Le e-commerce : définition, types et enjeux

  1. E-commerce et comportement du consommateur marocain
  2. Le commerce: la notion, les types et l’évolution
  3. Nouvelles technologies NTIC: l’influence sur le commerce
  4. Le e-commerce : définition, types et enjeux
  5. Le comportement du consommateur: évolution et impact
  6. Facteurs endogènes, comportement de l’e-consommateur
  7. Facteurs exogènes, comportement de l’e-consommateur
  8. Le processus d’achat du e-consommateur en e-commerce
  9. La satisfaction en e-commerce et ses paramètres
  10. Pratiques en e-commerce: personnalisation et monnaie
  11. Présentation de la méthode quantitative et le questionnaire
  12. Outil d’analyse choisi pour l’élaboration de l’étude
  13. Comportement du consommateur marocain: e-commerce
  14. E-commerce Maroc: présentation et analyse des résultats

Le e-commerce : définition, types et enjeux

Section 3 : le e-commerce et ses enjeux.

1. Le e-commerce, fruit des nouvelles technologies

* Qu’est-ce que le e-commerce ?

Le e-commerce ou commerce électronique, correspond à un ensemble de transactions commerciales réalisées à distance à travers les interfaces électroniques et digitales.

Les ventes réalisées à distance peuvent correspondre à des biens comme à des services.

Le commerce électronique désigne l’activité économique par laquelle une personne propose ou assure à distance et par voie électronique la fourniture de biens ou de services, l’utilisation d’une technique de communication électronique à distance implique l’utilisation de l’outil électronique et des réseaux de télécommunication: l’Internet (site web, réseaux sociaux. .), via différents terminaux comme les ordinateurs, les tablettes, les smartphones, les consoles, les TV connectées etc…,

Les différents outils de télécommunications qui sont apparus offrent désormais la possibilité aux acteurs du e-commerce de mieux comprendre leurs clients et de pousser à l’extrême l’accompagnement dans le processus de décision d’achat.

Les nouvelles technologies ont permis des avancées dans le monde des entreprises.

Chaque jour, des nouveautés apparaissent dans les différents secteurs et une entreprise se voulant compétitive se doit de suivre les tendances et évolutions de la société et d’adapter leurs modes de fonctionnement à toutes et chacune des nouvelles évolutions pour faire face à un consommateur plus exigeant avec un nouveau comportement qui doit être pris en considération.

Dès que vous entendrez parler du e-commerce, le e-business et le e-marketing ne tarderont pas à apparaître, en effet, il est d’abord important de bien faire la distinction entre les ces différents termes ;

E-commerce, e-business : Quelle différence ?

D’après Grégory Bressolles, L’E-MARKETING, le e-commerce fait référence aux transactions financières et informationnelles (acte de vente destiné au consommateur final) qui sont médiatisées par les technologies digitales entre une entreprise (ou une organisation) et une autre partie (entreprise, organisation, consommateur, gouvernement. . . ).

Les technologies digitales mobilisées incluent Internet (site web, e-mail) et les autres médias digitaux comme les téléphones portables, les connexions sans fil (wifi, Bluetooth. . ).

Les tablettes et la télévision interactive, le e-commerce est divisé entre côté vendeur (sell side) impliquant tous les transactions à destination du consommateur final, et un côté acheteur (buy side) fournissant à une entreprise les ressources nécessaires à son fonctionnement.

Le e-commerce : définition, types et enjeux

L’e-business est similaire à l’e-commerce, mais couvre un périmètre plus large, il fait référence à l’utilisation des technologies digitales pour gérer une gamme de processus d’affaires incorporant le côté vendeur (sell side) et le côté acheteur (buy side) de l’e-commerce.

Il intègre aussi tout un ensemble d’activités incluant la recherche et développement, le marketing, la production, et la logistique amont et aval, il consiste donc en l’optimisation continue des activités de l’entreprise grâce aux technologies digitales, il implique d’attirer et de retenir les bons consommateurs et les bons partenaires d’affaires.

L’e-business représente du e-commerce auquel on ajoute les dimensions globales en termes d’organisation spécifique, de marketing digital, de fidélisation, de promotion des ventes , de choix technologiques , d’expérience client, de données clients.

Le concept de e-commerce se réfère quant à lui à la vente de biens ou de services au client final, il est utile pour la concrétisation de l’acte de vente alors que le e-business vise à intégrer des systèmes, avec des fournisseurs, des acheteurs et d’autres agents, dans le but d’optimiser les processus de l’entreprise en les transformant aux processus plus rapides et moins coûteux pour pouvoir être compétitif sur le marché.

* Les types du e-commerce :

Le commerce électronique dématérialise la réalisation des transactions ou d’échanges commerciaux à distance – par une interface de réseaux informatiques, d’un côté le vendeur et de l’autre l’acheteur potentiel qui peuvent être de différentes natures.

Tout comme dans le commerce physique, la segmentation du e-commerce suit ce séquençage qui se présente dans le tableau suivant :

Business-to- consumer (B2C) : Le e-commerce B2C englobe les transactions effectuées entre une entreprise et un consommateur.

C’est l’un des modèles de vente les plus utilisés dans le contexte du commerce électronique. il s’agit d’une transaction d’entreprise à consommateur et c’est celui sur lequel en se focalise dans ce projet.

Business-to- business (B2B): Le commerce électronique inter-entreprises concerne les ventes effectuées entre des entreprises, comme un fabricant et un grossiste ou un détaillant.

Ce type de e-commerce n’est pas orienté vers le consommateur et n’existe qu’entre les entreprises.

Le plus souvent, les ventes inter- entreprises se concentrent sur les matières premières ou les produits qui sont reconditionnés ou combinés avant d’être vendus aux clients.

Consumer-to- consumer (C2C) : L’une des premières formes de e-commerce est le modèle C2C.

Il se rapporte à la vente de produits ou de services entre les clients.

Il s’agit notamment des relations de vente de consommateur à consommateur comme celles observées sur eBay ou Amazon, par exemple.

Tableau 1: les trois principaux formes du e-commerce

2. Les enjeux du e-commerce

Les opérateurs faisant du e-commerce sont appelés des e-commerçants, ayant un site Web marchand ou « boutique en ligne » où sont exposés des produits par un marchand ou autre interface électronique.

L’utilisation de ce canal présente sûrement une diversité d’opportunités et d’apports clairement bénéfiques pour l’entreprise, mais la mise devant un certaine nombre d’enjeux qu’elle doit tenir en compte avant de se lancer.

Voilà certains avantages et enjeux qui caractérisent ce nouveau mode de commerce :

* Opportunités et avantages du e-commerce :

– Boutique en ligne : disponibilité et instantanéité d’achat en ligne

L’un des avantages de l’e-commerce est le fait que les boutiques en ligne sont toujours ouvertes pour fournir le produit ou le service.

À l’aide d’une publicité digitale (publication sur réseaux sociaux, e-mail. . .) qui permet d’attirer les clients jour et nuit et donc des revenus potentiels à toute heure, cette disponibilité permet aux internautes de faire des achats à tout moment et de n’importe où.

Ce qui optimise à la fois les coûts et le temps, Le commerce électronique a été conçu pour un confort optimal et une commodité d’achat excellente.

– Le commerce électronique n’est pas limité par la géographie

Alors que le champ d’action des magasins traditionnels se limite aux communes avoisinantes, l’e-commerce permet de toucher une zone beaucoup plus vaste.

Un magasin en ligne a le potentiel d’atteindre des clients du monde entier.

Ceci est particulièrement important pour les entreprises de vendre facilement à des clients dispersés à travers le monde, un site Internet est toujours capable d’accueillir une quantité presque illimitée d’acheteurs et donc la capacité de traitement d’un grand nombre de commandes en même temps, cela minimise le temps d’attente et stimule la satisfaction client.

– L’e-commerce : un accès facile aux données clients

le commerce électronique est un excellent moyen de recueillir des informations et données personnelles sur les clients, il vous permet d’accéder aisément aux analyses de données concernant vos clients dont l’obtention permet de rester toujours connecté et à l’écoute des clients pour mieux les servir en répondant efficacement à leurs problématiques et sollicitations.

Ceci est fait à l’aide d’une communication digitale qui permet une certaine interaction et un échange bilatérale entre l’entreprise et le consommateur.

Le commerce électronique vous permet de rester en contact avec votre clientèle et de créer une relation plus ou moins personnalisée avec sa cible,

* Les enjeux majeurs de l’e-commerce :

L’exploitation d’une entreprise de commerce électronique ne se limite pas seulement à des avantages.

Ce business model présente aussi des désavantages à la fois pour les sociétés et les clients.

– Prix et comparaison de produits : un pouvoir entre les mains des clients

Même en commerce en ligne, la concurrence est jugée rude et acharnée, une offre abondante et une compétitivité des produits et services, donne un pouvoir au client qui devient de plus en plus

exigeant, les consommateurs peuvent comparer de nombreux produits et trouver le prix le plus bas avant de procéder à l’achat en ligne, cela se fait à l’aide des sites comparateurs proposant un service de comparaison de différents produits ou services, cette comparaison porte sur le prix, mais elle peut également se concentrer sur des aspects plus techniques ou sur la qualité du produit ou du service en lui-même.

Cela oblige de nombreux marchands à se faire concurrence sur les prix et à réduire leur marge bénéficiaire.

– Problèmes de sécurité informatique des données clients

De plus en plus d’entreprises et d’organisations sont devenues la proie de pirates informatiques malveillants qui ont volé des informations et données client dans leur base de données.

Cela pourrait non seulement avoir des implications juridiques et financières, mais aussi diminuer la confiance des clients. Surtout que les internautes qui achètent sur le Web utilisent leur carte bancaire comme moyen de paiement.

Il s’agit de la méthode la plus répandue pour payer ses achats en ligne. Un autre inconvénient est le fait qu’aucune vente ne peut être réalisée dans votre magasin si votre site se plante.

Raison pour laquelle il est important de faire en sorte que le site Web soit hébergé sur la bonne plateforme.

Ces problèmes techniques et informatiques demandent toujours une maintenance et une gestion au quotidien préventivement pour éviter toute sorte de problème de blocage du site web.

– Aucune possibilité de test ou d’essai avant de procéder à l’achat

Pour les acheteurs qui souhaitent voir et toucher le produit (surtout les produits physiques), l’expérience du commerce électronique peut être limitée.

Ceci peut justifier la raison pour laquelle les boutiques physiques restent plus populaires et détiennent toujours la majeure part du marché.

Le e-commerce est apparemment une solution qui ne plaît pas tous les goûts et les préférences des consommateurs, l’absence de la confiance et la présence du risque inévitable influence la perception de certaines consommateurs qui préfèrent un contact direct avec le vendeur et ses offres, ceci est considéré parmi les défis majeurs du e-commerce en prouvant sa traçabilité et l’offre d’un produit et service dont les conditions de sécurité et de garantie.

Mais ça n’empêche pas que les deux modes de commerce (électronique et classique) peuvent coexister, certes ils ont leurs avantages et leurs inconvénients, mais les deux cherchent à offrir une expérience client de qualité.

Conclusion partielle :

Dans un contexte où les nouvelles technologies de l’information et de la communication et l’apparition de l’internet partout dans le monde, bouleversent effectivement la structure traditionnelle des différentes domaines et mécanismes, et apportent des avantages qui améliorent la performance commerciale et accélèrent la dynamique de l’environnement des entreprises.

Elle les poussent également à mettre en questions les méthodes et pratiques du liées au transactions commerciales, et les manières dont ils communiquent en externe avec les partenaires et les consommateurs.

Le e-commerce présente des solutions permettant d’améliorer les conditions d’échange dans les transactions commerciales de nature gagnant –gagnant à la fois pour l’entreprise et les consommateurs, ces derniers qui à leurs tours ont été impacter par le digital qui change leurs comportements et améliore leur prise de décision d’achat.

Cliquez sur suivant article pour lire la suivante partie de ce mémoire:

Abonnez-vous!
Inscrivez-vous gratuitement à la Newsletter et accédez à des milliers des mémoires de fin d’études !
Publier son mémoire!
WikiMemoires - Publier son mémoire de fin d’études !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *