L’ONG Brainforest et ses activités : actions et études

  1. Gabon: développement et conservation de la biodiversité
  2. L’économie gabonaise : analyse de la structure actuelle
  3. Analyse des stratégies de développement au Gabon
  4. L’ONG Brainforest et ses activités : actions et études
  5. Brainforest: pour une croissance inclusive et durable
  6. Projet Arboretum de Sibang : réhabiliter l’IPHAMETRA

L’ONG Brainforest et ses activités : actions et études

II. Brainforest et ses activités

Dans cette partie, il est question de présenter l’ONG Brainforest au travers de ses missions et ses activités.

A. Actions de Brainforest et études

1. Projets et études réalisés en rapport avec les ODD.

Afin de protéger les populations autochtones et accompagner les parties prenantes, Brainforest entreprend plusieurs actions.

Des actions de terrain à travers la réalisation des observations indépendantes, des enquêtes de terrain; mais aussi la mise en place et le suivi de projets favorisant la protection et/ou le développement des communautés rurales. Pour avoir une idée claire sur l’action de Brainforest, nous avons repris des projets réalisés par l’ONG pour la période de 2008 à 2012.

Ces projets, souvent de longue durée sont répertoriés dans les différents rapports annuels disponibles sur le site de l’ONG.

  • Projet de cartographie participative dans le bassin du Congo.

(Brainforest, 2009)

Ce projet vise principalement à cartographier les territoires qui sont considérés comme ceux appartenant aux peuples autochtones dans le cadre de leurs activités vivrières.

C’est donc un moyen de sécuriser l’une des ressources les plus indispensables pour la survie et/ ou le développement de ces peuples.

En ayant une carte plus ou moins détaillée des territoires appartenant aux peuples autochtones, certaines entités peuvent aisément faire valoir le droit de ces communautés rurales. Ce projet a été financé par l’ONG Rainforest.

  • Projet de facilitation de l’implication des communautés dans la gestion des parcs nationaux et l’établissement des textes de loi y relatifs.

(Brainforest, 2009)

Ce projet, financé par Rainforest UK, découle des constats faits pendant l’année 2008 au cours du projet de protocole de recherche participative dans la gestion participative dans les régions périphériques des parcs de Mikébé.

L’ONG Brainforest et ses activités : actions et études

Ce projet vise simplement la facilitation de l’implication des communautés dans la gestion des parcs nationaux et l’élaboration des textes relatifs.

  • Projet FLEGT (Forest Law Enforcement Governance and Trade).

(Brainforest, 2009)

Ce projet vise à répondre au problème de l’exploitation illégale du bois dans différents pays du monde.

Comme ce projet doit être ratifié de manière volontaire par les Etats, la société civile doit participer à la négociation de la mise en place de l’Accord de Partenariat Volontaire (APV).

Pour ce faire, une formation sur les différents concepts liés au projet FLEGT était indispensable. Ce projet a été financé par l’Union européenne.

  • Le projet CIFOR (Centre national de pour la recherche forestière

(Brainforest, 2009)

Le projet vise à saisir l’étendu du phénomène de l’exploitation illégale des ressources forestières au Gabon et au Cameroun, un phénomène dont les entités nationales et internationales dénoncent fortement.

Il s’agit donc de comprendre la profondeur du phénomène de l’exploitation illégale du bois au Gabon.

Le projet s’articule autour de trois axes :

1) Estimation du volume du bois illégal;

2) Description de la filière et évaluation des impacts locaux;

3) Proposition de solutions pour légaliser le « bois illégal » dans ou hors du processus FLEGT.

  • Projet « La mise en œuvre du FLEGT : Promouvoir la bonne gouvernance dans le secteur forestier ».

(Brainforest, 2012)

L’objectif global du projet est de renforcer les droits fonciers communautaires et améliorer la gestion forestière par l’amélioration de la gouvernance forestière au travers de reformes légales, institutionnelles et politiques.

Financer par le département britannique pour le développement international et mis en œuvre par l’ONG international FERN, le projet est axé sur trois objectifs :

1) Veiller à la bonne mis en œuvre des APV existants en Afrique;

2) Appliquer les enseignements du FLEGT à d’autres processus;

3) Veiller à la bonne mise en œuvre des « mesures orientée vers la demande ».

Ce projet aura pour résultat, la mise en œuvre de l’APV qui améliore la gouvernance forestière et la reconnaissance des droits des peuples forestiers.

  • Projet « Assimilation et vulgarisation des éléments du plan d’action FLEGT par la société civile gabonaise, pour sa participation qualitative aux travaux de négociation et de mise en œuvre de l’APV ».

(Brainforest, 2012)

L’UE accorde une importance capitale dans la transparence des activités forestière. Les organismes de la société civile (OSC) peuvent jouer un rôle dans la mise en œuvre de l’Accord de Partenariat Volontaire (APV) à travers le système de vérification de la légalité.

Ce projet d’une durée de deux ans a été financé par la délégation de l’UE au Gabon. L’objectif principal du projet était d’apporter à la société civile les éléments d’information nécessaires sur le plan d’action FLEGT afin de de participer aux négociations de l’APV.

Pour atteindre cet objectif, le projet a été divisé en trois axes :

1) le renforcement des capacités des OSC;

2) la participation aux négociations;

3) la communication. Dans l’axe 1, il était par exemple question de connaitre le système de traçabilité du bois, la chaine d’approvisionnement, et les procédures de contrôle de conformité du bois.

Pour la question communication, elle s’est traduite par la création des brochures qui évoquent : Le FLEGT et ses thématiques; son importance, enjeux et perspective; et la problématique de la gouvernance dans le secteur forestier.

  • Projet « Renforcement des capacités pour le respect et la promotion des droits des communautés forestières ».

(Brainforest, 2012)

L’objectif du projet est de donner les compétences et connaissances aux ONG gabonaises et les communautés locales concernant la législation du secteur forestier, de l’environnement et du droit des communautés forestières.

Ce projet permettait d’avoir des échanges entre les différentes parties prenantes concernées de près ou de loin par l’activité forestière.

Cet échange a mis un accent sur les différents problèmes auxquels sont confrontés les populations rurales et les opérateurs économiques. Le projet a été financé par Rainforest fondation UK.

  • Projet « Renforcement des capacités des membres de la société civile gabonaise et des communautés locales aux activités de surveillance et de collecte d’informations sur les infractions forestières, pour une amélioration de la gouvernance ».

(Brainforest, 2012)

Ce projet s’inscrit dans le contexte de mise en œuvre du projet de l’Accord de partenariat volontaire lequel permettra de renforcer les bonnes pratiques dans la gestion des ressources forestières au Gabon.

L’objectif du projet est d’informer et de sensibiliser les membres de la plateforme de la société civile, mais aussi les communautés rurales sur la notion d’observatoire indépendant des forêts (OIF).

Le projet a été financé sous forme de subvention par le programme ACP-FLEGT de la FAO.

  • Projet « Proformal : Options politiques et règlementaires visant à reconnaitre et à mieux intégrer le secteur national du bois dans les pays tropicaux »

(Brainforest, 2012)

L’objectif du projet est de connaitre le secteur « informel » du bois au Gabon. En effet, l’exploitation artisanal du bois au Gabon a une place assez importante.

Connaitre la caractéristique de la filière nationale de bois d’œuvre domestique permettra de connaitre les avantages et les inconvénients de ce secteur, et par conséquent donner des informations fiables qui pourront amener les dirigeants à non seulement intégrer ce secteur dans le secteur formel, mais aussi tenir compte des spécificités de secteur dans la mise en place des politiques économiques.

Le projet a été financé par le CIFOR (Centre international pour la recherche forestière internationale).

  • Etude sur l’impact des plantations agro-industrielles de palmiers à huile et d’Hévéa sur la population du Gabon.

(Ndijimbi, 2013)

L’étude montre le danger lié à l’activité agro-industrielle sur les populations rurales.

Cette étude s’inscrit dans le cadre du projet BOFCOM et s’est articulée autour de trois approches : l’état de référence de l’environnement socioéconomique, les implications du cadre juridique, la problématique de la dynamique du changement du mode de vie des populations.

Résultat, l’impact n’est pas encore perceptible, cependant la question du droit sur les terres a été découverte par les populations locales.

2. Bailleurs et soutiens internationaux

L’ONG Brainforest est une entité indépendante qui ne perçoit pas à ce jour des subventions de l’Etat et des entités privées.

Cette situation permet un certain professionnalisme et une objectivité dans ses missions. Les principaux financements de la structure proviennent des missions, études et réponses aux appels à projets.

Cependant, l’ONG Brainforest a plusieurs partenaires à travers le monde qui permettent à la structure d’être solliciter pour certains travaux dans des domaines dans lesquels elle a une expertise avérée.

Les principaux partenaires sont : Rainforest UK fondation; Amici della terra; Fondation internationale Gabon éco-tourisme; le centre de l’environnement et le développement; le CIFOR; le CERN; International Rivers; Global green grant; le réseau africain des droits des communautés; le Caucus d’Acrca; The human right foundation; l’Observatoire de la gouvernance forestière.

3. Brainforest face à l’orientation stratégique du pays

Comme son statut l’indique, l’objectif que s’est donné Brainforest est d’ « informer et accompagner les parties prenantes pour une gestion durable et équitable des ressources naturelles du Gabon ».

Ainsi, Brainforest joue d’une part un rôle de gendarme face aux politiques/projets mis en place par le gouvernement, mais aussi l’accompagner et le soutenir dans le but de promouvoir le développement inclusif et durable du Gabon.

La démarche de l’ONG se fonde sur les différents textes et lois fixés par la justice gabonaise. L’ONG amène donc ces différentes parties prenantes à respecter les lois en vigueur dans le pays. Dans son objectif de développement, le gouvernement vise une prospérité partagée.

L’ONG Brainforest vise cette prospérité partagée à une échelle locale comme le dispose les articles du code forestier gabonais, c’est le « droit au partage des bénéfices ».

Le « droit au partage des bénéfices » est tiré de l’article 251 du code forestier qui dispose que « Pour promouvoir l’aspect social de la politique de gestion durable, il est mis en place une contribution notamment financière, alimentée par les titulaires de ces concessions pour soutenir les actions de développement d’intérêt, collectif initiées par lesdites communautés.

La nature et le niveau de cette contribution sont définis par te cahier de charges contractuelles lié & chaque concession. La gestion de cette contribution est laissée à L’appréciation des assemblées représentatives des communautés concernées » (République gabonaise).

Ce texte donne la légitimité de l’action de l’ONG pour la promotion du développement communautaire et la protection des peuples autochtones.

Concernant l’aspect environnemental, l’ONG Brainforest promeut le respect de l’environnement à travers ses actions de terrain, mais aussi ses études d’impact.

C’est le cas par exemple de l’étude portant sur l’ « Etat des lieux environnementaux de la rivière Moulili aval de Moanda » (COMILOG, et al., 2014).

Le combat de l’ONG Brainforest pour la préservation du Parc de l’Ivindo lui a valu le prestigieux prix de l’environnement « PrixGoldan » en 2009.

Brainforest peut être considéré pour certains comme un contre-pouvoir et pour d’autres comme un partenaire, tout ceci dans le seul objectif de faire respecter les droits des populations autochtones et favoriser le développement communautaire et la préservation de l’environnement.

Cliquez sur suivant article pour lire la suivante partie de ce mémoire:

Abonnez-vous!
Inscrivez-vous gratuitement à la Newsletter et accédez à des milliers des mémoires de fin d’études !
Publier son mémoire!
WikiMemoires - Publier son mémoire de fin d’études !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *