient à l’intérieure, il pleurait au-dedans de lui-même. Il était devenu un masque, comme si le manque d’enfant avait laissé sur son visage une épouvantable grimace » (P.40).

On voit là que Xavier est à bout, au point de composer une chanson dans un moment de profonde tristesse, mélodie dédiée à cet enfant qui tarde à arriver.

Motivations/raisons du recours au mysticisme, un enfant à tout prix

II.1.2- Le regard des autres

Selon l’article « pourquoi a-t-on peur du regard des autres », le regard des autres « a un impact décisif sur la manière dont nous nous percevons. Il influe sur notre jugement ».

Jean-Paul Sartre aussi, dit : « Nous ne sommes-nous qu’aux regards des autres et c’est à partir du regard des autres que nous nous assumons comme nous-mêmes ».

Nous lisons dans le texte que « …les voisins s’interrogeaient. Les amis de son mari étaient gênés par cette situation qu’ils ne comprenaient pas, eux qui étaient tous pères… » (P.31) Ces remarques ont suscité en eux un sentiment de peine qui était déjà très présent dans leurs esprits.

Cette peine qu’ils ressentent relève du fait qu’ils sont constamment jugés par tous. Dans l’article en ligne « Pourquoi a-t-on peur du regard des autres », nous lisons que le jugement constat des autres influence ses faits et gestes, parce qu’on a peur de décevoir.

4 L’Etre et le Néant, 1943

5 Emma R., article en ligne www.cosmopolitan.fr

Toujours dans cet article, nous apprenons que la société met en avant la notion de compétitivité et de performance, qui rend parfois difficile l’intégration sociale.

En effet, des clichés tels que le fait qu’il y ait un manque d’enfant dans une maison signifient automatiquement que ce couple n’est pas conforme parce que les autres en ont.

Dans notre texte, la mère de Victoire dit : « [la présence d’un enfant] justifierait leur présence sur terre » (P.51), ce qui veut dire que l’absence d’un enfant dans leur foyer les rend, socialement parlant, des « gens inutiles ».

II.1.3- La pression familiale

La pression familiale est aussi un point qui prompte le couple à s’engager sur cette voie mystique. Nous disons cela parce qu’à la page 37, Xavier dit à Victoire que : « Bon… Euh… cette histoire d’une deuxième femme, tu sais que c’est mon père qui fait pression, moi…bon…tu sais…on a fait le tour des guérisseurs qui nous ont arnaqués ».

Nous savons qu’en Afrique, il est primordial pour une femme de donner des enfants à son époux, surtout un fils, et que quand la première épouse est « incompétente » ou dans l’incapacité de lui en donner, l’idée d’une deuxième épouse se pose. Raison pour laquelle les parents de Xavier lui demandent de prendre une deuxième épouse, pour pouvoir avoir une progéniture.

En effet, il se pourrait que ce soit à cause du refus de Xavier de céder à cette pression de prendre une seconde épouse, que tous deux persévèrent dans leurs efforts d’enfanter, et finissent par s’en remettre aux voies magico-religieuses.

Ces points viennent nous montrer à quel point l’opinion des autres sur soi peut pousser à accomplir des actes à la hâte, sans toutefois songer aux conséquences.

II.1.4- L’incompétence des gynécologues

Une autre raison qui aurait pu pousser le couple à emprunter la voie du mysticisme est, selon Xavier, l’incompétence des gynécologues.

En effet, nous apprenons de ce dernier qu’ils ont « …fait le tour des gynécologues » sans aucun résultat : « …vous savez, vos collègues me disent la même chose depuis six ans, et pourtant rien ne change… Nous avons fait le tour des gynécologues de la ville… » (P.35) On voit que Xavier a atteint ses limites, et veut des résultats concrets, et non des estimations.

Rechercher
Abonnez-vous!
Inscrivez-vous gratuitement à la Newsletter et accédez à des milliers des mémoires de fin d’études ! Inscrivez-vous gratuitement à la Newsletter et accédez à des milliers des mémoires de fin d’études !
En continuant, vous acceptez la politique de confidentialité

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.