La première page du mémoire (avec le fichier pdf):
Université de Lubumbashi - École de criminologie
Mémoire présenté et défendu en vue de l’obtention du grade de Master en Criminologie - Octobre 2021

Les conséquences de la victimisation, les fausses offres d’emploi

  1. Expériences de victimisation relatives aux offres d’emploi en ligne
  2. Nedi Palanga Nestor
  3. Revue de littérature et problématique, les fausses offres d’emploi
  4. Méthodologie : victimes de fausses offres d’emploi sur internet
  5. Récolte des données, victimes d’arnaques aux offres d’emploi
  6. Analyse des données, les victimes d’offres d’emploi sur internet
  7. Recruteurs en ligne : identification, types d’emplois et canaux
  8. Stratégies et/ou techniques des arnaqueurs : offres d’emploi
  9. Les conséquences de la victimisation, les fausses offres d’emploi
  10. Les enjeux qui sous-tendent les expériences de victimisation

Les conséquences de la victimisation, les fausses offres d’emploi

Section 3 : Les conséquences de la victimisation

Les conséquences de victimisation sont nombreuses et varient selon l’individu, selon les circonstances et selon le fait.

D’entrée en jeu, Finkelhor (2007) cité par Pereda, et al. (2014 : 168) définissent la victimisation comme « les dommages causés à un individu par le comportement contraire aux normes sociales de la part d’autres personnes ».

Kantenga Mwamba (2020 : 9) note quant à lui que « la victimisation se révèle souvent comme une expérience personnelle et unique. Les préjudices subis sont l’expérience d’un sujet humain et non toutes les personnes qui traversent la même expérience ».

C’est-à-dire toute victimisation a des répercussions sur la victime. Ainsi, après avoir analysé les données de terrain, nous avons dégagé trois conséquences que les victimes subissent suite aux fausses offres d’emploi sur internet.

Il s’agit des conséquences d’ordre financier, les conséquences psychologiques et les conséquences sur les relations sociales.

3.1. Conséquences d’ordre financier

Comme nous venons de le souligner supra, les cybercriminels ne visent que le gain économique (l’argent). Dans chaque recrutement, les recruteurs exigent toujours aux postulants l’argent afin que leur candidature soit maintenue.

Ce qui constitue une perte financière pour les victimes car ces derniers dépensent leur agent sans pourtant être embauchés. Voici les témoignages de Monsieur Kiasa (victime) :

« (…) . L’argent que je pouvais même acheter un pantalon mais des personnes inconnues ont bouffé comme ça sans rien faire ».

Oui oui mon frère, excepté les dépenses des unités et mégabytes pour les appeler, j’avais dépensé 44000 FC et j’ai reçu un appel de la part de monsieur GARARD KAYEMEBO, chargé de recrutement de la BCC pour rassurer qu’il a reçu l’argent.

Après il me dit d’ajouter 10000 FC pour le macaron. Ah ! C’est énervent quand je me rappelle de cette situation, imagine j’avais envoyé encore 10000 FC sur Orange-Money pour participer à une formation au golf ».

Monsieur Kilanga, victime de l’offre d’emploi de la compagnie pétrolière « TOTAL » ajoute en ces termes :

« C’est vers 15 heures que j’avais reçu un document sous format Word. Quand je l’ai ouvert, j’ai trouvé de confirmation sur ma candidature comme assistant, avec un salaire de 1350 $, avec des allocations familiales et soins de santé assurés.

Et dans ce document, ils m’ont envoyé deux numéros orange où ils m’exigeaient d’envoyer 35 $ avant d’être embauché. Comme ces gens m’avaient rassuré et surtout de la réputation de la compagnie Total, mon frère, je vous dis j’avais envoyé cet argent sans problème.

Après avoir envoyé j’ai ajouté encore 25000 FC pour avoir le soi-disant le macaron de participation à la formation de remise à niveau. Jusqu’aujourd’hui leur numéro-là ne passe pas et je n’ai jamais été embuché. Ah !!! Quand je pense à cette situation ça me fait mal ».

Suite aux conséquences financières subies, la victime peut souffrir également des blessures internes et des émotions, il s’agit notamment des conséquences psychologiques que nous essayons de démontrer dans le point qui suit.

Les conséquences de la victimisation, les fausses offres d'emploi

3.2. Conséquences psychologiques

Dans le cadre de notre recherche, lorsque la victime pense aux efforts menées pour postuler à une offre d’emploi (le temps sacrifié, achat des unités pour contacter les recruteurs, le payement de la connexion pour se connecter au réseau, transfert d’argent aux recruteurs, etc.) sans être embauché, cela a des répercussions sur sa santé mentale.

Après avoir découvert qu’elle a été escroquée, la victime devient tellement dépassée, colérique, démotivée, déprimée, émotionnée, stressée, bref elle devient traumatique suite à la victimisation.

Par conséquent, la victime développe un comportement (acceptable ou non) qui peut avoir des effets sur la victimisation indirecte (ses proches). Monsieur Mbokam, victime de l’offre d’emploi de la société nationale d’électricité partage son expérience en ces termes :

« J’avais essayé d’appeler aussi ce papa François son numéro ne passait pas également. J’avais manqué même quoi faire, j’étais tellement dépassé parce que d’abord j’argent que j’avais dépensé plus de 45.000fc je l’avais emprunté chez un ami en pensant que quand j’aurai ce boulot je vais lui rembourser.

Toute la nuit je n’avais pas même sommeil à cause de cette situation, quand je pensais comment j’ai dépensé mon argent, acheter les mégabytes et les unités, le temps perdu, Et puis, ces escrocs proposent toujours de gros montant de salaire, c’est 1500$, 3000$, 3885$ et beacoup d’avantages. Or, c’est du mensonge.

Le matin je suis allé voir un ami pour l’expliquer la situation, ce dernier me dira qu’on m’a escroqué car lui également avait été escroqué par ces mêmes personnes ».

Monsieur Zoulou ajoute également en ces termes :

« Il Ya aussi les conséquences au niveau psychologique ; souvent lorsque la personne subit de tels actes, certaine personne n’ont pas la capacité d’oublier facilement, le fait de se mettre à raison er et avoir des soucis sur son argent peut lui créer d’autres maladies qui peuvent l’amener à l’hôpital. (…) cela crée des troubles et des stress dans la tête d’une personne.

De fois, quand je me rappelle de cette situation, de mon temps perdu, de l’espoir que j’avais pour l’emploi et surtout de mon argent, ça me fait mal au cœur, très mal même.

En plus vous perdez d’ailleurs votre temps, parce que le temps que tu te donnes pour chercher l’emploi en ligne compte aussi, ce n’est ne pas du coup où tu peux te connecter sur internet et voir une offre d’emploi favorable ».

L’impact du crime sur la santé mentale de la victime est souvent plus important que toutes les conséquences matérielles.

Les biens perdus peuvent être remplacés et une jambe brisée peut guérir en quelques mois, mais les blessures psychologiques, elles, restent (Wemmers, 2003).

Comme nous venons de le démontrer précédemment, l’une des techniques que les arnaqueurs usent c’est « la manipulation psychologique » du postulant. Cette manière de faire a des effets négatifs sur la santé mentale de la victime.

La victimisation peut également avoir des répercussions sociales sur les porches de la victime. Tel est l’objet du point suivant.

3.3. Conséquences sociales

Les conséquences sociales surviennent lorsque la victimisation peut nuire aux proches de la victime. Selon Kantenga Mwamba (2021 :29), « l’entourage de la victime peut également être affecté par le stress de la victimisation ».

Les données de notre recherche renseignent que lorsque la victime raconte à ses proches (amis, collègue ou la famille et les tiers) de la perte financière dont elle a subi suite à un faux recrutement sur internet, ces derniers ont tendance à manifester ipso facto le sentiment d’anxiété et de réticence face au recrutement sur la toile.

Autrement dit, ils ne font pas confiance aux offres d’emploi sur internet. L’extrait d’entretien de monsieur Madintha (victime) étale la quintessence :

« (…) comme je ne parvenais à maitriser après m’avoir escroqué mon argent par ces gens, j’étais obligé de parler à mes amis pour m’aider avec les idées parce que quand j’avais fait ce truc, je ne leur avais pas intéressé.

Je vous dis quand j’avais parlé à mes deux amis, depuis ce jours-là ils ne veulent pas entendre parler des recrutements sur internet, même si c’est vrai, ils n’acceptent jamais, au moins qu’ils aient déposés leur dossier à main. Ni mambo tout, inanza kuleta na boka (c’est grave, ça créée même peur) ».

Après analyse des conséquences de victimisation, voici l’analyse des enjeux sous-entendus dans les différentes expériences de victimisation.

 

Rechercher
Abonnez-vous!
Inscrivez-vous gratuitement à la Newsletter et accédez à des milliers des mémoires de fin d’études ! Inscrivez-vous gratuitement à la Newsletter et accédez à des milliers des mémoires de fin d’études !
En continuant, vous acceptez la politique de confidentialité

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.