Les géniteurs de M. vollenhovenii : comportement et survie

Les géniteurs de M. vollenhovenii : comportement et survie

3ème Partie: Résultats et discussion

3.1. Résultats de l’acclimatation et comportement des géniteurs de Macrobrachium vollenhovenii

L’observation des géniteurs de M. vollenhovenii en milieu contrôlé nous a révélé un certain nombre de particularités comportementales. Les plus importantes portent sur la difficulté à s’adapter à un milieu d’élevage et sur l’agressivité lorsque la charge est trop élevée.

Les tous premiers jours, nous avions eu un taux élevé de mortalités dues dans un premier temps aux mues répétées (après une mue la crevette devient très vulnérable), au transport du milieu réel vers la station et au stress des manipulations.

Il a été aussi remarqué que les géniteurs de M. vollenhovenii peuvent s’adapter si les conditions physico chimiques du milieu (essentiellement l’oxygène, le pH et la température) sont bien respectées et si l’aliment artificiel a la capacité de descendre dès qu’il est servi. Toutefois, les aliments dont la flottabilité est moindre semblent bien indiqués pour ces géniteurs étant donné qu’ils sont de nature benthique.

3.2. Résultats du test de densité sur les géniteurs de Macrobrachium vollenhovenii

3.2.1. Paramètres physico-chimiques de l’eau des bacs (moyennes et écart types)

La prise des mesures physico-chimiques a pour objectif de déterminer les normes environnementales de survie des crevettes pour chaque densité; lesquelles mesures vont nous permettre de reconnaître les mortalités liées à une variation brusque des paramètres physico- chimiques (pH, T, O2).

Le tableau 6 résume les moyennes et écart types des paramètres physico-chimiques par traitement et pour tout l’essai.

Tableau 6: Récapitulatif des paramètres physico-chimiques de l’eau des bacs

TraitementspHTO2
T07,50±0,1927,69±0,424,82±0,31
T17,51±0,3827,70±0,464,65±0,21
T27,40±0,3427,62±0,384,57±0,17
T37,41±0,3027,60±0,384,53±0,21
Moyennes et écart- types7,45±0,3027,65±0,414,64±0,23

– pH

Les moyennes et écart types des valeurs du pH au niveau des quatre densités de charge (T0, T1, T2, T3) ont été respectivement de (7,50±0,19 ; 7,51±0,38 ; 7,40±0,34 ; 7,41±0,30).

L’analyse de variance à un critère de classification (ANOVA 1) montre qu’il n’y a pas de différence significative entre les paramètres liés aux différents traitements durant toute la période de l’essai (p ˃ 0,05) ;

– température (T)

Les moyennes et écart types des valeurs de T au niveau des quatre densités de charge (T0, T1, T2, T3) ont été respectivement de (27,69±0,42 ; 27,70±0,46 ; 27,62±0,38 ; 27,60±0,38).

L’analyse statistique (ANOVA1) montre qu’il n’y a pas de différence significative entre les différents traitements durant toute la période de l’essai (p ˃ 0,05) ;

– oxygène dissous (O2)

Les moyennes et écart types des valeurs de l’oxygène dissous au niveau des quatre densités de charge (T0, T1, T2, T3) ont été respectivement de (4,82±0,31; 4,65±0,21 ; 4,57±0,17 ; 4,53±0,21) ; les valeurs faibles étant observées dans les bacs à forte densité de mise en charge (T1, T2 et T3).

L’analyse de variance à un critère de classification (ANOVA 1) montre qu’il n’y a pas de différence significative entre les traitements durant toute la période de l’essai (p ˃ 0,05).

3.2.2. Survie des géniteurs (tous sexes confondus)

Le tableau 7 montre le récapitulatif des taux de survie et de mortalité, le nombre total de géniteurs initial et le nombre de géniteurs à la fin de l’essai.

Tableau 7: Récapitulatif du taux de survie par traitement des géniteurs tous sexes confondus de M. vollenhovenii

T0T1T2T3Total
Volume d’eau (l)50505050
Durée de l’essai (j)3030303030
Ni481216
Nf2,3344,665
TS (%)58,255038,8331,2544,58
TM (%)41,755061,1768,7555,41

La figure 5 montre l’évolution hebdomadaire du taux de survie (tous sexes confondus) par traitement.

Figure 5: Evolution hebdomadaire du taux de survie (tous sexes confondus) par traitement

Le diagramme ci-dessus représente la variation du taux de survie (tous sexes confondus) en fonction des traitements et son évolution hebdomadaire par traitement.

On remarque que pour les densités de T1, T2 et T3 les taux de survie ont connu une chute durant toute la période de l’essai tandis que la densité de T0 a chuté entre la première et la troisième semaine et est restée constante de la troisième à la quatrième semaine.

Le taux de mortalité évalué à 68,75% est le plus élevé et a été enregistré au niveau du quatrième traitement (T3) contre un taux de mortalité de 41,75% enregistrés au niveau du premier traitement (T0). Les taux de mortalité ont été comparés statiquement par traitement au moyen d’ANOVA 1 et les résultats ont montré qu’il y a une différence très significative entre les traitements pendant la durée de l’essai (p < 0,05).

Afin de déterminer de façon précise les traitements au sein desquels se situent la différence, une autre ANOVA 1 a été effectuée et a donné les résultats consignés dans le tableau 8.

Tableau 8: Présentation des analyses statistiques des taux de survie entre les traitements

Résultats du test d’ANOVA1
T0-T1p < 0,05
T1-T2p ˃ 0,05
T2-T3p < 0,05

3.2.2. Survie des géniteurs selon le sexe

Le tableau 9 montre l’évolution du taux de survie des deux sous échantillons (mâles et femelles) par traitement.

Tableau 9: Récapitulatif du taux de survie des géniteurs mâles et femelles de Macrobrachium. vollenhovenii

T0T1T2T3Total
Nombre d’individus ♂ départ1,002,003,004,00
Nombre d’individus ♂ fin1,001,002,332,67
Nombre d’individus ♀ départ3,006,009,0012,00
Nombre d’individus ♀ fin1,333,002,332,33
 

TSm (%)

 

100,00

 

50,00

 

77,78

 

66,67

TSm total

= 71%

 

TSf (%)

 

44,33

 

50,00

 

25,89

 

19,42

TSf total = 29%

♂ = mâle; ♀= femelle; TSm = Taux de Survie ♂; TSf = Taux de Survie ♀

Le tableau 9 présente le taux de survie (sexes séparés) en fonction des traitements.

Il montre de façon globale un taux de survie plus faible dans les traitements à faible densité quelque soit la nature du sexe avec des taux de survie évalué à 100% et à 44,33% au niveau du quatrième traitement (T3) contre des taux de survie de 66,67 et de 19,42% enregistrés au niveau du premier traitement (T0) respectivement pour les individus mâles et femelles. Ces résultats pour chaque traitement ont été comparés avec ANOVA 1.

Pour les individus mâles, l’analyse de la variance à un critère montre qu’il n’y a pas de différence significative entre les traitements pendant la période de l’essai (p ˃ 0,05).

Par contre, la même analyse statistique dans le cas des individus femelles montre qu’il y a une différence très significative entre les traitements pendant la durée de l’essai (p < 0,05). Afin de déterminer de façon précise les traitements au sein desquels se situent la différence, une autre ANOVA 1 a été effectuée et a donné les résultats consignés dans le tableau 10.

Tableau 10: Présentation des analyses statistiques des taux de survie entre les traitements

Résultats du test d’ANOVA1
T0-T1p < 0,05
T1-T2p ˃ 0,05
T2-T3p < 0,05

3.3. Discussion

Les valeurs des paramètres physico-chimiques (pH, T, O2) relevés au cours du test de densité sont conformes à celles enregistrées par Agadjihouèdé (2006) et Gangbé (2010) en milieu naturel.

Ces valeurs suivent aussi les recommandations de pH (7-8), de température (28-30°C) et d’O2 (3-5mg/l) faites par Griessenger et al. (1991) pour les crevettes en captivité. Elles ne connaissent pas une variation significative pour les traitements mis en place.

Nous en déduisons que les conditions environnementales du milieu d’essai correspondent parfaitement aux normes requises pour la survie de Macrobrachium vollenhovenii.

Au cours de notre essai, nous avons enregistré globalement un faible taux de survie (44,58%). Les plus faibles taux de survie ont été enregistrés au niveau des bacs à forte densité de mise en charge (T1, T2, T3) correspondant respectivement aux densités 35, 52 et 70 ind/m2.

Notons que les mortalités dans ces bacs ont progressé du début jusqu’à la fin de l’essai pour atteindre 17, 20 et 22 ind/m2.

Par contre dans les bacs à faible densité de mise en charge (T0) correspondant à 17 ind/m2, les taux de survie sont plus élevés (58,25%). Les mortalités ont chuté progressivement du début de l’essai jusqu’à la troisième semaine pour atteindre 10 ind/m2 et ce nombre d’individus est resté constant jusqu’à la fin de l’essai.

Suite à ces résultats, nous déduisons que le traitement T0 est le meilleur mais la densité optimale de mise en charge est de 10 ind/m2.

Ces résultats rejoignent les recommandations de Lazard (1974) qui sont de 5 ind/m2 pour Macrobrachium rosenbergii dont la taille est relativement plus grande que celle de M. vollenhovenii (Sübwassergamelen et al, 2009). La forte densité reste par conséquent la principale cause des mortalités enregistrées au cours de notre essai ; cette observation est en accord avec Wallace et al. (1988) et Haylor (1991).

Cette forte densité favorise le cannibalisme dont les signes apparents sont les pertes d’organes et les blessures corporelles (Griessenger et al., 1991).

Néanmoins il convient de mentionner les autres causes de mortalités qui sont généralement liées au stress des manipulations avant la mise en charge. Le cannibalisme n’a pratiquement pas été observé dans les bacs à faible densité où la survie est la meilleure (AQUACOP, 1994).

Par ailleurs, la survie des géniteurs a été faible pour les individus femelles (29%). Cette situation s’explique par leur vulnérabilité après la mue qui les prédispose à la fonction de reproduction (Lazard 1974, FAO, 1985 et Griessenger et al. 1991).

Les géniteurs de M. vollenhovenii : comportement et survie

Les gains en poids des individus mâles et femelles comparés aux taux de survie des deux sexes nous montrent d’une part que le poids relativement élevé des individus mâles en fin d’essai est confirmé par un fort taux de survie (71%) et d’autre part que le poids faible des individus femelles est confirmé par un faible taux de survie.

On en déduit que l’influence de la densité de mise en charge est beaucoup plus prononcée chez les individus femelles que chez les individus mâles.

Conclusion et suggestions

Le test de densité de mise en charge pour la survie des géniteurs de Macrobrachium vollenhovenii a été l’objet de nos travaux. Les résultats obtenus renseignent sur les conditions environnementales de survie et sur la densité optimale de mise en charge pour la survie des géniteurs (10 ind/m2).

La réussite de la phase d’acclimatation, les résultats de densité de charge et de l’évolution du poids a montré que les géniteurs peuvent s’adapter aux conditions d’élevage en milieu contrôlé.

Les résultats enregistrés au cours de cet essai sont très encourageants en ce qui concerne la faisabilité technique de l’élevage de la crevette d’eau douce M. vollenhovenii et renseigne sur les bases de sa domestication. Néanmoins, certaines contraintes doivent être surmontées pour entrer dans le fond du processus même de la domestication. Pour ce faire nous suggérons:

  • – une étude plus approfondie du test de la densité de charge en prenant en compte les résultats de meilleure densité de notre essai;
  • – une étude plus approfondie sur la densité de charge des géniteurs dans d’autres types d’infrastructures (bassins, étangs, bâches);
  • – des essais sur l’effet de différents sexes ratio sur la survie de ces derniers;
  • – un test en condition contrôlée de l’aliment favorisant le mieux la survie des géniteurs et la croissance des juvéniles de M. vollenhovenii;
  • – des essais sur le type de substrat répondant le mieux aux exigences de survie de M. vollenhovenii;
  • – une étude du régime alimentaire en milieu naturel afin de mieux approcher les questions d’alimentation en milieu contrôlé;
  • – que le renouvellement de l’eau se fasse en fin d’après midi afin de rendre optimale la qualité de l’eau pour la nuit (M. vollenhovenii étant une espèce de crevette à activité nocturne);
  • – le contrôle de la présence du chlore dans les bassins de traitements de l’eau;
  • – l’incorporation d’antibiotiques à base de plantes au régime alimentaire en tant que mesures prophylactiques.

Références bibliographiques

 

 


Abonnez-vous!
Inscrivez-vous gratuitement à la Newsletter et accédez à des milliers des mémoires de fin d’études !
Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *