Pour citer ce mémoire :

Auteur·trice·s : NTUMBA KABAMBA MANASSE

Thème : "La déontologie de la presse en RDC"

Université : Université Unikin
Année de soutenance : Faculté de lettres et sciences humaines – Département de sciences de l’information et de la communication – 2020/2021

L’éthique et la déontologie de la presse en RDC

Vous pouvez télécharger gratuitement le fichier PDF de ce mémoire à la fin de la page.
  1. L’éthique et la déontologie de la presse en RDC
  2. NTUMBA KABAMBA MANASSE  
  3. La définition journalisme du et la definition de la déontologie
  4. Déontologie de l’information : fondement et domaine
  5. Paysage médiatique congolais : historique de la presse
  6. Vers le pluralisme médiatique au RDC
  7. Les institutions de régulation de la presse congolaise
  8. Les manquements à la déontologie et l’éthique du journaliste
  9. La déontologie de la presse : des suggestions aux institutions en RDC

La déontologie de la presse en RDC

Université Unikin

Faculté de lettres et sciences humaines

 

Département de sciences de l’information et de la communication

Mémoire de fin d’études
La déontologie de la presse en RDCLa déontologie de la presse en RDC

Présenté par :
NTUMBA KABAMBA MANASSE

Sous la direction de :
Vicky ELONGO

Année Académique
2020-2021

 

Remerciements et Dédicace

Sommaire :

Chapitre I : Cadre conceptuel et theorique introduction
Section I : Cadre conceptuel
I. Journalisme
II. La déontologie et notion connexe
III. La régulation
Section II : Cadre theorique
I. Déontologie de l’information
II : Efflorescence des médias sous la transition kabiliste
III. La situation des medias apres la passation pacifique du pouvoir entre jospeh kabila, president sortant, et felix tshisekedi, president de la RDC
Conclusion
Chapitre II : Paysage médiatique congolais introduction
Section I : La presse coloniale : une presse des communautes
Section II : La presse pendant la 1 ere republique
Section III : La presse pendant la deuxième république : une presse au regime du pouvoir
Section IV : Vers le pluralisme médiatique
I. Les médias pendant le début de la transition
II : Efflorescence des médias sous la transition kabiliste
III. La situation des medias apres la passation pacifique du pouvoir entre jospeh kabila, president sortant, et felix tshisekedi, president de la RDC
III.1. Quelques légers changements
III.2. Des réformes qui se font attendre
Conclusion
Chapitre III : Le mécanisme de la régulation et d’auto regulation de la presse en RDC: enjeux et défis introduction
Section I : Les institutions de régulation et d’auto regulation de la presse et la réglementation du paysage médiatique congolais
I. Les institutions de regulation et autoregulation de la presse en RDC
II.La réglementation du paysage médiatique congolais
Section II: Analyse des manquements a la déontologie et l’éthique du journaliste
I. Le journal le vrai modérateur
II. Journal Le Potentiel
III. Journal la tempete des tropiques
IV. Journal forum des as
V. Journal la prosperite
VI. Journal 7 sur 7.cd
VII. Journal actualité. cd
VIII. Journal la reference plus
IX. Radio okapi
X. Journal le phare
Section III: Suggestions
Conclusion
Conclusion générale

Introduction générale

1. Problématique de recherche

Le paysage médiatique congolais connait un développement extraordinaire ces dernières années, passant, en moins d’une vingtaines d’années, du monopole de la poignée des médias gouvernementaux au pluralisme des médias, qui est une réalitégrâce à une profusion de journaux, de radios et de télévisions de toutes tendances.

L’avènement de la Télévision Numérique Terrestre en République Démocratique du Congo a favorisé la multiplication des médias audiovisuels. Ce pluralisme conduit à l’anarchie dans les organes depresse, qui au lieu de rester dans sa mission de former, informer et divertir en remplissant son rôle des récoltées, traitées et diffusées l’information.

La presse congolaise est devenue le terrain des dérapages continuels, la politique a prit les dessus sur l’éthique et la déontologie de journaliste au point où nous avons maintenant une presse propagandiste et des journalistes qui se sont transformé en militants. Il est ainsi pertinent de s’intéresser aux enjeux et défis de la déontologie de la presse en République Démocratique du Congo.

L’enjeu est l’information qui est confrontée à des dérives et nous nous remettons en question sur l’existence des textes destinés à encadrer le métier du journalisme en République Démocratique du Congo.

Et les plus grands défis de la pratique du métier du journalisme en République Démocratique du Congo est le respect de l’éthique et déontologie du journaliste.

De ce fait, dans ce mémoire nous voulons affirmer ou infirmer si les principes de déontologie et d’éthique congolais sont mis en application convenablement dans l’exercice de cette profession.

Dans cette même perspective, le mot problématique revêt plusieurs sens :

  • Quels sont les textes mis en place pour assuerer la régulation et l’autorégulation de la presse congolaise ?
  • Est-ce que ces textes sont respectés ?

1 R. Pinto et M. Grawitz définissent la problématique comme étant un ensemble des questions que se posent les chercheurs en vue d’une élaboration2 Ainsi nous nous posons des questions suivantes :

2R. PINTO & M. GRAWITZ, Méthodes des sciences sociales, Paris, éd. Dalloz, 1971, p195.

 

2. Hypothèse de recherche

Nous allons à présent proposer des hypothèses après avoir étudié les questions qui font l’objet de la problématique de notre mémoire. Elles peuvent être affirmées ou infirmées à la fin de la recherche scientifique.

Afin cheminer avec rigueur cette recherche, sans pour autant sacrifier l’objectivité caractérisant notre esprit de recherches, voici les réponses provisoires :

Les textes mis en places pour assurer la régulation et l’autorégulation de la presse congolaise se trouvent matérialisés dans le code de déontologie et d’éthique du journaliste congolais.

Malgré la mise en place depuis 2004 des principes de déontologie de la presse en R.D.C, le constat sur terrain reste amer dans la mesure où il n’Ya pas un jour qui passe sans qu’il ait la diffusion des messages diffamatoires, des injures et nous avons à longueur des journées des informations non vérifiées sorties d’une investigation ayant un soubassement d’une source non crédible.

Ainsi, pour permettre à la presse congolaise d’être efficace et responsable, il faut qu’elle puisse se référée aux mécanismes de régulation et d’autorégulation mises en place au pays et de respecter le code déontologique.

3. Choix et intérêts du sujet

A. Choix du sujet

L’univers de la presse en République Démocratique du Congo est marqué depuis l’alternance pacifique du pouvoir entre le président honorreur J. Kabila Et F. Tshisekedi, président en exercice par un dérapage accru des journalistes caractérisé par des propres diffamatoires, des injures non recadrer des invités sur les plateaux des émissions ou dans la publication des revues de presse.

D’où, notre choix à porter sur les enjeux et defis de la déontologie de la presse congolaise en s’interrogeant sur la mise en application strict du respect d’éthique déontologiques dans la pratique de ce noble métier qui est le journalisme.

B. Intérêt du sujet

Le choix étant une réflexion assidue du chercheur par rapport aux problèmes constatés dans la société. L’intérêt est l’avantage qu’apporte une recherche sur les différents aspects de la société. Dans cet ordre d’idée, l’intérêt est de trois ordres :

  • Sur le plan personnel, cette étude nous permet d’enrichir notre connaissance sur l’apprentissage du métier de journalisme.

Connaître le décalage qu’il Ya entre les idéaux appris sur les bancs d’universités afin de trouves le juste milieu pour une pratique parfaite de la profession.

  • Sur le plan social, la République Démocratique du Congo est l’un des pays d’Afrique francophone où la libéralisation du secteur médiatique et le pluralisme sont très avancés.

Après une vingtaine d’années de pluralisme, et la création de près d’une trentaine d’organes de presse, l’urgence semble ne plus être l’instauration d’un contexte propice à la liberté des journalistes.

Il s’agit plutôt de s’interroger sur « les effets secondaires » de cette liberté. D’où, par cette étude nous poursuivons l’objectif de mettre fin aux bavures dans la presse afin de donner à la société congolaise une presse structurée dans le vrai sens du terme remplissant son rôle comme il se doit.

  • Sur plan scientifique, ce travail est un aide-mémoire pour les praticiens en journalisme, qui dans la mesure du possible les interpellent à varier les méthodes d’enseignement afin de prépare le futur homme du quatrième pouvoir à mieux joué son rôle.

4. Etat de la question

Établir un état de la question revient à chercher toutes les avances scientifiques ou techniques, tous les écrits sur le domaine dans lequel on veut travailler3.

3L. MPALA MBABULA, Initiation à la Recherche Scientifique, (note de cours) G2 SIC, UNILU, 2019- 2020, p.11

Michel Kifinda-Ngoy 4 , dans son mémoire pour l’obtention du diplôme de deuxième cycle d’étude supérieur à l’Université de Kinshasa en sciences de l’information et de la communication portant sur la Problématique du rôle controversé des médias dans la résolution des conflits en RDC : analyse critique de l’opérationnalité concrète des médias dits pour la paix, l’ auteur avait pour préoccupations de savoir les comportements des journalistes face aux pression des politiques.

S’ils arrivent à diffuser l’information en gardant la neutralité et le professionnalisme.

Le point des convergences avec Michel Kifinda-Ngoy résulte dans le fait qu’il se penche sur la façon dont la presse est devenue tendancieuse dans son traitement et diffusion des informations.

Par le pluralisme de la presse, la sphère médiatique congolaise est submergée par des journalistes politiciens qui montrent leurs couleurs et position politique ignorant complètement la loi de neutralité que martèle l’éthique déontologique congolaise.

4 M. KIFINDA-NGOY, Médias et pouvoir politique en rdc. (De la deuxième république à la transition), Mémoire de licence en sciences de l’information et de la communication, université de Kinshasa (UNIKIN), Kinshasa, 2008 – 2009

Tandis qu’à la différence de lui, notre recherche scripte les différents textes mis en disposition par les institutions d’autorégulation de la presse et évaluée le degré d’applicabilité constaté dans l’exercice réel du métier.

Au regard de tout ce qui vient d’être évoqué ci-haut, d’une manière générale, non seulement l’influence de politique qui s’inféodes à la presse congolaise, les artistes comédiens, musiciens influence aussi la façon de se comporte des journalistes.

Aujourd’hui, nous avons de plus en plus des hommes des médias qui sont tous sauf professionnels.

Il faudra aussi dire qu’en dehors de ce travail, nous avons consulté tout un éventail d’articles sur les sites internet ayant trait à la conférence de rédaction.

Ainsi, dans notre sujet sous-examen « Enjeux et défis de la déontologie de la presse en République Démocratique du Congo. », Il s’agit de montrer le degré d’application du code de déontologie congolais et de proposer les moyens pour l’amélioration de ce secteur.

5. Méthodes et technique de recherche

Nous définissons le mot méthode avec Paul Robert comme étant un ordre suivi pour exécuter quelques ouvrages de l’esprit arrangent qui en résulte.5

Pour l’élaboration de ce travail, nous avons recouru à la méthode et technique d’analyse de contenu normative qui va nous servir à analyser la manière de traitement et de diffusion ou publication de l’information par la presse congolaise en nous référant sur une série des publications des informations par ces médias sur l’actualité d’une période donnée.

Par ailleurs, nous avons aussi fait recours aux techniques de l’observation directe et indirecte.

5R. PAUL, Les méthodes scientifiques, Paris, éd. Dalloz, 1991, p.13.

6. DÉLIMITATION SPATIO-TEMPORELLE DU SUJET

Pour mener à bon port notre étude, nous l’avons délimité dans le temps et dans l’espace. Dans l’espace, nous avons limité notre champ d’investigation est les médias ayant les sièges social dans la ville province de Kinshasa.

Quant à la délimitation temporelle, nous avons opté de mener notre recherche essentiellement sur la période comprise entre janvier 2019 et septembre 2021.

Cette période marque l’arrivée au pouvoir d’un nouveau régime politique laissant entrevoir une lueur d’espoir par rapport à l’organisation des médias considérés comme quatrième pouvoir.

Le nouveau chef de l’État congolais, Félix Tshisekedi participe au forum organisé par les journalistes et tient un discours qui va dans le sens de la réorganisation de ces secteurs.

D’où, notre attention sur cette période afin de palper les avancés fait pendant cette période au point de vu les respects de l’éthique et déontologie de la presse congolaise.

7. Division du travail

Outre son introduction et sa conclusion, notre travail comprend trois chapitres : le premier chapitre s’emploie à définir les concepts-clés et examine le cadre théorique. Le deuxième chapitre fait l’état de lieu de la presse en République Démocratique du Congo.

Enfin le troisième chapitre est consacré au mécanisme de la régulation et d’autorégulation de la presse en R.D.C. Ensuite, nous allons parler des dérivés des journalistes pour enfin proposer les moyens d’autorégulation à redéfinir.

NTUMBA KABAMBA MANASSE
Gratuit

Si le bouton de téléchargement ne s’affiche pas, vous pouvez télécharger ce mémoire en PDF à partir cette formule ici

Abonnez-vous!
Inscrivez-vous gratuitement à la Newsletter et accédez à des milliers des mémoires de fin d’études !
En continuant, vous acceptez la politique de confidentialité
Publier son mémoire!
WikiMemoires - Publier son mémoire de fin d’études !
Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.