La première page du mémoire (avec le fichier pdf):
Université de Yaoundé I - Faculté des arts, lettres et sciences humaines
Mémoire présenté en vue de l’obtention du diplôme de Master en Linguistique Générale - Juillet 2017

Les temps verbaux en Shupamem : présent, futur et passé

  1. La structure de la phrase interrogative en Shupamem
  2. Comment l’interrogation est formée en Shupamem
  3. La structure de la phrase interrogative en Shupamem
  4. Origine du peuple bamoun et localisation du langue Shupamem
  5. Les consonnes et les voyelles en Shupamem
  6. Les classes nominales et les verbes en Shupamem
  7. Les temps verbaux en Shupamem : présent, futur et passé
  8. Construction périodique et directionnelle du verbe en Shupamem
  9. La négation en Shupamem : présent, futur et passé
  10. Le programme minimaliste : la fusion interne et le déplacement
  11. Les contraintes d’économie universelle et On Wh-movement
  12. Shupamem : marqueurs de l’interrogation et adjectifs interrogatifs
  13. Les adverbes interrogatifs en Shupamem
  14. Shupamem : marqueurs de l’interrogation ə̀, mə̀, nə̀, ì et nì
  15. phrase de base : Type d’interrogations en Shupamem
  16. L’interrogation Qu, la langue Shupamem
  17. Constituants de l’interrogation partielle directe en Shupamem
  18. Shupamem : interrogation alternative et interrogation oratoire
  19. L’interrogation averbale en Shupamem
  20. Analyse des interrogations à Qu multiple
  21. La focalisation du sujet et l’éclatement de SC en Shupamem
  22. Shupamem : la focalisation du complément d’objet direct
  23. Focalisation des adjoints non et la topicalisation en Shupamem 
  24. La relativation du complément circonstanciel et d’objet indirect
  25. La cartographie de la périphérie gauche en Shupamem

Les temps verbaux en Shupamem : présent, futur et passé

1.10 Les temps verbaux en Shupamem

Dans une phrase, le temps peut servir à évoquer une action, une situation en cours de l’évolution ou encore l’apparition d’un sentiment, un mécanisme intellectuel : c’est ce qu’on appelle un procès.

Il peut aussi évoquer un état ou un sentiment permanent. Il existe en Shupamem trois temps : le présent, le passé et le futur. Nchare (2005 & 2012) a répertorié un présent, quatre passés et trois futurs.

1.11Le présent

Soient les phrases suivantes :

(43) a. polo ø – fáʔ ŋgbǒm.
Paul PRS -travailler maïs
« Paul travaille le maïs. »
b. í ø – jú pàjú.
3sg PRS-manger nourriture
« Il mange la nourriture. »

Comme nous pouvons le constater, le présent n’est pas morphologiquement marqué en Shupamem c’est ce que nous montrent les phrase (43a et b) .

1.11.1Le futur

En Shupamem, il existe trois futurs : le futur immédiat (F1) , le futur proche (F2) et le futur lointain (F3) .

1.11.1.1Le futur 1 (Futur immédiat)

Le futur immédiat (F1) sert à parler des états ou des actions très proches. Généralement, les actions dénotées par le futur 1 sont des actions qui ont lieu le même jour. Considérons les phrases suivantes :
Le futur 1 (Futur immédiat)

pɯ́ nà twó-ŋgwón má ndàp.
3pl Accs F1-aller à maison
« Ils iront à la maison. »

Comme nous révèlent les phrases (44a, b et c) , le futur immédiat (F1) est marqué en Shupamem par le morphème grammatical twó.

1.11.1.2Le futur 2 (Futur proche)

Le futur proche (F2) sert à dénoter des événements ou des actions qui sont lointains par rapport aux événements indiqués par le futur 1. En fait, le futur 2 nous permet de parler des actions qui ne vont pas se produire aujourd’hui. Soient les phrases suivantes :

(45)a. petro nà lɔ́ʔ -jún mátwá.
Pierre Accs F2 -acheter maison
« Pierre achètera la voiture. »
b. nǎ ʃá nà lɔ́ʔ-nà pájù.
maman moi Accs F-préparer nourriture
« Ma maman préparera la nourriture. »

Les phrases (45a et b) nous permettent de découvrir que le futur proche (F2) est marqué en Shupamem par le morphème lɔ́ʔ.

1.11.1.3Le futur F3 (Futur lointain)

Comme son nom l’indique, le futur lointain (F3) nous permet de parler des événements plus lointains.

(46) a. í ná twólɔ́ʔ – fá.
3sg Accs F3- donner
« Il donnera. »
b.mə̌ ná twólɔ́ʔ -jùn.
1sg Accs F3 – acheter
« J’achèterai. »
c.nǎ ná twólɔ́ʔ- fá.
mère Accs F3 – donner
« La mère donnera. »

En Shupamem, le (F3) est marqué par le morphème twólɔ́ʔ. C’est ce qui est illustré par les phrases (46a, b et c) .

En conclusion, nous pouvons dire avec Nchare (2012) que le futur immédiat (F1) est marqué en Shupamem par twó, alors que le futur proche (F2) est marqué par lɔ́ʔ et le futur lointain (F3) par twolɔ́ʔ.

1.11.2Le passé

Le passé est le temps le plus prolifique en Shupamem. Nchare (2012) , récence quatre

(04) passés en Shupamem :

  • a) Le passé 1 (P1)
  • b) Le passé 2 (P2)
  • c) Le passé 3 (P3)
  • d) Le passé 4 (P4)

1.11.2.1Le passé 1 (Passé immédiat)

Le passé 1 (P1) nous permet de parler des événements récents, c’est-à-dire des événements qui viennent d’avoir lieu.

(47) a. petro ø – júon ú nə̀?
Pierre P1-voir toi M Int
« Pierre t-a vu ? »
b.í ø-lúom mə̀ ?
3sg P1-garder M Int
« Il a gardé ? »
c.mɔ̀n ø – gbɯ̀.
enfant P1-tomber
« L’enfant est tombé. » Nchare (2012 : 380, ex. 41)

Le passé1 n’est pas morphologiquement marqué en Shupamem. C’est ce que nous montrent les exemples (47a, b et c) . Il est très important de noter qu’il n’y a pas une différence majeure entre le présent et le passé 1 en Shupamem.

Ceci s’explique par le fait que ces deux temps sont tous marqués par le morphème zéro. C’est pourquoi, Nchare (2012: 266) parle en ces termes: “There is a clear overlapping between the present tense and the immediate past (P1) in Shupamem. The boundaries between those tenses are blurred”5.

1.11.2.2Le passé 2 (Passé récent)

Le passé 2 (P2) nous permet de parler d’un événement qui a eu lieu il n’y a pas très longtemps.

(48) a. í pê-júon.
3sg P2-voir
« Il avait vu. »
b.i pê -jí.
3sg P2 -savoir
« Il savais »
c.i pê -lúom ə̀ ?
3sg P2-garder M Int
« Il avait gardé ? »

5 Il y a un chevauchement évident entre le présent et le passé immédiat (P1) en Shupamem. Les limites entre ces deux temps sont floues.

Les phrases (48a, b et c) illustrent le passé 2 en Shupamem. Comme nous pouvons voir, le passé récent est marqué par le morphème pê.

1.11.2.3Le passé 3 (Passé lointain)

Le passé 3 (P3) nous permet de parler des événements lointains.

(49) a. polo pí-luǒm.
paul P3-garder
« Paul avait gardé. »
b.púo pí- fá.
1pl P3-donner
« Nous avions donné. »
c.Ali pí-twó.
Ali P3- venir
« Ali était venu. »

Le passé 3 est marqué en Shupamem par le morphème grammatical pí. C’est d’ailleurs ce que nous indiquent les phrases (49a, b et c) .

1.11.2.4Le passé 4 (Passé très lointain)

Le passé 4 nous permet de parler des événements qui ont eu lieu il y a très longtemps. C’est pourquoi lorsque nous utilisons le passé 4 nous ne mentionnons jamais le moment de l’action.

(50) a. puó kàpí –led.
1pl P4 montrer
« Nous avions montré. »
b.Njikam kàpí –fie.
Njikam P4 chercher
« Njikam avait cherché. »
c.mátwà kàpí –mé.
voiture P4 arriver
« La voiture était arrivée. »
d.pájù kàpí -mié.
nourriture P4 finir
« La nourriture était finie. »

Les phrases (50a, b, c et d) nous montrent que le passé 4 (P4) est marqué en Shupamem par kàpí.

Le tableau ci-dessous nous permet de récapituler tous les marqueurs de temps en Shupamem.

Tableau 7 : Les marqueurs temporels en Shupamem

Temps Marqueurs temporels
1. Présent Ø
2. Futur immédiat (F1) twó
3. Futur proche (F2) lɔ́ʔ
4. Futur lointain (F3) twolɔ́ʔ
5. Passé immédiat) (P1) Ø
6. Passé récent (P2)
7. passé lointain (P3) pí
8. passé très lointain (P4) kàpí

Le tableau 7 présente les différents marqueurs temporels qui existent en Shupamem. Comme nous pouvons constater, chaque temps a un marqueur temporel spécifique à l’exception du présent et du passé immédiat (P1) où il y a chevauchement entre leurs deux marqueurs du temps.

Rechercher
Abonnez-vous!
Inscrivez-vous gratuitement à la Newsletter et accédez à des milliers des mémoires de fin d’études ! Inscrivez-vous gratuitement à la Newsletter et accédez à des milliers des mémoires de fin d’études !
En continuant, vous acceptez la politique de confidentialité

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.