Pour citer ce mémoire :

Auteur·trice·s : Koffi N’cho Lange Jean- Baptiste

Thème : "L’industrialisation et le développement durable de la Côte d’Ivoire"

Université : Université Musulmane Africaine
Année de soutenance : Mémoire Présenté pour l’obtention de la : Licence – 2019/2021

L’industrialisation et le développement durable de la Côte d’Ivoire

Vous pouvez télécharger gratuitement le fichier PDF de ce mémoire à la fin de la page.
Table des matières
  1. L’industrialisation et le développement durable de la Côte d’Ivoire
  2. Les facteurs du développement durable et les enjeux
  3. L’industrialisation et le développement durable (revue de littérature)
  4. L’industrie ivoirienne : l’histoire et les problèmes
  5. L’industrialisation et le respect de l’environnement Côte d’Ivoire

L’industrialisation et le développement durable de la Côte d’Ivoire

Université Musulmane Africaine
Spécialité : Sciences économiques et gestion

Option : Economie

Mémoire Présenté pour l’obtention de la : LicenceL’industrialisation et le développement durable de la Côte d’IvoireL’industrialisation et le développement durable de la Côte d’Ivoire

Présenté par :
Koffi N’cho Lange Jean- Baptiste

Composition de Jury :
M. SEKOU BAMBAProfesseur TitulaireUniversité Musulmane Africaine Président
M.Diabaté Nahoussé Docteur enseignant chercheur Université Alassane Ouattara Encadreur
M. Meité Youssouf Docteur enseignant chercheur Université Felix Houphouët Boigny
Examinateur

Année universitaire :
2019/2020

Soutenu publiquement le :
13 /11 /2020

Remerciements

Résumé

Notre étude a essayée de montrer comment industrialiser la Côte d’ivoire tout en respectant les objectifs du développement durable.

Pour réaliser ce travail nous nous sommes basés premièrement sur les facteurs du développement durable et ses enjeux, ils ont mis en exergue de façon détaillé les objectifs du développement durable dans le cadre économique, social et environnemental.

Ensuite pour une avoir une idée des concepts industrialisation et développement durable nous avons fait une revue de littérature et montré qui sont ceux-là qui ont eu la brillante idée de travailler en premier sur ces thèmes.

Pour avoir un aperçu de l’état de l’industrie ivoirienne depuis 1960 à nos jours, nous avons eu des données du site du ministère de l’environnement et du développement durable http://www.environnement.gouv.ci/actualite.php?rd=830 et des institutions suivantes : ONUDI, CIAPOL, INS, ANDE.

Ces données on permit de connaitre les problèmes que l’industrie ivoirienne rencontre. Grace à ces données nous nous rendons compte que l’industrie ivoirienne est une industrie polluante.

De ce fait il serait donc judicieux de mettre en place des politiques de recyclages, de transformations moins polluantes et aussi de la modernisation de nos industries en termes de progrès technique.

Abstract

Our study tried to show how to industrialize the Ivory Coast while respecting the goals of sustainable development. To achieve this work we are based firstly on the factors of sustainable development and its stakes, it has put in detail the objectives of sustainable development in the economic, social and environmental framework.

Then for an idea of the concepts industrialization and sustainable development we did a literature review and showed who are the ones who had the brilliant idea to work first on these themes.

To get an overview of the state of the Ivorian industry from 1960 to the present day, we have had data from the website of the Ministry of Environment and Sustainable Development http://www.environnement.gouv.ci/actualite.php?rd=830 and from the following institutions: UNIDO, CIAPOL, INS, ANDE. These data made it possible to know the problems that the Ivorian industry is facing.

Thanks to this data we realize that the Ivorian industry is a polluting industry. Therefore, it would be wise to put in place recycling policies, less polluting transformations and also the modernization of our industries in terms of technical progress.

Liste des abreviations
ONUDI : Organisation des nations unies pour le développement industriel
CIAPOL : Centre Ivoirien Anti-Pollution INS : Institut National de la Statistique PIB : Produit Intérieur Brut
PCP : Programm for country partnership
ZIP : Zone Industrialo-portuaire
SO2 : dioxyde de soufre
NOx : oxyde nitrique
ANDE : Agence Nationale de l’Environnement
SIE : Système d’Information Environnementale

Sommaire
RemerciementsI
Liste des abreviationsII
RésuméIII
AbstractIII
SommaireIV
Introduction1
Chapitre I : Les facteurs du développement durable et les enjeux4
Section I : Les piliers du développement durable4
1.1Le facteur économique4
1.2Le facteur social5
1.3Le facteur environnemental5
Section II- Les enjeux du développement durable pour la cote d’ivoire6
2.1Sur le plan économique6
2.2Sur le plan social7
2.3Sur le plan environnemental8
Chapitre II: La revue de littérature sur l’industrialisation et le développement durable9
Section I : La revue de la littérature théorique9
1.1Revue de littérature sur le développement durable9
1.1.1Les pensées classiques du développement durables9
1.2Revue de littérature sur l’industrialisation10
1.2.1La Révolution industrielle et la pensée classique (vers 1770 à1830)10
1.2.2L’exode rural et la naissance de l’industrie11
1.2.3La naissance de l’industrie12
Section II : La revue de la littérature empirique12
2.1Les déchets industriels et la politique environnementale13
2.2L’écologie industrielle13
2.3Définition des concepts clés14
Chapitre III: Présentation de l’industrie ivoirienne et ses problèmes15
Section I : L’industrie ivoirienne15
1.1Le secteur industriel de la Côte d’Ivoire vers 196015
1.2Le secteur industriel de la Côte d’Ivoire actuel16
Section II : Les problèmes de l’industrie Ivoirienne lies au non-respect de l’environnement .18
2.1Les sites de pollution des industries18
2.2L’inventaire des polluants atmosphériques dans la ZIP19
2.3Les maladies engendrées par la pollution19
2.4La dégradation du milieu lagunaire20
Chapitre IV : L’industrialisation et le respect de l’environnement en Côte d’Ivoire22
Section I : Les nouveaux objectifs des industries22
1.1Méthodes de prévention des nouvelles industries qui polluent moins22
1.2Méthode de prévention : recyclage24
Section II : Le degré d’adéquation avec les nouveaux objectifs25
2.1Vérification de la pollution industrielle en Côte d’Ivoire25
2.2Recommandations : Industries basées sur les ressources renouvelables26
a)La recherche d’information sur le fonctionnement des nouvelles technologies27
b)Etudier la possibilité de transformation et développement des produits agricoles27
c. Recherche de développement de technologies plus propres et transfert de technologies.28
Conclusion29
Bibliographi 31

Introduction

L’industrialisation des pays africains est aujourd’hui un luxe que l’Afrique essai de s’offrir, bon nombre de pays comme la Côte d’ivoire, le Sénégal, le Ghana, le Nigeria essaient de s’industrialiser à travers des techniques et méthodes mais cela reste difficile.

L’industrialisation fait référence au processus de fabrication de produits finis s’effectuant soit dans une chaine de fabrication ou sur des lignes de production, elle a commencé en 1770-1780 en Grande-Bretagne elle est aussi le premier pas vers la révolution industrielle.

La révolution industrielle marqua le début de tous les progrès techniques qu’on peut voir aujourd’hui. La révolution industrielle est celle-là qui a occasionnée les découvertes et innovations qui favorisent l’industrialisation.

Ensuite vient celle des autres pays à savoir la France, l’Allemagne, la Russie, le japon les USA etc…. On associe le plus souvent la naissance de l’industrie moderne à la machine à vapeur de James Watt c’est la première révolution industrielle que connais l’Europe.

L’apparition de l’industrie lourde se perçoit vers les années 1780 à 1890 de l’Angleterre vers la France, en passant par l’Allemagne jusqu’aux Etats-Unis : métallurgie, machines-outils, chemin de fer, navires. En 1769, le brevet pour la première machine à filer mécanique a été déposé dans la romantique Derwent Valley en Angleterre.

L’ère de l’usine commence à la fin du XIXe siècle, Edison aux États-Unis vend la première lampe à incandescence en 1878. Le déploiement des réseaux électriques, transforme tout le cadre de vie c’est la deuxième révolution industrielle.

Avec toutes ses définitions observées sur l’industrialisation des pays développés, n’a- t-elle pas eu des effets négatifs sur l’environnement et sur le plan économique et social?

L’industrialisation des pays développés à bien eu des effets négatifs sur l’environnement, elle a occasionnée la plus grande pollution de la terre.

La pollution de l’air est initialement considérée comme la conséquence obligée de l’activité économique dû à l’industrialisation, et à partir du XIXe siècle comme le bras de la Révolution industrielle.

On a assisté à la déforestation de l’Europe de l’Asie et une partie de l’Amérique grâce à l’industrialisation, la pollution de l’océan des lacs et rivières, on a l’accumulation des déchets industriels, les produits chimiques (pesticides) qui appauvrissent le sol, lorsque les agriculteurs les utilisent pour obtenir des terres abondantes.

En raison de l’utilisation des voitures, nous avons aussi des hydrocarbures, ce qui entraîne un déséquilibre des écosystèmes, mort biologique, réchauffement climatique.

Sur le plan économique et social grâce à l’industrialisation on va assister à un exode rural très important, les campagnes qui se vident car les emplois se concentrent de plus en plus en ville, il y a aussi la naissance d’un monde d’ouvrier très pauvres, la valorisation de la précarité, les faibles salaires etc…

Les conditions de vie et de travail deviennent très compliquées à cause du bas salaire et la précarité.

Nous avons également vu la nouvelle classe ouvrière et classe patronale. Nous avons des travailleurs qualifiés et non qualifiés, les bourgeois qui sont d’une classe supérieur à celle des ouvriers.

La vie est difficile dans les usines car les heures de travail sont de 12 à 15h sans repos et il n’ y a pas de congés ni de jours fériés, les salaires bas ,donc pas de soins en cas de maladie, femmes et enfants doivent donc travailler pour subvenir aux besoins de la famille.

On peut ici voir la classification des classes sociales:

  • L’élite urbaine avec la bourgeoisie financière et industrielle. Elle a des effets économiques, politiques et remplace progressivement les nobles qui ne dirigent plus la société.
  • La classe ouvrière, de plus en plus de travailleurs passent du travail à domicile au travail dans les usines, ils se rendent compte qu’ils appartiennent au prolétariat, ils accomplissent des tâches difficiles, vivent dans des bidonvilles et sont généralement très mal payés.
  • Classe moyenne, cette classe très diversifiée: artisans, employés, fonctionnaires, professions libérales se regroupe autour de valeurs communes. Ils constituent également la bourgeoisie moyenne et la petite bourgeoisie, les inégalités sont donc plus évidentes sur les plans économique et social.

Dans le cas de la Côte d’Ivoire à quelques exceptions près, la plupart des industries sont situées dans les zones côtières, principalement près d’Abidjan, où elles contribuent de manière significative à l’augmentation des charges polluantes.

La plupart de ces industries produisent des déchets dont la composition est similaire à celle des eaux usées domestiques, ou du moins subissent un traitement biologique.

Il existe en fait plusieurs brasseries, usines d’embouteillage de vins, industries de boissons gazeuses, raffineries d’huile de palme, conserveries de légumes et abattoirs.

Une raffinerie de pétrole et plusieurs usines textiles peuvent également être considérées comme des sources de rejets organiques. La charge libérée par d’autres industries telles que les engrais, les emballages de pesticides, la peinture, ne peut être que difficile à estimer.

Plusieurs sucreries, conserveries de fruits ou usines de produits alimentaires sont situées à l’intérieur du pays, généralement à proximité de grandes rivières telles que la rivière Sassadra ou Bandama, et la possibilité d’une pollution grave est limitée.

Bouaké est une exception avec deux grandes industries, une filature et une usine textile engagées dans la production de coton, et une savonnerie à l’huile employant respectivement plus de 2000 et 1000 travailleurs, qui ont gravement pollué la rivière Lorca.

Ainsi avec tous ces problèmes environnementaux la Côte d’ivoire pour son industrialisation devra respecter les objectifs du développement durable .

Selon sa définition, le développement durable est un développement qui répond aux besoins actuels sans compromettre la capacité des générations futures à répondre à leurs besoins.

Le développement durable est un cercle vertueux entre écologie, social et économie c’est un développement socialement équitable et écologiquement soutenable.

Il signifie que la croissance doit se faire dans le respect de la nature et des hommes mais pour se développer les pays industrialisés n’ont pas tenues comptes des règles du développement durable, ils ont beaucoup pollués pour arriver à leur développement actuel.

A partir des diversités de notre objet d’étude et des questions qui animent la recherche sur l’industrialisation et le développement durable nous choisiront la problématique suivante pour diriger ce mémoire: Comment industrialiser la Côte d’ivoire sans compromettre la capacité des générations futures de répondre aux leurs?

Objectif de l’étude de façon générale :

Notre étude tentera de nous montrer comment industrialiser la Côte d’Ivoire tout en respectant les objectifs du développement durable.

Objectif spécifiques :

Il s’agit :

  • D’identifier les problèmes environnementaux causés par les industries
  • De mettre en évidence les nouveaux objectifs des industries en matière de développement durable
  • De proposer des solutions en vue d’une adéquation entre industrialisation et développement durable

Organisation du travail :

Après le chapitre I qui s’inutile « Les facteurs du développement durable et ses enjeux », sera abordé dans le chapitre suivant « La revue de littérature sur l’industrialisation et le développement durable » pour faire un inventaire de l’existant sur le sujet. Dans le chapitre III sera présenté l’industrie ivoirienne et ses problèmes environnementaux.

Enfin le chapitre IV portera sur la prise en compte du respect de l’environnement dans l’industrialisation de la cote d’ivoire en se fixant de nouveaux objectifs avant de proposer des recommandations sur la résolution des problèmes industrielles, puis la conclusion générale de notre étude.

Koffi N’cho Lange Jean- Baptiste
Gratuit

Si le bouton de téléchargement ne s’affiche pas, vous pouvez télécharger ce mémoire en PDF à partir cette formule ici

Abonnez-vous!
Inscrivez-vous gratuitement à la Newsletter et accédez à des milliers des mémoires de fin d’études !
En continuant, vous acceptez la politique de confidentialité
Publier son mémoire!
WikiMemoires - Publier son mémoire de fin d’études !
Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.