Interprétation des résultats et discussions

  1. Damigou TCHAKPAME
  2. L’élaboration et la construction d’un fonds d’impact
  3. L’investissement d’impact: fondements et paysage français
  4. La gestion et la spécificité d’un portefeuille d’impact
  5. Comportement des acteurs, la création d’un fonds d’impact
  6. Processus de construction d’un fonds d’impact
  7. La méthodologie de l’étude empirique, le fonds d’impact
  8. Interprétation des résultats et discussions
  9. La création d’un fonds d’impact, création de compétences

Chapitre 2 : Interprétation des résultats et discussions

Notre corpus est composé des deux entretiens semi-directifs réalisés. Alceste effectue un traitement linguistique et statistique du corpus. L’objectif n’est point d’opposer les points de vue des personnes interrogées mais d’obtenir « des paquets de morceaux de discours qui se ressemblent » (Dalud-Vincent, 2011).

Section 1 : L’interprétation des résultats

Alceste a retenu et classé 88% des unités textuelles du corpus. Ce pourcentage témoigne de la pertinence du corpus et du caractère significatif de l’analyse par Alceste. La richesse de cette analyse quant à elle est estimée à 78%.

1.1 L’analyse des résultats

1.1.1 L’analyse des classes

Le corpus a été décomposé par le logiciel Alceste en 3 classes d’énoncés significatifs. Chaque classe est affectée d’un numéro et coloriée en fonction de son ordre d’apparition dans la classification. Chacune d’elle possède un vocabulaire significatif et fait référence aux thèmes évoqués lors des entretiens. Chaque classe dispose donc d’un profil particulier.

Les classes présentent des caractéristiques diverses. La classe 1 contient 69 unités de contextes élémentaires (UCE) soit 42% du total des UCE. Elle apparait comme la classe la plus spécifique et possède un vocabulaire assez homogène. La classe 2 présente 33 UCE soit 20% du total.

Enfin la classe 3 se compose de 59 UCE soit 38% de l’ensemble des UCE classées.

Dans le dictionnaire des formes réduites, les formes les plus présentes en fonction de leurs effectifs sont : impact (107), fond (91), entreprise (50), investir (46), société (41), action (27), vert (22), donnée (19), gestion (19), enjeu (18), social (18), investisseur (18), créer (16), critère (15), responsable (15) ; obligation (15), environnemental (15).

Figure 11 : les classes de l’analyse lexicale
les classes de l’analyse lexicale

Tableau 4 : les caractéristiques des classes

Classes Part dans le Total des UCE (%) Vocabulaire spécifique Thèmes de l’entretien
Classe 1 42 Valeur, rentable, société, identifier, produit, accompagnement, mission, construire, stratégies investisseur, impact, exiger La performance et la valeur créées à travers la construction d’un fonds d’impact
Classe 2 20 Performant, ESG, enjeu, risque, gouvernance, opportunités, développement, analyse, social, positif, financier, note, gérant, processus, recherche La sélection et la construction d’un fonds d’impact
Classe 3 38 Vert, reporting, obligation, finance, règlementer, CO2, attentif, émission, attentif, Les critères extra financiers et la mesure de l’impact

Cette analyse réalisée nous permet d’identifier les formes ayant permis la construction du corpus et la façon dont les thématiques sur lesquelles se repose le corpus sont réparties.

Il apparait que les thématiques relevées dans le corpus correspondent à celles traitées. Mais cette analyse ne nous renseigne pas sur les liaisons entre les trois classes ou encore les relations qu’elles entretiennent encore moins sur les éléments de cohérence du corpus.

L’analyse factorielle de correspondance est donc nécessaire pour un plus grand éclairage.

1.1.2 L’analyse factorielle de correspondance AFC

L’analyse factorielle réalisée par Alceste, grâce à la classification établie, apporte des précisions sur des relations entre « le corpus, les classes, les formes et les classes et les formes ».

Les trois classes s’affichent sur deux axes factoriels. Les formes gravitent autour des axes, ce qui favorise une meilleure description des relations de proximités. Selon Max Reinert chaque classe se rapporte à un « monde sémantique » ou à un « monde lexical » qui la définit.

Ainsi un vocabulaire spécifique peut être relevé dans chaque classe contribuant ainsi à la distinction des grandes « tendances » du corpus (Dalud-Vincent, 2011)59 . Celles-ci donnent une représentation graphique des classes et leurs liens éventuels.

Les différentes constellations reflètent les mots pleins et les variables significatifs. Dans le cas présent, le vocabulaire spécifique de chaque classe est éloigné du point d’origine ou du centre. Nous pouvons conclure que chaque classe a son vocabulaire propre.

59 Dalud-Vincent, M. (2011). Alceste comme outil de traitement d’entretiens semi-directifs : Essai et critiques pour un usage en sociologie. Langage et societe, n° 135(1), 9‑28. https://www.cairn.info/journal-langage-et- societe-2011-1-page-9.htm

La classification est donc significative.

Figure 12 : L’analyse factorielle de correspondance en coordonnées
L’analyse factorielle de correspondance en coordonnées

1.1.2.1 Interprétation des axes

On distingue deux axes.

Sur l’axe 1 : les formes les plus proches de cet axe sont ceux de la classe 1. Il s’agit : société, valeur, rentable, critère, identifier. Cet axe présente les performances et la valeur créées à travers la construction d’un fonds d’impact.

Sur l’axe 2 : les classes 2 et 3 s’y rapprochent. Les formes proches sont : ESG, performant, gouvernance, risque, enjeu, vert, reporting, pouvoir, permettre. Cet axe décline les enjeux de la construction d’un fonds d’impact et la démarche particulière de sa construction.

Tableau 5 : Le vocabulaire significatif par classe selon l’AFC

Classes Vocabulaire spécifique
Classe 1 Société, valeur, rentable, critère, identifier
Classe 2 ESG, performant, gouvernance, risque, enjeu
Classe 3 Vert, obligation, reporting, pouvoir, permettre

1.1.3 Le nuage de formes du corpus

Figure 13 : Le nuage de formes du corpus
Le nuage de formes du corpus

Le nuage de formes du corpus présente les formes caractéristiques du corpus et donc les mots ayant permis la définition du profil des classes. Ces mots représentent le vocabulaire spécifique propre à la construction d’un fonds d’impact.

Il apparait que la stratégie qui consiste pour le gestionnaire de portefeuille à construire un fonds d’impact est motivée par la recherche d’une performance plus élevée.

1.1.4 Les réseaux de proximité des formes

Le réseau de proximité donne une appréciation des formes les plus proches en termes de distance et de cooccurrence.

L’analyse du réseau de proximité des formes significatives de chaque classe renseigne sur leurs caractéristique et importance dans la construction d’un fonds d’impact.

Figure 14 : Le réseau de formes du mot « valeur » de la classe 1
Le réseau de formes du mot « valeur » de la classe 1

Les formes proches de « valeur » sont : créer, impact, investisseurs, stratégie, fonds, financier, société, réfléchir.

Il en découle que la stratégie consistant à créer un fonds d’impact passe par la mobilisation des savoirs et savoir-faire stratégiques et aboutit à une création de valeur pour l’ensemble des acteurs de la société.

Figure 15 : Le réseau de formes du mot « performant » de la classe 2
Le réseau de formes du mot « performant » de la classe 2

La forme « performant » est proche de : financier, impact, enjeu, cote, aller, démontrer, opportunités, environnement, investir, terme, sens.

Pour être performant, le gérant de portefeuille doit pouvoir mettre en place une démarche rigoureuse pour sélectionner les projets à impact.

Cette sélection repose sur la capacité des entreprises émettrices de titre à démontrer leur impact. Le fonds d’impact répond à un enjeu important, celui de financer des projets capables de générer un bénéfice pour l’environnement et la société.

Il est donc question de construire un fonds susceptible de répondre aux attentes des investisseurs en quête de sens.

Figure 16 : Le réseau de formes du mot « reporting » de la classe 3
Le réseau de formes du mot « reporting » de la classe 3

Le reporting permet à toutes les parties de se rendre compte de l’impact réel engendré par le financement d’un projet. Il est réalisé en amont et tout au long du cycle de vie du projet. Sa publication est motivée par la réglementation et répond à un besoin de transparence et de clarté.

Dans le cadre de notre analyse, les formes les plus proches de « reporting » sont : faire, fonds, capacité, question, aller, réglementer, amont, indication, impact.

Figure 17 : Le réseau de forme du mot « impact » du corpus
Le réseau de forme du mot « impact » du corpus

L’analyse du réseau de formes du mot « impact » donne des précisions sur les caractéristiques d’un fonds d’impact. Les formes les plus proches du mot « impact » sont : fonds, entreprise, investir, société, société, social, gestion, environnemental, positif.

Il est donc clair que la construction obéit à la logique de proposer un véhicule d’investissement permettant de financer des projets susceptibles de produire au-delà de la rentabilité un impact social et/ ou environnemental positif pour la société.

1.2) Identification des unités textuelles significatives par classe

L’identification des concordanciers est importante pour réaliser des interprétations. Les UCE les plus représentatives de chaque classe sont repérés grâce au « Khi-deux d’association appelé coefficient d’appartenance d’une UCE à une classe » (Dalud-Vincent, 2011).

La classification ascendante hiérarchique classe le vocabulaire de chaque classe en des groupes homogènes.

Les unités de contextes élémentaires significatives sont triées par « ordre d’importance suivant le Khi2 dans la classe ». Les paquets d’agrégation de formes et le Khi2 de chaque forme dans la classe sont ainsi observables.

L’analyse de ses segments de textes répétés favorise une meilleure compréhension du corpus.

Figure 18 : La Classification Ascendante Hiérarchique de la classe 1
La Classification Ascendante Hiérarchique de la classe 1

Unité n° 60 Khi2 = 14 Individu n° 1 *ALPHA

Donc inévitablement, les sociétés à impact aujourd’hui, si elles sont bien construites et si elles ont un business model robuste, c’est les sociétés qui ont vocation à réussir et à réussir très vite, parce-que c est-ce-que demande aujourd’hui le marché.

Unité n° 16 Khi2 = 13 Individu n° 1 *ALPHA

En fait, on a identifié les secteurs, et si on considère que l’entreprise appartient à un de ces secteurs dans le cadre de son activité, on valide l’impact.

Unité n° 59 Khi2 = 13 Individu n° 1 *ALPHA

Donc je-pense que le côté impact attire vers nous beaucoup de dossiers et au-delà-de ça, je- pense que le fait d’accompagner une société vers plus d’accompagnement de marche, je-pense qu’aujourd’hui c est-ce-que demandent les consommateurs.

Unité n° 43 Khi2 = 12 Individu n° 1 *ALPHA

Et en-même-temps, comme disons que ces/ investisseurs la ne sont pas les plus conscients de ce-que représente une/ société a impact, on leur fait aussi beaucoup de pédagogie sur l’impact qu’ont/ nos sociétés.

Unité n° 31 Khi2 = 10 Individu n° 1 *ALPHA

Série a, c’est en fait nous ce qu’on propose, c’est d’investir dans des sociétés qui ont déjà réalise leur preuve de concept, qui ont un produit, qui ont trouvé leur marche et qui sont en phase d’accélération, de structuration de leur croissance,

Unité n° 38 Khi2 = 10 Individu n° 1 *ALPHA

Donc nos investisseurs à nous, ce qu’ils sont venus chercher, c’est une rentabilité de marche comme chez d’autres concurrents mais pas à impact.

Unité n° 62 Khi2 = 10 Individu n° 1 *ALPHA

Et autrement effectivement, je-pense qu’on crée de la valeur stratégique et d’impact dans le cadre de notre accompagnement parce qu’on est très actif en tant-que fonds d’impact, particulièrement actif auprès des sociétés qu’on a en portefeuille,

Unité n° 12 Khi2 = 9 Individu n° 1 *ALPHA

Donc ce qu’on sélectionne c’est l’entreprise elle-même, et comment est-ce qu’on la sélectionne? en fait c’est assez binaire, quand on reçoit un dossier, on étudie est-ce-que ça impacte ou pas. Unité n° 2 Khi2 = 8 Individu n° 1 *ALPHA

Et donc je les préanalyse, c’est à dire que je valide dans un premier temps l’impact, puis s’ensuit une étude un peu plus approfondie sur une étude assez classique finalement sur le business model le marché, la concurrence, le produit, etc.

Unité n° 18 Khi2 = 8 Individu n° 1 *ALPHA

Après, pour dans le cadre de notre communication, c’est à nous d’identifier quelle est l’unité d’impact qui reflète le mieux l’activité de l’entreprise.

Unité n° 35 Khi2 = 8 Individu n° 1 *ALPHA

Chez nous en fait, comme Alter Equity a été un des premiers fonds en 2013 a peu près à vouloir construire un portefeuille seulement a impact, pour convaincre nos investisseurs d’investir chez nous,

Unité n° 42 Khi2 = 8 Individu n° 1 *ALPHA

Et au-delà-de ça, ils sont exigeants sur l’impact parce qu’ils souhaitent que leurs investissements donc œuvrent pour l’intérêt général comme je le disais.

Unité n° 52 Khi2 = 8 Individu n° 1 *ALPHA

Et on communique énormément avec eux via nos rapports trimestriels évidemment, mais au- delà-de ça, on communique beaucoup autour de nos sociétés. On a certains investisseurs institutionnels qui vont essayer de ouais, de quantifier leur impact en investissant chez nous, mais c’est sur des critères assez simples en réalité.

Unité n° 61 Khi2 = 8 Individu n° 1 *ALPHA

Donc je-pense qu’effectivement, c’est pour ça qu’on dit qu’on peut offrir à nos investisseurs a- la-fois de l’impact et de la rentabilité. On crée de la valeur pour nos investisseurs, de la valeur financière.

Unité n° 49 Khi2 = 7 Individu n° 1 *ALPHA

Mais en-plus on sait la faire aller vers plus-de responsabilités sur toutes les thématiques de l’accompagnement d’une entreprise. Et ça, c’est parce-que justement on a cette culture générale de ce-que c’est que l’impact. Contrairement à un fonds classique, nos investisseurs sont très intéressés à titre personnel en fait par nos produits.

Unité n° 39 Khi2 = 6 Individu n° 1 *ALPHA

Et en-plus-de ça, le côté impact qui leur FAIT ressentir que leurs investissements ont un sens et on œuvre pour l’intérêt général. Eux ils viennent chercher la double dimension rentabilité et impact chez nous.

Unité n° 66 Khi2 = 6 Individu n° 1 *ALPHA

En fait on crée de la valeur pour la société de-manière générale parce qu’on propose sur le marché de nouveaux services ou de nouveaux produits qui sont compatibles avec un monde durable.

Unité n° 1 Khi2 = 5 Individu n° 1 *ALPHA

En tant qu’analyste, je suis chargée de l’étude de tous les dossiers que nous recevons ou que nous identifions. Donc par dossier, j’entends les entreprises qui sont en-cours de recherche de levée de fonds.

Unité n° 11 Khi2 = 5 Individu n° 1 *ALPHA

Enfin chez nous, le projet et l’entreprise se confondent un peu parce qu’en fait on investit en equity dans des sociétés, dans les startups en fait.

Unité n° 13 Khi2 = 5 Individu n° 1 *ALPHA

Donc on répond à cette question oui ou non, si oui on poursuit l’étude comme un fonds classique et ont d’abord, on valide l’impact.

Unité n° 17 Khi2 = 5 Individu n° 1 *ALPHA

En fait, euh puisqu’ on a validé que l’entreprise était a impact, on considère que des-lors qu’elle réalise du chiffre d’affaires, elle fait forcement de l’impact, une unité d’impact.

Unité n° 28 Khi2 = 5 Individu n° 1 *ALPHA

L’outil standard c’est pour des/ objectifs de RSE. Et autrement, pour quantifier l’impact de l’entreprise, là on/ n’a pas d’outil standardise.

Unité n° 67 Khi2 = 5 Individu n° 1 *ALPHA

Je-pense que c’est pour ça aussi que les fonds d’impact en-général ils sont très intégrés a des écosystèmes, a des incubateurs parce qu’effectivement ils ont plusieurs missions.

Unité n° 4 Khi2 = 4 Individu n° 1 *ALPHA

Et une fois l’investissement réalisé dans la société, nous accompagnons la société le temps de notre participation au capital, donc chez nous c’est à peu près cinq ans en moyenne.

Unité n° 14 Khi2 = 4 Individu n° 1 *ALPHA

Et bon, l’impact environnemental c’est en FAIT, c’est assez simple, c’est : est-ce-que son activité fait partie d’un des secteurs qu’on a identifiés de l’impact environnemental.

Unité n° 29 Khi2 = 4 Individu n° 1 *ALPHA

C’est une sorte de capital investissement, donc/ c est sur les produits non cotes. Et donc ce qu’on propose pour le moment, ce/ sont des fonds de véhicule qui ont une durée de dix ans sur une thématique/ impact obligatoire, dans des sociétés qui ont réalisé à minima 800 ?

Unité n° 32 Khi2 = 4 Individu n° 1 *ALPHA

Et on intervient nous à ce moment-là. Et donc voilà ce qu’on propose aux investisseurs. Donc on leur propose d’investir dans ce fonds qui va lui-même investir dans ces sociétés-là.

Unité n° 33 Khi2 = 4 Individu n° 1 *ALPHA

Et on a des objectifs de rentabilité de marche, comme des fonds classiques sur du capital investissement. Exactement. Ce n’est pas du capital risque, c’est plutôt du capital développement.

Unité n° 45 Khi2 = 4 Individu n° 1 *ALPHA

On leur explique : grâce à vos investissements, voilà, tant de/ tonnes de co2 évités, tant de produits responsables vendus. Ils sont surtout/ exigeants sur notre capacite à être pédagogue. On apporte une vraie culture/ générale des secteurs qu’on pourrait dire à impact.

Unité n° 48 Khi2 = 4 Individu n° 1 *ALPHA

Enfin qui est les plus utilises chez eux pour éventuellement mettre après en-place des stratégies de réduction. Moi je-pense que c’est tout ça a-la-fois, c’est en fait, on sait accompagner l’entreprise comme un actionnaire classique pourrait le faire,

Unité n° 57 Khi2 = 4 Individu n° 1 *ALPHA

Elles ont envie d’avoir en-tout-cas, les sociétés qui ont une mission et qui recherchent des fonds, elles ont envie d’avoir à leurs côtes un investisseur a impact pour être sûr qu’elles soient alignées sur les valeurs,

Unité n° 69 Khi2 = 4 Individu n° 1 *ALPHA

Et aussi parce qu’on peut lever des fonds d’impact, ça permet de renforcer son image d’entreprise a mission, a impact. Et donc effectivement, je-pense qu’il-y-a un sujet de communication autour de ça.

Unité n° 72 Khi2 = 4 Individu n° 1 *ALPHA

Enfin d’autres critères de type la durée de la collaboration, la rentabilité espérée, ce genre de choses. Mais le fonds d’impact il va construire dans sa philosophie d’investissement il va rajouter quel type d’impact.

Figure 19 : La Classification Ascendante Hiérarchique de la classe 2
La Classification Ascendante Hiérarchique de la classe 2

Unité n° 75 Khi2 = 31 Individu n° 2 *BETA

La recherche ESG, ça consiste à fournir à nos gérants de l’information, de la recherche sur les enjeux de développement durable, environnementaux, sociaux et de gouvernance.

Unité n° 115 Khi2 = 22 Individu n° 2 *BETA

Je vais vous donner une illustration sur la question de l’eau par-exemple. Si on prend un fabricant de puces électroniques, il-y-a une question de gestion de l’eau qui est très importante, parce qu’un fabricant de puces électroniques à besoin d’une eau qui est particulièrement pure dans ses processus industriels.

Unité n° 144 Khi2 = 18 Individu n° 2 *BETA

Je-pense que pour les équipes de recherche ESG, c’est de travailler de-plus-en-plus, non pas sur des notes d’analyse de fournisseurs externes mais sur de la donnée brute.

Unité n° 116 Khi2 = 17 Individu n° 2 *BETA

Néanmoins, il n’a pas une empreinte eau importante, c’est à dire qu’il ne va pas polluer beaucoup. Il va avoir besoin d’eau pour son processus, mais pas de-manière incroyable.

Unité n° 145 Khi2 = 12 Individu n° 2 *BETA

Ça veut dire, historiquement, l’analyste doit regarder quel était le score par-exemple d’une entreprise sur le climat social, le score d’une entreprise et je parle bien de score, de note qui est donnée sur l’environnement, voilà, si on prend le climat.

Unité n° 178 Khi2 = 12 Individu n° 2 *BETA

Mais normalement, on a besoin d’avoir des indicateurs de performance. Il-y-a des enjeux de développement durable ou des enjeux ESG qui sont compliques à mettre en œuvre.

Unité n° 148 Khi2 = 11 Individu n° 2 *BETA

Les analyses ESG, ils vont découper l’univers pour retirer ceux qui sont moins bon, ceux qui ont de grosses controverses, et donner au gérant finalement un univers plus rétréci et ce qu’il va rechercher derrière c’est maximiser la performance financière en fonction du profil de risque, en fonction de plein de choses, mais il ne va pas regarder l’impact.

Unité n° 154 Khi2 = 11 Individu n° 2 *BETA

Elle en aura. Je-pense qu’elle prend de l’avance enfin/ peut-être pas encore, on n’a peut-être pas encore. Après, ce-qui est sur c est/ qu’elle travaille d’une part sa crédibilité vis-à-vis de ses clients sur/ l’intégration des enjeux ESG, c’est important pour elle.

Unité n° 83 Khi2 = 10 Individu n° 2 *BETA

Dans la finance utile on intègre des enjeux de développement durable d’une manière ou d’une autre. La gestion impact, elle, se caractérise par deux notions je dirais principales, qui sont la volonté d’avoir un impact dans le processus de gestion et la capacite de démontrer cet impact.

Unité n° 96 Khi2 = 10 Individu n° 2 *BETA

D’un point de vue de la gouvernance, c’est très mauvais, d’un point de vue social également. Pour autant, cette société, si elle émet une obligation verte, on ne souhaitera pas nous investir dedans, parce qu’on considère que regarder une notation ESG, c’est regarder l’ensemble de la gestion du groupe entreprise et l’ensemble de ses risques,

Unité n° 138 Khi2 = 10 Individu n° 2 *BETA

Ce qu’on a souhaité démontrer depuis longtemps est qu’il-y-a une corrélation entre/ l impact les externalités de l’entreprise et sa masse financière. Parce-que/ mieux elle gère ses enjeux environnementaux et sociaux, mieux elle gère ses/ opportunités. Et donc si elle gère bien ses opportunités, elle sera plus/ performante.

Unité n° 156 Khi2 = 7 Individu n° 2 *BETA

C’est la fameuse question du sens, je-pense, qui/ est recherche, au sens de l’investissement, au-delà-de la performance/ financière. C’est clairement une capacite à démontrer une performance qui est/ un côté de la performance financière et délivrer aussi quelque-chose de plus, voilà.

Unité n° 184 Khi2 = 7 Individu n° 2 *BETA

Et c’est important d’avoir une bonne gouvernance en amont pour garantir une bonne performance et donc derrière d’avoir un impact positif.

Unité n° 76 Khi2 = 6 Individu n° 2 *BETA

Dans le but, d’une part, de compléter la vision qu’ils peuvent avoir sur les risques et les opportunités des entreprises et par-ailleurs, avoir si possible un impact positif sur la société au sens large.

Unité n° 82 Khi2 = 6 Individu n° 2 *BETA

Et depuis les années 2010 et ça s’est accéléré avec le développement des avec la sortie des objectifs de développement durable des nations unies, il-y-a la volonté d’avoir une autre gestion qui a un impact réellement positif.

Unité n° 117 Khi2 = 6 Individu n° 2 *BETA

Donc lui il a une question de risque en eau. Néanmoins, sur un fonds impact eau, je ne peux pas m’intéresser à ce sujet la parce-que je ne vais pas avoir un impact positif.

Unité n° 119 Khi2 = 6 Individu n° 2 *BETA

Des enjeux développement durable pour se développer. Et typiquement, une société sur trois l’automobile, aujourd’hui il-y-a des opportunités dans l’électrique. Et ceux qui seront en avance sur l’électrique, ils ont des parts de marche à prendre. Et par-ailleurs, quel est mon impact vis-à-vis de la société avec un grand.

Unité n° 146 Khi2 = 6 Individu n° 2 *BETA

Avant, on avait une note sur le climat. Aujourd’hui, ce qu’on demande ce n’est pas d’avoir une note, c’est d’avoir un chiffre brut, enfin un KPI brut qui ne soit pas une note, mais une donnée de performance sur cet enjeu.

Unité n° 174 Khi2 = 6 Individu n° 2 *BETA

Et là ou on avait l’habitude de travailler avec des fournisseurs de données, qui étaient soit des fournisseurs de données financiers, soit des fournisseurs d’analyses, pour aller vraiment chercher de la donnée brute.

Unité n° 182 Khi2 = 6 Individu n° 2 *BETA

C’est notre conviction, si vous voulez, les performances en termes de gouvernance vont impacter derrière les performances environnementales et sociales. Parce qu’il-y-a un moment ou ça veut dire que le management, soit vous avez un management qui est sans contrepouvoir, donc il peut prendre des directions qui ne sont pas forcément souhaitables.

Unité n° 142 Khi2 = 5 Individu n° 2 *BETA

Il faut que ce soit un truc qui soit gagnant quoi. Il ne faut pas que nous soyons gagnants si l’entreprise elle est moins performante.

Unité n° 147 Khi2 = 4 Individu n° 2 *BETA

Ça, c’est vraiment là pour le premier point qui change dans la gestion impact. Et le second point, je-pense, c’est une plus forte intégration de ces enjeux pour les gérants.

Unité n° 168 Khi2 = 4 Individu n° 2 *BETA

Ou en-tout-cas, voilà, des fonds/ impact, des fonds verts, des fonds. Et puis le dernier point, c’est aussi/ clairement, c’est dans une situation sanitaire qui est celle du covid on a/ besoin d’avoir voilà, d’avoir du financement vers les entreprises, les enjeux/ sociaux, etc.

Figure 20 : La Classification Ascendante Hiérarchique de la classe 3
La Classification Ascendante Hiérarchique de la classe 3

Unité n° 130 Khi2 = 21 Individu n° 2 *BETA

La part verte, il-y-a des textes européens qui sont sortis. Si vous voulez, tout ça, le temps que ça se finalise d’ici quelques mois. Ça s’applique vraiment aux secteurs qui sont les plus intensifs en termes d’empreinte de co2. Alors c’est peut-être plus simple si vous voulez le plus simple, ça reste des obligations qui sont fléchées.

Unité n° 129 Khi2 = 16 Individu n° 2 *BETA

On parle de ? taxonomie européenne verte. Il-y-a des premiers textes qui sont sortis. Tout ça, c’est en t, si vous voulez, de s’homogénéiser. Pour mesurer la transition, vous avez il-y-a deux grands indicateurs, il-y-a la part verte et il-y-a l’indicateur qui est entrain qui s’appelle NEC, pour net environnemental contribution.

Unité n° 166 Khi2 = 15 Individu n° 2 *BETA

Vous avez le régulateur avec la commission européenne qui/ pousse énormément avec le green deal, les 10 actions le plan qui correspond à/ 10 actions pour la finance verte.

Unité n° 133 Khi2 = 13 Individu n° 2 *BETA

Des obligations vertes qui ont quand-même l’avantage de pouvoir flécher je dirais les investissements. Mais après, attention, là encore je reviens à ce qu’on disait tout a l’heure, ça dépend de la promesse qui est faite par le fonds impact.

Unité n° 121 Khi2 = 12 Individu n° 2 *BETA

Alors il n’y a pas aujourd’hui d’indicateur standard sur le marché. Il-y-a des indicateurs qui sont en train d’être élaborés. On est en train de travailler sur des indicateurs, notamment parce qu’on a une règlementation. Et vous avez un règlement européen qui s’appelle Disclosure, qui vise à-ce-que l’ensemble des fonds fassent des reporting sur un ensemble d’indicateurs.

Unité n° 125 Khi2 = 11 Individu n° 2 *BETA

Si je prends le climat, les émissions de co2, alors il-y-a trois périmètres, on a ce qu’on appelle le scope 1, le scope 2 et scope 3.

Unité n° 106 Khi2 = 10 Individu n° 2 *BETA

C’est à dire : est-ce-que le projet que je finance permet réellement d’améliorer enfin de diminuer les émissions de co2 de-manière un peu structurelle. Je vais vous donner un exemple, on avait une proposition de l’obligation verte que nous n’avons pas acheté.

Unité n° 87 Khi2 = 9 Individu n° 2 *BETA

Même au niveau européen, vous avez un plan d’action pour la finance durable. On pousse vraiment les investisseurs institutionnels à participer notamment aux enjeux de transition énergétique.

Unité n° 176 Khi2 = 9 Individu n° 2 *BETA

C’est vraiment l’enjeu majeur. Si on veut faire du reporting, il faut avoir des indicateurs de performance qui sont un peu globaux. si on prend juste la question de la création d’emploi par- exemple, normalement les entreprises françaises ont l’obligation de communiquer leur création d’emplois.

Unité n° 132 Khi2 = 8 Individu n° 2 *BETA

Donc le plus sûr est d’aller soit sur ce qu’on appelle des pure players, donc des acteurs qui sont vraiment spécialisés, donc qui ont la majorité de leur chiffre d’affaires qui est réalisé dans des activités de transition ou d’activités vertes ou alors acheter ou investir dans des obligations vertes,

Unité n° 110 Khi2 = 7 Individu n° 2 *BETA

On préfère aller sur des investir par-exemple dans/ la société du grand pari qui est entrain de réaliser des structures de/ transport en commun par-exemple, là où c’est vraiment structurel en termes de/ changement.

Unité n° 131 Khi2 = 7 Individu n° 2 *BETA

Donc on est sûr de l’obligation verte ou de l’obligation sociale puisque ca permet de flécher des investissements qui ont un impact spécifique. Mais pour faire de l’impact, c’est plus compliqué.

Unité n° 165 Khi2 = 7 Individu n° 2 *BETA

Mais les clients/ retail, ça leur parle plus qu’un fonds ISR. Les clients institutionnels, ça/ leur parle parce qu’ils ont besoin eux-mêmes de faire du reporting compte-tenu/ de la réglementation.

Unité n° 167 Khi2 = 6 Individu n° 2 *BETA

Ça va de la transparence des fonds avec les/ reporting, Disclosure, la réglementation sur la taxonomie etc. les nouveaux/ indices. Enfin voilà, il-y-a quand-même tout qui est entrain de se mettre en/ place en termes de pression de parties prenantes pour pouvoir développer de/ plus en-plus-de fonds impact, clairement.

Unité n° 107 Khi2 = 5 Individu n° 2 *BETA

Cette obligation verte permettait de financer des systèmes de climatisation dans les pays du golfe, au Qatar, et notamment pour les stades et les centres commerciaux.

Unité n° 112 Khi2 = 5 Individu n° 2 *BETA

Sur un fonds vert, l’environnement sera le cas. On/ pourrait très bien imaginer demain faire un fonds par-exemple qui est base sur/ l eau, par-exemple, sur les problématiques d’eau,

Unité n° 164 Khi2 = 5 Individu n° 2 *BETA

Clairement c est-ce-que/ voilà, il-y-a tout qui pousse si vous prenez les clients retail, ça les/ intéresse éventuellement même s’ils sont il n’y a heureusement pas beaucoup/ de enfin je-pense qu’il-y-a une grande de pédagogie à faire.

Unité n° 89 Khi2 = 4 Individu n° 2 *BETA

Et finalement, ce-qui se joue c’est la capacite, quand on FAIT un fonds, a prévoir très en amont les capacités de reporting. Je vais vous donner un exemple, on a un fonds qui s’appelle FEDERAL GLOBAL GREEN BONDS, qui est un fonds d’obligations vertes.

Unité n° 91 Khi2 = 4 Individu n° 2 *BETA

Une personne dans mon équipe a créé un outil enfin tu vois, un suivi des obligations vertes, qui permet de les catégoriser, de voir quels sont les impacts en termes de co2, quels sont les impacts par-rapport a des objectifs de développement durable.

Unité n° 92 Khi2 = 4 Individu n° 2 *BETA

Et donc on s’est trouvé en capacite assez vite de pouvoir dire : si vous investissez dans notre fonds, pour chaque million d’euros investis vous permettez d’économiser 295 tonnes de co2.

Unité n° 102 Khi2 = 4 Individu n° 2 *BETA

Donc là le chiffre qu’on souhaite pouvoir démontrer, c’est le nombre d’emplois crées par ce fonds. C’est un fonds de fonds, donc là où on va être très attentif c’est dans la sélection des fonds externes, on doit s’assurer qu’ils soient en mesure eux-mêmes de faire du reporting.

TCHAKPAME Damigou

Université de Bretagne Occidentale - Laboratoire d’économie et de gestion de l’ouest

2019 – 2020 - Mémoire de Recherche en vue de l’obtention du diplôme de Master 2 MAE Recherche en Sciences de Gestion

L’élaboration d’un fonds d’impact : une constitution de compétences stratégiques pour le gérant de portefeuille
Cliquez sur suivant article pour lire la suivante partie de ce mémoire:

Abonnez-vous!
Inscrivez-vous gratuitement à la Newsletter et accédez à des milliers des mémoires de fin d’études !
Publier son mémoire!
WikiMemoires - Publier son mémoire de fin d’études !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *