Les différentes formes de placement pour l’entreprise

  1. Gestion de la trésorerie : Cas des PME
  2. La conception de la trésorerie des PME
  3. Outils de l'analyse patrimoniale : analyse de la liquidité, de la solvabilité et de l'équilibre financier
  4. L'approche fonctionnelle : Trésorerie de l'entreprise PME
  5. Instruments d'analyse de trésorerie – Approche fonctionnelle
  6. Détermination de la trésorerie par les flux
  7. L'excédent de trésorerie: exploitation et financements
  8. Les enjeux de gestion de trésorerie
  9. L'erreur d'équilibrage – Gestion de la trésorerie
  10. Le rôle du trésorier et sa place dans l'entreprise
  11. Les trésoriers et les banques: liquidité et solvabilité
  12. Environnement financier de la trésorerie et gestion des risques
  13. L'environnement financier de la trésorerie : les prévisions
  14. Prévision financières à court terme: le budget de trésorerie
  15. Méthodes de prévision de la trésorerie et Problèmes
  16. Structure des tableaux – Gestion de la trésorerie
  17. Utilité de budget de trésorerie
  18. Les prévisions de trésorerie de fin d'année
  19. Plan de trésorerie ou budget de trésorerie
  20. Conditions bancaires et la prévision des flux de trésorerie
  21. Les prévisions financières à très court terme
  22. Les financements de trésorerie – Crédit interentreprises
  23. Les placements – Gestion de la trésorerie
  24. Les différentes formes de placement pour l’entreprise
  25. Le risque de crédit et la gestion de risques financiers
  26. Cause de risque de marché de l'entreprise
  27. La position totale de l’entreprise: les risques
  28. La gestion des risques de liquidités et de signature
  29. Gestion de la trésorerie – Cas de MA.BU.CIG
  30. La gestion permanente de la trésorerie
  31. Le contrôle de la trésorerie : pointage et contrôle de caisse
  32. La définition et l'élaboration du budget de trésorerie
  33. Gestion des excédents et des déficits de la trésorerie
  34. Calcul du Besoin de Financement d’Exploitation
  35. Analyse du contenu du BFE

3.3. Les différentes formes de placement
3.3.1. Les placement bancaires
Dépôt à terme: il consiste en un dépôt de fonds sur un compte spécial, pour une durée d’au moins un mois à l’aide d’une lettre de blocage. Le taux de rémunération est fixé librement, d’un commun accord, entre la banque et l’entreprise, pour les placements supérieurs à un mois de blocage.
Bons de caisse: ce sont des titres négociables représentatifs d’une créance à court ou à un moyen terme. Ils sont à ordre ou au porteur. Ils sont généralement émis par les banques. Le taux d’intérêt est librement négociable. Il existe de bon à échéance fixe et des bons d’épargne à intérêt progressifs. La durée se situe entre un mois et cinq ans. Ils sont remboursables à tout moment à l’issue du troisième mois.
3.3.2 Placement auprès d’une autre entreprise
Escompte fournisseur: il s’agit de la possibilité pour une entreprise de régler les fournisseurs au comptant, moyennant un escompte (dit escompte de règlement) au lieu de les régler à plus longue échéance.
Exemple: une entreprise accepte de régler ses fournisseurs au comptant moyennant un escompte de 2% au lieu d’un crédit de 60 jours. Le taux annuel de rendement réalisé par l’entreprise est de 2%*60/360 = 12%
Avance en compte courant à une entreprise. Elle ne peut se concevoir que dans le cadre d’un groupe de sociétés.
Prêt à plus de deux  ans. Ils sont possibles que si l’une des deux entreprises est un établissement financier (société de crédit bail par exemple.) A titre exceptionnel, une entreprise peut accorder un prêt à une autre entreprise, par exemple afin de renforcer les relations commerciales
3.3.3. Placements en devises
Les formes de placement pour l’entrepriseIls sont soumis utilisés pour se prémunir contre les risques de change. Ils se font sous forme de blocage de devises ou encore sous forme d’obligations en monnaie étrangères.
3.4. Choix des placements pour l’entreprise
Ce choix dépend:
De l’environnement financier du moment (Evolution des taux d’intérêt, rendements respectifs des différentes catégories de placement)
Des donnés propres à l’entreprise:
Taille: une PME choisira des placements plus simple, plus souple, moins risqués
Montant total et montant unitaires des placements
Durée certaine ou probable des excédents de trésorerie
Politique à l’égard du risque en capital
Compétence de l’entreprise en matière de placement et de contrôle de ceux-ci
Lire le mémoire complet ==>
(Gestion de la trésorerie: Cas des PME)

Print Friendly, PDF & Email

Cliquez sur suivant article pour lire la suivante partie de ce mémoire:

Abonnez-vous!
Inscrivez-vous gratuitement à la Newsletter et accédez à des milliers des mémoires de fin d’études !
Publier son mémoire!
WikiMemoires - Publier son mémoire de fin d’études !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *