CHAPITRE II : DES TOURISTES AUX ORIGINES VARIEES

INTRODUCTION

Ce chapitre nous permettra quant à lui, a pour visée de classifier les touristes par nationalité, intéressés par la destination Douala et son hinterland. Il s’agira donc de relever l’évolution du nombre d’arrivées par nationalité afin d’en déterminer la proportion communautaire et l’origine géographique des touristes et d’analyser l’impact que cela pourrait avoir dans l’économie touristique de la Région.

L’ORIGINE GEOGRAPHIQUE DES TOURISTES DE LA VILLE DE DOUALA ET SA REGION

Pour plus de clarté nous allons représenter l’origine géographique des touristes de Douala et sa région sous forme de tableau.

Tableau 1 : Evolution mensuelle des proportions des arrivées dans les établissements d’hébergement par nationalité et statut de résidence dans la région du Littoral au cours de l’année 2016

Statutde résidenceNationalitéJanvierFévrierMarsAvrilMaiJuinJuilletAoutSeptembreOctobreNovembreDécembreAnnée

2016

CEMAC1437179875514941871157915681407161218211656181418812
Autres Africains1270157867514731647136912201340155015461616122516509
Allemands278195135180156177111991551242002252035
Français71510636298909561033577528766107097686710070
Britanniques2322501391792221781341532023392181872433
Italiens10016012812712912087751922251862021731
Suédois382641734641353365197840535
Belges3041931391511361271181161541601981041900
Suisses113123461087492706913168115671076
Hollandais13011375869373632066938086978
Autres Européens3134732372964163092232272555162503433858
NON RESIDENTSAméricains3463152382603572922002002633102102703261
Canadiens154147388711988943210618398691215
Russes6865589368693029975675127835
Asiatiques3805673312944983743622153344913514064603
Moyen orient119178561362381021048498228124731540
Divers128142150149599035496658133631122
Total61257386387060767085611350314676611273076564616872513
Camerounaise119391168111369135021337713366132011347412337123061145312994150999
RESIDENTSEtrangère1076729655137568362814183681112539140672410713
Total130151241012024148771406013994146191384213449128451285913 718161712
ENSEMBLENon-résidents61257386387060767085611350314676611273076564616872513
Résidents130151241012024148771406013994146191384213449128451285913718161712
Total Général191401979615894209532114520107196501851819 5612015219 42319 886234225

43

43

Source : DR MINTOUL/LT, nos calculs58

58 Nous tenons à préciser que ces données datent de 2016 et que nous n’avons pas pu avoir des données beaucoup plus actuelles du fait du défaut de mise à jour notamment aux niveaux de l’INS et de la délégation régionale du tourisme et des loisirs pour le littoral.

Ce tableau ci-dessus nous apporte des éclairages sur les différentes nationalités intéressées par la destination touristique de la Région de Douala. Mais il expose par ailleurs les nationalités les plus intéressées par la Région de Douala.

Apres avoir stratifié les origines des touristes intéressés par la Région de Douala, nous allons donc essayer de mettre en perspective le poids de chaque région géographique intéressée par la destination sur le chiffre que nous communique le tableau 1. Et enfin les interprétations qui en découlent des arrivées touristiques de chaque nationalité.

1- Stratification et poids des arrivées touristiques par nationalité dans la région de douala

Le tableau 1 est subdivisé en trois niveaux sur les arrivées dans les établissements d’hébergement par mois : le statut de résident, le statut de non-résident et la somme de ces deux statuts pour un mois.

Le statut de non résident selon ce tableau est de l’ordre de 72513

Le statut de résident est de l’ordre de 161712

L’ensemble nous donne le chiffre de 234225

1.1- Poids de chaque région géographique intéressée par la destination sur le chiffre que nous communique le tableau 1

En ce qui concerne les non-résidents, on remarque que les chiffres des arrivées sont largement dominés par les autres nationalités africaines et européennes avec une grosse domination française selon le classement que nous avons pris le soin d’effectuer :

1.1.1- Stratification et valeur de chaque région géographique intéressée par la destination de Douala et sa Région

*Pays Africains
1- CEMAC18812
2- Autres africains16509

Total des pays du continent africain35321 arrivées / mois soit 48,71 %

*Pays européens

1- France10070
2- Allemagne2035
3- Grande-Bretagne2433
4- Italie1731
5- La Belgique1900
6- Suède535
7- Suisse1076
8- Hollande978
9- Et autres pays européens3858

Total des pays du continent européen24616 arrivées / mois soit 33,95 %

*Amérique Sud et Nord

Les américains3261

Les canadiens1215

Total des pays du continent américain4476 arrivées / mois, soit 6,17 %

*Les russes835 arrivées / mois, soit 1,15 %

*Les asiatiques4603 arrivées / mois, soit 6,35 %

*Le Moyen orient1540 arrivées / mois, soit 2,12 %

*Divers1122 arrivées / mois, soit 1,55 %

1.1.2- Poids et valeur de chaque pays dans les strates géographiques définies par le tableau

*Pays Africains

CEMAC18812 arrivées / mois, soit 53,26 %

Autres africains16509 arrivées / mois, soit 46,74 %

Total des pays du continent africain35321 arrivées / mois soit 48,71 %

*Pays européens

France10070 arrivées / mois, soit 40,91 %

Allemagne2035 arrivées / mois, soit 8,27 %

Grande-Bretagne2433 arrivées / mois, soit 9,88 %

Italie1731 arrivées / mois, soit 7,03 %

La Belgique1900 arrivées / mois, soit 7,72 %

Suède535 arrivées / mois, soit 2,17 %

Suisse1076 arrivées / mois, soit 4,37 %

Hollande978 arrivées / mois, soit 3,97 %

Et autres pays européens3858 arrivées / mois, soit 15,67 %

Total des pays du continent européen24616 arrivées / mois soit 33,95 %

*Amérique Sud et Nord

Les américains3261 arrivées / mois, soit 72,86

Les canadiens1215 arrivées / mois, soit 27,14

Total des pays du continent américain4476 arrivées / mois, soit 6,17 %

1.2- Interprétation

A partir du calcul des pourcentages effectué ci-dessus nous pouvons émettre les conclusions suivantes :

L’Afrique et particulièrement la zone CEMAC est le premier client en termes de tourisme dans la Région de Douala. Avec 48,71 % des arrivées sur le territoire par mois.

L’Europe est le deuxième client de la Région de Douala avec 33,95 % des arrivées sur le territoire par mois.

Le continent asiatique se positionne au troisième rang avec 6,35 % des arrivées sur le territoire par mois.

La quatrième place est occupée par le continent américain avec 6,17 % des arrivées sur le territoire par mois.

Le Moyen-Orient la cinquième place avec 2,12 % des arrivées sur le territoire par mois.

La Russie sixième place avec 1,15 % des arrivées sur le territoire par mois.

Et enfin le reste du monde avec 1,55 % des arrivées sur le territoire par mois.

Le haut du tableau qui est occupé par les pays africains (48,71 %) et en majorité ceux de la CEMAC (53,26 % dans les 48,71 %) en termes d’arrivées touristiques, pourrait s’expliquer par la proximité géographique et culturelle, les échanges économiques et le fait que le Cameroun soit une terre d’hospitalité, d’accueil avérée pour les africains en particulier, mais aussi pour le reste du monde. C’est donc un signal fort qui devrait motiver à suivre de près cette clientèle africaine et de surtout produire une offre touristique adéquate. Afin de les attirer et les maintenir davantage.

Le continent européen (33,95 %), notamment l’Europe occidentale semble développer un intérêt de choix en faveur de la Région de Douala. Ceci peut être saisi sur trois plans : historique, substantiel et infrastructurel.

Sur plan historique, la ville de Douala s’est historiquement enrichie de la présence tour à tour des explorateurs, des missionnaires anglais, portugais, allemands, français… et ensuite des commerçants européens anglais, français et allemands etc. ce qui a contribué à faire connaître la ville et son hinterland au monde (cf. la conférence de Berlin du 15 Novembre 1984 au 26 Février 1885). Ensuite vint la colonisation, la mise sous mandat par la SDN et sous tutelle par l’ONU, avant d’accéder à l’indépendance. Ce rappel historique nous sert à montrer que la Cameroun et les pays de l’Europe occidental entretiennent des relations assez anciennes.

Sur le plan substantiel, la côte camerounaise très tôt à aguicher les étrangers « rio dos camaroes » qui veut dire « rivière de crevette », remarqua Fernando po (explorateur portugais) en l’an 1472. La ville de Douala et sa Région propose un climat et des ressources favorables à un tourisme balnéaire, de montagne, culturel, l’écotourisme et même du pescatourisme. Aussi le modèle d’urbanisation choisie, ressemble beaucoup plus à celui de l’Europe occidental. Y compris les institutions sur le plan de la justice, de l’économie et de la politique.

Sur le plan infrastructurel, l’aménagement d’un port et d’un aéroport et des routes, facilite la mobilité humaine et matérielle. Cela se conjugue avec ce qu’Amartya Sen qualifie de

capabilités59 c’est-à-dire la capacité d’être (liberté de se nourrir, de se vêtir, de se loger, d’être en mesure d’échapper aux maladies évitables etc.) et la capacité d’agir (liberté de se déplacer, d’accéder à l’éducation, d’accéder au marché du travail, de bénéficier de loisirs ou de participer à la vie sociale et politique etc.)60. Nous ajouterons à la suite de Sen A. la liberté et la capacité d’opportunité d’affaires. On peut donc comprendre pourquoi la France sur le plan individuel, est le premier pays en termes d’arrivées touristiques dans la Région de Douala (10070 arrivées par mois, soit 40,91 % dans les arrivées totales pour le continent européen qui est de 24616 arrivées par mois). Car jusqu’ici, elle reste le premier partenaire économique du Cameroun et de la sous-région Afrique centrale. Même si on voit se dessiner à l’horizon le tourbillon chinois.

LA VALEUR DE LA REGION DU LITTORAL SUR L’ECONOMIE TOURISTIQUE DU PAYS

Les ressorts de l’économie touristiques de la Région de Douala

Le fait palpable de la diversité de nationalités arrivant sur la Région de Douala, est une opportunité inestimable qui révèle un grand potentiel touristique. Le tableau 1 d’ailleurs nous renseigne dessus. Il s’agit des résidents (nationaux et étrangers) et des non-résidents.

L’ensemble des résidents et des non-résidents nous donne le chiffre de 234225 arrivées touristiques par mois. Ces arrivées sont subdivisées en trois :

D’un côté les non-résidents avec pour valeur dans l’ensemble de 30,96 % soit 72513 arrivées par mois dans la Région

De l’autre côté des résidents, on distingue des nationaux avec une valeur de 64,47 % soit 150999 arrivées par mois et des résidents étrangers avec une valeur de 4,57 % soit 10713 arrivées par mois.

Nous pouvons donc apporter les conclusions suivantes :

La Région de Douala attire une foultitude d’étrangers

Ces étrangers constituent une part importante dans l’économie touristique de la Région qui est de l’ordre de 35,53 %

Attirer davantage les étrangers tout en maintenant ceux déjà acquis est un enjeu capital pour l’économie touristique de la Région.

59 SEN Amartya Un nouveau modèle économique. Développement, Justice, Liberté, Paris, Ed. Odile Jacob. 2000

60 Jacques Poirot, Hubert Gérardin « L’attractivité des territoires : un concept multidimensionnel », Mondes en développement 2010/1 (n° 149), p. 30.

Le poids de l’économie touristique de la Région de Douala sur l’économie nationale du tourisme

La région du littoral et sa métropole Douala font partie des zones touristiques à fort rentabilité pécuniaire du Cameroun. On peut expliquer cela par la présence du port autonome de Douala et de l’aéroport international de Douala. Ces mégastructures sont les premiers dispositifs favorables à l’attractivité de la région littorale et offrent des opportunités inestimables d’initiatives privées en termes d’entrepreneuriat. D’où le développement des établissements touristiques, hôteliers, tours opérateurs, restaurants etc.

L’institut national de la statistique (INS) en 2016 répartit les établissements hôteliers comme suit :

Non classés (177)

Une étoile (37)

Deux étoiles (33)

Trois étoiles (15)

Quatre étoiles (4)

Tableau n° 2 : Carte des établissements de tourisme dans la région du Littoral en 2009

IndicateursLittoralCamerounPart du Littoral
Etablissement de loisirs6819534,9%
Etablissement de restauration23149946,3%
Etablissement hôtelier (en 2008)530222623,8%
Agences de tourisme3311129,7%

Source : MINTOUL

Tableau 3 : Effectifs des établissements de restauration autorisés dans la région du Littoral en 2010

CatégoriesLittoralCamerounPart du Littoral
Une fourchette (1F)189219,6%
Deux fourchettes (2F)52520,0%
Trois fourchettes (3F)21216,7%
Non Classés10024540,8%
Total12537433,4%

Source : MINTOUL

Les tableaux 2 et 3 démontrent à partir des chiffres que la Région de Douala fait partie des plus importantes touristiquement parlant, en termes de rentabilité financière. Ils démontrent aussi que dans la Région de Douala il y a plus d’infrastructures ce qui suppose plus d’investissements pour la mise en place des établissements touristiques.

Selon Michel MESSAGER, Gérard RUIZ et Claude WARNET61, Les aspects économiques du tourisme mondial concernent le chiffre d’affaires, la part dans le PIB mondial, l’emploi et les investissements.

61 Michel MESSAGER, Gérard RUIZ et Claude WARNET, Le poids économique Et social du tourisme, session 2010

Tableau n°4 : Répartition mensuelle du chiffre d’affaires dans les établissements d’hébergement par mois dans la région du Littoral en 2016 (en milliers)

RUBRIQUESJanvierFévrierMarsAvrilMaiJuinJuille tAoutSepte mbreOctob reNove mbreDéce mbreAnnée 2016
Location chambres1309251135962586489

2

35962

63

1248

973

1290

911

10803

93

10150

56

12623

09

13225

03

13027

82

13560

59

17 009

016

Petits déjeuners19497518215448295848428747

6

6258

7

11769

3

4925685764954129881220992

17

3206

483

Restaurant26645727219023619

0

51752

52

3818

80

3338

63

22434

1

15644

4

36352

2

37524

9

63391

5

33061

1

8749

913

Bar1076938001163032844357601

6

1482

47

9785317635

7

727927593512089

7

805531183

823

Télex280018339808274401141680436035 526
Téléphone1 086341783449417363

5

3432

0

8033380175706122174351031207421 489
Blanchissage123281987116759133101279

3

1211

1

8302846411615162501066210889153 353
Divers868218200566465886399487

8

7326

2

697518029287789841438547397436996 952
RECETTES TOTALES1978891203003513301

44

92503

56

1936

419

1921

790

16325

73

14860

58

19545

70

19716

66

22880

80

39759

73

317565

56

Source : DR MINTOUL/LT, nos calculs

D’après le tableau n°4, le chiffre d’affaires du tourisme dans la Région de Douala par mois s’élève à 31.756.556 FCFA, alors par an, on peut en déduire que c’est de l’ordre de 381.078.672 FCFA selon ces données de 2016. Evidemment on se demande bien pourquoi pas plus ? La CUD répond en disant que

Les données statistiques disponibles sur le tourisme au Cameroun sont très peu développées. En effet, le pays ne possède pas un système statistique ciblé sur le tourisme (« Satellite account ») capable de produire des données homogènes et fiables. Par conséquent, il ne sera pas possible de conduire une évaluation détaillée du secteur touristique et de sa contribution à l’économie (…) Cependant, il est important de tenter une évaluation au moins sur le plan qualitatif car les liens entre la mise en valeur du patrimoine et la présence de visiteurs et de touristes est évidente. Les visiteurs et les touristes sont effectivement à considérer comme des « clients » potentiels des activités économiques que l’on pourra développer sur la base du riche patrimoine bâti. Les données reportées par l’Annuaire Statistique du Cameroun (…) montrent une évolution apparemment variable avec une tendance générale à la baisse des arrivées62.

En effet, l’absence d’un « compte satellite » du tourisme au Cameroun rend difficile la collecte des données dans le domaine du tourisme. Associer cela à la lenteur administrative sur la mise en forme des quelques données disponibles, on se retrouve limité dans toute étude sur le tourisme. Tout en tenant en compte de la variabilité de ces chiffres, nous nous reposerons sur eux par défaut.

LE PIB (produit intérieur brut)

Il est défini comme une valeur totale de la production interne des biens et services dans un pays donné au cours d’une année par les agents résidant à l’intérieur du territoire national. C’est aussi la mesure du revenu provenant de la production dans un pays donné. On parle parfois de production économique annuelle ou simplement de production. 63 Le fait de l’absence

62 CUD, « Étude de faisabilité sur la préservation/valorisation du patrimoine culturel de la Ville de Douala », 15 octobre 2009

63 Mémoire soutenu par Tchangam Sitcheu Madeleine, OP. cit, P.42

de données claires sur l’ensemble de l’activité touristique dans la Région de Douala, rend cet exercice assez difficile. Nous pouvons néanmoins dire sous la base de nos enquêtes que la plupart des acteurs privés brandissent les investissements étatiques insuffisants ne rendant pas service au tourisme et le climat de l’insécurité grandissant comme frein à la rentabilité touristique qui semblait déjà être sur un bon élan. En effet le Cameroun est en proie à une Guerre contre certaines de nos populations de Sud-ouest du pays très proche du Littoral et du Nord-ouest. Cette frange de la population pour des raisons complexes revendique l’autonomie, ce qui divise l’opinion internationale entre la violation des droits de l’homme et des libertés et le maintien de l’intégrité territoriale et celui du respect de la constitution.

Par contre on peut retenir cet éclaircissement de la DRTL au sujet du PIB : Les recettes hôtelières sont inversement proportionnelles à la catégorie de l’hôtel. En effet, les hôtels 4 étoiles ne représentent qu’un seul pour cent de l’effectif des hôtels dans la région, mais ils rapportent plus de 50% de recettes. Aussi, les établissements non classés ne rapportent que 5% des recettes, alors qu’on dénombre plus 6 hôtels dans cette catégorie sur 10. Par ailleurs quasiment toute la recette est produite dans le département du Wouri. C’est dire que Douala est quasiment la seule ville visitée dans la Région. Notons aussi que c’est au mois de décembre que les recettes sont plus importantes, notamment la rubrique « Déjeuners ». Cette variation cadre bien avec la saison festive où les invitations sont au rendez-vous

Répartition des recetttes hotelières dans la Région :

étoile : 4%

étoiles : 9%

étoiles : 28%

étoiles : 54%

NC : 5%

L’EMPLOI

En ce qui concerne l’emploi, les informations reçues auprès de la DRTL font état de ceci :

Le ratio d’encadrement est plus important suivant que l’hôtel gagne en notoriété. En effet, il passe de 131 personnes pour les hôtels 4 étoiles, à 40 personnes dans les hôtels 3 étoiles, à 11 personnes dans les hôtels 2 étoiles, à 7 personnes dans les hôtels 1 étoile, et à 3 personnes dans les établissements non classés (NC).

Les cadres sont payés au moins deux fois mieux que les autres personnels engagés. Aussi, leurs salaires respectifs augmentent avec la notoriété de l’établissement d’hébergement. On constate dès lors que les employés des hôtels 4 étoiles sont mieux nantis (cadres-1 269 000 FCFA et autres employés-236 000 FCFA) que ceux des hôtels non classés (cadres-63 000 FCFA et autres employés-41 000 FCFA)

Répartition du personnel d’encadrement :

NC : 28 cadres, 435 autres

étoile : 27 cadres, 215 autres

étoiles : 41 cadres, 334 autres

étoiles : 86 cadres, 519 autres

étoiles : 40 cadres, 485 autres

LES INVESTISSEMENTS

En l’absence de données compilées disponibles sur l’état des investissements consentis dans le Littoral, lesquels couvrant l’ensemble des infrastructures hôteliers, de restauration, en termes de transport urbain et interurbain, d’aménagement etc., force est de constater quelques avancées, notamment avec la construction d’un hôtel 5 étoiles à Douala au quartier Akwa centre, le deuxième pont sur le fleuve Wouri ralliant la Région de Douala à celle de L’ouest tout entier du pays. Au niveau de l’aéroport international de Douala, on remarque également des travaux de modernisation pour ne citer que ceux-là. Toutefois, en raison de nombreux

bouchons observés en plein cœur de la ville de Douala, des voies d’accès inexistantes pour certaines destinations de la Région et très enclavées pour d’autres, de l’éclairage public qui laisse à désirer, des services d’hygiène et d’insalubrité qui agissent assez lentement laissant des monticules d’ordures plusieurs jours visibles, du nombre très insuffisant d’établissements hôteliers de 4 et 5 étoiles pour une ville comme Douala avec environ 3 millions d’habitants, pour un pays qui devait accueillir une compétition majeure à l’instar de la CAN Total 2019, le désenchantement est énorme. L’optimisme est étriqué et semble être hypothéqué par la bonne foi, beaucoup de volonté et d’audace.

CONCLUSION DU CHAPITRE

Ce chapitre intitulé « des touristes aux origines variées », nous a permis de saisir de manière pratique le poids de ces derniers dans l’économie touristique de la Région de Douala. Il nous a également permis de jauger le potentiel touristique de la Région de Douala, qui attire les touristes du monde entier. Ce chapitre nous a enfin renseigné sur les pays comme la France et ceux de la CEMAC qui se positionnent comme principaux clients touristiques de la Région de Douala. Ce chapitre nous a aussi permis de comprendre les causes de l’état actuel des rentrées économiques touristiques, en pointant du doigt l’incapacité de la Région à mobiliser de manière pratique, les données réelles du tourisme. Ce qui est significatif d’un manque sérieux de contrôle du secteur touristique.

Pour citer ce mémoire (mémoire de master, thèse, PFE,...) :
Université 🏫: Mémoire de Master II en sciences de l’information et de la communication, spécialité communication des organisations - 2015
Auteur·trice·s 🎓:
M. Priso Koum Felix OLIVIER

M. Priso Koum Felix OLIVIER
Année de soutenance 📅: Université de Douala
Rechercher
Télécharger ce mémoire en ligne PDF (gratuit)

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll to Top