La première page du mémoire (avec le fichier pdf):
Université d'Ilorin - Département de Français
Mémoire présente au département de français pour l'obtention de la licence-es-lettres - 2010/2016

La Francophonie et le Commonwealth: les 8 différences, …

  1. La francophonie : définition, origine et histoire
  2. La structure de la francophonie et les 75 pays membres
  3. Les 6 objectifs de la Francophonie et ses réalisations
  4. Le Commonwealth : définition et histoire
  5. Les 5 objectifs du Commonwealth, ses 54 pays et sa structure
  6. La Francophonie et le Commonwealth: les 8 différences, …

La Francophonie et le Commonwealth : les 8 différences entre les deux organisations et les 8 similarités.

Chapitre 3 : La mise en parallèle des deux organisations

L’optique privilégiée au premier plan dans ce chapitre est d’examiner les similitudes entre la Francophonie et le Commonwealth, ensuite les différences, et également les insuffisances.

3.1. Les similarités entre Francophonie et Commonwealth

Même si la Francophonie et le Commonwealth sont des organisations différentes, il existe des similitudes ou ressemblances :

3.1.1. Le maintien des relations

La Francophonie et le Commonwealth sont des héritages de la colonisation, ils ont pour mission de maintenir des relations coopération entre les anciens colonisateurs et les pays colonisés.

3.1.2 Membres communs

La Francophonie et le Commonwealth ont à leur sein onze pays membres qui appartiennent à la fois à la Francophonie et au Commonwealth.

Ces pays sont les suivants : le Cameroun, le Canada, le Chypre, la Dominique, le Ghana, L’ile Maurice, la Mozambique, la Sainte- Lucie, les Seychelles, le Vanuatu et le Rwanda.

3.1.3 Le développement

La majorité des pays membres des deux organisations sont des pays sous-développés ou en voie de développement.

Le Commonwealth : définition et histoire

Par exemple, la Francophonie comprend 30 pays africains alors que le Commonwealth a dans son rang 18 pays africains.

Il est à noter que les pays d’Afrique sont de ces deux niveaux de catégorisation de pays mentionnés ci- dessus. Seulement peu des pays membres sont des pays développés comme la Belgique (Francophonie) et l’Australie (Commonwealth).

3.1.4 L aprésence dans tous les continents

Un autre aspect de similitudes est que les frontières des deux organisations s’entendent jusqu’aux quatre coins du monde. Elles ont à leur sein des membres venant de tous les continents du monde.

3.1.5 Concordances dans certains domaines

Au niveau des organes spécialisés, on trouve aussi des concordances, comme le programme spécial de développement de l’Agence de coopération culturelle et technique (l’ACCT) de la Francophonie qui rejoint le Fonts de coopération technique du Commonwealth.

3.1.6 Concordance de certains objectifs

Il faut noter également que ces deux organisations se sont fixées dans l’ensemble les même objectifs généraux d’entraide, de coopération et de développement dans tous le domaines.

Les valeurs et objectifs remis en question sont : La paix, les droits de l’homme, l’éducation, le développement durable.

3.1.7 Le sport

De plus, il faut mentionner les activités sportives organisées les deux organisations : les jeux de la francophonie et les jeux du Commonwealth. Cela montre l’importance accordée au sport par les deux organisations.

3.1.8 La Francophonie comme le Commonwealth ne réunis pas seulement des pays, mais aussi des Etats non souverains.

Par exemple la Guyane, le Guadeloupe.

3.2 Les différences entre les deux organisations

Si l’on compare les institutions de la francophone avec celles du Commonwealth on voit qu’il y a des ressemblances sans doute, mais surtout d’énormes différences.

3.2.1 Le Commonwealth

Le Commonwealth, né de l’empire britannique du xix siècle, est le regroupement exclusif de pays qui en proviennent.

Tous les pays nés de l’empire britannique n’en sont pas membres (les Etats – Unis, l’Irlande, le Pakistan).

La francophonie : définition, origine et histoire

En revanche, aucun pays n’est venu se rajouter qui n’a été colonie, territoire ou protectorat excepté du Mozambique qui est devenu membre du Commonwealth en 1995.

Dans les diverses instances de la Francophonie, au contraire, on trouve de nombreux pays qui ne proviennent pas de l’Empire française du xix siècle, à commencer par le Canada et la Belgique.

3.2.2 Le Commonwealth est beaucoup plus ancien que la Francophonie

L’expression du Commonwealth a été consacrée par le Statut de Westminster en 1931 après la rencontre de 1926.

Alors que les réunions de Niamey qui ont données naissance à l’ACCT ne datent que de 1969 et de 1970, elles n’ont d’ailleurs permis que la mise sur pied d’un agence dont les prérogatives sont restreintes .

3.2.3 La Francophonie n’a jamais sanctionné un pays membre pour raison de non respect des droits de l’homme

Le Commonwealth a l’habitude de sanctionner et d’expulser ces pays membres pour violation de(s) déclaration(s) du Commonwealth.

Par exemple en 1961 l’Afrique du Sud a été expulsée à cause de l’apartheid et le Nigeria en 1995 à cause du régime militaire en place pendant ce temps.

3.2.4. Le Commonwealth n’est pas bâti uniquement autour de la langue anglaise

Ces objectifs sont beaucoup plus économiques que culturels.

La Francophonie au contraire est tout d’abord une communauté fondée sur l’usage d’une même langue, c’est – à -dire la langue française et son objectif premier – mais non seul – c’est la préservation et la promotion des relations culturelles.

3.2.5. Le Commonwealth a moins de pays mais plus peuplé que la Francophonie

Le Commonwealth compte 54 pays avec une population d’environ 2,1 milliards alors que la Francophonie compte 75 pays avec une population d’environ 890 millions.

Les différences entre la francophonie et le Commonwealth

3.2.6. Les systèmes de colonisation adoptés par la France et l’Angleterre sont différents

Selon Sonou (2009 :116)

Le « Direct Rule » (assimilation) est un système de colonisation visant à assimiler les colonisés aux modes de vie des colonisateurs.

C’est le système pratiqué par la France tandis que les Anglais ont pratiqué le système de « Indirect Rule » (non-assimilation). Ce système a pour but de faire la promotion culturelle des régions, zones et royaumes conquis.

3.2.7. La structure de la Francophonie

Est composée de six (6) grandes institutions alors que celle du Commonwealth est composée de trois (3) grandes institutions.

3.2.8. Les Sommets des chefs de gouvernement de la Francophonie

Sont présidés par le chef d’Etat hôte. De sa part, les sommets de chefs de gouvernement du Commonwealth sont toujours présidés par la reine d’Angleterre.

3.3 Les insuffisances dans les deux organisations

Etant donné que la Francophonie et le Commonwealth sont des organisations à vocation quasi intéressants, il est à noter qu’il existe certains points faibles au sein des deux organisations.

3.3.1 Les pays membres de la Francophonie et du Commonwealth se trouvent engagés dans des processus d’intégration qui encadrent leurs choix politiques et s’imposent à eux.

C’est ainsi que dans les négociations commerciales, un pays comme la France doit avant tout respecter les règles fixées par l’Union européenne, tandis que les pays africains sont liés soit à l’Union africaine, à la CEMAC, à l’UEMOA ou à la CEDEAO.

3.3.2 La politique de développement adoptée par la Francophonie et de Commonwealth n’est ni partagée, ni équitable et ni durable.

Il est regrettable qu’on trouve au sein des deux organisations des pays considérés comme les plus pauvres du monde : le Niger, le Tchad et la Gambie.

3.3.3 Même avec cette appartenance à une même organisation et la coopération qui existe entre les pays membres, il arrive qu’on parle d’expulsion des ressortissants de certains pays membres vivant dans d’autres pays membres.

Par exemple en 2009, la France a expulsée 2900 étrangers dont la majorité provient des pays membres de la Francophonie.

Il est difficile aussi aux citoyens des pays membres du Commonwealth et de Francophonie de voyager vers l’Angleterre et la France.

3.3.4 Il faut noter aussi qu’il manque de sincérité et de crédibilité dans les actions entreprises par ces organisations, elles sont la plupart des temps unilatérales.

Conclusion :

Tout au long de ce mémoire, nous avons privilégiée l’optique comparative entre deux organisations qui bien que semblables ont des différences notoires.

La Francophonie est une organisation bien connue dans les anciennes colonies françaises alors que le Commonwealth est bien connu dans les anciennes colonies britanniques.

Bien qu’ils soient composés de pays membres libres et indépendants, la France et l’Angleterre sont paradoxalement les sources de ces deux organisations, les autres pays membres peuvent être considérés comme des affluents s’engageant entre eux dans des relations presque déséquilibrées.

Bien que les raisons de la création de la Francophonie et du Commonwealth soient nombreuses, l’idéologie principale est de garder les liens entre les colonisateurs et les colonisés, malgré tout, le complexe d’infériorité existe entre les pays membres cela est motivé par le fait qu’il existe certains pays membres plus avancés que d’autres.

De plus, ce travail nous a permis de mettre à jour notre connaissance de ces deux organisations. Il faut souligner que ces deux organisations ont évoluées avec le temps.

La Francophonie, par exemple, comptait au début 41 pays membres, aujourd’hui elle compte 75 pays.

Pour terminer, même avec toutes les insuffisances remarquables dans les deux organisations, elles ont pu s’enraciner et rester solide dans ce contexte de mondialisation.

Rechercher
Abonnez-vous!
Inscrivez-vous gratuitement à la Newsletter et accédez à des milliers des mémoires de fin d’études ! Inscrivez-vous gratuitement à la Newsletter et accédez à des milliers des mémoires de fin d’études !
En continuant, vous acceptez la politique de confidentialité

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.