Révolution numérique au MAAC : optimisation des courriers avec SYGECO2

Burkina Faso
Unité Progrès Justice

Ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation (M.E.S.R.S.I)

Direction centrale des services informatique (DCSI)

Ecole supérieure des techniques avancées (ESTA)

Option : Système d’Information et Réseaux (SIR)

Rapport de fin de cycle en vue de l’obtention du diplôme d’Ingénieur de Travaux en Informatique

Révolution numérique au MAAC : optimisation des courriers avec SYGECO2
Analyse et conception d’une application de Gestion du courrier du Ministère de l’armée et des Anciens Combattants( MAAC) : cas du SYGECO2

Présenté par
Compaoré Donald Wend-Payangde

Stage effectué du 16 Novembre 2021 au 16 Février 2022

Maître de Stage
Capitaine Edgard SAKANA
Responsable du service développement

Professeur de suivi
M. Sylvain ZONGO
Enseignant à l’ESTA

Sommaire

Dédicace 2

Remerciements 3

Sigles et abréviations 4

Liste des figures 5

Liste des tableaux 6

Avant-propos 7

Introduction 8

Première partie : généralités 9

Chapitre I : présentation de l’école supérieure des techniques avancées (ESTA) 10

Chapitre II : présentation de la structure d’accueil 13

Deuxième partie : étude préalable 19

Chapitre I : domaine d’étude 20

Chapitre II : méthodologie d’analyse et de conception 24

Troisième partie : capture des besoins 28

Chapitre I : besoins fonctionnels 29

Chapitre II : besoins techniques 46

Chapitre III : frameworks laravel 52

Quatrième partie : conception réalisation 57

Chapitre I : conception 58

Chapitre II : réalisation 60

Chapitre III : politique de sécurité dans la sauvegarde 66

Conclusion 69

Bibliographie 70

Webographie 71

Tables des matières

Dédicace

Je dédie ce travail, événement marquant de ma vie, à mes très chers parents. Pour tout l’amour dont ils m’ont entouré et tout ce qu’ils ont eu à faire pour moi.

Aucune dédicace ne pourra jamais exprimer mon respect, ma considération et mes profonds sentiments envers eux.

Remerciements

Le présent rapport vient couronner la phase pratique de notre formation professionnelle à la Direction Centrale des Services Informatiques (DCSI). Il n’aurait jamais vu le jour sans le soutien d’un certain nombre de personne que nous aimerions saluer et remercier très sincèrement :

Monsieur le Directeur académique, le chef de Département Informatique, tout le personnel administratif, et tout le personnel enseignant, pour leur engagement bienveillant au cours de notre formation théorique ;

Le colonel TRAORE Moussa, Directeur de la DCSI, qui nous a ouvert les portes de la DCSI.

Le Capitaine Edgard SAKANA, chef de service développement, notre maître de stage pour son assistance et ses précieux conseils ;

L’ensemble du personnel de la DCSI pour leur sympathie et leur précieux encadrements tout au long de ce stage ;

Monsieur Sylvain Zongo, notre superviseur pour sa disponibilité et son accompagnement ; Tous mes camarades étudiants pour leur soutien et l’esprit de groupe qui a régné ;

Sigles et abréviations

Sigles/AbréviationSignifications
2TUP2 Tracks Unified Process
COCOMOCOnstructive COst MOdel
CSSCascading Style Sheets
CTDEVCoût Total de DEVeloppement
CUCas d’Utilisation
DCSIDirection Centrale des Services Informatiques
ESTAEcole Supérieure des Techniques Avancées
HMHomme Machine
HTTPHyperText Transfert Protocol
KLSKilo Lignes de code Source
M.Monsieur
MAACMinistère des Armées et des Anciens Combattants
MVCModel Vue Controller
MySQLMy Structural Query Language
PHPHypertext Processor
SGAStorage Global Area
SGBDSystème de Gestion de Base de Données
SQLStructural Query Language
TDEVTemps de DEVeloppement
TICTechnologies de l’Information et de la Communication
UMLUnified Modeling Language

Liste des figures

Figure 1: Organigramme du MAAC 15

Figure 2 : Organigramme EMGA 15

Figure 3 : Organigramme de la DCSI 18

Figure 4 : Planning prévisionnel 23

Figure 5 : Champs d’application du langage UML dans la modélisation du SI 24

Figure 6 : Schémas du processus de développement 2TUP 27

Figure 7 : Diagramme de cas d’utilisation 31

Figure 8 : Diagramme de séquence << S’authentifier>> 41

Figure 9 : Diagramme de séquence << Enregistrer courrier >> 42

Figure 10 : Diagramme de séquence << Consulter courrier >> 43

Figure 11 : Diagramme de séquence << Recevoir courrier >> 44

Figure 12 : Diagramme de séquence << Imputer courrier >> 45

Figure 13 : Schémas d’illustration de l’architecture 1-tiers 46

Figure 14 : Schémas d’illustration de l’architecture 2-tiers 47

Figure 15 : Schémas d’illustration de l’architecture 3-tiers 47

Figure 16 : Logo de Visual Studio Code 51

Figure 17 : Logo du serveur de développement 51

Figure 18 : Comparatif de Framework PHP sur Google Trends 52

Figure 19 : Logo Bootstrap 56

Figure 20 : Diagramme de classes 58

Figure 21 : Diagramme de déploiement 59

Figure 22 : Interface

Avant-propos

Ce rapport fut rédigé au cours d’un stage pratique de 3 mois, dans le cadre de l’obtention de la Licence Professionnelle en Systèmes d’Informations et Réseaux Informatiques à l’École Supérieure des Techniques Avancées (ESTA). Le thème qui nous a été confié fut la mise en œuvre d’une “Application Web de Gestion des Courriers du MAAC : cas du SYGECO2”. Au travers de cette étude, nous feront le point sur les taches effectuées par les acteurs de la gestion des courriers au sein du MAAC avant d’implémenter des solutions informatiques pour les faciliter.

Introduction

Les institutions modernes se voulant optimales se doivent d’être rapide et efficace dans le traitement des taches, ce qui nécessite une cohérence dans leur organisation interne ainsi que la présence d’outils adéquats.

Afin d’optimiser la circulation de ses courriers en interne, les secrétariats du MAAC disposent d’une application qui montre encore certaines insuffisances vis à vis des taches effectuées. C’est en cela que durant notre stage à la DCSI, il nous a été confié l’étude et la mise en place d’une nouvelle application de gestion des courriers permettant de combler les insuffisances de la première.

Ainsi, le présent rapport est constitué de quatre (04) grandes parties : nous allons tout d’abord aborder les généralités, nous ferons ensuite une étude préalable du projet, puis nous analyserons les besoins tant fonctionnels que techniques du MAAC pour enfin tenter de concevoir et de réaliser notre application.

Première partie : généralités

Chapitre I : présentation de l’école supérieure des techniques avancées (ESTA)

Situation géographique et adresse

Créée en 2003, l’Ecole Supérieure des Techniques Avancées (ESTA) est agréée par l’Etat du Burkina Faso par arrêté ministériel portant autorisation d’ouverture N°2004-125/MESSRS/SGCNESSP/SP du 5 juillet 2004. Elle située à l’Ouest de la Mairie de Nongr-Maason, à 400 m de l’hôtel Silmandé. L’ESTA dispose des adresses suivantes :

Adresse postale : 09 BP 384 OUAGADOUGOU 09 BURKINA FASO

Téléphone :

Siège : (+226) 25 35 56 87 / 25 50 80 48 / 63 16 88 90

Site Web :

Email :

Formations

La spécificité de l’ESTA au niveau de la formation repose sur :

La qualité et la rigueur de l’encadrement pédagogique ;

Un partenariat diversifié et actif au niveau académique, avec des entreprises et des institutions ;

La qualité et le volume du matériel didactique.

Dans le souci de mettre à la disposition des entreprises nationales et internationales, des techniciens supérieurs et ingénieurs qualifiés immédiatement opérationnels et répondant aux profils recherchés dans divers domaines d’activités, l’ESTA offre depuis sa création, une formation professionnelle de haut niveau en cours du jour et soir dans les filières ci-dessous.

Formations diplômantes


image3
BTS d’État et DTS (BAC+2) :

Réseaux Informatiques et Télécommunications (RIT) ;

Génie Électrique : option Électronique et Informatique industrielle (GEII) ;

Finances-Comptabilité (FC) ;

Électromécanique (ELM) ;

Génie Biomédical (GBM) ;

Systèmes d’Information et Réseaux (SIR) ;

Il y a la possibilité de faire le BTS en deuxième année dans toutes les filières. Le DTS est disponible pour les filières suivantes :

Réseaux Informatiques et Télécommunications (RIT) ;

Génie Électrique : option Électronique et Informatique industrielle (GEII) ;

Finances-Comptabilité (FC) ;


image3
Licence Professionnelle

L’ESTA assure des formations en Licence Professionnelle dans les filières suivantes :

Réseaux Informatiques et Télécommunications (RIT) ;

Électronique et Automatismes Industriels (EAI) ;

Génie Électrique : option Électromécanique (ELM) ;

Génie Biomédical (GBM) ;

Systèmes d’Information et Réseaux (SIR) ;

Finances & Audit Comptables (FAC).

L’ensemble des licences est reconnu par le CAMES.


image3
Master Professionnel et Ingénierie

Le master professionnel est ouvert à l’ESTA dans les filières suivantes :

Réseaux Informatiques et Télécommunications (RIT) ;

Électronique et Automatismes Industriels (EAI) ;

Électromécanique (ELM) ;

Systèmes d’Information et Réseaux (SIR) ;

Sécurités des Systèmes d’Information (SSI)

Génie Biomédical (GBM) ;

Comptabilité-Audit-Contrôle (CCA).

Les masters RIT, EAI, ELM, et CCA sont reconnus par le CAMES.

Formation Continue Professionnelle

L’ESTA organise également des séminaires de formation à l’intention des entreprises pour le renforcement des capacités de leur personnel. Ces actions de formation contribuent énormément à l’actualisation des méthodes et des contenus des formations diplômantes.

Certification en TIC

En sa qualité d’académie, l’ESTA assure des formations préparant aux tests de certification TIC sur les produits suivants :

Cisco

Oracle

Microsoft

L’ESTA est par ailleurs, un centre de test agréé par Pearson VUE.

L’ensemble des formations se déroulent suivant le cursus LMD avec un stage obligatoire en entreprise dont la durée est fonction du niveau de formation

Chapitre II : présentation de la structure d’accueil

Introduction

Pour mener à bien un stage au sein d’une entreprise, il faut connaitre l’environnement dans lequel on doit travailler, c’est à dire comment l’entreprise est organisée, ses projets, ses missions, ses perspectives et son organigramme

Après avoir eu toutes ces informations, il est important de trouver un thème qui va permettre de résoudre un problème ou d’optimiser une solution existant au sein de l’entreprise. Pour montrer que le thème a été bien traité, les objectifs doivent être atteints, le problème résolu, un rapport détaillé de stage doit être fourni pour l’évaluation du travail.

Présentation du Ministère des Armées et des Anciens Combattants

Historique

L’Armée Nationale a été créée le 03 août 1960, par la loi N° 74-60/AN du 03/08/1960. Elle s’est constituée sur les cendres de l’armée coloniale française et était composée d’officiers, de sous-officiers et de militaires du rang. Le transfert de commandement entre les autorités militaires françaises et voltaïques s’est effectué le 1er novembre 1961. Depuis lors, la fête anniversaire des Forces Armées Nationales est célébrée le 1er novembre chaque année.

Missions

Conformément à la politique de défense et à la Loi portant organisation de la défense nationale, quatre (04) principales missions ont été dévolues aux FAN.

Première mission

La première mission est de « garantir la sécurité, la souveraineté et l’intégrité du territoire national ». S’il est vrai que des dispositions sur le plan international sont prises pour réduire les risques de conflits inter États, il faut cependant se rendre à l’évidence que les menaces extérieures et intérieures contre la sécurité, la souveraineté et l’intégrité du territoire national, sont toujours possibles ; en attestent les conflits et guerres civiles observées dans la sous- région. Les menaces contre la sécurité intérieure obligent les Forces Armées à apporter leur concours aux forces de sécurité publique pour lutter efficacement contre certains fléaux tels que le grand banditisme et la criminalité transfrontalière.

Deuxième mission

La seconde mission est celle qui consiste à « participer au développement socio-économique national ». Maillon essentiel de la nation, les Forces Armées Nationales contribuent au développement socio-économique du pays à travers plusieurs actions. Il s’agit entre autres de :

La construction d’infrastructures socio-économiques (routes, ponts, barrages, puits et forages, plaines agricoles) ; la réalisation de certains programmes nationaux de développement tels que l’opération SAAGA ;

La fourniture de services à l’échelle nationale (santé, transport, éducation et formation).

Troisième mission

La troisième mission est de « contribuer à la prévention, à la gestion et à la résolution des conflits en prenant part aux actions militaires et humanitaires sous l’égide de l’ONU et des organisations régionales et sous régionales ». Les Forces Armées Nationales ont participé à plusieurs opérations de maintien de la paix. Le Togo, le Niger, la République Centrafricaine et le Liberia ont abrité des contingents burkinabè dans le cadre du maintien de la paix. En Côte d’Ivoire, un officier d’état-major avait été déployé au sein de l’ONUCI. Le Mali, le Burundi, le Soudan, la République Démocratique du Congo, la République Centrafricaine et Haïti abritent en ce moment même différentes missions burkinabè dans le même cadre.

Quatrième mission

La quatrième Mission consiste à « prendre, en matière de protection civile, les mesures de prévention et de secours que requièrent en toutes circonstances, la sauvegarde des populations et la protection des biens (catastrophe, risques majeurs de toute nature) ».

A travers des unités spécialisées dans le domaine de la protection civile, les FAN apportent chaque jour leur contribution dans les secours publics en cas de catastrophes de toute nature (incendies, accidents, inondations, invasions acridiennes).

Organigrammes


image4

Figure 1: Organigramme du MAAC

Source :

L’organisation de l’État Major Général des Armées rattaché au MAAC se présente comme suit :


image5

Figure 2 : Organigramme EMGA

Source :

Présentation de la Direction Centrale des Services Informatiques (DCSI)

Historique

Le Ministère des Armées et des Anciens Combattants (MAAC) est une structure en charge de l’organisation, de la planification et de la sauvegarde de l’intégrité..Il travaille en collaboration avec les États-majors et les subdivisions de l’armée. La Direction Centrale des Services Informatiques (DCSI) est une structure relevant du secrétariat Général du Ministère des Armées et des Anciens Combattants.

Pour des questions spécifiques d’ordre opérationnel, elle est placée sous l’autorité du Chef d’État-Major Général des Armées.

La DCSI est née en 1984 de la volonté des autorités militaires du Burkina Faso d’avoir un service informatique propre à l’armée. Les étapes de l’évolution de cette structure sont comme suit :

1985 : Création du « Bureau Informatique » au sein de la Direction de l’IntendanceMilitaire ;

1989 : Le « Bureau Informatique » devient « Direction des Services Informatiques des Armées (DSIA) » relevant du Haut Commandement des Forces Armées ;

1992 : La DSIA devient « Direction Centrale de l’Informatique (DCI) » rattachée au Secrétariat Général du Ministère de la Défense ;

1999 : La DCI devient « Direction des Services Informatiques (DSI) » ;

2014 : La DSI devient « Direction Centrale des Services Informatiques (DCSI) » relevant du Secrétariat Général du Ministère de la Défense Nationale et des Anciens Combattants par le décret n°2014-337/PRES/PM/MDNAC du 06 mai 2014 portant organisation, attributions et fonctionnement du Ministère de la défense nationale et des anciens combattants.

La DCSI est placée sous la responsabilité d’un directeur, officier supérieur informaticien,nommé par décret du Président du Faso, sur proposition du MAAC. Il est secondé par un adjoint, officier.

Missions

Les missions assignées à la DCSI sont :

Élaborer le schéma directeur informatique ;

Élaborer les systèmes d’information ;

Superviser la mise en œuvre des projets informatiques ;

Mettre en œuvre les systèmes d’information ;

Définir la politique en matière de sécurité des systèmes d’information et s’assurer de leur mise en œuvre ;

Vulgariser l’utilisation des Technologies de l’informatique et de la communication (TIC) dans le département ;

Gérer les ressources informatiques ;

Concevoir et exécuter le budget informatique ;

Participer à l’élaboration des règles relatives à la formation et à l’emploi des personnels informaticiens ;

Traiter des questions relatives aux TIC avec les autres Ministères et institutions.

Organigramme

L’organisation de la DCSI se présente comme l’indique la figure ci-dessous :

SG MAAC

Figure 3 : Organigramme de la DCSI

Source : DCSI/Secrétariat

Pour citer ce mémoire (mémoire de master, thèse, PFE,...) :
Université 🏫: Ecole supérieure des techniques avancées (ESTA) - Option : Système d’Information et Réseaux (SIR)
Auteur·trice·s 🎓:
Donald Wend-Payangde

Donald Wend-Payangde
Année de soutenance 📅: Rapport de fin de cycle en vue de l’obtention du diplôme d’Ingénieur de Travaux en Informatique - 2022
Rechercher
Télécharger ce mémoire en ligne PDF (gratuit)

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll to Top