Etude des moyens de la CNSS en RDC

  1. La technologie Serverless, la transparence de paiement
  2. La méthode PERT et la construction du réseau PERT
  3. CNSS RDC: historique et caractère de la sécurité sociale
  4. Etude des moyens de la CNSS en RDC
  5. Serverless: définition et conception de l’architecture
  6. Serverless, les prérequis et les contre-indications
  7. Qu’est-ce qui ne fonctionne pas en Serverless ?
  8. Modélisation du système d’information Serverless
  9. Le serverless: langages de script et de programmation

1.2 Etude des moyens de la CNSS

1.2.1 Présentation des moyens de la CNSS

Cette rubrique consiste à faire l’analyse des tous les moyens utilisés au sein de la CNSS, et de comprendre qu’est – ce qu’ils apportent dans des différentes branches.

a) Moyens financiers

La CNSS survit grâce aux subsides de l’Etat ainsi qu’aux propres recettes qui sont générées dans les cotisations des employés pour leurs employés et tant d’autres.

b) Moyens humains

Cette étape nous permet de connaitre les différents moyens mis en place par la CNSS, précisément dans son service de paiement des allocations familiales.

Le service qui nous concerne est composé de 2489 (deux mille quatre-vingt-neuf) agents dans tous les sites qui assurent son fonctionnement et l’âge de ceux-ci varie de 30 à 70 ans.

Pour le niveau d’étude, il varie de graduat aux maitrises pour les agents engagés ; et de graduat au diplôme d’état pour les journaliers.

c) Moyens matériels

Ce sont des outils de travail qu’une Enterprise met à la disposition de son personnel pour pouvoir traiter des informations ou d’exécuter des certaines tâches.

La CNSS de Kinshasa utilise comme outils de travail (Bureau) : les papiers, les cahiers de registres, les stylos, les crayons, les fardes, les tables, les chaises, les armoires, calculettes, agrafeuses, et des ordinateurs.

Comme illustré dans le tableau ci-dessous :

Type de matériels Quantité Année d’acquisition Durée d’amortis
1

2

3

4

5

6

7

8

Registre

Stylos, crayons, gommes

Classeurs

Tables, chaises, armoire

Calculatrice

Agrafeuse, classeur

Étagère

Ordinateur (PV) DELL (2 RAM de 2Go, 1 HDD

5

Plusieurs

5

157, 260 et 5

5

5

2

43

2015

2018

2017

2015

2017

2017

2015

2014

5 ans

Une semaine 5 ans

10 ans

2 ans

2 ans

10 ans

10 ans

9

10

11

12

De 1000Go, et 1 CPU d’un 1Go mark SAMSUNG

Imprimante HP

Chaise roulante

Onduleur

Stabilisateur

29

8

1

1

2014

2014

2014

2014

10 ans

5 ans

5 ans

5 ans

Tableau 8:Moyens Matériels

En dehors des matériels de bureau, la CNSS utilise une application web comme outils de travail logiciel pour une gestion optimisé de paiement des allocations familiales des employés.

Section 2. Critique de l’existant

La critique de l’existant sera basée sur les caractéristiques du système d’information.

C’est à dire, le temps de réponse.

Le volume des informations ou dossiers à traiter, coût, la fiabilité au traitement, l’organisation, les moyens utilisés, le circuit d’informations12.

C’est aussi un jugement objectif portant sur l’organisation actuelle qui vient d’être présentée. Elle permet de décider les causes qui sont à la base de disfonctionnement et de son alourdissement, elle doit être bien menée car, c’est d’elle qu’on arrivera à implanter un nouveau système plus performant et d’une fiabilité élevée.

Le but de cette étape et d’établir un diagnostic précis sur les procédures manuelles et informatisés utilisées : le défaut et les qualités doivent être dégagés. Et l’auteur soutient aussi qu’il ne faut pas critiquer pour critiquer sous peine que la solution informatique soit envisagée.

Mais la critique doit être objective.

En d’autres termes critiquer l’existant, c’est dégager les points positifs d’une part et les points négatifs d’autre part. En suite proposer les solutions parmi lesquelles, on choisira la meilleure pour bonne marche du système.

2.1 Critique de l’organisation

Une structure organisationnelle a été constatée. Les agents sont chacun à son poste de bonne heure, remplissant les attributions qui leur incombent.

Le circuit de l’information se fait normalement en dépit de certaines contraintes dues à l’organisation qui est partiellement manuelle : tel que le retard dans l’exécution des taches, des petites erreurs de calcul, dont la présence de l’ordinateur sera très indispensable.

2.1.1 Critique des moyens humains

La CNSS possède un personnel qualifié. A chaque service, est affecté un agent aussi compétent dans ce domaine.

En dépit de cette qualification, la motivation du personnel, permet à ces derniers à donner des meilleurs d’eux – mêmes.

2.1.2 Critique des moyens matériels

En tenant compte de l’évolution technologique actuelle, on dira que les moyens matériels utilisés par notre existant sont appropriés.

L’utilisation des registres, des cahiers, des papiers, et d’autres, ne facilite pas une recherche rapide d’une information en temps opportun (temps réel).

12 MOMINDO F, op.cit. Page 6.

Et le traitement des informations est toujours lent, ceci a poussé la CNSS de voir la nécessité de migré vers l’informatisation pour une bonne gestion de paiement des allocations familiales.

Mais nous déplorons le non- exhaustivité de ce système informatique utilisé par la CNSS car ça ne permet pas la transparence au niveau des employés des entreprises et administrations publiques de suivre de trace de leur paiement.

2.1.3 Critique des moyens financiers

La CNSS répond favorablement au besoin exprimé pour un bon fonctionnement de gestion de paiement des allocations familiales, Malgré le non-transparence de ce paiement.

Section 3. Proposition des solutions et choix de la meilleure solution

Dans cette étape, il serait question pour nous de proposer à la hiérarchie de la CNSS une solution lui permettant d’augmenter sa productivité et d’améliorer ou fiabiliser sa gestion de visiteurs.

En d’autres termes, la proposition et choix de la meilleure Solution consistent à mettre en place une organisation avec des nouvelles méthodes et technologies dont l’efficacité permettra à la société de faire une expansion.

De ce fait, nous aurons à proposer deux solutions :

  1. – solution manuelle améliorée et
  2. – solution informatique améliorée.

3.1 Proposition des solutions

3.1.1 Solution manuelle

C’est une solution qui consiste à la réorganisation du système de gestion actuelle qui ne prendra en compte l’automatisation des tâches.

Cette réorganisation doit permettre au système d’atteindre ses objectifs.

Celle – ci, met l’homme au centre de traitement en remédiant provisoirement tout ce qui se passe comme problème à la gestion paiement des allocations familiales.

C’est à dire, l’amélioration du système existant s’appuie essentiellement sur l’être humain pour effectuer toutes les différentes tâches ; en réorganisant le système de gestion manuelle par rapport à notre étude.

a. avantages

– le coût moins élevés pour le fonctionnement du site ;

– ne dépend pas l’énergie électrique qui fait défaut ;

– la formation du personnel pour l’exploitation du système, ne pose aucun préjudice (problème) ;

– aucun problème à ce qui concerne l’entretien des matériels utilisés.

b. Inconvénients

La nature humaine pleine d’insuffisance et d’imperfection fait que la solution qui engage l’homme soit aussi sujet d’insuffisance et d’imperfection.

C’est pourquoi, nous nous permettront de relever quelques désavantages tels que :

  • – encombrement des documents sur la table et puis surcharge ainsi que des ratures ;
  • – perte de temps considérable dans la réalisation des rapports, faible volume des informations à traiter.
  • – elle est moins sécurisée, au risque de fraudes de certains documents dit secrets.
  • – c’est trop fatigant lors d’exécution des certaines tâches soumises par des autorités.

3.1.2 Solution informatique améliorée

Cette solution met l’ordinateur au centre de traitement des informations tout en utilisation de nouvelle technologie de l’informatique.

C’est à dire, la modification du système existant s’appuie essentiellement sur l’outil principal qui est l’ordinateur mais en passant par des technologies des pointes pour effectuer des différentes tâches.

a) Avantages

– sécurité et fiabilité des documents ;

– facilité de recherche des documents en un laps de temps ;

– traitement des informations est rationnel et en temps réel ;

– accès facile et précis aux informations de la base de données.

– volume élevé des informations à traiter par jours.

b) inconvénients

– coût élevé des matériels et pour sa mise en place ;

– l’endommagement des matériels causé par les coupures, les chutes et ainsi que les courts circuits électriques ;

– le recrutement du personnel qualifié ;

– coût d’entretien délicat pour un système informatique (maintenance des équipements ou des outils de travail).

3.1.3 Choix de la meilleure solution

Pour aboutir à un meilleur traitement des informations, une bonne circulation et échange des données et aux résultats escomptés, au bon fonctionnement de notre service concerné et d’éviter des erreurs qui quelquefois causent des failles, nous avions proposé qu’une technologie SERVERLESS soit mis en place selon les normes technologiques actuelles en vue de corriger les failles de l’ancien système d’information informatisé.

Print Friendly, PDF & Email

Cliquez sur suivant article pour lire la suivante partie de ce mémoire:

Abonnez-vous!
Inscrivez-vous gratuitement à la Newsletter et accédez à des milliers des mémoires de fin d’études !
Publier son mémoire!
WikiMemoires - Publier son mémoire de fin d’études !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *