Elsa JOHNSTONE
Université LYON 2 - Institut d'Etudes Politiques de Lyon

Une mise en œuvre complexe du droit au logement

  1. Le droit au logement opposable en France
  2. Le droit au logement, un droit fragile et insuffisamment protégé
  3. L’intervention publique en faveur du logement en France
  4. Du droit du logement…au droit au logement
  5. Une mise en œuvre complexe du droit au logement
  6. Le droit au logement en droit international
  7. Le droit au logement en droit européen et en droit communautaire
  8. Le droit au logement en droit français
  9. L’absence d’application du droit au logement par les juges
  10. La jurisprudence française: entre blocages et protection minimale
  11. L’opposabilité : une tentative de renforcement du droit au logement
  12. L’efficacité de l’action publique dans le logement en France
  13. Le droit au logement opposable est-il un droit subjectif ?
  14. La promotion du droit au logement au rang de droit fondamental
  15. Le droit au logement et le droit fondamental : l’opposabilité
  16. Commissions de médiation et la mise en œuvre du droit au logement
  17. La commission de médiation : Etude des demandes de logement
  18. Le dispositif de sélection des demandes de logement en Ecosse
  19. Médiation entre la situation du non-logé et le logement effectif
  20. Création d’une procédure contentieuse d’attribution de logement
  21. La procédure spéciale d’attribution de logement
  22. La territorialisation et la mise en œuvre du droit au logement
  23. L’Etat français, garant principal de la mise en œuvre du logement
  24. Les organismes HLM, débiteurs du droit au logement opposable
  25. Mobilisation du contingent préfectoral et Politique du logement
  26. L’Ecosse: quels logements ont été attribués ?

b) une mise en œuvre complexe du droit au logement
La mise en œuvre du droit au logement est rendue difficile par l’organisation des dispositifs actuels.
En effet, la complexité des niveaux d’interventions de la puissance publique en France33 s’ajoute à la multiplication des statuts d’occupation du logement et des dispositifs d’accompagnements.
En effet, afin d’assurer une mise en œuvre du droit au logement au plus près des réalités locales, un mouvement de territorialisation de la politique du logement a accompagné la décentralisation, amorcée dans les années 80. Le législateur a donc pris différentes dispositions pour définir les compétences entre les différents acteurs du logement et les niveaux d’interventions le plus pertinents. 34
Cependant, bien que cette réorganisation progressive de l’intervention ait été mise en place dans un souci d’efficacité, elle semble avoir entraîné une dispersion de prérogatives, affaiblissant le caractère contraignant d’un droit au logement universel.
En effet, la territorialisation de la politique de logement pose le problème du risque de segmentation de l’action publique et de l’autonomisation des acteurs qui mettent chacun en œuvre leurs stratégies propres, en fonction de leurs moyens, de leurs compétences et de leurs volontés politiques.
En outre, ce mouvement de territorialisation des politiques du logement a entraîné un manque de lisibilité sur les responsabilités et les garants de l’accès au logement, faisant du droit au logement un droit abstrait aux yeux des citoyens.
Ainsi, Robert Lafore, professeur de droit public à l’Institut d’Etudes Politiques de Bordeaux, considère-t-il que le droit au logement élaboré dans les années 90 a échoué dans sa capacité à mettre en place des dispositifs juridiques contraignants :
« Au droit classique qui se constituait en dispositifs rétributifs (articulant droits et obligations, prestations et sanctions), se substituent des mécanismes de gestion des comportements qui concernent tout autant les bénéficiaires du droit aur les organismes chargés de les mettre en œuvre. En bref, il ne s’agit plus ### de réduire l’écart entre des comportements individuels et une norme générale, mais d’amener une pluralité d’acteurs à mettre leurs comportements en compatibilités avec la norme exprimant la finalité collective qu’il serait souhaitable de réaliser. ### La loi ### ne définit plus de normes, mais elle tente de susciter une définition de normes par la délibération collective. ### C’est bien pourquoi ### le droit au logement ne peut s’entendre comme le droit à un logement pour ceux qui en sont démunis mais comme le droit d’accès à un ensemble institutionnel qui , en fonction des régulations locales et des normes en résultant, organisera une médiation entre la situation du non-logé et le logement effectif». 35

33 il existe en France cinq niveaux de puissance publique : Etat, région, département, intercommunalité, commune.
34 La territorialisation des compétences en matière de logement, p.133

Le droit au logement apparaît comme un droit d’accéder à des dispositifs d’aide au maintien et à l’accès au logement, principalement mis en œuvre par des partenariats locaux et soumis à de simples obligations de moyen.
La valeur juridique intrinsèque du droit au logement semble donc poser problème étant donné ses conditions d’élaboration et de mise en œuvre.
En effet, l’élaboration du droit au logement sur le modèle des dispositifs d’aide sociale semble avoir affecté sa juridicité, en limitant sa portée.
En outre, la multiplication des dispositifs et des acteurs participe à un manque de lisibilité des débiteurs de ce droit qui affaiblit le droit au logement dans sa dimension contraignante.
Cette faible reconnaissance juridique du droit au logement semble avoir compromis la mise en œuvre de mécanismes de protections suffisants de ce droit.
Lire le mémoire complet ==> (Le droit au logement opposable en France : une avancée pour le droit au logement ?)
Mémoire de fin d’études – Métiers et pratique du droit dans les entreprises et les institutions
Université LYON 2 – Institut d’Etudes Politiques de Lyon

Print Friendly, PDF & Email

h
Elsa JOHNSTONE
Cliquez sur suivant article pour lire la suivante partie de ce mémoire:

Abonnez-vous!
Inscrivez-vous gratuitement à la Newsletter et accédez à des milliers des mémoires de fin d’études !
Publier son mémoire!
WikiMemoires - Publier son mémoire de fin d’études !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *