Types du commerce électronique: B2C, B2B, G2B et C2C

Types du commerce électronique: B2C, B2B, G2B et C2C

B. Typologie fondée sur la nature des acteurs :

Le rapport Lorentz propose de considérer trois dimensions des échanges commerciaux sur Internet selon les acteurs de cet échange :

  • l’échange entre un site et un client terminal (le B to C pour Business to Consummer),
  • l’échange entre deux entreprises (le B to B ou Business to Business)
  • l’échange entre l’état et les collectivités publiques.

1) Le commerce B2C (Business to Consumer)

« Il s’agit de la vente au grand public par une entreprise depuis un site Internet. La variété des sites B2C est immense et de nombreux modèles d’affaires existent au sein de cette catégorie. »16
Exemples : La redoute, La fnac.com, Vente-privée.com

2) Le commerce B2B (Business to Business)

«Il s’agit de commerce entre entreprises. Cette forme de commerce est plus ancienne que la précédente. Historiquement, elle s’appuie sur des solutions d’interconnexion de réseaux utilisant l’EDI. Les places de marché sont une variante de cette forme de commerce électronique. »17

L’utilisation de l’informatique comme outil de commerce entre entreprises ne date pas de l’ère Internet. Bien avant, l’EDI (Echange de Données Informatisées) avait permis de simplifier considérablement les transactions commerciales entre entreprises

L’apport d’Internet dans ce domaine concerne surtout la baisse des coûts et par conséquent la« démocratisation » du commerce électronique. En effet, la mise en place de liaisons EDI correspondait à des investissements lourds que seuls les grands groupes pouvaient se permettre. Dès lors, la baisse des prix de l’informatique et le passage par Internet, rend cette technologie accessible à l’ensemble des PME.
Exemple : elemica.com

3) Le commerce G2C (Governement to Citizen)

commerce électronique«Il s’agit de toutes les solutions que développent un Etat, une administration ou une collectivité territoriale afin de faciliter les démarches administratives des usagers d’un service public. On parle également d’administration électronique ou de e administration. »18
Exemple : service-public.fr

4) Le commerce G2B (Government to Business)

« Il s’agit des solutions électroniques mises en place par les structures publiques pour gérer les relations avec ces institutions. Ce sont des sites qui centralisent les appels d’offre publics des administrations ».
Exemple : achatpublic.com

5) Le commerce C2C (Consumer to Consumer)

« Ce type de commerce existait avant l’ère Internet. Des lors Internet lui donne une nouvelle dimension puisqu’il démultiplie les possibilités d’échange et facilite la recherche d’un bien. »
Exemples : Ebay, PriceMinister

Définition extensive du commerce électronique
Figure 1: Définition extensive du commerce électronique

Nous allons nous focaliser essentiellement sur le B2C et de manière encore plus fine, les sites de ventes événementielles.

Types du commerce électronique: B2C, B2B, G2B et C2C

Quel avenir pour les sites de ventes événementielles :
comment trouver une stratégie logistique afin de réduire la combinaison coût-délai ?

Mémoire de fin d’études – Spécialité Logistique
Université Paris 1 – Panthéon Sorbonne

________________________________
16,17 , 18 Isaac H, Volle P (2008). e-commerce : De la stratégie à la mise en ; œuvre opérationnelle, 1ere édition, Pearson Education, Paris

D'autres étudiants ont aussi consulté
Abonnez-vous!
Inscrivez-vous gratuitement à la Newsletter et accédez
à des milliers des mémoires de fin d’études !
Rechercher
Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *