La première page du mémoire (avec le fichier pdf):
Université NANCY 2 – Institut D’administration Des Entreprises
Thèse pour l’obtention du Doctorat Nouveau Régime ès Sciences de Gestion - 17 Septembre 2009

Evaluation de l’adoption des outils technologiques du e-learning

  1. La qualité en e-learning : déf., 2 types et apprentissage
  2. Le e-learning dans son contexte européen, Directives européennes
  3. Programmes e-learning européens: plan global « eEurope »
  4. Dispositions réglementaires françaises relatives à la e-formation
  5. Le e-learning : une sémantique instable
  6. Le e-learning : Un dispositif complexe à définir
  7. Les formes de déclinaison du e-learning à l’université
  8. Les différents modèles d’organisation de e-learning
  9. Orientations des travaux de recherche, Dispositif de e-learning
  10. L’évolution des environnements technologiques du e-Learning
  11. Learning versus teaching : quelle dualité ?
  12. L’apprenant et la co-construction de la dynamique d’apprentissage
  13. Démarche qualité de dispositif de e-learning et ses outils
  14. Contrôle qualité : démarche d’inspection et de contrôle
  15. Assurance de la qualité : la confiance construite
  16. Qualité totale : Outils de démarche qualité
  17. Les outils de gestion de la qualité adoptés dans la formation
  18. Critères d’évaluation de qualité dédiés au e-learning
  19. Pour une norme ISO dédiée au e-learning
  20. Normes et standards du domaine technologique du e-learning
  21. Evaluation de l’adoption des outils technologiques du e-learning
  22. Démarche d’assurance qualité dans les services
  23. Evaluation de la qualité par la perception du client
  24. L’analyse des écarts de non qualité de service et de e-service
  25. e-learning : Satisfaction, qualité perçue, attitude et expérience
  26. La satisfaction : définition selon la nature de la réponse
  27. Les antécédents et les conséquences de la satisfaction
  28. La qualité perçue et sa relation avec la satisfaction
  29. Liens entre l’attitude, la valeur perçue et la satisfaction
  30. L’implication, la motivation et la satisfaction
  31. Comportement de participation du client dans les services
  32. La participation du consommateur en fonction de l’offre
  33. Participation du client, Qualité de service et la satisfaction
  34. Les déterminants de la qualité perçue en e-learning
  35. Impact de la qualité perçue au e-learning sur la satisfaction
  36. Variables et contrôle sur la qualité perçue au e-learning
  37. Les attentes des apprenants en e-learning et la qualité perçue
  38. Univers éducation/formation, entretien apprenants en e-learning
  39. Emploi, entreprise et changement professionnel – Le e-learning
  40. Apprenants en e-learning : outils de médiatisation et d’interaction
  41. Attentes des apprenants au niveau du tutorat en e-learning
  42. Attentes des apprenants en e-learning : les cours et des supports
  43. Plateforme et Relations entre les apprenants en e-learning 
  44. Variables propres au e-learning de qualité de service global
  45. Les variables de qualité en e-learning: plateforme et tutorat
  46. Les principaux déterminants de la qualité perçue en e-learning
  47. Impact de la qualité perçue en e-learning sur la satisfaction
  48. La qualité perçue du dispositif de e-learning
  49. Analyses de l’échantillon 2 : les apprenants et l’e-learning
  50. La qualité perçue dans les deux formes de e-learning
  51. Comportement de participation, motivation et attitude vis-à-vis des TIC
  52. Le e-Learning : de nouvelles potentialités ?
  53. e-learning : vers des approches collaboratives de l’apprentissage
  54. Modèle de qualité perçue et de satisfaction en e-learning
  55. Evaluation qualité : outil d’accompagnement pédagogique en e-learning
  56. L’avenir du e-learning : Web 2.0 et Place des serious game

Evaluation de l’adoption des outils technologiques du e-learning

2. Evaluation de la facilité d’adoption des outils technologiques du e-learning

Dans la littérature en système d’information et management, des questionnaires permettent de mesurer la satisfaction de l’utilisateur.

Une synthèse réalisée par Keinonen (1998) a permis de recenser des outils de mesures subjectives de l’utilisation dont les deux principaux sont : le modèle TAM et le Modèle SUMI. Ces modèles proposent des dimensions de mesure de l’attitude d’acceptation de la technologie par l’utilisateur.

Cette approche rejoint les analyses menées en marketing sur les TIC et les relations de services (Bancel-Charensol & al., 1999; Bouillon et Omrane, 2005).

La performance du processus de qualité est liée à l’attitude et aux compétences de l’utilisateur dans l’usage des TIC. Sa volonté d’accepter et de s’approprier les nouvelles technologies aura une influence sur cet usage (Bouillon et Omrane, 2005).

2.1. Perception de la facilité d’utilisation de l’outil technologique du e-learning

Le modèle TAM (Technology Acceptance Model) permet de mesurer l’attitude d’acceptation de la technologie par l’utilisateur.

Le modèle TAM étudie l’adoption en termes de facilité d’utilisation perçue et d’utilité perçue sur la base des intentions de comportement et des croyances relatives au système (Van Akkeren & Harker, 2002). Son objectif est de fournir une explication des déterminants de l’acceptation.

Selon le TAM, la Perception de l’Utilité (PU) et la Perception de la Facilité d’Utilisation (PFU) sont les déterminants de l’attitude envers l’utilisation (Davis & al.; 1989).

L’Utilité Perçue est définie comme « le degré auquel une personne croit que l’utilisation d’un système particulier pourrait améliorer sa performance au travail ».

La Facilité d’Utilisation Perçue est définie comme « le degré auquel une personne croit que l’utilisation d’un système particulier sera exempte d’efforts » (Davis, 1989).

L’intérêt du TAM est qu’il permet de séparer les croyances des attitudes et de l’affect.

Figure 11 : Modèle TAM

Modèle TAM

Le modèle SUMI (Sofware Usability Measurement Inventory) comme le modèle TAM permet d’effectuer une enquête sur l’utilisabilité et de mesurer les perceptions et les sentiments d’un type utilisateur de produit (Porteous &. Al., 1993).

L’échelle de mesure utilisée par le SUMI comporte cinq dimensions : l’affect, l’efficacité, l’utilité, le contrôle, la capacité d’apprentissage. Chacune de ces dimensions est constituée de 10 items.

La dimension « affect » mesure le sentiment positif ou négatif de l’utilisateur à la suite d’une interaction. La dimension « efficacité » est une mesure de la perception de l’efficacité temporelle et de la charge mentale de travail occasionnée par l’interaction.

L’ « utilité » réfère à la qualité perçue des messages fournis par le système. Le « contrôle » traite de la réponse donnée par le produit aux actions de l’utilisateur.

La « capacité d’apprentissage » renvoie à l’effort perçu d’apprentissage, la capacité de mémorisation et la qualité de la documentation.

2.2. Adaptation du modèle de perception de la facilité d’utilisation au site web

Le WAMMI (Web Site Analysis MeasureMent Invetory) utilisé par Lindgaard et Dudek (2003) est également un outil de mesure qui permet d’étudier la satisfaction de l’utilisateur pour un site web.

Il est composé de cinq dimensions que sont : l’attractivité, le contrôle, l’efficacité, l’utilité, et la capacité d’apprentissage.

Ces modèles d’acceptation de la technologie s’inscrivent dans une approche d’évaluation faite par les utilisateurs.Cette démarche qui s’inscrit dans le cadre des approches dites « subjectives » diffère des approches dites « objectives » qui sont réalisées par les experts.

Rechercher
Abonnez-vous!
Inscrivez-vous gratuitement à la Newsletter et accédez à des milliers des mémoires de fin d’études ! Inscrivez-vous gratuitement à la Newsletter et accédez à des milliers des mémoires de fin d’études !
En continuant, vous acceptez la politique de confidentialité

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.