Problématiques et résultats: l’influence de la publicité

  1. L’influence de la publicité sur les consommateurs
  2. Approches théoriques: les consommateurs et la publicité
  3. Les rôles de la publicité: la marque et le consommateur
  4. Problématiques et résultats: l’influence de la publicité

Problématiques et hypothèses: les consommateurs et la publicité

Chapitre 2 : Problématiques et hypothèses

Dans ce deuxième chapitre il sera question de présenter le cadre théorique, la problématique et les hypothèses de notre sujet (l’influence de la publicité sur les consommateurs)

1- Cadre théorique du sujet

La publicité est l’action consistant à inciter un public à acquérir un produit (produit consommable, service, événement culturel) créer un besoin, convaincre que le produit couvre le besoin, et éventuellement qu’il le fait mieux que d’autres produits.

C’est aussi le moyen par lequel cette incitation est délivrée : annonce-presse dans un journal, spot publicitaire à la radio ou à la télévision, affiche sur la voie publique, etc. sont des publicités.

La publicité se définit comme l’ensemble des techniques et des moyens mis en œuvre pour faire connaître et pour faire valoir un bien, un service, une entreprise, une institution ou une personne.

La publicité est le plus souvent à vocation commerciale et vise à faire vendre ce qu’elle fait connaître. Elle peut aussi avoir pour but de donner une image de marque favorable.

Elle s’organise autour d’un certain nombre d’intervenants. Les annonceurs, les agences, les fabricants, les fournisseurs d’espace et les gestionnaires des vecteurs de message : régisseurs des grands médias. Les modes et les formes de publicité sont extrêmement variables : publicité commerciale, rédactionnelle, petites annonces, spots, films, affiches, prospectus.

* Les objectifs cognitifs: La publicité informe la cible. La publicité influence ses connaissances, ses perceptions envers le produit/ la marque.

* Les objectifs affectifs: La publicité intervient sur les opinions, émotions des consommateurs. La publicité influence les préférences, les penchant envers le produit / la marque.

* Les objectifs conatifs: La publicité affecte la motivation du consommateur afin de modifier son comportement. La publicité influence les achats de consommations.

Ces objectifs sont basés sur le modèle de la « hiérarchie des effets » (Lendrevie & Levy, 2013).

Cette évolution peut tant provenir de facteurs macroéconomiques que de facteurs tels que la migration. La demande de la cible change également due à des raisons technologiques (de nouvelles technologies apparaissent provoquant un nouveau besoin), psychologiques (de nouvelles mentalités, tendances surgissent).

Mode d'influence de la publicité sur les consommateurs
Figure 4: Mode d’influence de la publicité sur les consommateurs

– LA PUBLICITE:

Elle est considérée comme un moyen pour une entreprise ou une marque de communiquer avec sa clientèle, que ce soit pour annoncer un nouveau produit ou promouvoir l’image de la société.

– L’ATTITUDE:

C’est l’état d’esprit d’un sujet ou d’un groupe vis-à-vis d’un objet, d’une action ; elle ressort au savoir être de quelqu’un. C’est une prédisposition mentale à agir de telle ou telle façon ; elle désigne surtout une intention et n’est donc pas directement observable.

– L’IMAGE:

C’est une représentation visuelle, voire mentale de quelque chose c’est-à- dire objet, être vivant et ou concept. Elle peut être naturelle ou artificielle.

– L’ACHAT:

Est un acte économique entre un acheteur et un vendeur qui consiste à acquérir un service, un produit ou un bien ; moyennant une contrepartie souvent financière.

Ici, ce mode d’influence vise à créer une relation avec la marque.

Puisque le produit en tant que tel n’est pas une source de mobilisation ; pour vite choisir les acheteurs se replient sur une fidélité à la marque : le rôle de la publicité est de créer et d’entretenir cette fidélité à la marque ; le ton le style de la marque sont déterminant dans la création de cet effet de source ; cet identité séduisante de marque.

Pour compenser la faible implication liée au produit; la publicité doit être remarquée ; elle fait émerger la marque :

Ces par l’usage du produit que les consommateurs prennent conscience de ses caractéristiques et les intègrent dans leur image, mais n’ayant la motivation pour le comparer aux autres, beaucoup ne peuvent déclarer qu’il est bien doux ou plus solide :

Ce cadre théorique nous a permis d’observer que la publicité a pour objectif d’informer mais également d’influencer les consommateurs potentiels.

Pour atteindre ces objectifs, le publicitaire doit être capable d’identifier les moyens à mettre en œuvre pour influencer sa cible en fonction de son implication mais également de son attitude. Nous pouvons constater que la marque ne dispose pas uniquement d’un nom, d’un logo ou d’une notoriété.

Celle-ci possède une image et une personnalité qu’elle communique à travers la publicité pour se différencier mais également influencer le consommateur dans sa décision d’achat.

De plus, à travers l’achat et grâce à la personnalité de marque, le consommateur pourra exprimer son image de soi idéale ce qui peut expliquer sa préférence pour une marque. La marque n’est pas uniquement utilisée par les entreprises comme un moyen de se différencier, elle peut aussi être un moyen d’identification pour les consommateurs.

2. Problématique et hypothèses

Cette partie présente notre problématique et nos hypothèses qui seront présentées ci-dessous.

2.1 Problématique

La problématique est l’art de poser de bonnes questions ; la présentation d’un problème sous différents aspects ; dans le cadre de notre travail de recherche, la problématique est la question ou les questions à laquelle l’étudiant va tacher de répondre.

C’est aussi poser le problème de recherche, et en faire ressortir des informations pertinentes et être dans le bon cadre spatio-temporel. Les études et les sondages se multiplient pour décoder et comprendre le comportement des consommateurs et de l’influence de la publicité dans l’acte d’achat.

Comment les consommateurs sont-ils influencés par la publicité ?

Il est évident qu’elle joue un rôle crucial car la publicité ne cesse d’être omniprésente sur tous les médias et utiliser les réseaux sociaux pour mieux conquérir le client ; cela se fait ressentir par des messages des consommateurs qui se précipitent à acheter les produits mis à leur disposition.

Après l’élaboration des problématiques nous verront les hypothèses qui nous permettront de mieux cerner les attentes des consommateurs envers la publicité.

2.2 Hypothèses

Une hypothèse est une proposition ou « un dit » ou une explication que l’on se contente d’énoncer sans prendre position sur son caractère véridique, c’est-à-dire sans l’affirmer ou la nier. Il s’agit donc d’une simple supposition. Une fois énoncée, une hypothèse peut être étudiée, confrontée, utilisée, discutée ou traitée de toute autre façon jugée nécessaire.

Elle peut être aussi une supposition que l’on fait sans se demander si elle est vraie ou fausse, mais seulement pour en tirer des conséquences à vérifier.

L’influence de la publicité sur les consommateurs sera le concept exposé dans cette étude. Le problème qui se pose est la question suivante : « quelle est l’influence de la publicité sur les consommateurs? » Par conséquent, le problème de recherche qui en découle est de déterminer les moyens qui permettront à la publicité d’influencer les consommateurs.

Il nous intéresse de savoir comment les individus perçoivent les publicités. En conclusion, nous désirons examiner la manière dont les publicités s’incrustent dans la conscience du consommateur. Dès lors, il apparait pertinent d’étudier les hypothèses suivantes:

H0: La publicité a un effet non-conscient sur le consommateur

Le terme non-conscient fait référence au non conscient cognitif: il s’agit, comme le dit John Kilhström (1987), de l’ensemble des processus de traitement de l’information et des présentations mentales dont le sujet n’a pas conscience mais qui influencent son comportement.

Cela englobe le fait de percevoir, d’apprendre, voire de résoudre des problèmes sans en avoir réellement conscience.

En conséquence, à partir du moment où un individu est incapable de produire intentionnellement une réponse symbolique et verbale sur un évènement, l’évènement en question sera considéré comme ‘’non conscient’’.

H1: La publicité a un effet conscient sur le consommateur

Le problème de la publicité est son côté intrusif et la saturation qu’on peut avoir d’être matraqué par des messages publicitaire. Ici, le véritable problème de la publicité est de se réinventer et d’exister autrement.

Quand on est obligé de regarder une vidéo publicitaire avant d’avoir accès à un contenu sur internet, on rentre dans un ancien modèle similaire aux anciens medias utilisés qui étaient purement linéaires où on était obligé de regarder la publicité. Normalement, a l’heure du digital, on devrait pouvoir choisir les pubs et aller où on a envie d’aller.

En somme, cette première partie a consisté à présenter le choix de notre thème. En effet, il était question pour nous de montrer pourquoi nous avons fait le choix de traiter ce sujet.

Ensuite, nous avons été amenée à faire une revue de la littérature concernant certains auteurs qui ont donné leurs avis concernant le choix de notre sujet, puis le cadre théorique, qui consistait à présenter les différentes théories des auteurs toujours en rapport avec notre sujet et enfin, il était question pour nous de donner des hypothèses concernant notre sujet.

Notre intérêt pour ce sujet nous conduit à étudier le cadre méthodologique dans la deuxième partie.

Deuxième partie: cadre méthodologique et pratique

Dans cette deuxième partie, constituée de deux chapitres, notre objectif est de définir les différentes méthodes, démarches ou stratégies utilisées qui nous ont permis d’avoir des outils adaptés à la recherche entreprise.

Chapitre 3 : Méthode et techniques de collecte des données

Ce chapitre permet de montrer les données collectées et d’apporter des réponses claires aux questions de la problématique et des hypothèses.

1. Collecte des données

On entend par collecte de données l’approche systématique qui consiste à réunir et à mesurer des informations en provenance de des sources variées, afin d’obtenir une vue complète et précise d’un domaine d’intérêt.

De façon générale, on peut dire que l’on est amenée à rechercher l’information lorsqu’on désire cerner le plus près une situation donnée, que ce soit pour détecter des besoins, pour cerner un phénomène, résoudre un problème, etc.

S’agissant de la démarche méthodologique qui fut la nôtre, nous avons jugé mieux de faire une recherche documentaire (Margaret ROUSE, 2018), ce sont des données secondaires qui consistent à réassembler les données qui ont déjà été collectées.

A cet effet, un outil est utilisé pour analyser l’objet d’étude. Pour mener à bien notre travail, nous nous sommes appuyé sur un outil d’investigation.

Ainsi, nous avons eu recours à une recherche documentaire qui est une étape de travail à réaliser avant de se lancer dans une étude empirique, elle permet de collecter des données informatives grâce à l’étude de documents.

1.1 Echantillon

Notre recherche documentaire porte sur les avis recueillis des auteurs ; en effet, notre enquête a porté sur 11 ouvrages qui constituent notre échantillon.

Nous avons lu plusieurs ouvrages qui parlaient de l’influence de la publicité sur les consommateurs ; les ouvrages sont classés selon les années de publications, les thèmes abordés et les variables défendues.

Ces ouvrages ont été recueillis dans des articles, des revues pour certains tels que la Persée, et d’autres dans des journaux en ligne tels que Open édition.

1.2 Recherche Documentaire

La recherche documentaire est une étape de travail à réaliser avant de se lancer dans une étude empirique. Elle permet de collecter des données informatives grâce à l’étude de documents officiels ou universitaires.

À partir d’un sujet d’enquête connu, la recherche documentaire revient à chercher et identifier des documents issus de sources fiables. Les informations récoltées seront utiles pour développer ses connaissances sur le sujet étudié

Selon Gaspard Claude la recherche documentaire vise à identifier et localiser des ressources informationnelles déjà traitées, soit par des individus soit par des machines.

La recherche documentaire s’accompagne du qualificatif informatisée lorsque cette activité implique l’interaction entre deux systèmes, l’un humain (l’usager, l’utilisateur) et l’autre informatique (une base de données) via un logiciel et une interface.

Pour notre travail, nous avons jugé mieux de faire une recherche documentaire qui nous a permis de savoir quelle influence la publicité a sur les consommateurs?

Toutefois, n’ayant jamais fait une recherche documentaire pour un thème aussi important, nous avons eu quelques difficultés à établir une stratégie qui nous paraissaient fructueuse et assez structurée pour éviter toute perte de temps en recherche.

Nous avons donc agi en cherchant des ouvrages qui parlent de notre thème.

Lors de nos recherches, nous nous sommes rendu compte que ce concept méritait que nous lui consacrions une recherche documentaire pour avoir une vue panoramique sur la publicité qui influence les consommateurs.

2. Techniques d’analyse de données

La publicité est considérée comme un stimulus parmi ceux auxquels elle se trouve confronté.

Les modèles qui ont spécifiquement analysés les effets de la publicité supposent l’existence d’une hiérarchie des effets de la communication publicitaire. Ils proposent tous une hiérarchie allant des effets cognitifs (la connaissance de produit) aux effets affectifs (l’intérêt, la préférence pour le produit), puis aux effets comportementaux (l’acte d’achat).

Comme techniques d’analyses de données nous avons choisi de faire un traitement qualitatif de nos données. Il s’agissait pour nous de présenter comment la publicité a été abordée dans les différentes revues en sciences de gestion, et de repérer les variables mises en exergues par les différents auteurs.

3. Présentation des résultats

La présentation des résultats consiste à connaitre les aspirations des consommateurs sur la base des études publiées. Les résultats sont présentés clairement et sans ambiguïté, dans des termes compréhensibles aux potentiels lecteurs de notre travail.

Les résultats de notre investigation, ont été effectués sur la base d’une recherche documentaire, les différentes réponses ont été regroupées par catégorie en nous appuyant sur des données secondaires (c’est-à-dire des données qui existent déjà).

Chapitre 4: Analyse et Suggestions

Ce quatrième chapitre traite de l’analyse de l’influence de la publicité sur les consommateurs et se termine par des suggestions.

1. Présentation et Critique des résultats

Dans cette partie, il sera question pour nous de rassembler les informations recueillis puis à les traiter de manière qu’elles soient mises sous une forme susceptibles d’apporter des réponses.

1.1 Présentation et Interprétation des résultats

L’analyse consiste donc à rassembler les différentes données qu’on a collectées pour les présenter par la suite sous une forme bien déterminée. Par ailleurs, l’interprétation constitue la lecture de ces données.

En outre, l’analyse et l’interprétation exigent une certaine honnêteté intellectuelle de la part du chercheur et ce pour s’assurer de la fiabilité des résultats obtenus

Le tableau 1 est constitué des noms et prénoms des auteurs, des années de publication, classés par ordre chronologique des publications le thème et les variables défendues.

Tableau 1: Présentation des auteurs et leurs variables

PRENOM ET NOM DE L’AUTEUR ANNEE DE PUBLICATION THEME VARIABLES DEFENDUES
1. Ardant GABRIEL 1962 Réflexions sur

l’avenir de la publicité.

L’auteur évoque l’avenir de la publicité à travers une analyse de ses fonctions et de ses finalités puis son rapport à l’économie et à la société.
2. Louis QUESNEL 1965 Les consommateurs et la publicité. L’auteur critique ici la publicité des annonceurs/producteurs,
pour analyser avec un tour parfois sarcastique les conditions du consommateur et le pouvoir des publicitaires.
3. Robert GUERIN 1987 Des maîtres de la publicité moderne. L’auteur soutient l’idée selon laquelle, la publicité ne s’adresse pas à l’intelligence, mais aux instincts, aux sentiments, aux passions.
4. Monnier NICOLAS 1994 Nouveaux consommateurs. L’auteur évoque l’importance pour les publicitaires de connaître et de comprendre, le récepteur, soit le consommateur, des messages qu’ils envoient.
5. VANHUELE M. 1999 Les effets de la publicité ambiante. Il montre comment les publicités entrent dans nos mémoires via les logos.
6. COURBET, D 2000 Réception des Communications et cognition non consciente. L’auteur défend l’idée selon laquelle la publicité porte un masque charmeur.
7. Chantale GIRARD Avril 2007 l’influence de la publicité chez les adolescents. L’auteur montre comment la publicité influence les adolescents d’une part et d’autre part la relation avec les facteurs sociologiques tels que l’estime de soi et la recherche identitaire.
8. Romain Cally 2011 Psychologie du consommateur. L’auteur montre comment la publicité influence-t-il nos décisions d’achat.
9. GUEGUEN, N 2011 Psychologie du consommateur. L’auteur nous montre comment on influence le consommateur.
10. Lydia AMAOUCHE 2014 Impact de la publicité sur le comportement du consommateur. L’auteur défend l’idée selon laquelle les vendeurs attire l’attention sur le produit ou la marque afin de les amenés à l’acte d’achat.
11. Romain Cally 2016 Le concept d’attention flottante. Il soumet au public selon sa conception de la publicité qu’une bonne publicité doit rentrer dans notre champ attentionnel.

Source : MBOUMBA MIKALA Leslie, 2021.

Dans notre analyse des auteurs défendent, critiquent la publicité sous plusieurs angles.

Il y a des auteurs qui évoquent l’avenir de la publicité à travers une analyse de ses fonctions et de ses finalités puis son rapport à l’économie et à la société ; l’importance pour les publicitaires de connaître et de comprendre, le récepteur, soit le consommateur, des messages qu’ils envoient.

La publicité ne s’adresse pas à l’intelligence, mais aux instincts, aux sentiments, aux passions.

Certains auteurs montrent comment la publicité influence les adolescents d’une part car, elle porte un masque charmeur et d’autre part la relation avec les facteurs sociologiques tels que l’estime de soi et la recherche identitaire.

D’autres auteurs critiquent la publicité des annonceurs/producteurs, pour analyser avec un ton parfois sarcastique les conditions du consommateur et le pouvoir des publicitaires.

Il montre comment les publicités entrent dans nos mémoires et nos décisions d’achat via les logos ; les vendeurs attirent l’attention sur le produit ou la marque afin de les amenés à l’acte d’achat;

Il soumet au public selon sa conception de la publicité qu’une bonne publicité doit rentrer dans notre champ attentionnel. Enfin, en se fondant sur les analyses précédentes, les auteurs ont cherché à identifier, de manière individuelle, les différents leviers publicitaires utilisés par les annonceurs pour exercer une influence auprès des consommateurs.

Ils ont confronté leurs résultats, et ont mis en lumière différents types de leviers publicitaires.

Romain Cally (2011) s’est appuyé sur la psychologie du consommateur. En effet, les consommateurs qui vont acheter un produit ou un service n’exprime toutefois pas nécessairement de besoin envers celui-ci à la base. Un des rôles de la publicité est de susciter le désir.

Des personnes qui n’auraient pas l’utilité d’un produit ou service au départ sont ainsi amenées à avoir l’impression qu’ils auraient intérêt à le posséder. La publicité crée ce sentiment par l’envie.

C’est de là que va, dans certains cas, émerger chez ce consommateur l’acte d’achat. Cela nous a permis d’observer que la publicité a pour objectif d’informer mais également d’influencer les consommateurs potentiels.

Pour atteindre ces objectifs, le publicitaire doit être capable d’identifier les moyens à mettre en œuvre pour influencer sa cible en fonction de son implication mais également de son attitude.

De plus, à travers l’achat et grâce à la personnalité de marque, le consommateur pourra exprimer son image de soi idéale ce qui peut expliquer sa préférence pour une marque.

La marque n’est pas uniquement utilisée par les entreprises comme un moyen de se différencier, elle peut aussi être un moyen d’identification pour les consommateurs.

C’est ce qu’a tenté de démontrer Lydia Amaouche (2011) lorsqu’elle défend l’idée selon laquelle les vendeurs attirent l’attention sur le produit ou la marque afin de les amener à l’acte d’achat.

En sommes, les publicités dites « implicites » détiennent une plus forte influence sur les consommateurs qui n’ont pas conscience d’être affectés et émettent des jugements plus forts. Lorsque les consommateurs voient leurs pensées et jugements affectés par une certaine influence, et ce de manière inconsciente et donc involontaire.

Elle utilise des techniques de manipulation de l’esprit, elle ne s’adresse pas toujours à la raison, mais aux désirs des consommateurs.

De plus, il y a de bonnes raisons de douter que la publicité soit nécessaire pour créer ou maintenir la demande envers un produit.

1.2 Critique des résultats

Plusieurs auteurs ont donné leurs avis sur l’influence de la publicité, et ce qu’il en ressort que la publicité cherche à attirer l’attention d’une cible définie au préalable.

Son but est clairement incitatif et vise à adopter un comportement souhaité, bien qu’ils ne soient pas toujours conscients d’être exposés à ces publicités, les consommateurs se voient d’autant plus impactés, notamment par rapport à leurs comportements de consommation.

Dans ce sens, certaines marques n’hésitent pas à créer leur propre musique pour qu’elle soit unique et propre à leur image pour pouvoir se créer une identité. La mise en scène dans une publicité est également très importante pour marquer les esprits.

Une mise en scène originale, drôle ou touchante peut également susciter l’attention des consommateurs comme le défend Courbet (2000).

La publicité vise à réaliser des objectifs qui sont principalement d’agir sur les trois composantes de l’attitude des récepteurs entendons par là les composantes cognitives, affectives et conatives. Ceci est confirmé par Vanhuele (1999). La publicité est donc destinée à être vue.

L’objectif est d’accroitre d’une part la mémorisation du nom de la marque et ou de faire associer la marque ou le produit à certains attributs d’image. D’autre part, plusieurs auteurs ont ensuite analysé la publicité comme une manière de faire aimer le message et la marque et enfin de donner l’envie d’acheter.

Après plusieurs observations, nous pouvons dire que la publicité est de nos jours, le moyen de communication le plus populaire. Présente dans tous les domaines, elle incite les consommateurs, soit nous, à consommer de plus en plus de produits.

La publicité est considérée pour nous comme source d’information. Elle nous informe des nouvelles tendances en niveau mode, des nouvelles offres.

2. Suggestions

L’étude qui a été menée par des auteurs nous a permis d’établir plusieurs suggestions à savoir des suggestions d’ordre méthodologique et théorique.

2.1. Suggestions théoriques

Pour ce qui est des suggestions théoriques, nous pensons en effet que la publicité n’est pas isolée.

Elle est partout, s’adapte dans notre société et est le moteur de notre économie, car elle est construite pour emmener les consommateurs à aimer davantage les produits. Il y a plusieurs concepts qui permettent de se familiariser avec elle, que nous n’avons cependant pas abordés.

Pour des prochaines recherches, il serait judicieux pour de s’intéresser aux concepts

  • – La fidélité ;
  • – Le comportement du consommateur ;
  • – La qualité de service.

2.2 Suggestions méthodologiques

La méthodologie de recherche que nous avons utilisée est du domaine qualitatif.

Toutefois, pour mieux cerner le concept de publicité, nous pensons qu’une étude quantitative au Gabon serait mieux, afin d’avoir l’avis des consommateurs, et cela permet aussi de s’imprégner de la culture et des valeurs de tout un chacun.

En effet, il est indispensable de se mettre à la place des consommateurs pour pouvoir leur proposer des produits et services adaptés. C’est la meilleure manière de comprendre leurs attentes et d’y répondre.

Aussi, nous pouvons suggérer aux chercheurs et professionnels de la communication publicitaire de s’intéresser à la littérature anglaise qui semble plus riche que celle française.

Au terme de cette deuxième partie, nous sortons de là riche en enseignements, en ayant acquis plusieurs connaissances.

Cette recherche visait à explorer le phénomène de l’influence de la publicité chez les consommateurs en vue de l’obtention de notre diplôme de Licence.

Nos observations nous emmènent à mieux comprendre comment la publicité fonctionne, en un mot la publicité en elle-même n’est pas là pour influencer les consommateurs, mais par contre elle souhaite faire passer un message, et pour faire passer son message elle utilise des supports qui sont mis à la disposition des consommateurs.

Quoi qu’il en soit, les propos recueillis nous confirment un esprit réveillé et épilogueur à l’endroit de la publicité.

Pour terminer, nous constatons une complémentarité avec la nouvelle technologie d’Internet, la télévision et d’autres supports qui sont très important pour véhiculer des messages.

Conclusion générale

Pour conclure, la publicité informe les gens sur les choix qui s’offrent à eux, ou sur les caractéristiques de certains produits. Mais le choix demeure en définitive celui du consommateur. Ce que l’entreprise espère en publicisant un produit, c’est de promouvoir ce qu’elle offre de mieux que ses concurrentes et d’établir la meilleure image de marque possible.

Ce rapport avait donc comme objectif de connaitre ou d’avoir certaines informations sur la publicité et d’enrichir nos connaissances sur ledit thème.

En premier lieu, il nous fallait établir un diagnostic sur l’histoire et la théorie de la publicité, car, préférant mettre l’accent sur les circulations modernistes de la publicité dans la littérature. Nous avons pu nous documenter à ce jour par des recherches, nous avons relevé dans le premier chapitre comment la publicité a pour rôle d’inciter à consommer.

Certaines fois elle ne s’adresse pas à des consommateurs mais à des individus dans le simple but de les faire réfléchir. Ensuite, concernant le choix du sujet, notre choix a été dicté par la curiosité de savoir quelle est l’influence, et les techniques utilisées par la publicité pour influencer les consommateurs.

Afin de mieux appréhender notre thème de recherche, nous avons été amenée au deuxième chapitre à faire une revue littéraire pour comprendre comment chaque auteur défend notre thème et savoir quelle est leur pensée et théorie par rapport à notre thème.

Ces deux premiers chapitres nous ont donc permis de comprendre les thématiques utilisées par chaque auteur, néanmoins, plusieurs questions restaient sans réponse, relativement, lorsqu’il fallait s’inscrire dans la théorie des auteurs pour aller dans le même sens qu’eux.

C’est alors que nous nous inscrivions en prolongement à la théorie de John B.Watson (1913) qui définit l’influence de la publicité sur le consommateur comme un masque charmeur.

Il convient dans ce sens, de terminer ce rapport en cherchant à donner acte à cette analyse du récit de vie. Comme outil d’investigation, nous nous sommes appuyées sur un outil tel que la Recherche Documentaire.

La méthodologie retenue repose sur une démarche qualitative fondée sur une étude exploratoire. Elle a pour objectif de mettre en évidence les pensées de chaque auteur. En particulier, elle cherche à cerner l’influence de la publicité chez les consommateurs.

C’est de cette dernière partie que découle l’interprétation des résultats de notre investigation, qui ont été effectués sur la base d’une recherche documentaire.

À cette fin, on s’emploiera dans les dernières pages à présenter les constats, desquels nous dégageons nos conclusions. En parallèle, nous saurons partager nos observations relativement aux limites inhérentes à ces constats, le cas échéant.

En effet, notre analyse fait remarquer que la publicité vise à réaliser des objectifs qui sont principalement d’agir sur les trois composantes de l’attitude des récepteurs, entendons par là les composantes cognitives, affectives et conatives.

En outre, comme tout apprentissage, si le travail de terrain était à refaire, nous serions portées à élargir et approfondir notre recherche pour mieux comprendre ce sujet; de même, en poursuivant une telle recherche, nous serions portée à garder une attitude plus neutre envers notre sujet.

Et, il faut avouer que la publicité étant un sujet très controversé, il nous a été difficile de ne pas nous laisser influencer par les auteurs, notre environnement et notre propre perception du sujet.

Grâce à cette recherche, nous savons maintenant que la publicité n’influence pas les consommateurs mais plutôt elle cherche des supports pour faire passer un message.

Il nous reste par contre à davantage développer la recherche sur les nouvelles pratiques à savoir comment emmener le consommateur à ne plus pensé qu’il est influencer par la publicité.

Par conséquent, avec l’avènement des NTIC et l’utilisation croissante des supports, ne serait-il pas judicieux pour les entreprises d’améliorer leur manière de faire passer leurs messages?

Bibliographie
publicite-consommateurs-biblio

Cliquez sur suivant article pour lire la suivante partie de ce mémoire:

Abonnez-vous!
Inscrivez-vous gratuitement à la Newsletter et accédez à des milliers des mémoires de fin d’études !
Publier son mémoire!
WikiMemoires - Publier son mémoire de fin d’études !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *