Modélisation du système d’information Serverless

  1. La technologie Serverless, la transparence de paiement
  2. La méthode PERT et la construction du réseau PERT
  3. CNSS RDC: historique et caractère de la sécurité sociale
  4. Etude des moyens de la CNSS en RDC
  5. Serverless: définition et conception de l’architecture
  6. Serverless, les prérequis et les contre-indications
  7. Qu’est-ce qui ne fonctionne pas en Serverless ?
  8. Modélisation du système d’information Serverless
  9. Le serverless: langages de script et de programmation

Modélisation du système d’information Serverless

Section 2 : Modélisation du système d’information Serverless

2.1 Introduction

Cette étape est la plus fondamentale qui constitue la base même de notre projet, dans celle-ci, on serait sensé prendre en compte tous les paramètres sur l’ensemble de l’organisation.

Et pour procéder à l’implantation d’un nouveau système d’information, nous devons recourir à la méthode Merise qui est une méthode d’analyse, de conception et de réalisation des projets informatiques.

Elle a comme but d’arriver à concevoir un système d’information.

Cette méthode est basée sur la séparation des données et des traitements sur l’approche systématique qui considère le système dans son entièreté en tenant compte de sa complexité et de son dynamisme propre.

Mais pour se conformer à la technologie serverless, nous n’allons pas utiliser tous les modèles de MERISE mais seulement ceux qui nous sont utiles comme : MCD et MLD

2.2 Définition des Concepts Clés de modélisation16

1. Système

Un système est considéré comme étant un ensemble d’éléments en interaction dynamique organisés pour un but.

2. Information

C’est un élément de connaissance susceptible d’être codé pour être conservé et traité.

3. Donnée

C’est une représentation d’élément d’information, tel qu’un chiffre ou un fait, codé dans un format permettant son stockage et son traitement par un ordinateur.

4. Entreprise comme système

L’entreprise comme système renferme en lui trois sous-systèmes :

  1. – Système de pilotage
  2. – Système d’information
  3. – Système opérant
1. Système de pilotage

Le système de pilotage appelé autrement appeler système de commandes a pour rôle de coordonner le fonctionnement d’un système, le contrôle et décide de ses réactions et de ses orientations à la connaissance d’événements important provenant de son environnement.

16 MBALA Philomène, Opcit

Bref : c’est le nerveux du système, celui qui prend des décisions, fixe les objectifs et les moyens de les atteindre.

2. Système d’information

Le système d’information est un ensemble des ressources humaines, techniques et financières qui fournissent, utilisent, compilent, traitent et distribuent les informations de l’organisation et celle-ci nous intéresse plus.

3. Système opérant

Le système opérant ou d’exécution exécute les taches qui sont fournis par le système de pilotage dans le but de faire fonctionne le système.

Bref : c’est un ensemble des moyens humains, matériels, organisationnels qui exécutent les ordres du système de pilotage.

4. Système informatique

Le système d’information ne fait aucune hypothèse sur les moyens le supportant. Ce système existe indépendamment des techniques informatiques.

Toutefois, ces techniques vont permettre d’amplifier les fonctions de mémorisation, de communication et de traitement des informations.

Ainsi, le système informatique est un ensemble organise d’objets techniques (matériels, logiciels, applicatifs) dont la mise en œuvre réalise l’infrastructure d’un système d’information.

L’étude menée sur le système d’information avec merise se fait en deux phases qui sont :

  1. La conception du système d’information organisationnel (SIO)
  2. La conception du système d’information informatisé (SII).

Pour notre cas nous opterons un modèle pour chaque phase.

2.3 Présentation des modèles

2.3.1 Modèle conceptuel de données

1. But du MCD

Il a pour but de décrire de façon formelle les données qui seront utilisées par le système d’information.

Il s’agit donc d’une représentation des données facilement compréhensible, permettant de décrire le système d’information à l’aide des entités.

2. Définition des concepts de base du MCD

Objet : est une entité ayant une existence propre et présentant un intérêt dans le domaine des gestions considérées ;

Relation : est un lien verbal entre les objets ;

Propriété : est une information élémentaire d’un objet ou d’une relation ;

Occurrence : on appelle par occurrence d’un objet, les différentes partitions qui revêtent de cet objet ;

Identifiant : un identifiant est une propriété particulière d’un objet qui le distingue de manière équivoque ;

Cardinalité : la cardinalité d’un objet par rapport à une relation est une expression qui permet d’indiquer combien de fois au minimum ou au maximum le lien entre entités peut se produire.

3. Formalisme du MCD

Formalisme du MCD
Figure 10: Formalisme du MCD

4. Présentation du MCD

Présentation du MCD

2.3.2 Modèle logique de données

Le modèle logique des données est une représentation des données issues de modèle organisationnel des données en tenant compte du formalisme adapté du système de gestion de base de données.

1. But du MLD

Le modèle logique de données a pour but de décrire les données en tenant compte de leurs conditions d’utilisation par les traitements.

NB : Nous portons à ce niveau notre choix sur la base de données de type relationnel. L’organisation de données est relationnelle si elles sont liées entre elles.

Alors le MLD est relationnel et devient le MLDR (Modèle Logique de Données Relationnel).

2. Règles de passage du MOD au MLD brut Nous signalons que notre MCD égale au MOD.

Les règles de passage du MOD au MLD brut sont les suivantes :

  • L’objet se transforme en table ;
  • L’identifiant de l’objet devient la clé primaire de la table ;
  • Les propriétés de l’objet deviennent les attributs de la table ;
  • La relation de type père-fils (cardinalités du père :0,n ou 1,n- cardinalités du fils :0,1 ou 1,1) disparait. L’identifiant de l’objet père devient un attribut de la table fils. Cet attribut est appelé clé étrangère. Et si la relation est porteuse des propriétés, elles migrent vers la table fils
  • La relation de type autre que père-fils (cardinalités 0,n ou 1,n) devient une table de lien.
3. Présentation du MLD brut

Présentation du MLD brut

4. Présentation du MLD Valide

Présentation du MLD Valide

5. Présentation de diagramme de Navigation

Présentation de diagramme de Navigation

6. Schéma logique associé au MLD Valide

ALLOCATION : [#Code_Al(5)TEXT;Lib_Al(30)TEXT;Mont_Al(7)NUM ]
NATIONALITE : [#Code_Nat(5)TEXT;Lib_Nat(30)TEXT ]
PROVINCE : [#Code_Prov(10)TEXT;Lib_Prov(30)TEXT]
FONCTION : [#Code_Fon(5)TEXT;Lib_Fon(30)NUM ]
GRADE : [#Code_Grade(5)TEXT;Lib_Grade(30)TEXT ]
REF_BANQUE_EMP :[#Num_Bc(27)TEXT ; Nom_Bc(30)TEXT; Adresse_Bc(30)TEXT]
EMPLOYEUR :
[#Num_Aff(15)TEXT;Raison(30)TEXT;Adresse(30)TEXT;Email(30)TEXT; Tel(20)TEXT; Date_Act()DATE]
EMPLOYE : [#Num_Cnss(15)TEXT; Nom(15)TEXT ; Postnom(15)TEXT
;Prenom(15)TEXT ;Matr_Ag(10)TEXT ;Sexe(1)TEXT ; Lieu_N(25)TEXT ;
Date_N()DATE ; Etat_C(11)TEXT ; #Code_Prov(5)TEXT; #Code_Nat(5)TEXT; #Num_Bc(25)TEXT; Adresse(30)TEXT ; Tel_Num(15)TEXT ;Email(25)TEXT ;Date_Eng()DATE ; Nbre_Enf(2)NUM]
AGENT_CNSS : [#Matr_Ag (10) TEXT; Nom(15)TEXT ;
Postnnom(15)TEXT; Prenom(15)TEXT ; Sexe (1)TEXT
;Adresse(30)TEXT; Tel(15)TEXT ; #Code_Nat(5)TEXT ; #Code_Prov(5)TEXT ; Email(25)TEXT ; Etat_Civil(11)NUM;
#Code_Fonction(5)TEXT; #Code_Grade(5)]
PAYER : [#Id_Paie(8)NUM ;#Matr_Ag(10)TEXT
;Montant(7)NUM;Date_Paie()date ; #Code_Al(5)TEXT;#Num_Cnss(15)TEXT; #Num_Aff(15)TEXT]

Cliquez sur suivant article pour lire la suivante partie de ce mémoire:

Abonnez-vous!
Inscrivez-vous gratuitement à la Newsletter et accédez à des milliers des mémoires de fin d’études !
Publier son mémoire!
WikiMemoires - Publier son mémoire de fin d’études !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *