Abdoul Kader DIARRA
Ministère de la santé et de l’hygiène publique - Spécialité: Pédagogie des Sciences de la Santé - Mémoire de master en Pédagogie des Sciences de la Santé

La formation des enseignants: les écoles de santé de Kati

  1. Pratiques pédagogiques et l’acquisition des compétences
  2. La qualité de l’enseignement et du processus
  3. Recrutement et formation continue des enseignants
  4. Exposé du modèle de Kirkpatrick Donald
  5. La ville de Kati: Historique et Situation géographique
  6. Conditions des écoles privées de santé de Kati
  7. La formation des enseignants: les écoles de santé de Kati
  8. Les écoles privée de santé de Kati: Résultats de l’enquête
  9. Que dire de l’évaluation dans les écoles privées de santé ?

Modalités de recrutement et des formations des enseignants dans les écoles privée de santé de Kati

2. Modalités de recrutement des enseignants et de formations des enseignants

Tableau 11: Critères de recrutement des enseignants

Critères Fréquence Pourcentage Pourcentage

valide

Pourcentage

cumulé

Valide Pas de critère 2 66,7 66,7 66,7
Diplôme 1 33,3 33,3 100,0
Total 3 100,0 100,0

De ce tableau, on constate que les écoles ne se soucient pas n’ont pas de critères rigoureux pour sélectionner les enseignants par profil. Il suffit, pour 33%, de présenter un diplôme tandis que les 67% recrutent les gens sans critères particuliers.

Formation professionnelle reçue dans l’enseignement après recrutement

Aucun établissement n’assure une formation à l’endroit des enseignants. Les enseignants n’ont jamais suivi une formation en lien avec l’enseignement, ni avant leur admission aux écoles privée de santé EPS ni après.

Formation reçue en pédagogie

* Aucun enseignant des EPS-K n’a reçu une formation en pédagogie

Les enseignants ayant répondus à nos questions n’ont reçu aucune formation en pédagogie. Comme ils le disent, nous enseignons mais nous ne sommes pas enseignants.

Ils sont sollicités soit par affinité soit par la méthode de boule de neige. Il leur est cependant difficile de changer de pratiques pédagogiques.

Formation continue des pédagogies

* Aucune EPS-K n’assure la formation continue des enseignants

Aucune école enquêtée n’assure la formation continue des enseignants, même le simple séminaire de deux ou trois jours.

3. Savoir-faire des enseignants

Niveau d’études des enseignants - la formation continue des enseignants

Figure 2: Niveau d’études des enseignants

Tous les enseignants ont au moins, une licence car tous ceux qui ont le master, ou une licence et les médecins généralistes du Mali ont chacun Bac+7. Les enseignants les plus nombreux sont des médecins spécialistes (soit le tiers de l’ensemble).

Certains (soit 22%) ont évolué dans le nouveau système : le LMD. Bien que moins nombreux, ces derniers existent çà et là dans les écoles privée de santé de Kati EPS-K. Les enseignants qui n’ont que bac +3 (soit les 22,22 %) donnent cours aux étudiantes qui doivent sortir avec un diplôme égal.

Elaboration et application du plan de cours

  • * Aucun enseignant n’élabore le syllabus de cours ;
  • * On ne parle pas de son application

Parmi les effets immédiats de l’absence d’une formation en lien avec l’enseignement, il y a la méconnaissance des outils pédagogiques. Aucun enseignant (0%) n’élabore un plan de cours, selon les enseignants eux-mêmes.

L’administration n’en demande pas non plus, selon les administrateurs rencontrés. Si le plan de cours n’existe point, comment pourrait-on parler de son application. Les étudiantes s’alignent à ces dires ;

Figure : Ponctualité des enseignants
Ponctualité des enseignants - la formation continue des enseignants
Figure 3: Ponctualité des enseignants

Les 33,33% des enquêtées affirment que 50% des enseignants ne sont pas ponctuels. Le quart (26%) des étudiantes vont jusqu’à dire qu’aucun enseignant ne respecte l’heure du début des cours.

Il faut noter que ces jugements ne font pas l’unanimité des étudiantes, d’autres (soit les 6,67) pensent que tous les enseignants sont réguliers et respectent belle et bien l’heure du début des enseignements.

Tableau 12 : L’appréciation des étudiantes sur la maitrise des enseignants de leur cours:

Fréquence Pourcentage Pourcentage valide Pourcentage cumulé
Valide 100% 1 6,7 6,7 6,7
75% 1 6,7 6,7 13,3
50% 1 6,7 6,7 20,0
25% 6 40,0 40,0 60,0
0% 6 40,0 40,0 100,0
Total 15 100,0 100,0

Les 40% des étudiantes souscrivent au fait que l’ensemble des enseignants présentent des incorrections, des insuffisances significatives dans la maitrise de leur cours.

C’est étonnant qu’un nombre égal des étudiantes, confirment ces dires en ne faisant exception qu’à une petite portion (les 25%) des enseignants qui seraient à mesure d’animer sans biais. Deux étudiantes sur les 15 (2/15) ne sont pas d’accord avec ces assertions.

Tableau 13: Cours avec la technique d’animation participative

Fréquence Pourcentage Pourcentage valide Pourcentage cumulé
Valide 100% 11 73,3 73,3 73,3
75% 4 26,7 26,7 100,0
Total 15 100,0 100,0

Les 73,3% des étudiantes rencontrées approuvent que tous les enseignants leurs font participer pendant l’animation du cours.

La méthode peut ne peut être très active, mais elle serait loin d’être une méthode encyclopédique à en croire aux dires des sages-femmes, étudiantes ou anciennes étudiantes.

Tableau 14: L’appréciation des étudiantes sur la variation des techniques d’animation pédagogique

Fréquence Pourcentage Pourcentage valide Pourcentage cumulé
Valide 25% 1 6,7 6,7 6,7
0% 14 93,3 93,3 100,0
Total 15 100,0 100,0

La rhétorique des enseignants est invariable durant toute l’année scolaire, à en croire aux étudiantes.

Ils se contentent de la même façon d’animer, de faire des questions réponses, de faire des exposés… une seule étudiante pense que certains enseignants (soit 25%) changent de temps à autres leur technique d’animation.

Tableau 15: les sujets d’évaluation sont conformes au cours

Fréquence Pourcentage Pourcentage valide Pourcentage cumulé
Valide 100% 12 80,0 80,0 80,0
75% 3 20,0 20,0 100,0
Total 15 100,0 100,0

Sans doute, les sujets des tous les enseignants (100%) portent sur ce qu’ils ont transmis comme informations selon 80% des étudiantes. Mais 20% des étudiantes pensent que 25% des enseignants, bien que minoritaires donnent des questions qui débordent les informations fournies en classe.

Tableau 16: Utilisation des outils d’évaluation variée

Fréquence Pourcentage Pourcentage valide Pourcentage cumulé
Valide Question de

dissertation

9 60,0 60,0 60,0
QROC 4 26,7 26,7 86,7
QCM 1 6,7 6,7 93,3
QCD 1 6,7 6,7 100,0
Total 15 100,0 100,0

Les enseignants des écoles privée de santé EPS ne connaissent pas à présent les item-choix (questions à choix multiples (QCM) ou les questions à choix double (QCD : vrai ou faux ; oui ou non)).

Ils se contentent cependant des items-énoncés (Questions à réponses courtes et ouvertes (QROC) ou les questionnaires phrases à compléter) et les questions dissertations. Ce dernier type (question de dissertation) occupe plus de la majorité des questions élaborées par les enseignants ; soit 60%.

Tableau 17: L’enseignant dévoile les critères d’attribution de note avant l’évaluation

Fréquence Pourcentage Pourcentage valide Pourcentage cumulé
Valide 100% 11 73,3 73,3 73,3
75% 2 13,3 13,3 86,7
50% 2 13,3 13,3 100,0
Total 15 100,0 100,0

De façon unanime entre les 73,3% des étudiantes, tous les enseignants font connaitre aux étudiantes la clef de correction de leurs évaluations.

Ce qu’il faut évoquer est que ‘’l’exception confirme la règle’’, le quart des étudiantes sont d’accord que tous les enseignants ne dévoilent pas leur clef de correction.

Tableau 18: La disponibilité du support du cours

Fréquence Pourcentage Pourcentage valide Pourcentage cumulé
Valide 100% 4 26,7 26,7 26,7
75% 8 53,3 53,3 80,0
50% 1 6,7 6,7 86,7
25% 1 6,7 6,7 93,3
0% 1 6,7 6,7 100,0
Total 15 100,0 100,0

Chapeau à ceux qui fournissent aux étudiantes les supports pédagogiques en fichier sous forme de polycopie ou en version électronique, ils dépassent de loin les 75% d’après plus de 53% des étudiantes.

Ces outils sont d’ailleurs utiles aux sages-femmes même après le cycle de formation, selon les anciennes étudiantes.

Tableau 19: le respect du timing des cours

Fréquence Pourcentage Pourcentage valide Pourcentage cumulé
Valide 25% 9 60,0 60,0 60,0
0% 6 40,0 40,0 100,0
Total 15 100,0 100,0

Les enseignants des EPS n’accordent pas trop d’importance au timing des cours. Seules 25% des enseignants selon 60% des étudiantes font un effort de suivre la règle de l’art. Toutes les autres étudiantes (40%) affirment qu’aucun enseignant (0%) ne tache d’être à l’heure et de sortir à l’heure.

Tableau 20: Connaissance du portfolio

* Tous les enseignants contactés affirment ne pas connaitre le portfolio dans ses différentes formes

Le portfolio dans ses différentes formes est méconnu des enseignants. Les enseignants se contentent de cocher ‘’non’’ comme l’unique réponse à toute question relative au portfolio.

Le portfolio, bien qu’utile et indispensable pour les étudiantes, les enseignants et l’administration reste ignorer de la totalité des écoles privée de santé de Kati EPS-K.

Répartition des enseignants entre fonctionnaires et non-fonctionnaires
Répartition des enseignants entre fonctionnaires et non-fonctionnaires
Figure 4: Statut des enseignants

67% des enseignants sont des fonctionnaires non fonctionnaires. Ces enseignants sont des vacataires. Ils vaguent donc entre leur service et les EPS-K.

Tableau 21: Satisfaction des étudiantes au cours

Fréquence Pourcentage Pourcentage valide Pourcentage cumulé
Valide 100% 5 33,3 33,3 33,3
75% 7 46,7 46,7 80,0
50% 2 13,3 13,3 93,3
25% 1 6,7 6,7 100,0
Total 15 100,0 100,0

Presque la moitié des étudiantes (soit 46,7%) affirment que le cours de 75% des enseignants est satisfaisant. Les étudiantes comprennent les cours enseignés. Les 33 % des étudiantes pensent plutôt que c’est l’ensemble des cours qui sont satisfaisants.

4. Evaluation, suivi contrôle des établissements scolaires, des enseignants et des enseignements

Tableau 22: Evaluation des enseignants

* Les enseignants des EPS-K ne sont jamais évalués, ni par l’administration, ni par les élèves et encore moins un organisme extérieur selon 100% des enseignants eux-mêmes.

Les enseignants des EPS-K ne sont jamais évalués, ni par l’établissement ni par les élèves encore moins par leurs paires ou un organisme ou service externe.

Les écoles n’ont pas encore entrepris une telle action. Les enseignants n’ont pas non plus initié l’autoévaluation.

Tableau 23: suivi et/ou évaluation de l’établissement

* Aucune EPS-K n’est évalué ni suivi. Les EPS-K ne se font pas évaluées non plus.

De même que les enseignants, aucune écoles privée de santé EPS de Kati n’est suivie ou évaluée par un organisme externe. L’évaluation étant indissociable de la qualité du produit fini, elle est tout simplement inexistante dans les écoles privée de santé EPS-K. Le suivi ou l’accompagnement en termes de partenariat ou de supervision est aussi absente.

Print Friendly, PDF & Email

Cliquez sur suivant article pour lire la suivante partie de ce mémoire:
h
Abdoul Kader DIARRA

Abonnez-vous!
Inscrivez-vous gratuitement à la Newsletter et accédez à des milliers des mémoires de fin d’études !
Publier son mémoire!
WikiMemoires - Publier son mémoire de fin d’études !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *