La première page du mémoire (avec le fichier pdf):
Université NANCY 2 - Institut d’administration des entreprises IAE
Thèse de Doctorat ès Nouveau Régime Sciences de Gestion - 2016

L’importance de mesurer l’enseignement de l’entrepreneuriat

  1. L’intention entrepreneuriale des étudiantes : cas du Liban
  2. La problématique, l’intention entrepreneuriale des étudiantes
  3. Fondements théoriques de l’entrepreneuriat
  4. Complémentarité des paradigmes de l’entrepreneuriat
  5. Le paradigme stratégique est fort lié à l’acte d’entreprendre
  6. Les caractéristiques individuelles et la décision d’entreprendre
  7. L’effet de l’environnement sur l’entrepreneuriat – Approche
  8. L’intention entrepreneuriale: au carrefour de différentes approches
  9. Qu’est-ce qu’une intention entrepreneuriale ?
  10. Le contexte et la formation de l’intention entrepreneuriale
  11. Place de l’intention dans le processus entrepreneurial
  12. L’intention entrepreneuriale en amont du processus entrepreneurial
  13. Fondements théoriques de l'approche des intentions entrepreneuriales
  14. Théorie de la formation de l’événement entrepreneurial
  15. L’entrepreneuriat : Inné ou acquis ?
  16. L’enseignement de l’entrepreneuriat : définition et enjeux
  17. Les objectifs de l’enseignement de l’entrepreneuriat
  18. L’enseignement de l’entrepreneuriat : Modèle pédagogique
  19. La singularité des méthodes de l’enseignement entrepreneurial
  20. L’impact de l’enseignement sur l’intention entrepreneuriale
  21. Intention entrepreneuriale : Outil d’évaluation de l’enseignement
  22. L’enseignement de l’entrepreneuriat au Liban
  23. Le contexte politique et économique envers l’entrepreneuriat
  24. La singularité du modèle libanais d’enseignement supérieur
  25. Etat des lieux de l’enseignement de l’entrepreneuriat au Liban
  26. La nature de la relation Université et Entrepreneuriat au Liban
  27. Université et entrepreneuriat au Liban : impact limité
  28. Les modèles de l’entrepreneuriat féminin: Approche genre
  29. Le profil type de la femme entrepreneuse
  30. Le profil des entreprises créées par des femmes
  31. Les difficultés des femmes en tant qu’entrepreneuses
  32. L’entrepreneuriat féminin : Etats-Unis, Canada et la France
  33. L’aspect musulman de l’entrepreneuriat féminin
  34. Le monde du travail de la femme libanaise
  35. Les femmes libanaises et les pratiques entrepreneuriales
  36. Le profil des femmes entrepreneuses libanaises
  37. Les défis économiques des entrepreneuses libanaises
  38. Les obstacles rencontrés par les entrepreneuses au Liban
  39. Modèles d’intention entrepreneuriale dans le contexte universitaire
  40. La complémentarité des théories de l’intention entrepreneuriale
  41. Les limites des théories de l’intention entrepreneuriale
  42. L’importance de mesurer l’enseignement de l’entrepreneuriat
  43. Les variables du modèle entrepreneuriaux et le corps d’hypothèse
  44. Norme Sociale envers l’entrepreneuriat: Facteurs Socioculturels
  45. La Sensibilisation et Formation en entrepreneuriat (SFE)
  46. La description des acteurs de la formation en entrepreneuriat
  47. Etude exploratoire auprès des enseignants de l’entrepreneuriat
  48. Questionnaire de l’entrepreneuriat: les 3 étapes !
  49. Modèle d’analyse valide de l’intention entrepreneuriale des étudiantes
  50. Les déterminants de l’intention entrepreneuriale
  51. La désirabilité entrepreneuriale : les déterminants
  52. Déterminants de la faisabilité d’entreprendre – l’entrepreneuriat
  53. Les motivations, la proactivité et l’attitude entrepreneuriale
  54. Les déterminants du contrôle perçu de gestion de l’entreprise
  55. Les formations en l’entrepreneuriat dans les universités
  56. L’intention des étudiantes de créer une entreprise

I.2.3 L’importance de mesurer l’enseignement de l’entrepreneuriat
Le reproche que nous pouvons faire aux recherches actuels est de cantonner l’apparition de l’intention entrepreneuriale dans la sphère exclusive du psychologique. Or limiter l’explication de la formation de l’intention à des états mentaux ou à des croyances revient à dire qu’elle n’a aucune autre cause que la volonté que nous avons de la faire apparaître. Ainsi, les chercheurs s’interrogent sur la nature psychologique de l’intention. Les chercheurs mesurent l’intention uniquement à partir d’opinions, sans varier les types d’indicateurs, et surtout sans les rattacher à des faits ou des actions en cours (Moreau et Raveleau, 2006). Ainsi l’explication de l’intention doit inclure des références à d’autres évènements.
Puisque l’enseignement de l’entrepreneuriat a une influence sur l’intention entrepreneuriale, il serait nécessaire d’intégrer cette variable pour faire sortir l’intention de la sphère psychologique. Le développement de l’entrepreneuriat nécessite des compétences spécifiques, voire techniques. Ces compétences peuvent faire l’objet d’un enseignement (Fayolle 1997). « Elles requièrent une accumulation de connaissances qui sont essentiellement techniques. Elles appartiennent pour la plupart à la sphère des sciences du management mais nécessitent une adaptation à la spécificité de la démarche entrepreneuriale. Ces compétences sont supposées donner confiance au candidat entrepreneur par rapport à sa capacité à maîtriser les différents éléments d’un passage à l’acte. Par ailleurs, quoique dans une moindre mesure, le développement de ces compétences entrepreneuriales peut également avoir une influence sur la désirabilité » (Surlemont, 2006)
Figure 44. Modèle d’apprentissage en entrepreneuriat (Surlemont, 2006). COMPETENCES (quoi)
Modèle d’apprentissage en entrepreneuriat (Surlemont, 2006).
Fayolle (2004) construit un outil d’évaluation dynamique des actions de sensibilisation, des programmes de formation et des enseignements développés en entrepreneuriat. Inspiré de la théorie du comportement planifié, le cadre général permet de mesurer sous l’influence de variables indépendantes liées à des programmes et des processus d’enseignement de l’entrepreneuriat, des changements d’attitudes envers le comportement entrepreneurial. L’auteur considère que l’intention peut constituer un critère intéressant pour mesurer les effets d’un programme de formation.
l’enseignement de l’entrepreneuriatLes variables indépendantes sont les caractéristiques du programme d’enseignement à l’entrepreneuriat, liées au PEE lui-même ou à quelques dimensions spécifiques (ses objectifs, son contenu, ses approches pédagogiques, etc…). Les antécédents du comportement entrepreneurial définis par la théorie d’Azjen constituent les variables dépendantes : l’attitude vis-à-vis du comportement, les normes sociales perçues et la contrôlabilité comportementale perçue ainsi que l’intention.
Compte tenu des limites citées et le lien entre le modèle de Shapero et Sokol (1982) et la théorie du comportement planifié de Ajzen (1991), un domaine d’application d’une théorie de la psychologie sociale au champ de l’entrepreneuriat est mis en exergue: la prédiction de l’acte d’entreprendre qui s’exprime dans le contexte d’étudiantes.
Lire le mémoire complet ==> (L’intention entrepreneuriale des étudiantes )
Thèse de Doctorat ès Nouveau Régime Sciences de Gestion de l’Université de NANCY 2
Institut D’administration Des Entreprises

Rechercher
Abonnez-vous!
Inscrivez-vous gratuitement à la Newsletter et accédez à des milliers des mémoires de fin d’études ! Inscrivez-vous gratuitement à la Newsletter et accédez à des milliers des mémoires de fin d’études !
En continuant, vous acceptez la politique de confidentialité

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page