Brainforest: pour une croissance inclusive et durable

  1. Gabon: développement et conservation de la biodiversité
  2. L’économie gabonaise : analyse de la structure actuelle
  3. Analyse des stratégies de développement au Gabon
  4. L’ONG Brainforest et ses activités : actions et études
  5. Brainforest: pour une croissance inclusive et durable
  6. Projet Arboretum de Sibang : réhabiliter l’IPHAMETRA

Brainforest: Apports pour une croissance inclusive et durable

III. Apport et difficultés de la structure

Dans cette partie, nous vous présentons les différents apports de l’ONG Brainforest sur le bien-être des populations autochtones, mais aussi les difficultés auxquelles la structure est confrontée.

Dans la dernière partie, nous vous présenterons quelques activités effectuées durant la période de stage.

A. Apports de la structure

1. Sur le bienêtre des populations rurales

L’action de Brainforest est guidée par le souci de voir les peuples autochtones bénéficier des retombées des activités principalement forestières de leurs localités.

Ces actions participent considérablement au bien-être des populations rurales. En outre, la mise en place des projets qui contribuent au développement des communautés rurales en est aussi un second aspect de l’apport de l’ONG.

Nous prendrons à titre d’exemple deux projets favorisant le bien-être et le développement de des communautés autochtones.

  • Projet « ON MANGE LOCAL » (Brainforest)

Le projet « ON MANGE LOCAL » vise à promouvoir les activités agricoles d’une plateforme appelée « Or Vert » qui regroupe 19 associations villageoises dans les villes de Ntoum et Kango.

Ce projet incite la pratique de l’agriculture au niveau de la ceinture verte de Libreville. Les principaux objectifs du projet sont :

1) Renforcer la capacité opérationnelle de la plateforme « or vert » et soutenir son rôle de moteur de la promotion et de l’encadrement des initiatives productives locales dans le domaine de l’agriculture;

2) Contribuer à réduire la dépendance du Gabon et notamment de Libreville, vis-à-vis de l’étranger pour les produits vivriers.

Afin de mener à bien ce projet, plusieurs activités ont été effectués, on pourrait citer par exemple :

1) L’appui à la structuration et au fonctionnement de la filière agricole courte de la plateforme « or vert »;

2) La formation et encadrement techniques des agriculteurs en collaboration avec l’IGAD;

3) La facilitation à l’accès aux intrants agricoles : fournitures d’équipements et semences de qualité aux agriculteurs, promouvoir l’émergence de multiplicateurs locaux de boutures et semences. (Brainforest)

  • Le projet Cacao sous ombrage (Brainforest, 2019)

Le projet vise à améliorer la productivité des exploitations de cacao villageoises, et à encourager la pratique de l’agroforesterie pour une production de qualité, durable et sans déforestation.

Le projet a plusieurs objectifs à savoir :

1) Améliorer la productivité par la réhabilitation de 100 ha d’anciennes plantations et la création de 4 hectares de nouvelles plantations agroforestières en les associant à des produits forestiers ligneux et non ligneux;

2) Promouvoir une production rentable et de qualité par la fourniture d’équipements et d’un matériel végétal performant et par le renforcement de capacités de 50 producteurs sur les bonnes pratiques agricoles;

3) Structurer les producteurs en les regroupant en 2 coopératives agricoles et en les formant sur la gestion, la commercialisation et le marketing;

4) Analyser les Produits Forestiers Non Ligneux disponibles dans le parc et sa périphérie, pouvant être transformés en huile et en beurre et ayant des capacités de commercialisation importantes sur le marché local et international.

Ces différents projets contribuent au bien-être de la population locale en même temps qu’ils participent au développement économique et sociale des communautés dans lesquelles ils sont implantées.

2. Sur la gestion durable des forêts et la préservation de l’environnement

L’apport de Brainforest dans la gestion durable de la biodiversité et la préservation de l’environnement passe par ses différentes actions dans le cadre des observations indépendantes, mais aussi par la mise en place de projets financés par des institutions internationales.

Dans le cadre de l’observation indépendante, l’ONG effectue des missions de terrain afin de sensibiliser, former les populations autochtones et informer l’opinion publiques sur les infractions dans le domaine de l’exploitation forestière et la préservation de l’environnement.

C’est dans ce contexte, qu’ont été faites les missions d’observation indépendante (Brainforest, 2019), mais aussi l’étude portant sur le marquage du bois dans le bassin du Congo (Brainforest, et al., 2016).

  • Mission d’observation et de vérification sur les cas présumés d’illégalités d’industrie extractive. (Brainforest, 2019)

L’observation indépendante est une approche visant à promouvoir la gestion durable des ressources forestières et la préservation de l’environnement. Sa démarche consiste à recueillir des informations lors des missions de terrain, les publier dans le but d’informer le public, et enfin fournir des recommandations face aux manquements observés.

L’ONG Brainforest effectue régulièrement des missions d’observation indépendante dans le but de dénoncer les pratiques ne respectant pas les lois et normes en vigueur.

La mission d’observation et de vérification sur les cas présumés d’illégalités d’industrie extractive visait principalement à vérifier les informations fournies à l’ONG concernant des supposées infractions/négligence dans les activités de la société Alpha Centauri Mining SA situé à Djolé.

Cette mission, comme toute les autres, a fait un état des lieux des répercussions des activités de la société sur l’environnement.

Cette mission a par exemple montré des abris de conservation d’huiles usées inappropriés; des eaux non épurées et rejetées dans la nature; le déversement des ordures ménagères dans les cours d’eau par les orpailleurs.

Figure 19: Impact sur l’environnement
Impact sur l'environnement
Source : (Brainforest, 2019)

Figure 18: Ordures des employés
Ordures des employés
Source : (Brainforest, 2019)

Les différentes missions d’observation de l’ONG Brainforest participent à la gestion durable des forêts et la préservation de l’environnement.

Chacune des missions est toujours sanctionnée par un rapport dans lequel sont énumérées des recommandations en vue d’améliorer la gouvernance forestière.

Dans cette optique, l’apport de Brainforest à travers ses missions de terrain contribue à la gestion durable des forêts et la préservation de l’environnement.

  • Guide pratique de marquage de bois et divers dans les pays du bassin du Congo : Cas du Gabon (Brainforest, et al., 2016)

Cette étude a été menée afin de mettre à la disposition du public toutes les informations pouvant faciliter la lisibilité et la traçabilité des produits issus de l’exploitation forestière.

Cette étude reprend les différentes formes de marquage de bois utilisées par les opérateurs forestiers dans la zone du bassin du Congo, ainsi que les textes qui régissent les activités du secteur.

Les deux principaux produits concernés sont : les grumes et les produits dérivés autorisés à l’export.

Le marquage de ces produits doit mettre en évidence : la provenance; l’essence; le numéro d’identification attribué à l’arbre pendant l’inventaire d’exploitation; le numéro forestier; le marteau forestier identifiant la société et/ou le titulaire du permis.

En outre, L’article 9 de l’arrêté n°223/MFEPRN/SG/DGICBVPF dispose que « Chaque expédition doit obligatoirement être accompagnée d’une feuille de spécification lisible en français, comportant pour colis de bois transformés : le numéro de colis; les noms pilotes des essences composant le colis; le nombre de pièces constituant le colis; le volume du colis; le poids du colis (selon le barème douanier conventionnel); les dimensions des avivés : épaisseur, largeur, longueur ».

Figure 20: Exemple de marquage de grumes
Exemple de marquage de grumes
Source : (Brainforest, et al., 2016)

FDG : Exploitant
CPAET : Convention Provisoire d’Approvisionnement Exploitation Transformation
AAC1 : Assiette annuelle de coupe
2014 : Année d’exploitation
481 : Numéro forestier
1 : Bille n° 1 du 481

La traçabilité des bois tropicaux est un élément essentiel pour la gestion durable des forêts, la lutte contre la corruption dans ce secteur. Et enfin, un moyen efficace d’accès aux marché internationaux.

La connaissance des informations concernant le marquage des bois par les autorités publiques et les partenaires sociaux permettra de suivre et contrôler et réguler les activités dans ce secteur.

Figure 21: Marquage des produits divers
Marquage des produits divers
Source : (Brainforest, et al., 2016)

CETB : Nom de la société
OKO : Essence
Chine : Destination
2015 FL : Contrat
Made in Gabon : Pays d’Origine
W 2056 : Numéro de colis
L 225 : Longueur
P 116 : Nombre de pièces

Cette étude a relevé un problème assez important, celui de la diversité de modèle de marquage des produits forestiers dans la zone du bassin du Congo.

D’où la nécessité d’avoir une harmonisation des politiques forestières qui donnera naissance à un guide commun de marquage, et ainsi contribuer à une meilleure lisibilité et transparence dans ce secteur.

L’ONG Brainforest joue donc un rôle essentiel dans la préservation de l’environnement et des forêts, mais aussi dans la promotion du développement communautaire et le respect des droits des peuples autochtones.

B. Difficultés de fonctionnement de la Structure

1. Sur le Plan financier

Ne bénéficiant d’aucune subvention, l’ONG Brainforest est confrontée au problème de budget de fonctionnement. En effet, les principaux financements de l’ONG proviennent des missions, études et projets qu’elle effectue. Elle reste donc fortement dépendante des appels à projets auxquels elle répond, ce qui rend la structure plus vulnérable.

Etant donné que son action porte sur un domaine bien précis (environnement et foret), elle est donc inéligible pour des appels à projets concernant des secteurs porteurs tels que les nouvelles technologies de l’information et de la télécommunication (NTIC).

Avec des sources de financement instables, l’ONG fait face à des tensions de trésorerie à certaines périodes.

Ces tensions de trésorerie peuvent amener la structure à diminuer la rémunération de son personnel ou, dans le pire des cas, à ne pouvoir faire face à ses engagements envers son personnel. Malgré ces difficultés, la structure offre un cadre de travail assez convenable permettant au personnel de travailler dans de bonnes conditions.

2. Dans ses missions

Dans ses missions, l’ONG Brainforest est souvent confrontée au problème d’incompréhension et/ou de mauvaise interprétation de ses interventions. En effet, l’objectif de l’ONG est d’informer et accompagner les parties prenantes pour une gestion durable des forêts et la préservation de l’environnement.

Elle doit donc avoir des informations fiables, c’est-à-dire effectuer des missions d’observation afin de les recueillir et informer l’opinion publiques et les autorités compétentes. Cependant, malgré la mise à la disposition des informations concernant le non-respect de la législation aux autorités compétentes, les procédures de sanction sont souvent sans suite.

Ce qui conduit l’ONG à se tourner vers des conventions internationales afin mettre la pression aux autorités nationales dans le but de faire simplement appliquer la loi.

Ces différentes démarches sont souvent mal interprétées, faisant passer l’ONG non comme un partenaire au développement, mais plutôt comme un obstacle au développement de certaines localités. Faisant face aux entreprises dont les propriétaires sont des personnalités politiques, l’action de l’ONG est de même considérée comme un « affront » et les recommandations non prises en compte.

Le conflit d’intérêt qui existe dans ce cas de figure est souvent le cas majeur qui participe à l’inefficacité de l’action de l’ONG.

3. Recommandations

Faces à ces différentes difficultés, nous avons proposé quelques recommandations qui peuvent être prises en compte afin d’améliorer l’action de l’ONG et son fonctionnement.

  • Diversifier les sources de revenu par d’autres activités

La diversification des activités de l’ONG pourrait renforcer les ressources financières de la structure. La mise en place des activités génératrices de revenus serait par exemple un moyen efficace pour diversifier les sources de revenus de la structure.

  • Etendre le champ d’intervention pour avoir plus de projets

Les thématiques principales qui guident la démarche de l’ONG restent la foret et l’environnement. Etendre ou associer ces thématiques à d’autres thématiques tels que les NTIC pourrait considérablement élargir les possibilités de proposition de projets ou de réponses aux appels à projets.

  • Former le personnel sur les idées de projet

La mise en place de programme de renforcement des capacités sur les thématiques de la gestion de projet, partant de l’idée jusqu’au suivi-évaluation, serait un moyen efficace pour aider le personnel à être plus efficace et efficient.

  • Le respect de la loi par les autorités publiques et politiques

L’impunité est la source de la prolifération de la corruption dans plusieurs pays. Les personnalités publiques et politiques doivent être exemplaires en matière de respect de lois, même si elles sont propriétaires des entités visées par l’ONG.

Les autorités compétentes doivent sanctionner sans distinction d’appartenance politiques les actes illicites des personnalités politiques ainsi que leurs structures dans le domaine forestier et de l’environnement.

Ce n’est qu’ainsi que les actions menées par l’ONG Brainforest montreront leurs efficacités dans la gestion durable des forêts et de l’environnement en République gabonaise.

Cliquez sur suivant article pour lire la suivante partie de ce mémoire:

Abonnez-vous!
Inscrivez-vous gratuitement à la Newsletter et accédez à des milliers des mémoires de fin d’études !
Publier son mémoire!
WikiMemoires - Publier son mémoire de fin d’études !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *