La première page du mémoire (avec le fichier pdf):
Kedge Business School
Mémoire de Master 2 Programme Grande Ecole promotion 2023

Performance globale de la ville de paris

  1. La gouvernance de Paris et la performance de la mairie
  2. Jean Rosset
  3. L’histoire de Paris : du moyen-âge au 20ème siècle
  4. Quel est l’état de l’organisation de la mairie de Paris ?
  5. La ville de Paris et les relations avec les organismes extérieurs
  6. Maire de Paris : décisions, mises en œuvre et politiques et l’Etat
  7. Performance globale de la ville de paris
  8. La maire de Paris : la gestion des ressources et les conflits
  9. Quels sont les résultats de la mairie de Paris ?
  10. Discussion des résultats-document de la mairie de Paris

Performance globale de la ville de paris

Partie 3 : La performance de la ville de paris

A. Performance globale de la ville

1) Que vaut Paris aujourd’hui ? son poids en France et dans le monde

Pour bien illustrer l’importance de la ville, on pourrait citer ces chiffres émis par la chambre régionale des comptes d’Ile de France: 2,2 millions d’habitants, un budget de de 8 milliards d’euros en 2016 et 57000 agents. (Chambre régionale des comptes île de France., 2016)

On pourrait aussi souligner le fait pour marquer l’activité intense que Paris et sa métropole contiennent 27% de l’élaboration d’entrepôts en France et qu’elle inclus 26% de la population de France avec un territoire de 13% du pays. (Raimbault N. et Bahoken F., 2014)

Les classements internationaux témoignent de cette importance et donnent d’excellent scores à la ville de Paris. Ces classements montrent le rayonnement, l’influence et l’attrait que peut avoir la ville sur l’Europe. (L’équipe de la Fondation iFRAP., 2013)

La maire de Paris, Anne Hidalgo, de son coté, évoque le processus de création de la ville qui s’est formé au gré des apports « politiques, philosophiques et artistiques ». On voit bien ici le caractère unique de la ville.

Elle aborde aussi un classement celui du top 5 des capitales en 2012 qui décerne à la ville « la médaille d’or de la qualité de la vie, les médailles d’argent de la puissance économique et de l’ouverture vers l’international, la médaille de bronze du rayonnement intellectuel et de l’innovation ». (Hidalgo A., 2013)

Pour évoluer la ville, on ne peut la dissocier des autres villes comparables avec qui elle est en concurrence. Londres, Berlin ou Amsterdam ont un développement économique en forte compétition avec Paris.

Paris possède des caractéristiques qui lui sont propres et de forts atouts. La main d’oeuvre est bonne. Les infrastructures accueillent les organisations dans un environnement international.

Mais le potentiel économique pourrait être prochainement limité. Ainsi l’immobilier atteint un prix élevé et la gestion des transports n’est pas optimale. Les entreprises peuvent par conséquent être peu inclines à s’implanter au coeur de Paris pour préférer la périphérie. (L’équipe de la Fondation iFRAP., 2013)

Cette montée de l’immobilier change profondément les activités de la capitale. Ils modifient les caractéristiques de ses habitants. La tendance est à l’augmentation de la part de gens aisés et à la venue d’activités à haute valeur ajoutée et générant d’importants revenus. (Renaud J.P., 1993)

Les travailleurs peu qualifiés suivant cette tendance vont constituer un vivier de moins en moins important. (Savitch H.V., 1988)

Paris est un lieu propice pour l’expérience et la mise en oeuvre du social. Ce point fait aussi d’elle une ville unique. L’intense présence de population est étroitement liée et porteuse d’intenses activités économiques. L’ancien maire de la ville, Jacques Chirac souligne la vivacité de la ville loin de la ville-musée parfois décrite. (Chirac J., 1994)

2) Quels sont les résultats de la mairie de Paris ?

La structure actuelle administrative avec ces enchevêtrements divers n’obtient pas forcément de mauvais résultats du fait de sa complexité. Cette complexité et cette masse peut être un élément de force en cas d’action et de nouvelles initiatives.

Mais pour que la force advienne, il y a nécessité de délimiter et choisir les responsabilités diverses clairement et que cette délimitation et séparation mettent fin aux blocages. (Gilli F. et Offner J.M., 2009)

La ville mène des politiques ayant pour résultat l’innovation, la venue de nouvelles manières de penser, de nouveaux produites et le lancement de nouvelles idées. Ces idées sont des caractéristiques de la ville dans des vastes domaines avec aussi bien le politique que l’économique par exemple. Ces résultats ont un impact fort et probant.

Les résultats montrent une ville qui parvient à être résolument moderne et avec un temps d’avance. Le fait que la ville ait toujours été à l’avant-garde au niveau de la confrontation aux problèmes l’a incité à adopter diverses stratégies et innovations qui font d’elle une entité puissante et très capables aujourd’hui. (Renaud J.P., 1993) Si l’on prend chaque postes la ville obtient des résultats plus ou moins contrastés.

Les embouteillages sont à l’esprit quand on parle d’évaluation des résultats.

Les villes de grandes tailles connaissent d’importants embouteillages. Il suffirait par exemple de jeter un regard dans l’histoire avec notamment le Moyen-Age.

L’ancien maire de Paris prédit avec justesse que le problème ne s’arrête pas à son temps et continuera dans les temps à venir. Les promesse abordant la possibilité d’une éradication sont fausses. (Chirac J., 1994)

Performance globale de la ville de paris

Le logement est un point clé pour la population et pour l’administration parisienne mais il semble aussi un point d’échec. Ainsi selon un sondage, 70% des parisiens n’accordent pas de crédibilité à la politique du logement faite par la mairie de Paris. (L’équipe de la Fondation iFRAP., 2013)

On peut citer pour illustrer le thème des résultats l’adoption par la mairie de Paris d’un règlement municipal qui détaille bien les droits de Parisiens. (Chirac J., 1994)

Mais selon la maire de Paris, des changements positifs ont été appliqué pour « les ordures ménagère, le nettoiement des rues, (et) l’information lumineuse ». Par ailleurs en dix ans, 70 hectares de verdure ont été établi par le personnel municipal. (Hidalgo A., 2013)

Anne Hidalgo souhaite enfin que Paris devienne une ville clé dans le secteur du numérique. Mais les pays émergents enregistrent pour le moment aussi de bonnes performances et effectuent d’importants efforts. (L’équipe de la Fondation iFRAP., 2013)

3) Quels sont les domaines ou elle excelle ?

La ville excelle dans l’enseignement. L’enseignement est très bien perçu dans le monde et en France. On dénombre des institutions de grandes qualités et ce depuis le Moyen-Age.

La ville excelle aussi dans la culture. Il faut noter encore l’importance des grandes institutions d’Etat. L’Etat investit un montant financier considérable dans la culture.

Les politiques mises en oeuvres en matière de culture au sein de la capitale sont bien au dessus en comparaison à celles dans les provinces. La ville dispose d’ores et déjà des structures et des institutions prêtes pour la politique de la culture.

La ville peut donc à la différence des villes de province s’appuyer sur cet acquis et se permettre d’aller plus loin dans les politiques étant donné les ressources de base et ce qui n’a pas besoin d’être dépensé d’entrée de jeu. (Renaud J.P., 1993)

La solidarité enfin donne lieu à beaucoup d’efforts et de résultats. Les politiques sociales s’élevaient ainsi à 2,2 milliards en 2013. Ce qui représente un tiers du budget de Paris. (Hidalgo A., 2013)

B. Manière d’opérer

1) Quelle sont l’état et la conséquence de la privatisation des services ?

On peut faire le constat, que la ville a accordé un plus grand intérêt à la privatisation des services.

Mais il est probable que cette privatisation peut créer des mélange entre les règles du privé et du public. Et ce mélange pourrait bien créer chez les fonctionnaires une déstabilisation et une mauvaise appréhension de la frontière entre public et privé et des finalités.

Cette mauvaise appréhension peut être présente à la fois dans l’esprit des fonctionnaires et dans l’esprit des décideurs.

C’est ainsi que certains dont des élus avertissent sur le manque d’indépendance possible du public vis à vis du secteur privé. (Renaud J.P., 1993)

Rechercher
Abonnez-vous!
Inscrivez-vous gratuitement à la Newsletter et accédez à des milliers des mémoires de fin d’études ! Inscrivez-vous gratuitement à la Newsletter et accédez à des milliers des mémoires de fin d’études !
En continuant, vous acceptez la politique de confidentialité

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.