Le village de Mobi, la Province de la Tshopo

Le village Mobi

Milieu, matériels et méthodes – Chapitre deuxième:

2.1. Description du milieu

Notre étude a été menée entre Mars et Avril 2019 au village de Mobi et ses environs, territoire d’Ubundu, Province de la Tshopo en République Démocratique du Congo.

2.1.1. Situations géographiques et administratives

Le village Mobi est situé à 032° 10’ 58’’ de latitude Nord et à 00° 42’ 054’’ de longitude Est avec une altitude de 401m se trouvant au PK 31 de Kisangani route Lubutu, Secteur Bakumu Mandombe, Territoire d’Ubundu, Province de la Tshopo, R.D. Congo. Il est administrativement limité:

→ A l’Est: par le Centre Wanie-rukula;

→ A l’Ouest: par la ville de Kisangani;

→ Au Nord: par la forêt faisant la limite avec la Province d’Ituri et;

→ Au Sud: par le fleuve Congo.

2.1.2. Considérations écologiques

2.1.2.1. Climat

Se trouvant dans la Province de la Tshopo, le village de Mobi bénéficie d’un climat du type Af selon la classification de Koppen. Caractérisé par une saison sèche peu marquée, une pluviométrie comprise entre 1700 et 2000 mm/an et une température moyenne annuelle de 25°C (Antoine, 2009).

2.1.2.2. Végétation et sol

La végétation est principalement constituée de forêts denses ombrophiles et sempervirentes. Les sols sont de type argilo-sableux et sablo-argileux.

2.1.2.3. Population

Le village Mobi et ses environs sont habités par les tribus Kumu et autres. La tribu Kumu reste majoritaire.

2.2. Matériels d’étude

2.2.1. Matériel biologique

Pour cette étude, le matériel biologique est constitué des espèces piscicoles élevées par les pisciculteurs de ces contrées et les exploitants piscicoles de celles-ci.

2.2.2. Matériel technique

La récolte et le traitement des données proprement dites ont été facilités par certains outils techniques utilisés sur terrain. La liste non exhaustive de ces outils est la suivante:

  • Un questionnaire d’enquête préétabli;
  • Les stylos à bille et un bloc-notes;
  • Un décamètre pour mesurer les différentes superficies emblavées d’étangs;
  • Un GPS de marque Garmin 62s pour la prise des coordonnées géographiques sur le milieu d’étude et les étangs;
  • Un pH-mètre pour la prise de pH et de la température de l’eau de l’étang piscicole;
  • Un ordinateur pour l’encodage puis traitement des données;
  • Une moto pour faciliter le déplacement.

Le village Mobi province de la tshopo rdc

2.3. Méthodes

2.3.1. Source de données

Cette étude a été réalisée à partir d’une enquête par sondage et cette dernière s’est fait par choix raisonné auquel les enquêtés ont été soumis à une interview semi-dirigée à l’aide d’un questionnaire préétabli. Et d’autres données ont été complétées avec les paramètres physico-chimiques (longueur, largeur, profondeur, pH et température de l’eau) des étangs piscicoles.

2.3.2. Echantillonnage

Nous avons enquêté au moins 40 pisciculteurs ayant au moins une expérience de 5 ans et qui sont tous en activité.

2.3.3. Paramètres d’études

Nos observations ont été axées sur les caractéristiques socio-économiques des exploitants, les techniques d’exploitation piscicole (aliments distribués, espèces élevées, durée de cycle de vidange d’étangs, main d’œuvre employée dans les étangs, matériels de pêche utilisés, destination principale de production, types des étangs exploités, lieu d’approvisionnement des alevins, mise en charge par superficie) et les contraintes liées au développement de la pisciculture.

2.3.4. Analyse statistique

Les données récoltées durant notre enquête ont été traitées à partir du logiciel Excel 2010. La moyenne arithmétique nous a permis d’exprimer la tendance centrale d’une série et faciliter la comparaison, l’Ecart-type et le coefficient de variation restent les paramètres de dispersion.

D'autres étudiants ont aussi consulté
Abonnez-vous!
Inscrivez-vous gratuitement à la Newsletter et accédez
à des milliers des mémoires de fin d’études !
Rechercher
Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *