Impact macroéconomique des fonds souverains

Impact macroéconomique des fonds souverains

Université d’Aix-Marseille

Mémoire de fin d’études

Mémoire proposé pour l’obtention du Master 2 Management des risques financiers
Impact macroéconomique des fonds souverains
Impact macroéconomique des fonds souverains

Présenté par :
MBADINGA Brolın Wılfrıed

Sous la direction de :
CARPANTIER Jean Françoıs

Septembre 2020

Avertissement
L’Université n’entend donner aucune approbation ni improbation aux opinions émises dans ce mémoire : ces opinions doivent être considérées comme propres à leur auteur.

Remerciements
Merci à toutes les personnes qui m’ont soutenu, ma mère, mes amis, mes enseignants. Merci à Bouloualou Yes Sephora pour son amitié infaillible, enfin un grand merci à la personne qui compte le plus pour moi : Eliane Jessie. Ta patience, ton engagement et ton soutien inconditionnel seront récompensés un jour.

Table des matières

Résumé de l’étude 8
Approche méthodologique 10
Introduction 12
1 Approche définitionnelle et vue d’ensemble 13
1. 1 Approche définitionnelle 13
1. 1. 1 Définition des concepts et objectifs des fonds souverains 13
1. 1. 2 Historique de création des fonds souverains 15
1. 2 Vue d’ensemble sur les fonds souverains 16
1. 2. 1 Évolutions des fonds souverains 18
1. 2. 2 Répartition géographique des fonds souverains 19
1. 2. 3 Investissement et transparence des fonds souverains 19
2 Analyse économique et étude comparative 21
2. 1 Analyse économique 21
2. 1. 1 Revue de la littérature 21
2. 2 Analyse descriptive et comparative 23
2. 2. 1 Présentation des données 23
2. 2. 2 Analyse des données et comparaison en terme de moyenne 25
2. 2. 3 Comparaison par pays et agrégat 28
3 Etude économétrique
3. 1 Présentation des données et analyse descriptive
3. 1. 1 Présentation des données
3. 1. 2 Analyse descriptive et graphique
3. 2 Méthodologie
3. 2. 1 Le modèle économétrique, échantillon et variables
3. 2. 2 Stratégie d’identification et tests
3. 3 Résultats et commentaires
3. 3. 1 Résultat des régressions
3. 3. 2 Commentaires et recommandations
Conclusion 51

Références

Table des figures

Années de création des fonds souverains 16

Listes des dix plus grands fonds souverains 17

Évolution des catégories des fonds souverains 18

Répartition géographique des fonds souverains 19

Stratégie et transparence des fonds souverains 20

Moyenne du solde du compte courant avant et après la mise en place des SWF 25

Moyenne du niveau de la dette avant et après la mise en place des SWF 26

Moyenne de l’indice de diversification avant et après la mise en place des SWF 27

Moyenne des réserves avant et après la mise en place des SWF 27

Comparaison de l’évolution des réserves et la dette entre le Gabon et le Congo 28

Evolution de l’indice de diversification et l’IDH pour le Congo et le Gabon 29

Evolution des réserves et l’IDH pour le Botswana et la Namibie 30

Comparaison de l’évolution des réserves et la dette entre l’Argentine et le Chili 30

Evolution de l’indice de diversification et l’IDH pour l’Argentine et le Chili 31

Comparaison de l’évolution des réserves et la dette entre la Colombie et le Brazil 31

Evolution de l’indice de diversification et l’IDH pour la Colombie et le Brazil 32

Evolution des réserves et l’IDH pour les Philippines et la Malaisie 33

Evolution des réserves et la dette pour l’Espagne et la France 33

Evolution de l’IDH pour l’Espagne et la France 34

Evolution des réserves et la dette pour le Royaume-Uni et l’Irlande 34

Evolution de l’IDH pour le Royaume-Uni et l’Irlande 35

Relation entre IDH et le niveau de la dette en % du PIB 40

Relation entre IDH et le niveau des réserves de change 41

Moyenne des réserves avant et après la mise en place des SWF (B) . 54

Relation entre IDH et le Solde du compte courant en % du Pib 54

Test de normalité 55

Test Absence d’effets fixes de Fisher 55

Test Absence d’effets aléatoires Breusch and Pagan 56

Test du choix des modèles de Hausman 56

Test de racine unitaire IDH 57

Test de racine unitaire réserves 57

Test de racine unitaire dette 57

Test de racine unitaire solde du compte courant 58

Régression logit MCO 59

Liste des tableaux

Evolution des moyennes après la mise en place des SWF 36

Tableau statistiques 39

Tableau des corrélations 39

Regression table 44

Regression table 45

Régression modèle à effet fixe (Données en ∆ sur 10 ans après) 46

Liste des pays de l’étude comparative 60

Liste des pays des régressions économétriques 60

* Résumé de l’étude

Dans le cadre de cette étude, nous cherchions à analyser l’impact macro-économique des fonds souverains.

Pour ce faire, nous devions analyser l’évolution des indicateurs macroéconomiques des pays ayant des fonds souverains et les comparer avec les pays n’ayant pas mis en place des fonds souverains.

L’historique montre que les fonds souverains existent depuis plusieurs décennies, bien que la plus grande partie ait été créée après les années 2000. Les institutions internationales, parmi lesquelles le FMI, se sont intéressées de plus près à cette questions depuis que les fonds souverains ont joué un rôle important durant la crise financière de 2008.

Crise financière : épargne et placements : que faut-il faire ?

Ces fonds souverains dont les objectifs sont différents d’un pays à un autre sont alimentés essentiellement par des rentes pétrolières, des exportations de matières premières, et des réserves de change.

Quant à la question principale de notre étude, à savoir l’évolution des indicateurs macroéconomiques pour les pays ayant mis en place un fonds souverain. Il en ressort que les réserves de change et l’indice de diversification ont augmenté après la mise en place des fonds souverains, alors que la dette a tendance à baisser en moyenne.

La comparaison temporelle avec les pays n’ayant pas mise en place des fonds souverains révèle que le taux de croissance des réserves de change, bien que positif pour les deux groupes de pays, est moins important pour les pays ayant mis en place un fonds souverain.

Enfin, en complément de l’objectif principale de notre étude, nous avons cherché à établir une relation de causalité indirecte entre la mise en place d’un fonds souverain et l’amélioration des conditions de vie via le solde du compte courant et les réserves de change.

Les résultats révèlent qu’en moyenne, seules les réserves de change diminuent les inégalités, mais cette amélioration reste plus important pour les pays n’ayant pas mis en place de fonds souverains.

Cependant en termes de variation, pour les pays ayant mis en place des fonds souverains, il existe une causalité indirecte positive via la variation du solde du compte courant et négative via la variation du niveau des réserves de change.

* Approche méthodologique

Pour mener à bien cette étude, nous avons procédé en plusieurs étapes :

1) Analyse comparative des pays ayant les fonds souverains

Dans cette partie, nous cherchions à montrer l’évolution des indicateurs macroéconomiques (Réserves de change, Dette, Solde du compte courant) avant et après l’année de création du fonds souverain de chaque pays.

Pour ce faire, nous avons constitué une base de données des pays avec l’année de mise en place des fonds souverains. A cette base, nous avons ajouté les données concernant les indicateurs macro-économiques. Pour mener à bien la comparaison, nous avons choisi d’étudier les indicateurs économiques 5 ans avant la mise en place des fonds souverains et 10 après la mise en place des fonds souverains.

Ce qui nous fait un total de 15 ans d’étude comparative. Nous avons choisi un certain nombre de pays comme groupe de contrôle sur la base de deux critères : la proximité géographique et la proximité en termes d’indice de développement humanin (IDH) .

La liste des pays de notre étude a été tirée de El-Baz (2018) et les données macro-économiques ont été importées des sites des institutions internationales : la Banque mondiale (BM) ; le Fonds monétaire international (FMI) et la Conférence des Nations Unis pour le Commerce et le Développement (CNUCED).

2) L’analyse empirique

Dans cette partie, nous voulions tester empiriquement l’impact de la mise en place des fonds souverains sur les différents indicateurs macroéconomiques cités plus haut.

N’ayant pas des données sur le volume des fonds souverains pour notre échantillon, nous avons décidé de tester une causalité indirecte en se basant sur les résultats de l’analyse faite par El-Baz (2018) dans son article « The role of sovereign wealth funds in promoting the external stability of the home economy ».

El-Baz (2018) montre que les fonds souverains ont un impact sur le solde du compte courant de plusieurs économies. Amar et al. (2018) dans leur article « Is the emergence of new sovereign wealth funds a fashion phenomenon ? » montrent que les pays disposant des réserves de change excédentaires sont susceptible de mettre en place des fonds souverains.

Nous allons nous baser sur ces différents résultats pour mieux conduire notre analyse et mieux interpréter nos résultats.

L’objectif de notre étude étant de voir si la mise en place des fonds souverains améliore la situation économique et sociale d’un pays, ne disposant pas de données sur les fonds souverains, nous avons testé la causalité indirect en étudiant l’impact des réserves de change et du solde du compte courant sur l’indice de développement humain (IDH) dans les deux groupe de pays .

Le choix des variables réserves de change et solde du compte courant repose sur le fait que la plus par des fonds souverains créés proviennent de ces agrégats.

Difficultés rencontrées

La principale discuté rencontrée est la disponibilité des données concernant les fonds souverains.

En effet, l’accès aux données sur la taille des fonds souverains durant la période d’étude a été quasiment impossible.

La disponibilité de ces données aurait certainement amélioré la qualité des résultats de notre travail car l’utilisation d’une variable muette ne permet pas de capter la taille des différents fonds souverains.

D’autre part, certains pays ayant des grands fonds souverains qui ont été mis en place depuis très longtemps ont été supprimés de notre liste d’étude car nous n’avions pas des données macroéconomiques disponibles avant et après la création du fonds souverain.

Nous avons donc réduit notre échantillon par rapport à la disponibilité des données aussi bien pour le groupe d »étude que pour le groupe de contrôle.

Introduction

La question des fonds souverains a fortement émergé depuis ces dernières décennies incitant les institutions internationales telles que le Fonds monétaire internationale (FMI) à s’y intéresser de plus près. En effet, l’évolution du phénomène des fonds souverains et l’impact qu’ils pourraient avoir sur le plan économique, social et même géopolitique a conduit le FMI à effectuer différentes études dans le but de mieux les comprendre , mais aussi de créer un cadre de réglementation.

La crise financière de 2008 a encore accentué le questionnement sur le plan économique mais aussi géopolitique principalement à cause de la prise des participations des fonds souverains au sein de plusieurs grandes banques. Selon le Sovereign Wealth Fund Institute (SWFI), les fonds souverains peuvent avoir plusieurs objectifs : stabilisation, épargne pour les générations futures, réserve pour les pensions, développement stratégique.

L’objectif de notre étude consiste à analyser l’évolution des agrégats macroéconomiques des pays ayant mis en place des fonds souverains.

Nous allons ensuite comparer l’évolution de ces agrégats avec ceux des pays n’ayant pas mis en place des fonds souverains durant la même période. L’étude de El-Baz (2018) montre l’impact de la mise en place des fonds souverains sur le solde du compte courant, et Amar et al. (2018) dans leur article montrent que les pays disposant des réserves de change excédentaires sont susceptible de mettre en place des fonds souverains.

Nous allons nous baser sur ces résultats pour établir un relation de causalité indirecte entre la mise en place des fonds souverains et l’amélioration des conditions de vie mesurée par l’indice de développement humain (IDH).

Pour la suite de notre étude, nous avons divisé l’analyse en 3 parties : l’approche définitionnelle (Partie 1), l’analyse économique et étude comparative (Partie 2), et enfin l’étude économétrique (Partie 3).

Cliquez sur suivant article pour lire la suivante partie de ce mémoire:

Abonnez-vous!
Inscrivez-vous gratuitement à la Newsletter et accédez à des milliers des mémoires de fin d’études !
Publier son mémoire!
WikiMemoires - Publier son mémoire de fin d’études !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *