L'erreur d'équilibrage – Gestion de la trésorerie

  1. Gestion de la trésorerie : Cas des PME
  2. La conception de la trésorerie des PME
  3. Outils de l'analyse patrimoniale : analyse de la liquidité, de la solvabilité et de l'équilibre financier
  4. L'approche fonctionnelle : Trésorerie de l'entreprise PME
  5. Instruments d'analyse de trésorerie – Approche fonctionnelle
  6. Détermination de la trésorerie par les flux
  7. L'excédent de trésorerie: exploitation et financements
  8. Les enjeux de gestion de trésorerie
  9. L'erreur d'équilibrage – Gestion de la trésorerie
  10. Le rôle du trésorier et sa place dans l'entreprise
  11. Les trésoriers et les banques: liquidité et solvabilité
  12. Environnement financier de la trésorerie et gestion des risques
  13. L'environnement financier de la trésorerie : les prévisions
  14. Prévision financières à court terme: le budget de trésorerie
  15. Méthodes de prévision de la trésorerie et Problèmes
  16. Structure des tableaux – Gestion de la trésorerie
  17. Utilité de budget de trésorerie
  18. Les prévisions de trésorerie de fin d'année
  19. Plan de trésorerie ou budget de trésorerie
  20. Conditions bancaires et la prévision des flux de trésorerie
  21. Les prévisions financières à très court terme
  22. Les financements de trésorerie – Crédit interentreprises
  23. Les placements – Gestion de la trésorerie
  24. Les différentes formes de placement pour l’entreprise
  25. Le risque de crédit et la gestion de risques financiers
  26. Cause de risque de marché de l'entreprise
  27. La position totale de l’entreprise: les risques
  28. La gestion des risques de liquidités et de signature
  29. Gestion de la trésorerie – Cas de MA.BU.CIG
  30. La gestion permanente de la trésorerie
  31. Le contrôle de la trésorerie : pointage et contrôle de caisse
  32. La définition et l'élaboration du budget de trésorerie
  33. Gestion des excédents et des déficits de la trésorerie
  34. Calcul du Besoin de Financement d’Exploitation
  35. Analyse du contenu du BFE

II.L’erreur d’équilibrage
Cette erreur provient de l’existence simultanée de soldes créditeurs en valeur sur certains comptes bancaires et soldes debiteurs sur d’autres.Cet erreur est très coûteuse.
Le coût de l’erreur d’équilibrage peut être calculé par référence à la situation qui aurait été observée sur un compte bancaire unique.on parle alors de banque cumul, ou de banque fictive.
L’erreur d’équilibrage est la première source de gain du trésorier.
Notons que lors qu’une entreprise a plusieurs comptes dans une seule banque, le trésorier peut demander la fusion des échelles d’intérêts 3 trimestrielles afin de compenser les soldes de ces différents comptes et d’annuler le risque d’équilibrage.
Evidemment le problème ne sera pas traité lors que l’entreprise est cliente dans plusieurs établissements bancaires.
trésorerieL’erreur de sur mobilisation
Cette deuxième erreur résulte de l’existence de soldes créditeurs à vu non rémunérés sur les comptes bancaires de l’entreprise.
Elle traduit soit un recours inutile aux crédits, soit un défaut de placement.
L’erreur de sur mobilisation est déterminée par la valorisation des soldes créditeurs aux taux moyen de financement ou aux taux de financement selon que la firme se trouve en situation emprunteuse ou prêteuse.
L’erreur de sous mobilisation.
En, la troisième source d’inefficience est l’erreur de sous mobilisation, qui provient d’une utilisation du découvert en lieu et place de crédits alternatifs moins coûteux.
Lire le mémoire complet ==>
(Gestion de la trésorerie: Cas des PME)

Print Friendly, PDF & Email

Cliquez sur suivant article pour lire la suivante partie de ce mémoire:

Abonnez-vous!
Inscrivez-vous gratuitement à la Newsletter et accédez à des milliers des mémoires de fin d’études !
Publier son mémoire!
WikiMemoires - Publier son mémoire de fin d’études !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *