La première page du mémoire (avec le fichier pdf):
Faculté des sciences Juridiques, Économiques et Sociales
Economie et Gestion

Typologie des modèles internes de gestion de risque crédit 

Table des matières
  1. Le crédit bancaire : définition, types et cycle de vie
  2. Le risque bancaire: Définition et typologie des risques
  3. Problématique du risque crédit
  4. La demande de crédit : étude de la demande en 3 phases
  5. La décision d’octroi du crédit et le suivi des remboursements
  6. Modèles de scoring : Construction du système de scoring
  7. La cotation et le système de rating des entreprises
  8. L’objet du modèle de risque crédit
  9. Construction et Paramètres du modèle de risque de crédit
  10. Typologie des modèles internes de gestion de risque crédit 
  11. Les outils de transfert de risque de crédit en nom unique
  12. Le transfert de risque de crédit : les différents modèles
  13. Les instruments de transfert du risque de crédit du portefeuille
  14. Les accords Bâle II et la gestion du risque crédit
  15. Le système bancaire : caractéristiques et acteurs
  16. La gestion du risque dans le secteur bancaire
  17. Crédit Agricole du Maroc, stratégie et structures du CAM
  18. Portefeuille crédit : la structure du portefeuille de crédit
  19. Structures, processus de gestion du crédit et système de décision
  20. Approche de gestion du risque (clientèle des agricultures)
  21. Les limites du système de gestion du risque actuel
  22. Nouvelle politique de gestion de risque crédit
  23. Mise à niveau des ressources du système risque
  24. Modernisation des outils de gestion du risque
  25. Audit des engagements, garanties : Gestion du risque crédit
  26. Implémentation de l’approche standard Bâle II

Typologie des modèles internes de gestion de risque crédit

 

Section II : Les approches de gestion du risque crédit au niveau de portefeuille crédit d’une banque

I- La typologie des modèles

On distingue quatre théories du défaut qui régissent les modèles internes de gestion de risque crédit :

  • L’approche par les actifs initiée par Merton (1974)
  • L’approche économétrique ou macro-économique,
  • L’approche par les spreads
  • L’approche actuarielle,

Ces différentes approches de mesure de la probabilité de défaut peuvent être classés selon deux dimensions :

  1. La conditionnalité du défaut,
  2. La finesse des profils de risque établis

En effet, Les deux premières approches établissent une relation causale théorique entre l’événement de crédit et des facteurs de risque. L’évolution de ces facteurs va donc influencer le niveau de la probabilité de défaut.

C’est pourquoi on parle de conditionnalité du défaut. Ainsi, la théorie des options relie la probabilité de défaut à l’évolution de la valeur des actifs d’une firme.

Quant à la vision économétrique du défaut, elle cherche à capter les effets de cycle. Ce sont les variables macro-économiques et leur volatilité qui vont expliquer le défaut. Le graphique suivant résume le caractère commun des deux théories, à savoir la construction des pertes conditionnellement à des facteurs de risque.

Tirage des facteurs de risques

Distribution des pertes

Fonction de transforamation

Prise en compte des corrélations

Conditions économiques

Evénement défavorables

événement favorables

Tirage des facteurs de risques

Dans une conception non conditionnelle du risque de crédit, la cause n’est pas explicitée. C’est la démarche classique adoptée en assurance dans sa conception actuarielle du risque.

Au lieu de s’intéresser au processus conduisant au défaut, il s’agit d’extrapoler la probabilité de défaut à l’aide de données historiques.

L’utilisation des matrices de ratings est une approche actuarielle car elles procurent des probabilités moyennes de défaut historique. Enfin, dans l’approche par les spreads, le modélisateur déduit la probabilité de défaut des données obligataires.

Le second critère de classification des modèles est le mode d’agrégation du risque de crédit. La démarche bottom up consiste à modéliser le risque de crédit au niveau individuel.

Il s’agit des modèles issus de la finance du marché, qui s’appuient sur l’historique des cotations obligatoires (modèles reduced form) ou boursières (modèle à la Merton).

Ils fournissent ainsi une vision micro-économique du défaut, c’est à dire propre à une entreprise en particulier. Ces modèles seront donc tout particulièrement adaptés aux crédits corporates.

Les modèles top down captent au contraire les effets de masse. ils déterminent un ensemble de catégories de risques qui peuvent être établies par différents critères comme le rating, la localisation géographique ou sectorielle.

Une fois leur profil de risque établi, les signatures appartenant à la même catégorie ont une probabilité de défaut indifférenciée. Cette démarche est utile pour les métiers comme le retaille.

Cartographie des théories du risque de crédit

Cartographie des théories du risque de crédit

Cartographie des théories du risque de crédit

Actuaeielle

Top down

Non conditionnel

Conditionnell

Spreads

Structurelle

Rechercher
Abonnez-vous!
Inscrivez-vous gratuitement à la Newsletter et accédez à des milliers des mémoires de fin d’études ! Inscrivez-vous gratuitement à la Newsletter et accédez à des milliers des mémoires de fin d’études !
En continuant, vous acceptez la politique de confidentialité

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.