Gabon: développement et conservation de la biodiversité

  1. Gabon: développement et conservation de la biodiversité
  2. L’économie gabonaise : analyse de la structure actuelle
  3. Analyse des stratégies de développement au Gabon
  4. L’ONG Brainforest et ses activités : actions et études
  5. Brainforest: pour une croissance inclusive et durable
  6. Projet Arboretum de Sibang : réhabiliter l’IPHAMETRA

Gabon : Entre projets de développement et conservation de la biodiversité

École d’Économie – Université Clermont Auvergne

Le Centre d’études
et de recherches sur
le développement international
(UMR CNRS 6587)

Master 2ème Année : « Analyse de Projet de Développement »

Rapport de stage
Gabon : Entre projets de développement et conservation de la biodiversité : Apports de Brainforest pour une croissance inclusive et durable.
Gabon :
Entre projets de développement et conservation de la biodiversité :
Apports de Brainforest pour une croissance inclusive et durable.

Rapport de stage réalisé par :
MBADINGA BROLIN WILFRIED

Institution d’accueil :
BRAINFOREST Gabon

Tuteur :
MARCHETTA FRANCHESCA, Enseignante chercheuse.
CERDI-Université Clermont-Auvergne

MARC ONA ESSANGUI, Secrétaire exécutif.
Brainforest Gabon

Année universitaire :
2018-2019

Soutenance :
Septembre 2019

Avertissement

L’Université n’entend donner aucune approbation ni improbation aux opinions émises dans ce mémoire : ces opinions doivent être considérées comme propres à leur auteur.

Remerciements
Je tiens à remercier mes parents, mes enseignants qui m’ont accompagné, et plus particulièrement Eliane pour son soutien et sa présence.
Je remercie également mon responsable de stage M. Marc ONA ESSANGUI pour sa simplicité et son ouverture d’esprit.

Sommaire

Résumé de l’Etude 8
Introduction générale 9
Approche méthodologique 11
Présentation de la structure et missions 12
I. Diagnostic socioéconomique et Analyse des stratégies de développement 13
A. Analyse de la structure actuelle de l’économie gabonaise 13
1. Agrégats macroéconomiques et évolutions 13
2. Politique budgétaire et Endettement 14
3. Echanges commerciaux et intégration régionale 18
4. Aspect sociale 20
B. Analyse des stratégies de développement 22
1. Le Plan Stratégique Gabon Emergent (PSGE) 22
2. Diversification de l’économie, un impératif majeur 23
3. Partenariats publics privés : cas d’Olam Gabon 24
4. Le Plan de Relance de l’Economie (PRE) 28
II. Brainforest et ses activités 29
A. Actions de Brainforest et études 29
1. Projets et études réalisés en rapport avec les ODD 29
2. Bailleurs et soutiens internationaux 32
3. Brainforest face à l’orientation stratégique du pays 32
III. Apport et difficultés de la structure 33
A. Apports de la structure 33
1. Sur le bienêtre des populations rurales 33
2. Sur la gestion durable des forêts et la préservation de l’environnement 34
B. Difficultés de fonctionnement de la Structure 36
1. Sur le Plan financier 36
2. Dans ses missions 37
3. Recommandations 37
C. Cas pratique de projet géré durant le stage 38
1. Projet « Arboretum de Sibang » 38
2. Proposition du projet : « Financer le développement durable à travers les organisations non gouvernementales » 42
Conclusion 53

Liste des cartes, figures, tableaux

Liste des cartes
Carte 1: IDH à travers le monde 21

Liste des figures

Figure 1 : Evolution du Cours du pétrole et Croissance 13
Figure 2. PIB par secteur en pourcentage du PIB entre 2011 et 2017 14
Figure 3 : Evolution des recettes, dépenses publiques et du solde budgétaire en % du PIB 14
Figure 4: Evolution des recettes fiscales et pétrolières 15
Figure 5 : Situation de la dette 16
Figure 6 : Répartition du budget de l’Etat en 2017 17
Figure 7: Répartition des exportations par produit 18
Figure 8: Répartition des importations par produit en % du total des importations 19
Figure 9 : Indice d’intégration régional du Gabon 20
Figure 10 : Croissance du PIB/h et taux de pauvreté 21
Figure 11: La pyramide du Gabon Emergent 23
Figure 12: Budget de l’Etat et investissement d’Olam dans le secteur agricole en milliards de Fcfa 24
Figure 13: Répartition des surfaces utilisées par Olam en ha 25
Figure 14 : Répartition des Payement effectué par Olam à la DGFP en milliards de Fcfa (2012-2017) 26
Figure 15 : Evolution du chômage et emplois créés par Olam au Gabon 27
Figure 16 : Enquête de satisfaction auprès des employés d’Olam Palm à Mouila 27
Figure 17: Plan de relance de l’économie 28
Figure 19: Impact sur l’environnement 35
Figure 18: Ordures des employés 35
Figure 20:Exemple de marquage de grumes 36
Figure 21: Marquage des produits divers 36
Figure 22: Arboretum de Sibang 38

Listes des tableaux
Tableau 1: Conformité aux critères de convergence en 2015 19

Liste des abréviations

AFD Agence française de développement

APV… Accord de partenariat volontaire

BAD Banque africaine de développement

BM Banque mondiale

CEA Commission économique pour l’Afrique

CEMAC Communauté économique et monétaire de l’Afrique Centrale

CIFOR Centre de recherche forestière internationale

DGEPF Direction Générale de l’Economie et de la politique fiscale

FMI Fonds monétaire internationale

MEDC Mécanisme élargie de crédit

ODD Objectifs de développement durable

PIB Produit intérieur brut

PRE Plan de relance de l’économie

PREF Programme de renforcement économique et financier

Résumé de l’Etude

La présente étude met en lumière la situation socioéconomique du Gabon en faisant un rapprochement entre les différents politiques de développement du Gabon et la préservation de la biodiversité par l’ONG Brainforest pour une croissance inclusive et durable.

Le Gabon a détaillé son programme de développement à travers son plan stratégique Gabon émergent (PSGE) qui repose sur trois axes : le Gabon vert, le Gabon industriel et le Gabon des services.

Les différents programmes de développement contenus dans ce document mettent un accent particulier sur un développement durable. Cependant, la situation économique actuelle du pays pourrait mettre une pression sur le second secteur de l’économie du Gabon : le secteur forestier.

Le développement durable : un nouveau défi pour la société civile

En effet, la chute du prix du baril de pétrole qui représente la part la plus importante des recettes de l’Etat a entrainé une tension de trésorerie.

Cette situation a conduit le pays à s’endetter auprès des institutions nationales et internationales afin de faire face à ses engagements. La diversification de l’économie est donc devenue vitale pour aider le pays à faire face aux chocs macroéconomiques.

C’est ainsi qu’à travers un partenariat public-privé, Olam palm est devenu le premier pourvoyeur d’emplois du secteur privé au Gabon.

Toutefois, des questions demeurent sur la qualité d’emplois offerts par la multinationale, ainsi que sa responsabilité sociale. Afin d’inciter les partenaires au développement du gouvernement gabonais à respecter les normes environnementales et le droit des populations autochtones, mais aussi les accompagner dans leurs actions, l’ONG Brainforest entame des actions importantes.

Ces actions se matérialisent à travers la mise en place des projets, des enquêtes de terrain, des études d’impact et des observations indépendantes. La présente étude montre que l’ONG Brainforest joue un rôle important dans le processus de développement du pays.

Par son regard sur les politiques gouvernementales et la mise en place des projets de développement, l’ONG permet à ce que les différentes parties prenantes bénéficient des retombés économiques des initiatives prises.

En s’accentuant sur la protection de l’environnement et celle des droits des peuples autochtones quant au partage des retombées issues des activités et projets implantés dans leurs localités, en mettant un accent sur la mise en place des projets favorisant le développement communautaire, Brainforest participe au développement inclusif et durable au Gabon.

Introduction générale

Le Gabon est un pays à revenu intermédiaire tranche supérieur situé en Afrique centrale avec moins de 2 millions d’habitants.

Considéré comme un désert vert à cause de sa faible densité, le pays est couvert à 85% par la forêt. La forêt du bassin du Congo, dont la forêt du Gabon fait partie, est considérée comme l’une des plus riches en biodiversité.

Cette richesse a conduit à la création des parcs nationaux qui couvrent environ 10% du territoire national.

Par cet engagement, le pays a bénéficié de plusieurs projets financés par des bailleurs de fonds tels que la Banque Mondiale et l’Agence Française de Développement (AFD) dans but de soutenir l’action du gouvernement dans la gestion de la faune et la flore.

Riche par ses ressources minières et pétrolière, le développement du Gabon s’est construit à travers l’exploitation et l’exportation de ses ressources naturelles, conduisant ainsi le pays à être fortement dépendant des recettes (budgétaires et d’exportations) liées à l’extraction de ces ressources.

La crise liée à la chute du prix du baril de pétrole a rappelé la fragilité de l’économie du pays et la nécessité de repenser son modèle de développement.

La diversification de l’économie se voit donc comme une solution palliative, laquelle devrait tenir compte d’une part du bienêtre des populations et d’autre part des questions liées à la conservation de la biodiversité et la protection de l’environnement.

Protection de l’environnement : acquisition et maîtrise foncière

Le programme du gouvernement gabonais repose principalement sur le PSGE (Plan Stratégique Gabon Emergent) qui présente l’ensemble des projets et programmes de développement du pays. La diversification de l’économie, la croissance inclusive et durable, le développement l’échelle national et local sont les différentes questions élaborées dans le document.

La mise en place des projets du PSGE nécessite des partenariats avec plusieurs entités privés dont l’expertise n’est plus à présenter.

Avec un taux d’urbanisation de 87% (PNUD, 2019) et taux de scolarisation se situant autour de 90% (MOUISSI, 2015), la population rurale se réduit considérablement au profit des villes dont les deux principales (Libreville t Port-Gentil) détiennent plus de la moitié de la population nationale.

Dans le cadre du PSGE, différents projets dans le secteur de l’industrie, l’agriculture et l’exploitation forestière ont été mis en place pour soutenir le plan de diversification de l’économie.

La question principale qui ressort de la mise en place de ces projets est la place des populations autochtones et rurales face à la pression mise sur les différentes ressources dont elles disposent pour leurs activités, mais aussi leurs besoins vitaux.

Cette étude vise principalement à montrer la fragilité de la structure de l’économie gabonaise et la nécessité d’une diversification de l’économie à travers une gestion durable de ses ressources (biodiversité) tout en prenant en compte la protection des différentes communautés rurales et populations autochtones vivant dans les régions où sont implantés ces projets.

Cette gestion durable peut être suivie par des partenaires tel que l’ONG Brainforest.

Dans la suite de notre étude nous allons commencer par présenter la structure de l’économie gabonaise et ses faiblesses (partie 1); ensuite nous évoquerons la question de la stratégie de développement compte tenu des objectifs de développement durable (Partie 2); en outre, nous présenterons l’action de Brainforest pour la protection des populations rurales face à la mise en place des différents projets du gouvernement (Partie 3).

Enfin, nous allons terminer par fournir quelques pistes de réflexion et présenter des activités effectuées durant notre stage au sein de l’ONG Brainforest.

Approche méthodologique

Pour mener à bien cette étude, nous avons procédé en plusieurs étapes.

1) Analyse des données économiques et sociales

Pour cette analyse, nous avons cherché les données de différentes institutions dont les principales sont : la Direction générale de l’économie et des politiques fiscales du Gabon, la Banque des Etats de l’Afrique centrale, la Banque mondiale, le Fond monétaire international, la Banque africaine de développement, la commission économique pour l’Afrique, et l’Agence française de développement.

La collecte des données de ces institutions et la lecture de rapports ont permis de croiser les données et choisir celles qui ont été pertinentes.

Les différents graphiques présentés ont été faits à partir des données tirées des articles lus et/ les données tirées du site des institutions. Les données ont été traitées pour le besoin de cette étude.

Pour le cas de l’Etude portant sur Olam Palm Gabon, certaines données intéressantes pouvant nous aider à mieux étudier la stratégie de l’entreprise restent inaccessibles, nous avons focalisé notre analyse en prenant pour appui l’étude faite par Mays Mouissi (MOUISSI, 2018).

2) Analyse des actions de Brainforest

Elle a consisté à répertorier l’ensemble des projets réalisés par Brainforest pour le besoin de plusieurs institutions internationales.

En se basant sur les différents rapports annuels des activités de Brainforest, nous avons eu accès à l’ensemble des activités effectuées par la structure depuis la période 2009 jusqu’à 2012. Cette étape a permis de comprendre le contexte et la participation de Brainforest dans la gestion durable et équitable de la forêt au Gabon.

En outre, la mise en situation au travers de la participation à la gestion du projet « Arboretum de Sibang » a permis de relever certains aspects de l’action de l’ONG non mentionnés dans les rapports.

Cela a fortement contribué à enrichir notre analyse notamment en ce qui concerne les difficultés auxquelles l’ONG est confrontée.

Difficultés rencontrées

L’une des principales difficultés rencontrées est la disponibilité des données.

En effet, la plupart des projets répertoriés dans notre étude viennent des rapports d’activités datant des années 2009 à 2012. L’absence de rapports annuels des activités de l’ONG couvrant les périodes plus récentes a constitué la difficulté majeure de notre travail.

La prise en compte des projets plus récents aurait contribué à enrichir notre étude.

Présentation de la structure et missions

Brainforest est une organisation non gouvernementale créée en 1998 travaillant dans le domaine de la forêt et l’environnement.

L’objectif principal de Brainforest est la protection des droits de peuples autochtones (Pygmées et Bantus) lors de la mise en place de projets ou de politiques de développement. Dans son action, l’ONG promeut le développement communautaire et la prise en compte des spécificités des peuples autochtones.

Pour réaliser les objectifs qui sont les siens, Brainforest adopte deux méthodologies : l’appui sur le terrain et le suivi des politiques publics pouvant affecter les peuples autochtones.

L’ONG s’est donc donnée pour mission d’accompagner l’ensemble des parties prenantes impliquées dans le processus de gestion des ressources naturelles afin de garantir que ces dernières soient exploitées de manière rationnelle, dans le respect des normes environnementales et celui des droits de communautés locales et peuples autochtones.

Afin de mener à bien la mission que lui confère son statut, l’année 2008 a été marquée par la volonté d’initier de profondes réformes structurelles et institutionnelles.

Son professionnalisme et sa détermination ont été récompensés par la remise du prestigieux « Prix Goldan pour l’environnement 2009 » au Secrétaire exécutif M. Marc ONA ESSANGUI.

Ce prix a été obtenu suite à son combat en faveur de la préservation du « Parc national d’Ivindo » au Gabon. Ce prix vient honorer le président de l’ONG Brainforest M. Marc Ona Essangui pour son engagement et sa détermination dans la dénonciation des projets de l’Etat et des sociétés extérieures qui menacent l’équilibre environnemental du pays.

Depuis cette année, les activités de l’ONG se sont fortement diversifiées permettant de ce fait la création de nouveaux départements.

Organigramme de l’ONG Brainforest
Organigramme de l’ONG Brainforest

Cliquez sur suivant article pour lire la suivante partie de ce mémoire:

Abonnez-vous!
Inscrivez-vous gratuitement à la Newsletter et accédez à des milliers des mémoires de fin d’études !
Publier son mémoire!
WikiMemoires - Publier son mémoire de fin d’études !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *