Mémoire ID 15684


L’intention entrepreneuriale des étudiantes : cas du Liban

Université NANCY 2
Institut d’administration des entreprises IAE

Thèse de Doctorat ès Nouveau Régime Sciences de Gestion de l’Université de NANCY 2
L’intention entrepreneurialeL’intention entrepreneuriale des étudiantes :
cas du Liban

Présentée et soutenue le 30 septembre 2011

Par Léna SALEH

Membres du jury

Directeur de recherche

M. Christophe SCHMITT

Maître de conférences HDR à l’INPL

M. Mohamed BAYAD

Professeur à l’Université de Nancy 2

M. Robert PATUREL

Professeur à l’Université du Brest

M. Thierry Levy-Tadjine

Professeur à l’Université Saint-Joseph

 

[irp posts=”15684″ ]

Tables des matières

PARTIE 1. Le positionnement de la recherche dans le champ de l’entrepreneuriat 28
Chapitre 1- Le positionnement de l’intention en entrepreneuriat
Introduction. 28
I- Fondements théoriques de l’entrepreneuriat 30
I.1-Délimitation du champ de l’entrepreneuriat 31
I.1.1 Quels paradigmes dans la recherche en entrepreneuriat ? 32
I.1.2 La complémentarité des différents paradigmes 37
I.2-Les différentes approches de recherche en entrepreneuriat 43
I.2.1 Les approches selon le mdèle de Gartner 45
I.2.1.1 Approche stratégique 46
I.2.1.2 Approcheindividuelle 49
I.2.1.3 Approche environnement 52
I.2.1.4 Approche processus 53
I.2.2. Approche intention : au carrefour de différentes approches 56
II- L’intention entrepreneuriale au sein du champ de l’entrepreneuriat 59
II.1-Qu’est-ce qu’une intention entrepreneuriale 6
II.1.1 Le concept d’intention : définition et importance 61
II.1.2 La formation de l’intention entrepreneuriale 68
II.1.3 Le contexte de l’intention entrepreneuriale 68
II.2- Place de l’intention dans le processus entrepreneurial 70
II.2.1 Des modèles processuels d’entrepreneuriat 70
II.2.2 L’intention en amont du processus entrepreneurial 74
II.2.2.1Le processus de décision 75
II.2.2.2Le processus de création 78
II.3-Fondements théoriques de l’approche des intentions entrepreneuriales 84
II.3.1 Théorie du comportement planifié 84
II.3.2 Théorie de la formation de l’événement entrepreneurial 89
Chapitre 2- De l’université à l’entreprise : les apports de l’enseignement de l’entrepreneuriat Introduction 93
I – Les enjeux de l’enseignement de l’entrepreneuriat 9
I.1- La définition de l’enseignement de l’entrepreneuriat 98
I.1.1 L’entrepreneuriat : Inné ou acquis ? 98
I.1.2 Les dimensions de l’enseignement de l’entrepreneuriat 101
I.1.2.1 Dimension entrepreneuriale 101
I.1.2.2 Dimension instrumentale 102
I.1.2.3 Dimension technique 102
I.1.2.4 Dimension cognitive 103
I.2- Les objectifs et les méthodes de l’enseignement de l’entrepreneuriat 102
I.2.1 Les objectif d’une éducation entrepreneuriale 103
I.2.1.1 Les objectifs centrés sur les facteurs personnels 105
I.2.1.2 Les objectifs centrés sur le processus entrepreneurial 106
I.2.1.3 Les objectifs centrés sur l’environnement 107
I.2.2 Méthodes pédagogiques 109
I.2.2.1 La diversité des méthodes pédagogiques de l’entrepreneuriat 109
I.2.2.2 La singularité des méthodes pédagogiques de l’entrepreneuriat 113
I.3- L’importance de l’enseignement a la formation de l’intention entrepreneuriale 116
I.3.1 L’impact positif de l’enseignement sur l’intention 117
I.3.2 Intention : outil d’évaluation de l’enseignement 120
II- L’enseignement de l’entrepreneuriat au Liban ou le modèle libanais d’enseignement supérieur 122
II.1 Le cadre spécifique du Liban 123
II.1.1 Le contexte social 123
II.1.2 Le contexte politique et économique 124
II.2 La singularité du modèle libanais d’enseignement supérieur 127
II.2.1 La dualité des universités au Liban 127II.2.2 Un système complexe 128
II.2.1.1 Les universités au Liban : un marché non organisé 128
II.2.2.2 Les universités au Liban : absence de logique interne 129
II.3-Etat des lieux actuels de l’enseignement de l’entrepreneuriat au Liban 131
II.3.1 Les établissements précurseurs 131
II.3.2 Les initiatives privées 133
II.3.3 La nature de la relation U-E au Liban 137
II.3.3.1 Université et entrepreneuriat : une relation récente 138
II.3.3.2 Université et entrepreneuriat : impact limité 140
II.3.3.3 Un modèle à niveaux d’intervention faible 143
Chapitre 3 : Le champ de l’étude : l’entrepreneuriat féminin
Introduction 149
I- La spécificité de l’entrepreneuriat féminin 151
I.1 Les apports des modèles de l’entrepreneuriat féminin 151
I.1.1 Les modèles fondateurs de l’approche genre 152
I.1.1.1 Le modèle de Lacasse 152
I.1.1.2 Le modèle de Lerner, Brush et Hisrich 152
I.1.1.3 Le modèle de Hisrich et Brush 153
I.1.1.4 Le modèle de Shabi et Di Gregorio 154
I.1.1.5 Le modèle de Guyot et al 154
I.1.2 Les recherches reposant sur une conception intentionnelle des femmes 156
I.2 Le profil type d’une femme entrepreneure et des entreprises créées par une femme 157
I.2.1 Le profil socioculturel 158
I.2.2 Le profil psychologique 160
I.2.3 Le profil des entreprises créées 165
I.3 Les difficultés des femmes en tant qu’entrepreneuses 169
II. La diversité de l’entrepreneuriat féminin 173
II.1 L’entrepreneuriat féminin à travers le monde 173
II.2 l’entrepreneuriat féminin au Liban 180
II.2.1 Le monde du travail de la femme libanaise 181
II.2.1.1 Bilan sur la participation économique des femmes travailleuses 182
II.2.1.2 L’inégalité d’accès et de participation économique au niveau du genre 182
II.2.2 Les femmes libanaises et les pratiques entrepreneuriales 183
II.2.2.1 L’intention entrepreneuriale des femmes entrepreneuses libanaises 184
II.2.2.2 Le profil des femmes entrepreneuses libanaises 186
II.2.2.3 Les secteurs économiques et opinions exprimés par les femmes entrepreneuses libanaises 187
II.2.2.4 Les défis économiques des femmes entrepreneuses libanaises 188
II.2.2.5 Le profil de l’entreprise créé par la femme libanaise 190
II.2.2.6 Les contraintes et obstacles rencontrés par les entrepreneuses libanaises 191
PARTIE 2. VALIDATION DU MODELE D’ANALYSE DE L’INTENTION ENTREPRENEURIALE
Chapitre 4: Conception d’un modèle de l’intention entrepreneuriale
Introduction 197
I-un cadre conceptuel modifié
I.1-Les modèles d’intention dans le contexte universitaire 198
I.2- Pourquoi combiner les deux théories ? 208
I.2.1 La complémentarité des deux théories 208
I.2.2 Les limites des théories de l’intention 210
I.2.3 L’importance de mesurer l’enseignement de l’entrepreneuriat 212
II-Les variables du modèle et le corps d’hypothèse 214
II.1 Le cadre conceptuel retenu 215
II.2 La conceptualisation des variables du modèle 216
II.2.1 Les variables principales 217
II.2.1.1 Intention 217
II.2.1.2 Désirabilité 218
II.2.1.3 Faisabilité 219
II.2.2 Les variables complémentaires adaptées au contexte d’étude 220
II.2.2.1 L’attitude personnelle : facteurs psychologiques/individuels 221
II.2.2.1.1 Les motivations 222
II.2.2.1.2 La perception du risque 223
II.2.2.1.3 L’éxpériences de travail 224
II.2.2.1.4 L’évaluation des conséquences 224
II.2.2.2 Norme Sociale 225
II.2.2.2.1 La singularité perçue 226
II.2.2.2.2 Le modèle d’entrepreneur 227
II.2.2.2.3 L’influence de l’entourage 227
II.2.2.3 Le contrôle perçu 228
II.2.2.3.1 L’accessibilité perçue aux ressources 229
II.2.2.3.2 Les conditions environnementales 229
II.2.2.3.3 Les compétences perçues 230
II.2.2.4 La Sensibilisation et Formation en entrepreneuriat (SFE) 231
II.2.2.4.1 Le rôle du contexte universitaire dans l’enseignement de l’entrepreneuriat 232
II.2.2.4.2 La place de l’étudiant dans l’enseignement de l’entrepreneuriat 234
II.2.2.5 La filière d’étude 236
Chapitre 5 : Les acteurs de la formation en entrepreneuriat : préparation au modèle
I-Le mode de raisonnement 242
I.1 Le choix de la combinaison des méthodes qualitatif et quantitatif 242
I.2 Les voies de la recherche : explorer et tester 244
I.3 Vers une approche par la triangulation méthodologique 246
II- La première démarche : enquête exploratoire auprès les enseignants 247
II.1 Les objectifs de l’étude qualitative 248
II.2 Le terrain d’investigation 248
II.3 Le dispositif de collecte de données 250
II.4 L’analyse de contenu 252
III- La deuxième démarche : Le questionnaire auprès les étudiantes 258
III.1 La rédaction du questionnaire 259
III.2 Les précautions prises 274
III.3 La méthode d’échantillonnage 276
III.4. Les modalités d’administration du questionnaire et collecte de données 278
III.5. Le traitement et la description de l’échantillon de référence 280
III.5.1 Le traitement du questionnaire 281
III.5.2 La description générale des données sociodémographiques 282
III.5.2.1 L’âge des répondants 283
III.5.2.2 La classe sociale 284
III.5.2.3 La confession religieuse 284
III.5.2.4 Le cursus antérieur 285
III.5.2.5 L’entrepreneur dans l’entourage 287
III.5.2.6 La formation en entrepreneuriat 288
Chapitre 6 : modèle d’analyse valide de l’intention entrepreneuriale dans un contexte de l’enseignement de l’entrepreneuriat Introduction 290
I. Etude de l’homogénéité des échelles 291
I.1 Une adaptation de la méthode de Churchill (1979) 291
I.2 L’analyse de condensation des échelles 292
I.2.1 Désirabilité 294
I.2.2Faisabilité 295
I.2.3 Attitude 295
I.2.4 Motivation 296
I.2.5 Proactivité 297
I.2.6 Norme sociale 298
I.2.7 Singularité perçue de la femme 298
I.2.8 Influence de l’entourage 299
I.2.9 Contrôle perçu 300
I.2.10 Accessibilité aux ressources 301
I.2.11 Conditions environnementales 301
I.2.12 Compétence technique perçue 302
II. Les Tests Paramétriques et régressions linéaires 304
II.1 Les tests paramétriques 305
II.2 Les régressions linéaires 306
II.2.1 Les déterminants de l’intention entrepreneuriale 307
II.2.2 Les déterminants de la désirabilité 309
II.2.3 Les déterminants de la faisabilité 317
II.2.4 Les déterminants de l’attitude 320
II.2.5 Les déterminants de la norme sociale 326
II.2.6 Les déterminats du contrôle perçu de gestion de l’entreprise 330
III. Discussion des résultats 340
Conclusion Générale

Vous pouvez télécharger ce mémoire en PDF

Pour télécharger le mémoire pdf, veuillez renseigner votre adresse mail.
Vous recevrez ensuite un email contenant le lien de téléchargement !​

downid

Mémoire ID 13189

L’Internet au service de l’expert-comptable: Site web du cabinet Université DE SFAX POUR LE SUD Faculté des Sciences Economiques et de Gestion (F.S.E.G) Commission d’Expertise...

Mémoire id 44993

Labellisation et hôtellerie de Plein Air de chaîne Université de Toulouse II – Le Mirail Institut supérieur du tourisme, de l’hôtellerie et de l’alimentation ISTHIA...

Mémoire ID 91050

Modélisation et simulation numérique d’épargne financière Université pédagogique nationale Faculté des sciences Département de mathématique et informatique Mémoire de fin d’étude présenté et défendu en...

Mémoire ID 75538

Comment favoriser l’inclusion des élèves autistes ? Université de Lorraine L’Institut National Supérieur du Professorat et de l’Éducation INSPE Master métiers de l’enseignement, de l’éducation et...

Mémoire ID 13309

Optimisation fiscale en matière d’IS (impôt sur les sociétés), rôle de l’expert-comptable Faculté des Sciences Économiques et de Gestion de Sfax Commission nationale d’expertise comptable...

Mémoire ID 15684

L’intention entrepreneuriale des étudiantes : cas du Liban

Université NANCY 2
Institut d’administration des entreprises IAE

Thèse de Doctorat ès Nouveau Régime Sciences de Gestion de l’Université de NANCY 2
L’intention entrepreneurialeL’intention entrepreneuriale des étudiantes :
cas du Liban

Présentée et soutenue le 30 septembre 2011

Par Léna SALEH

Membres du jury

Directeur de recherche

M. Christophe SCHMITT

Maître de conférences HDR à l’INPL

M. Mohamed BAYAD

Professeur à l’Université de Nancy 2

M. Robert PATUREL

Professeur à l’Université du Brest

M. Thierry Levy-Tadjine

Professeur à l’Université Saint-Joseph

 

[irp posts=”15684″ ]

Tables des matières

PARTIE 1. Le positionnement de la recherche dans le champ de l’entrepreneuriat 28
Chapitre 1- Le positionnement de l’intention en entrepreneuriat
Introduction. 28
I- Fondements théoriques de l’entrepreneuriat 30
I.1-Délimitation du champ de l’entrepreneuriat 31
I.1.1 Quels paradigmes dans la recherche en entrepreneuriat ? 32
I.1.2 La complémentarité des différents paradigmes 37
I.2-Les différentes approches de recherche en entrepreneuriat 43
I.2.1 Les approches selon le mdèle de Gartner 45
I.2.1.1 Approche stratégique 46
I.2.1.2 Approcheindividuelle 49
I.2.1.3 Approche environnement 52
I.2.1.4 Approche processus 53
I.2.2. Approche intention : au carrefour de différentes approches 56
II- L’intention entrepreneuriale au sein du champ de l’entrepreneuriat 59
II.1-Qu’est-ce qu’une intention entrepreneuriale 6
II.1.1 Le concept d’intention : définition et importance 61
II.1.2 La formation de l’intention entrepreneuriale 68
II.1.3 Le contexte de l’intention entrepreneuriale 68
II.2- Place de l’intention dans le processus entrepreneurial 70
II.2.1 Des modèles processuels d’entrepreneuriat 70
II.2.2 L’intention en amont du processus entrepreneurial 74
II.2.2.1Le processus de décision 75
II.2.2.2Le processus de création 78
II.3-Fondements théoriques de l’approche des intentions entrepreneuriales 84
II.3.1 Théorie du comportement planifié 84
II.3.2 Théorie de la formation de l’événement entrepreneurial 89
Chapitre 2- De l’université à l’entreprise : les apports de l’enseignement de l’entrepreneuriat Introduction 93
I – Les enjeux de l’enseignement de l’entrepreneuriat 9
I.1- La définition de l’enseignement de l’entrepreneuriat 98
I.1.1 L’entrepreneuriat : Inné ou acquis ? 98
I.1.2 Les dimensions de l’enseignement de l’entrepreneuriat 101
I.1.2.1 Dimension entrepreneuriale 101
I.1.2.2 Dimension instrumentale 102
I.1.2.3 Dimension technique 102
I.1.2.4 Dimension cognitive 103
I.2- Les objectifs et les méthodes de l’enseignement de l’entrepreneuriat 102
I.2.1 Les objectif d’une éducation entrepreneuriale 103
I.2.1.1 Les objectifs centrés sur les facteurs personnels 105
I.2.1.2 Les objectifs centrés sur le processus entrepreneurial 106
I.2.1.3 Les objectifs centrés sur l’environnement 107
I.2.2 Méthodes pédagogiques 109
I.2.2.1 La diversité des méthodes pédagogiques de l’entrepreneuriat 109
I.2.2.2 La singularité des méthodes pédagogiques de l’entrepreneuriat 113
I.3- L’importance de l’enseignement a la formation de l’intention entrepreneuriale 116
I.3.1 L’impact positif de l’enseignement sur l’intention 117
I.3.2 Intention : outil d’évaluation de l’enseignement 120
II- L’enseignement de l’entrepreneuriat au Liban ou le modèle libanais d’enseignement supérieur 122
II.1 Le cadre spécifique du Liban 123
II.1.1 Le contexte social 123
II.1.2 Le contexte politique et économique 124
II.2 La singularité du modèle libanais d’enseignement supérieur 127
II.2.1 La dualité des universités au Liban 127II.2.2 Un système complexe 128
II.2.1.1 Les universités au Liban : un marché non organisé 128
II.2.2.2 Les universités au Liban : absence de logique interne 129
II.3-Etat des lieux actuels de l’enseignement de l’entrepreneuriat au Liban 131
II.3.1 Les établissements précurseurs 131
II.3.2 Les initiatives privées 133
II.3.3 La nature de la relation U-E au Liban 137
II.3.3.1 Université et entrepreneuriat : une relation récente 138
II.3.3.2 Université et entrepreneuriat : impact limité 140
II.3.3.3 Un modèle à niveaux d’intervention faible 143
Chapitre 3 : Le champ de l’étude : l’entrepreneuriat féminin
Introduction 149
I- La spécificité de l’entrepreneuriat féminin 151
I.1 Les apports des modèles de l’entrepreneuriat féminin 151
I.1.1 Les modèles fondateurs de l’approche genre 152
I.1.1.1 Le modèle de Lacasse 152
I.1.1.2 Le modèle de Lerner, Brush et Hisrich 152
I.1.1.3 Le modèle de Hisrich et Brush 153
I.1.1.4 Le modèle de Shabi et Di Gregorio 154
I.1.1.5 Le modèle de Guyot et al 154
I.1.2 Les recherches reposant sur une conception intentionnelle des femmes 156
I.2 Le profil type d’une femme entrepreneure et des entreprises créées par une femme 157
I.2.1 Le profil socioculturel 158
I.2.2 Le profil psychologique 160
I.2.3 Le profil des entreprises créées 165
I.3 Les difficultés des femmes en tant qu’entrepreneuses 169
II. La diversité de l’entrepreneuriat féminin 173
II.1 L’entrepreneuriat féminin à travers le monde 173
II.2 l’entrepreneuriat féminin au Liban 180
II.2.1 Le monde du travail de la femme libanaise 181
II.2.1.1 Bilan sur la participation économique des femmes travailleuses 182
II.2.1.2 L’inégalité d’accès et de participation économique au niveau du genre 182
II.2.2 Les femmes libanaises et les pratiques entrepreneuriales 183
II.2.2.1 L’intention entrepreneuriale des femmes entrepreneuses libanaises 184
II.2.2.2 Le profil des femmes entrepreneuses libanaises 186
II.2.2.3 Les secteurs économiques et opinions exprimés par les femmes entrepreneuses libanaises 187
II.2.2.4 Les défis économiques des femmes entrepreneuses libanaises 188
II.2.2.5 Le profil de l’entreprise créé par la femme libanaise 190
II.2.2.6 Les contraintes et obstacles rencontrés par les entrepreneuses libanaises 191
PARTIE 2. VALIDATION DU MODELE D’ANALYSE DE L’INTENTION ENTREPRENEURIALE
Chapitre 4: Conception d’un modèle de l’intention entrepreneuriale
Introduction 197
I-un cadre conceptuel modifié
I.1-Les modèles d’intention dans le contexte universitaire 198
I.2- Pourquoi combiner les deux théories ? 208
I.2.1 La complémentarité des deux théories 208
I.2.2 Les limites des théories de l’intention 210
I.2.3 L’importance de mesurer l’enseignement de l’entrepreneuriat 212
II-Les variables du modèle et le corps d’hypothèse 214
II.1 Le cadre conceptuel retenu 215
II.2 La conceptualisation des variables du modèle 216
II.2.1 Les variables principales 217
II.2.1.1 Intention 217
II.2.1.2 Désirabilité 218
II.2.1.3 Faisabilité 219
II.2.2 Les variables complémentaires adaptées au contexte d’étude 220
II.2.2.1 L’attitude personnelle : facteurs psychologiques/individuels 221
II.2.2.1.1 Les motivations 222
II.2.2.1.2 La perception du risque 223
II.2.2.1.3 L’éxpériences de travail 224
II.2.2.1.4 L’évaluation des conséquences 224
II.2.2.2 Norme Sociale 225
II.2.2.2.1 La singularité perçue 226
II.2.2.2.2 Le modèle d’entrepreneur 227
II.2.2.2.3 L’influence de l’entourage 227
II.2.2.3 Le contrôle perçu 228
II.2.2.3.1 L’accessibilité perçue aux ressources 229
II.2.2.3.2 Les conditions environnementales 229
II.2.2.3.3 Les compétences perçues 230
II.2.2.4 La Sensibilisation et Formation en entrepreneuriat (SFE) 231
II.2.2.4.1 Le rôle du contexte universitaire dans l’enseignement de l’entrepreneuriat 232
II.2.2.4.2 La place de l’étudiant dans l’enseignement de l’entrepreneuriat 234
II.2.2.5 La filière d’étude 236
Chapitre 5 : Les acteurs de la formation en entrepreneuriat : préparation au modèle
I-Le mode de raisonnement 242
I.1 Le choix de la combinaison des méthodes qualitatif et quantitatif 242
I.2 Les voies de la recherche : explorer et tester 244
I.3 Vers une approche par la triangulation méthodologique 246
II- La première démarche : enquête exploratoire auprès les enseignants 247
II.1 Les objectifs de l’étude qualitative 248
II.2 Le terrain d’investigation 248
II.3 Le dispositif de collecte de données 250
II.4 L’analyse de contenu 252
III- La deuxième démarche : Le questionnaire auprès les étudiantes 258
III.1 La rédaction du questionnaire 259
III.2 Les précautions prises 274
III.3 La méthode d’échantillonnage 276
III.4. Les modalités d’administration du questionnaire et collecte de données 278
III.5. Le traitement et la description de l’échantillon de référence 280
III.5.1 Le traitement du questionnaire 281
III.5.2 La description générale des données sociodémographiques 282
III.5.2.1 L’âge des répondants 283
III.5.2.2 La classe sociale 284
III.5.2.3 La confession religieuse 284
III.5.2.4 Le cursus antérieur 285
III.5.2.5 L’entrepreneur dans l’entourage 287
III.5.2.6 La formation en entrepreneuriat 288
Chapitre 6 : modèle d’analyse valide de l’intention entrepreneuriale dans un contexte de l’enseignement de l’entrepreneuriat Introduction 290
I. Etude de l’homogénéité des échelles 291
I.1 Une adaptation de la méthode de Churchill (1979) 291
I.2 L’analyse de condensation des échelles 292
I.2.1 Désirabilité 294
I.2.2Faisabilité 295
I.2.3 Attitude 295
I.2.4 Motivation 296
I.2.5 Proactivité 297
I.2.6 Norme sociale 298
I.2.7 Singularité perçue de la femme 298
I.2.8 Influence de l’entourage 299
I.2.9 Contrôle perçu 300
I.2.10 Accessibilité aux ressources 301
I.2.11 Conditions environnementales 301
I.2.12 Compétence technique perçue 302
II. Les Tests Paramétriques et régressions linéaires 304
II.1 Les tests paramétriques 305
II.2 Les régressions linéaires 306
II.2.1 Les déterminants de l’intention entrepreneuriale 307
II.2.2 Les déterminants de la désirabilité 309
II.2.3 Les déterminants de la faisabilité 317
II.2.4 Les déterminants de l’attitude 320
II.2.5 Les déterminants de la norme sociale 326
II.2.6 Les déterminats du contrôle perçu de gestion de l’entreprise 330
III. Discussion des résultats 340
Conclusion Générale

Vous pouvez télécharger ce mémoire en PDF

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Scroll to Top