Vue d’ensemble sur les fonds souverains

Vue d’ensemble sur les fonds souverains

1. 2 Vue d’ensemble sur les fonds souverains

Les fonds souverains sont très hétérogènes et leurs tailles dépendent en grande partie des ressources dont disposent les États, mais aussi des différents objectifs qui leur ont été assignés. Selon les statistiques produits par statista, la figure 2 montre les premiers grands dans le monde en terme de taille.

Le 3 premiers en terme de taille sont :

1. Government Pension Fund of Norway

Ce fonds est composé de deux fonds : le premier qui a été créé en 1967 appelé le « Fonds de pension public de Norvège (GPFN)  » et le second qui est le plus grand au monde a été créé en 1990, appelé le « Government Pension Fund Global (GPFG) ».

Ce fonds a été créé dans le but d’investir les excédents des ressources pétrolières et était estimé à 1 098. 82 mds de dollars (figure 2) avant la crise financière liée au COVID19.

2. China Investment Corporation

C’est un fonds souverain chinois créé en 2007. Ce fonds a été créé dans le but de placer les avoirs en devise de la Chine.

Figure 2 – Listes des dix plus grands fonds souverains
Listes des dix plus grands fonds souverains
Source : Statista. com

Considéré comme le deuxième plus grand fonds souverain au monde, il pèse environ 940. 6 mds de dollars (Figure 2) et est composé de trois filiales distinctes : CIC International Co. , CIC Capital Corporation et Central Huijin Investment Ltd.

3. Abu Dhabi Investment Authority

Ce fonds a été créé en 1977 dans le but de placer à long terme les excédents des ressources pétrolières. Il a joué un rôle essentiel lors de la crise des Subprimes en prenant des participations au sein de la banque américaine Citigroup en 2007. Avec une gestion considérée comme passive, ce fonds souverain pèse 696. 66 milliards de dollars (figure 2).

1. 2. 1 Évolutions des fonds souverains

Selon Delacour (2009), on distingue deux types : les fonds des rentes minières (exportation des matières premières) et les fonds des excédents commerciaux (réserves de change).

Preqin (2018) a ajouté une troisième catégorie dans sa classification à savoir les fonds souverains provenant d’autres biens.

Figure 3 – Évolution des catégories
Évolution des catégories des fonds souverains
Source : Preqin (2018)

La figure 3 montre l’évolution de la taille des fonds souverains en fonction de leurs origines. Nous observons que les fonds souverains issus exclusivement de l’exportation du pétrole (Hydrocarbon) constituent plus de 50% de la taille des fonds, et cette proportion a fortement augmenté entre 2011 et 2018.

Les fonds souverains issus des réserves de change (Non commodity) constituent la seconde grande catégorie, leurs parts ont fortement augmenté entre 2008 et 2018. Les autres, provenant essentiellement de l’exportation d’autres types de biens, constituent la part la plus faible.

1. 2. 2 Répartition géographique des fonds souverains

La configuration de la répartition géographique des fonds souverains n’a pas beaucoup changé au cours du temps. En 2012 par exemple (Figure 4), 43% étaient localisés au Moyen-Orient ce qui parait légitime vu la taille et le nombre des pays bénéficiant d’importantes rentes pétrolières et excédents commerciaux.

Figure 4 – Répartition géographique des fonds souverains
Répartition géographique des fonds souverains
Source : CAMBIER (2012)

L’Asie vient en seconde position avec 39% des fonds souverains, suivi de l’Europe avec 11% des fonds souverains, et les 7% restants sont constitués de l’Afrique et l’Amérique (Nord et Latine).

1. 2. 3 Investissement et transparence des fonds souverains

Depuis la crise financière de 2008, la question des fonds souverains a suscité beaucoup de débats suite aux importants investissements effectués durant la crise des subprimes. Ces questionnements proviennent essentiellement des objectifs réels de ces fonds souverains, mais aussi leurs transparences.

Afin de créer un cadre de régulation des fonds souverains, faciliter la transparence et la circulation des capitaux de ces fonds souverains, le FMI a élaboré en 2008 les principes de Santiago.

La figure 5 montre le degré de transparence des fonds et leurs stratégies d’investissement.

Figure 5 – Stratégie et transparence des fonds souverains
Stratégie et transparence des fonds souverains
Source : CAMBIER (2012)

Nous voyons que certains pays ont un niveau de transparence moyen mais une stratégie d’investissement agressive c’est le cas par exemple du Qatar, de la Chine (CIC) et de Singapour (GIC). Le plus grand fonds souverain du monde, le fonds souverain norvégien a un niveau de transparence élevé et une stratégie d’investissement plutôt passive.

En somme, les fonds souverains ont plusieurs objectifs différents dans chaque pays où ils sont mis en place. L’évolution de la mise en place des fonds souverains montre que 41% des fonds ont été créés entre 2000 et 2009.

Actuellement, les trois premiers fonds souverains sont respectivement le fonds souverain de Norvège, le fonds souverain de Chine et le fonds souverain des Émirats arabes unis. Constitués essentiellement des ressources pétrolières et des réserves de change, ils sont souvent classés par stratégie d’investissement et niveau de transparence.

Pour la suite, nous allons étudier l’évolution des agrégats macroéconomiques avant et après la mise en place des fonds, nous allons ensuite les comparer avec des pays n’ayant pas mis en place des fonds durant la même période.

Cliquez sur suivant article pour lire la suivante partie de ce mémoire:

Abonnez-vous!
Inscrivez-vous gratuitement à la Newsletter et accédez à des milliers des mémoires de fin d’études !
Publier son mémoire!
WikiMemoires - Publier son mémoire de fin d’études !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *