La dette publique et la croissance économique dans PD et PED

Chapitre 2 : Dette publique et croissance économique : analyse des faits stylisés

Introduction du chapitre :

La dette publique regroupe l’ensemble des emprunts contractés par l’État, les collectivités territoriales et les établissements et entreprises publiques.

L’endettement public est le résultat d’un déséquilibre budgétaire, donne la possibilité aux pays développés et en développement à accéder au financement et d’investir au-delà de leurs capacités financières afin de couvrir leurs engagements principalement en finançant des programmes d’investissements générant de leurs parts la croissance et le développement.

Dans ce chapitre, nous nous intéressons à étudier la relation entre la dette publique et la croissance économique, en se basant sur des faits constatés graphiquement.

En premier lieu, nous analyserons la relation entre ces deux variables sur un panel du 13 pays développés et en voie de développement, et en second lieu nous traiterons les principaux faits stylisés marocains, pour la période allant du 2000 jusqu’à 2020.

Section 1 :

Évolution de la dette publique et de la croissance économique dans les pays développés et en développement

Le choix de notre échantillon est basé sur l’étude de Reinhart et Rogoff en sélectionnant les pays dont le niveau de dette est élevé (supérieur à 60%)

1-Évolution de la croissance économique

De première vue, nous remarquons que les taux de croissance des pays développés suivent la même tendance durant la période 2000 – 2020, enregistrons un taux de croissance moyen de 1%. Nous observons durant les années 2009 et 2020 les taux de croissance de l’ensemble des pays développés ont connu une chute exponentielle.

Le taux de croissance économique moyen durant la période 2000 – 2007 est de 2,31%. A partir de 2007, la croissance économique commence à baisser enregistrant des taux de croissance négative principalement durant les années 2008 et 2009. Cette baisse est principalement expliquée par l’impact de la crise financière de 2008.

Les pouvoirs publics et les banques centrales ont réagi à travers la diminution des taux directeur et l’adoption d’une politique de relance à travers l’augmentation des dépenses publiques ce qui a conduit à une augmentation des taux de croissance en 2011 avant une diminution en 2012 principalement due par l’augmentation des taux de chômage et la baisse de consommation des ménages.

Les taux de croissance restent plus au moins stables jusqu’à 2020, ou ils enregistrent une chute remarquable principalement expliqué par la baisse de la demande des intrants industriels et la fermeture des entreprises conduisant à une baisse de la production, augmentation des taux de chômage. De plus, cette crise sanitaire a impacté différents secteurs tels que le tourisme, l’instabilité des marchés boursiers et les fluctuations des prix du pétrole

Évolution du taux de croissance économique des pays développés

Graphique 1 : Évolution du taux de croissance économique des pays développés

Source : élaboré par nos soins

Pour la période 2000 – 2020 nous remarquons que les taux de croissance économiques des pays en développement ont connu des fluctuations importantes.

Nous constatons que la croissance économique enregistre des taux moyens de 4,99% durant la période 2000 – 2007, avant qu’elle commence à chuter à partir de l’année 2008 jusqu’à 2011 pour l’ensemble des pays.

Une chute expliquée par l’effet de la crise financière de 2008 principalement par l’aggravation de déficit de la balance des paiements (flux des investissements directs, les revenus touristiques, et les transferts des étranges) à l’exception du Liban qui enregistre un taux moyen de 7,05% durant la même période. Cette hausse est principalement due aux envoies des fonds des travailleurs de l’étranger.

Évolution du taux de croissance économique des pays en développement

Graphique 2 : Évolution du taux de croissance économique des pays en développement

Source : élaboré par nos soins

 

2-Évolution de la dette publique

L’évolution de la dette publique des pays développés connait une tendance haussière durant la période 2000 à 2020. A partir de l’année 2000 l’endettement public des pays développés connait des légères fluctuations. Nous remarquons que la crise financière de 2008 a impacté les taux d’endettement à la hausse.

Une politique de relance a été mise en place ; traduite par l’augmentation des dépenses publiques afin de soutenir les systèmes financiers et bancaires et la demande privé. Conduisant par la suite à l’aggravation des déficits publics financés par la dette.

Une dette publique gardant pour les années suivantes (2008-2019) une tendance haussière légère (à l’exception de l’Allemagne) jusqu’à 2020 où les taux d’endettement enregistrent une hausse remarquable expliquée par l’intervention des pays pour atténuer l’effet de la crise sanitaire à travers l’augmentation des dépenses publiques plus particulièrement les dépenses de la santé.

Dette publique en % du PIB des pays développés

Graphique 3 : Dette publique en % du PIB des pays développés

Source : élaboré par nos soins

Nous remarquons que durant la période 2000-2008 les taux d’endettement connaissent des fluctuations importantes. L’avènement de la crise financière de 2008 a impacté les taux d’endettements à la hausse de tous les pays de l’échantillon.

Une hausse expliquée par l’aggravation des déficits budgétaires (augmentation des dépenses publiques) et par la détérioration de la balance des paiements.

Cette tendance haussière continue jusqu’à 2020 enregistrant des taux d’endettement très importants pour l’ensemble des pays en voie du développement, un taux moyen de 107,86% expliqué par l’augmentation des dépenses publiques et l’aggravation des déficits budgétaires afin de faire face à la propagation de la crise sanitaire covid-19.

Dette publique en % du PIB des pays en développement

Graphique 4 : Dette publique en % du PIB des pays en développement

Source : élaboré par nos soins

A travers l’analyse de l’évolution de la croissance économique et la dette publique, nous concluons qu’elle existe une corrélation entre la dette publique la croissance économique. Le type de cette relation est positif pour les pays en développement, alors qu’il est négatif pour les pays développés.

Nous constatons que l’augmentation de dette publique impact négativement la croissance économique pour les pays développés. Pour la période 2000 – 2007 le taux d’endettement moyen de 69,14% est associé à un taux de croissance moyen 2,31%, alors que le taux d’endettement moyen de 93,94% est associé à un taux de croissance moyen de 0,18% pour la période 2008 -2020.

Une augmentation de 24,8 points de pourcentage de la dette publique entraine une diminution de la croissance économique de 2,13 points de pourcentage.

Évolution de la dette publique et la croissance économique pour les pays développés

Graphique 5 : Évolution de la dette publique et la croissance économique pour les pays développés

Source : élaboré par nos soins

Alors que pour les pays en voie de développement, nous constatons que la dette publique et la croissance économique varient dans le même sens. Nous remarquons qu’une diminution de la dette publique de 84,96% à 79,77% en moyenne pour la période 2000-2007 par rapport à 2008-2020 est associée respectivement à des taux de croissance moyenne de 4,99% et 2,61%.

Evolution de la dette publique et la croissance économique pour les pays en développement

Graphique 6 : Evolution de la dette publique et la croissance économique pour les pays en développement.

Source : élaboré par nos soins

Section 2 :

Évolution de la croissance économique et la dette publique marocaine

L’objectif de cette section est d’étudier la relation entre la dette publique et la croissance économique au Maroc pour la période allant de 2000 jusqu’à 2020.

1-Évolution de la croissance économique

D’après le graphique, nous observons des fluctuations du taux de croissance économique, expliqué par la dépendance de l’économie marocaine à la production agricole et aux conditions climatiques.

Le taux de croissance économique moyen a passé de 4.82% pour la période 2000-2008 à 2.72% pour la période 2009-2020.

Ce passage est expliqué par l’effet de la crise financière de 2008 qui à impacter négativement la croissance économique via des canaux à savoir : la demande étrangère, les recettes touristiques, les transferts des marocains résidant à l’étranger et les investissements directs étrangers.

Certes, la croissance économique a connu dans l’année 2020 une chute exponentielle de 8,9 points de pourcentage par rapport à 2019 expliqué par la propagation de la pandémie COVID 19 qui a eu des effets sur la demande étrangère et le chômage.

Évolution du taux de croissance économique marocaine

Graphique 7 : Évolution du taux de croissance économique marocaine

Source : élaboré par nos soins

2- Évolution de la dette publique

Nous constatons que la dette publique au Maroc a connu une tendance haussière durant la période 2000 – 2020.

L’année 2001 marque le changement au niveau de la structure de la dette publique où la composante intérieure s’accapare la majeure partie allant jusqu’à 62.72% en 2020 de la dette publique globale, alors qu’en 2000 la dette publique interne représentait 46.5% de la dette publique globale.9

Divisons notre période en deux sous période :

Période 1 (2000 -2008) :

La dette publique marocaine a connu une augmentation plus au moins légère passant de 45.59% en 2000 à 54,75% en 2008, soit une augmentation de 9,15 points de pourcentage. Ceci est expliqué par un déficit budgétaire moyen maintenu aux alentours de 3.5% au cours de cette période et une augmentation des dépenses d’investissement passant de 19.246 Mdhs en 2000 à 37.74 Mdhs en 2008

Cette dernière a connu un changement au niveau de sa structure de telle manière que la dette publique interne qui représentait 7,17% de la dette publique globale en 2000 représentera une part de 65,5% en 2008.

Période 2 : (2009 – 2020) :

La dette publique connait une tendance haussière jusqu’à 2019 où le ratio de dette a connu une augmentation exponentielle. La dette publique marocaine a connu une augmentation importante passant de 56.39% en 2009 à 92,94 % en 2020, soit une augmentation de 36,04 points de pourcentage.

Une hausse expliquée principalement par la hausse des dépenses d’investissement de 85.25% en 2020 par rapport à 2009, passant respectivement de 46.36Mdhs à 85.883 Mdhs, impactant directement le solde budgétaire qui enregistre un déficit de 82.368Mdhs10.

9/10 Source : Bank Al-Maghrib

Évolution de la dette publique marocaine en % du PIB

Graphique 8 : Évolution de la dette publique marocaine en % du PIB

Source : élaboré par nos soins

En ce qui concerne la dette publique du trésor, elle représente la plus grande partie de la dette publique totale avec une proportion qui s’élève à 77,68% en 2020.

La dette interne du trésor représente la partie la plus importante dans la dette du trésor par rapport à la dette extérieure du trésor, représente respectivement de 76% et 24% en 2020 contre 55,6% et 44,4% en 2000.

Évolution de la dette publique du trésor en % du PIB

Graphique 9 : Évolution de la dette publique du trésor en % du PIB

Source : élaboré par nos soins

Conclusion du chapitre :

Dans ce chapitre l’objectif était de faire une analyse de l’évolution de la situation de l’endettement et la croissance économique dans un échantillon de pays développés et en développement mais aussi pour le cas du Maroc. La période d’étude qui s’est étendue sur

vingt ans, fait état d’une évolution très marquée du niveau d’endettement de ces pays et sa relation avec les taux de croissance.

A travers cette analyse, nous concluons que la relation entre la dette publique la croissance économique est positive pour les pays en développement, alors qu’elle est négative pour les pays développés. Pour le cas du Maroc, nous constatons que la relation est négative.

Dans le but d’analyser la relation entre ces deux variables au Maroc, nous nous intéressons dans le chapitre qui suit à étudier cette relation à travers une étude économétrique.

Pour citer ce mémoire (mémoire de master, thèse, PFE,...) :
La première page du mémoire (avec le fichier pdf) - Thème :
L’impact de la dette publique sur la croissance économique au Maroc
Auteur·trice·s :
B. Mazine & M. Abdelhaq
B. Mazine & M. Abdelhaq
Université :
Université Mohammed V – Rabat - Faculté des sciences juriqiues, économiques et socilaes
Année de soutenance :
Mémoire de fin d’étude Pour l’obtention du Master spécialisé en Finances Publiques et Fiscalité 2022-2023
Télécharger ce mémoire en ligne PDF (gratuit)
Rechercher
Publier!
Publier son mémoire de fin d’études ! - WikiMemoires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut