Les techniques d’extraction des petites phrases

C) Les techniques d’extraction des petites phrases

1) Les techniques d’extraction

Venons-en désormais à la manière dont les « petites phrases » ont été extraites des deux journaux présentés ci-dessus. Avant de détailler le tableau utilisé, rappelons quelques considérations générales.

a) Généralités

La sélection, la recherche et l’extraction des « petites phrases » a été réalisée de la manière suivante.

Après avoir regardé d’un point de vue global comment se déroulait la campagne et en avoir tiré des conclusions pour sélectionner les « petites phrases » qui viennent d’être présentées, un choix a été fait : celui, de travailler avec la base de données Factiva, accessible à tous les étudiants inscrits à l’Université. En effet, cette base présente plusieurs avantages. Tout d’abord, elle est mise à jour en temps réel, ce qui est utile pour faire des vérifications au jour le jour et regarder l’évolution de certaines données. Ensuite, elle offre de nombreux critères de recherches, utiles pour la démarche qui était la nôtre. Enfin, elle permet une présentation sous de multiples formes, que ce soit par titres d’articles seuls ou par articles complets.

En outre, les possibilités offertes par Factiva ont également eu une influence sur la méthode. En effet, la possibilité de rechercher les petites phrases à l’aide d’un seul ou de plusieurs mots-clés ont contribué à la définition des différentes catégories qui ont été utilisées pour les classer et qui seront expliquées un peu plus loin. Ainsi, l’outil a permis de se rendre compte assez vite comment telle ou telle « petite phrase » était reprise par les deux journaux. Etait-elle citée dans son intégralité ? Y avait-il des mots clés dont la fréquence revenait régulièrement et qui permettait de tirer telle ou telle conclusion ? Factiva a permis de mettre en lumière ces critères et ainsi contribuer à la délimitation du classement. L’outil a aussi aidé à la délimitation temporelle de la « durée de vie » des « petites phrases » : on le verra, elles ont toutes des profils différents et il n’a pas toujours été utile de les observer sur une très longue période : Factiva permettait d’observer assez efficacement à quel moment l’effet d’une déclaration commençait à s’atténuer, permettant ainsi de mieux définir la période de recherche.



Enfin, il faut noter que, même si les recherches ont été effectuées sur des durées différentes, elles ont toutes été retranscrites mensuellement, pour mieux pouvoir être comparées. Les données recueillies n’étant celles que de deux journaux, le nombre d’articles concernés restait assez peu important : cela justifiait donc de ramener les données à une base mensuelle, qui permettait une comparaison de chiffres un peu plus conséquents.

b) Le tableau des données.

Après extraction, les données des quatre petites phrases, pour pouvoir être étudiées, ont été compilées dans des tableaux aux en-têtes identiques. Nous allons maintenant détailler et définir les intitulés de ces en-têtes pour une meilleure lecture dans les pages qui suivent. Tout d’abord, voici l’en-tête du tableau, telle qu’elle apparaîtra.

près extraction, les données des quatre petites phrases, pour pouvoir être étudiées

Il convient désormais d’expliciter chaque rubrique et sous-rubrique pour une meilleure compréhension :

* Journal : il paraît assez clair que dans les deux colonnes situées sous cette rubrique apparaîtront le nombre d’extraits provenant, soit de Libération, soit du Figaro.

* Type d’article : il faut apporter des précisions sur les quatre sous- rubriques qui ont été définies. Tout d’abord, la colonne Article rassemble les données des articles dit « classiques », rédigés par des journalistes professionnels : reportage… La rubrique Editorial rassemble des écrits nommés comme tels ou rédigés par des éditorialistes. La colonne Interview regroupe quant à elle des articles ayant la forme de questions/réponses entre un journaliste et son invité, qu’il soit politique ou non. Enfin, une 4e colonne, Regard extérieur rassemble des articles rédigés par des personnes ne faisant pas partie de l’équipe habituelle des journalistes du quotidien : invité, homme ou femme politique, universitaire, économiste, spécialiste de telle ou telle question… L’objectif était de regarder si la reprise et la circulation avaient un profil différent dans ce type d’article.

Précisons toutefois que cette rubrique, Type d’article, révèle finalement assez peu d’informations significatives et sera donc rarement utilisée dans notre analyse. Nous avons néanmoins fait le choix de la conserver dans nos tableaux, pour rappeler, a minima, que cette répartition existe.

* Format de la petite phrase : cette rubrique est importante car elle concerne directement le thème de cette étude. Ainsi, elle résume les différentes manières dont sont traitées les petites phrases au sein des articles sélectionnés : en fonction de la manière dont la « petite phrase » est reprise dans l’article, on pourra émettre des hypothèses sur son influence dans la presse écrite et l’importance que celle-ci lui a attribuée. L’intitulé Objet de l’article signifie que la petite phrase est en elle-même le sujet de l’article, soit parce qu’elle apparaît dans le titre, soit parce qu’elle concerne explicitement le thème traité. C’est le cas, par exemple, de cet article du Figaro, intitulé « « Casser la finance mène à la catastrophe » » (voir annexe II, p. 126). Par « Petite phrase » citée, nous entendons que l’on retrouve dans le texte une citation intégrale ou quasi intégrale de celle-ci, ou une référence très explicite à la « petite phrase ». La sous-rubrique allusion répertorie quant à elle les écrits où il est fait référence à la petite phrase, même si elle n’est citée que partiellement. Enfin, une 4e sous-rubrique, thématique, rassemble les textes dont le thème abordé est le même que celui de la petite phrase, qui y apparaît, partiellement ou entièrement : cela ne concerne que la « petite phrase » sur la « finance ». Précisons que chaque « petite phrase » ne peut être présente dans deux sous-rubriques (toutes distinctes) d’une même rubrique.

* Positionnement : comme la précédente, cette rubrique est importante dans le sens où elle a une portée plus qualitative que quantitative et, par ailleurs, fait sens dans le cadre d’une stratégie de communication. En effet, elle indique comment se positionne l’article en question par rapport à la « petite phrase » dont il est l’objet. Il va de soi que ce « classement » se veut le plus objectif possible : ainsi, les sous-rubriques Pour et Contre indiquent si l’écrit dans lequel apparaît la « petite phrase » semble aller dans le sens d’un soutien au candidat, ou non. L’objectif est de répondre le plus simplement possible à la question suivante : l’article est-il favorable au candidat ou non ? Cet exemple d’article de Libération, positionné « pour », intitulé « Il faut adopter des réformes radicales » nous montre que l’interviewé va dans le sens des déclarations du candidat socialiste (voir annexe II, p. 127). Tout comme cet article du Figaro, intitulé « De grands mots pour une faible ambition » a été classé « contre » (voir annexe II, p. 128). Par ailleurs, lorsque la réponse à la question posée ci-dessus n’apparaîtra pas clairement, l’article sera classé dans la sous-rubrique Neutre. Si la petite phrase est citée par un tiers, le classement sera effectué en fonction de l’avis de celui-ci, selon qu’il soutient ou non à travers ses propos la petite phrase ou l’action du candidat. Ces deux articles, « Eloge de la normalité » du Figaro, et « Hollande déménage » de Libération, ont été classés dans cette catégorie, car il nous a semblé qu’ils ne prenaient pas vraiment position (voir annexe II, pp 129-130).

Enfin, cette partie tient également sa légitimité par le fait que les deux journaux observés ont des tendances opposées, et qu’il est intéressant d’observer si l’on retrouve ces tendances à travers les articles sélectionnés par le biais des mots-clés définis, que nous exposerons dans le point suivant.

On le constate, ce tableau rassemble deux rubriques plutôt quantitatives : Journal et Type d’article même si la rubrique Journal n’est pas purement quantitative, et deux autres plutôt qualitatives : Format de la petite phrase et Positionnement. C’est le croisement de ces différentes rubriques qui permettra de dégager quelle portée stratégique les « petites phrases » ont pu avoir, ou non. Ces observations seront réalisées dans la 3e partie de notre étude et seront mises en relation avec la nature même de la « petite phrase ». Ainsi, nous essayerons de voir pourquoi le choix de tel ou tel mot, de telle ou telle tournure de phrase, a pu ou non, avoir une capacité d’influence, le tout en fonction d’un contexte, d’un moment choisi ou non.

Allons désormais un peu plus loin dans la méthode d’extraction en observant, à travers les premiers éléments statistiques, quels mots-clés de recherche ont été utilisés pour chaque « petite phrase » sélectionnée.

Lire le mémoire complet ==> (a title=”Le rôle des petites phrases de François Hollande dans sa stratégie de communication” href=”http://wikimemoires.net/2013/04/petites-phrases-francois-hollande-strategie-communication/”>Le rôle des “petites phrases” de François Hollande dans sa stratégie de communication)/strong>
pendant la campagne des élections présidentielles 2012, vu à travers deux journaux de la presse écrite
Master 2 Communication Parcours : Métiers de l’information et de la communication organisationnelle
Université Européenne de Bretagne – Rennes 2 – UFR ALC

II. DES JOURNAUX AU TRAITEMENT PLUS SOCIAL : LIBERATION ET L’HUMANITE A. Libération : l’occasio
B. Le Figaro : violences émeutières, réactions politiques et suites judiciaires très suivies Dan
Un discours médiatique spécifique et hétérogène selon les quotidiens – Partie II : Le dis