L’extraction de l’huile essentielle d’Eucalyptus Globulus

  1. Rendement d’extraction des huiles essentielles Globulus
  2. Mpiana Kibwela Nathan
  3. Plantes médicinales, Eucalyptus et l’Eucalyptus globulus
  4. Définition des huiles essentielles et composition chimique
  5. L’extraction de l’huile essentielle d’Eucalyptus Globulus
  6. Caractérisation de l’huile essentielle d’Eucalyptus Globulus
  7. Eucalyptus Globulus : l’extraction de l’huile essentielle
  8. Extraction et rendement de l’huile essentielle d’Eucalyptus
  9. Cinétique d’extraction de l’huile essentielle d’Eucalyptus

L’extraction de l’huile essentielle d’Eucalyptus Globulus

1.8 Procédés d’extraction de l’huile essentielle d’Eucalyptus Globulus

Dans cette section sera décrite les procédés d’extraction des huiles essentielles en générale, et en particulier ceux de l’huile essentielle d’Eucalyptus globulus. En effet plusieurs méthodes sont connues pour extraire les essences aromatiques des végétaux.

Le choix de la méthode la mieux adaptée à l’extraction des essences végétales se fait en fonction de la nature de la matière végétale à traiter, des caractéristiques physico-chimiques de l’essence à extraire et de l’usage de l’extrait (Lucchesi, 2005),

Ainsi différentes méthodes sont mises en œuvre pour l’extraction des essences végétales dont notamment la distillation par entrainement à la vapeur, l’hydrodistillation, expression à froid, etc.

1.8.1 Distillation par entrainement à la vapeur d’eau

Les méthodes d’extraction par entraînement à la vapeur d’eau sont basées sur le fait que la plupart des composés volatils contenus dans les végétaux sont entraînables par la vapeur d’eau, du fait de leur point d’ébullition varie entre 160 à 240 °C et de leur caractère hydrophobe (Lucchesi, 2005).

Sous l’action de la vapeur d’eau introduite ou formée dans le vase d’entraînement, l’essence aromatique contenue dans la plante est chauffée, disloquée du tissu végétal et entraînée par la vapeur d’eau.

Procédés d’extraction de l’huile essentielle d’Eucalyptus Globulus

Les vapeurs hétérogènes sont condensées sur une surface froide et l’huile essentielle se sépare par décantation.

En fonction de sa densité, elle peut être recueillie à deux niveaux : au niveau supérieur du distillat, si elle est plus légère que l’eau, et au niveau inférieur du distillat, si elle est plus dense que l’eau (Neffati, 2010).

1.8.2 Hydrodistillation

L’hydrodistillation est méthode la plus simple et, la plus anciennement utilisée, le principe consiste à porter à ébullition dans un ballon un mélange d’eau et de la biomasse végétale dont on souhaite extraire l’huile essentielle.

Les cellules végétales éclatent et libèrent les molécules odorantes, lesquelles sont alors entraînées par la vapeur d’eau créée.

Elles passent par un réfrigérant à eau où elles sont condensées, puis sont récupérées dans un récipient, puis séparer par différence de densité (Bruneton, 1999).

1.8.3 Hydrodiffusion

L’hydrodiffusion est une variante de l’entraînement à la vapeur, dans le cas de l’hydrodiffusion, le flux de vapeur n’est pas ascendant mais descendant.

Cette technique exploite ainsi l’action osmotique de la vapeur d’eau.

Le principe de cette méthode réside dans l’utilisation de la pesanteur pour dégager et condenser le mélange « vapeur d’eau + huile essentielle » dispersé dans la matière végétale.

Comme pour l’entraînement à la vapeur d’eau, l’hydrodiffusion présente l’avantage de ne pas mettre en contact le matériel végétal et l’eau.

De plus, l’hydrodiffusion permet une économie d’énergie due à la réduction de la durée de la distillation et donc à la réduction de la consommation de vapeur (AFSSAPS, 2008).

1.8.4 Expression à froid

Le principe de l’extraction consiste à rompre les poches à essence par un moyen mécanique, pression, incision ou abrasion à froid. L’huile essentielle mélangée à l’eau cellulaire est séparée par décantation ou centrifugation.

Le procédé classique consiste à exercer sous un courant d’eau, une action abrasive sur la surface des péricarpes des fruits.

Après élimination des déchets solides, l’huile essentielle est séparée de la phase aqueuse par centrifugation.

D’autres machines rompent les poches par dépression et recueillent directement l’huile essentielle, ce qui évite les dégradations liées à l’action de l’eau (Bruneton,1999).

L’extraction par expression est souvent utilisée pour extraire les huiles essentielles d’agrumes (citron, orange, bergamote, mandarine, etc.).

1.8.5 Autres méthodes

1.8.5.1 Extraction par solvants

L’extraction par solvant est basée sur le fait que les essences aromatiques sont solubles dans la plupart des solvants organiques.

Le procédé consiste à épuiser le matériel végétal par un solvant à bas point d’ébullition qui par la suite, sera séparé des extraits sur un évaporateur rotatif ou (rotavapeur).

Les solvants les plus utilisés à l’heure actuelle sont : l’hexane, le cyclohexane, l’éthanol, le méthanol, le dichlorométhane et l’acétone (Kim et al., 2002).

Le solvant choisi devra posséder une certaine stabilité face à la chaleur, la lumière ou l’oxygène, sa température d’ébullition sera de préférence basse afin de faciliter son élimination, et il ne devra pas réagir chimiquement avec l’extrait.

Il faut dire que ces solvants ont un pouvoir d’extraction plus élevé que l’eau si bien que les extraits ne contiennent pas uniquement des composés volatils mais également bon nombre de composés non volatils tels que des cires, des pigments, et bien d’autres substances (AFNOR, 2000).

L’extraction par solvant, est réalisée avec un appareil de Soxhlet ou un appareil de Lickens- Nickerson.

1.8.5.2 Extraction par micro-ondes

Cette technique d’extraction a été développée au cours des dernières décennies à des fins analytiques (AFSSAPS, 2008). Le procédé consiste à irradier par micro-ondes de la matière végétale.

Le montage de cette technique se rapproche sensiblement d’un montage d’hydrodistillation classique le réacteur contenant seulement le matériel végétal est chauffé par les micro-ondes à l’intérieur du four, les vapeurs sont ensuite entraînées dans le col de cygne avant d’être condensées dans le réfrigérant puis recueillies dans un essencier.

Les graines sont en permanence humides, ce qui ne laisse aucune chance à la réalisation d’éventuelles réactions secondaires, néfastes à la qualité du produit obtenu (Lucchesi, 2005).

1.9 Facteurs de variabilité du rendement d’extraction des huiles essentielles d’Eucalyptus globulus par hydrodistillation

Comme nous l’avons signalé ci-haut, le rendement d’extraction des huiles essentielles d’Eucalyptus globulus dépends de deux facteurs; les facteurs intrinsèques et les facteurs extrinsèques qui sont en liens avec les méthodes d’extractions des huiles essentielles d’Eucalyptus.

Et la variation du rendement d’extraction des huiles essentielles d’Eucalyptus par la méthode d’hydrodistillation, dépends des facteurs extrinsèques tels que :

  • Le temps d’extraction
  • Le ratio matière/solvant
  • Le début de condensation
  • La pression de travail
  • La puissance d’échauffement, etc.

Cliquez sur suivant article pour lire la suivante partie de ce mémoire:

Abonnez-vous!
Inscrivez-vous gratuitement à la Newsletter et accédez à des milliers des mémoires de fin d’études !
Publier son mémoire!
WikiMemoires - Publier son mémoire de fin d’études !

1 réflexion sur “L’extraction de l’huile essentielle d’Eucalyptus Globulus”

  1. blank

    Salut svp je veux savoir si huile essentielle d’eucalyptus est plus miscible dans cyclohexane ou bien dichloromethane? c qui le solvant le plus utile pour faire la séparation entre l’huile et l’eau salée ( je parle sur l’étape qui suit la distillation)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *