La première page du mémoire (avec le fichier pdf):

Le e-­recrutement français, recherche d’emploi sur Internet

  1. Les 4 enjeux du recrutement français actuel
  2. Le recrutement en France : Projets SIRH et Tendances Françaises
  3. Le e-­recrutement français, recherche d’emploi sur Internet
  4. Internet et le processus de recrutement en France
  5. Solutions de gestion du recrutement – technologies/recrutement
  6. Focus sur profils.net v5 de R.flex – e-Recrutement
  7. La communication Recrutement et Ressources humaines via Internet
  8. Forums emploi, blogs et réseaux sociaux – Recrutement sur Internet
  9. Le recrutement par cooptation et le recrutement par relation

Le e-­recrutement français, recherche d’emploi sur Internet (recrutement par internet)

B. Technologies et recrutement

1. Usages et évolution d’Internet dans le recrutement

a. L’utilisation personnelle du Net

Comme je l’ai expliqué en introduction, pour l’élaboration de cet étude j’ai été amené à poser comme hypothèse que le Net était devenu un outil incontournable pour les cadres et les jeunes diplômés.

Au fur et mesure de mes recherches cette hypothèse c’est avérée vraie.

Le tableau ci‐ dessous tiré de l’étude de l’APEC sur la mobilité des cadres en 2008 explicite parfaitement ce constat.

Bien que pendant longtemps le réseau de connaissances était considéré comme l’élément majeur d’une recherche de poste il a rapidement été rattrapé et même dépassé par l’usage massif d’Internet dans les problématiques de recherche d’emploi.

Usages et évolution d’Internet dans le recrutement

A noter que la presse écrite a définitivement été supplantée par l’arrivée des JobBoards, dont elle a imité le modèle, et arrive maintenant en avant dernière position de ce classement devant la « création de votre entreprise ».

b. Types d’utilisations d’Internet pour trouver un emploi

Evolution du e-recrutement

Une étude IPSOS reprise par le journal du Net en octobre 2005 faisait quant à elle état du fait que 79% des cadres plébiscités se seraient connectés depuis leur lieu de travail durant les 30 jours précédant l’étude et pas moins de 64% depuis leur domicile.

En toute logique, consulter les offres d’emploi sur Internet représente l’usage le plus fréquent des chercheurs d’emploi, juste après la recherche d’informations sur les entreprises.

Et bien que la situation évolue d’année en année grâce à la vulgarisation de l’Internet, on remarque que relativement peu de cadres déposent leur résumé dans les CVtèques et que les services tels que les Newsletter* et Agents d’emploi* ne sont pas appréciés à leur juste valeur.

Car peuvent rapidement polluer les boites mail des candidats et s’apparenter à du spam.

Pour finir restons néanmoins conscients qu’il existe encore bon nombre de situations où candidats et recruteurs ne parviennent pas à se retrouver sur Internet.

L’une des causes de cette absence s’explique par les politiques de communication des sociétés, qui ont tendance à encadrer de manière très stricte les informations sortant des entreprises en interdisant à leurs cadres de communiquer avec les journalistes sans l’approbation et le support des attachés de presse maison.

c. Le développement d’Internet dans l’industrie du recrutement

Selon un communiqué de presse Monster le dynamisme du marché de l’emploi sur Internet se confirme chaque année.

Ainsi en 2005 le marché français des petites annonces (presse et Internet), estimé à 241 million d’euros à profité plus largement à Internet :

Le chiffre d’affaire lié exclusivement au web emploi a progressé de 42 % en 2005 pour atteindre 71 millions d’Euros, la presse emploi quant à elle, a vu son volume de diffusion chuter (25 000 offres d’emploi par mois en moyenne sur 2004 soit à peine 4% du volume total).

Les réseaux de l'entrepreneur comme canaux de recrutement

« Avec un volume de 650 000 offres d’emploi par mois en moyenne sur l’année 2005, Internet est le premier support utilisé par les entreprises pour publier une annonce.

Il est alors intéressant de noter que 96% du volume total des offres représente seulement 29% du chiffre d’affaire 2005 ! » Et d’après Patrick Perdersen de Monster ces chiffres ne cessent d’augmenter.

Le Net est très largement adopté pour la recherche d’emploi par une population qui dispose de plus en plus d’Internet.

Selon une étude du Credoc* sur les conditions de vie et aspirations des français, en 2004, 36% des foyers français disposaient d’un accès à Internet sans limite de temps, en 2007 se sont 55% des foyers qui disposent de cet accès.

Outre sa son aspect pratique, la recherche d’emploi sur le Net à pour particularité de ne pas engendrer de couts supplémentaires pour les candidats.

Le e-­recrutement français, recherche d'emploi sur Internet

(On note malgré tout une exception car il existe des sites d’emploi très particuliers, destinés à des populations de cadres dirigeant, qui facturent le coût de la diffusion des annonce non pas à l’entreprise diffusant l’annonce, mais aux candidats souhaitant avoir accès à des offres d’emploi qui ne sont pas disponibles sur un marché du travail « classique ».)

D’après l’Association des Professionnels pour la Promotion de l’Emploi sur Internet (APPEI) : « Les candidats peuvent aller beaucoup plus vite dans leurs recherches d’emploi et être ainsi nettement plus réactifs face à des offres mieux ciblées.

Le recrutement 2.0 : sites emplois, recruteur et candidature en ligne

En effet, Internet permet d’accéder à des informations complètes concernant le recruteur, ce qui facilite l’identification au poste et à l’entreprise.

D’autre part, l’usage du copié collé et de la copie de fichier permet d’accroitre le nombre de candidatures déposées.

Enfin la recherche des offres est facilitée par l’usage d’outils informatiques simples : moteurs de recherches, répertoire, agrégateurs d’offres…

2. Les chiffres du e-­recrutement français : l’étude de 1000

Pour pouvoir donner une première mesure du E-recrutement Français actuel, nous avons choisi de nous baser sur l’étude des 1000 réalisée par Keljob en 2009 auprès des 1000 premières entreprises françaises.

a. Présentation de l’étude

Depuis 2002 Keljob, l’un des acteurs incontournables du e-recrutement Français passe annuellement au crible les pratiques de recrutement en ligne des 1000 premières entreprises françaises.

L’objectif de cette étude est de déterminer au travers de l’utilisation de leur site Internet pour recruter quels sont les nouveaux outils et réflexes qu’elles développent avec Internet et les nouvelles technologies pour optimiser leur recrutement en ligne.

Par l’analyse des sites Internet de ces 1000 entreprises l’étude de Keljob est peu à peu devenue une référence dans le suivi de l’évolution du e-recrutement français.

Les 1000 entreprises choisies pour cette étude sont issues du classement des 1000 réalisé annuellement par L’Expansion.

L’étude a porté sur les principaux indicateurs de professionnalisation du E-recrutement qui sont :

  • Le nombre d’entreprises ayant un site Internet,
  • La présence ou non d’une rubrique RH accessible à travers le site de l’entreprise,
  • L’analyse des espaces de publication d’offres d’emploi,
  • Les Espace jeunes diplômés,
  • Le dépôt des candidatures : masque de saisie de CV,
  • Candidature spontanée,
  • Réception d’offres via alerte E‐mails et SMS.

b. Les conclusions de l’étude

En conclusion, au travers de cette analyse du e-recrutement français, Keljob fait le constat suivant, quant à l’utilisation d’Internet et des technologies dans le recrutement des grandes entreprises françaises :

« Les grandes entreprises sont de mieux en mieux pourvues côté RH sur le web, mais affichent encore des réticences face aux véritables avancées technologiques »

  • « 95% des 1 000 premières entreprises françaises disposent d’un site Internet. »

Cette tendance n’est pas nouvelle, on remarque clairement que depuis 2005 plus de 90% des entreprises possèdent un site Internet.

Et, parmi ses avantages plus qu’avérés, un site est un moyen économiquement avantageux en termes de recrutement.

Le e-recrutement : définition, évolution, web 2.0 et recrutement 2.0

Dans la mesure où il permet d’approcher facilement des candidats qui sont d’ailleurs de plus en plus proactifs sur Internet.

  •  « 69 % de ces entreprises disposent d’une rubrique RH, 64% y proposent des offres d’emploi et 58% la possibilité pour le candidat de déposer son CV en ligne. »

L’une des principales observations faites par keljob cette année est « l’accentuation par les entreprises de leur politique de e-ecrutement ».

Cela se traduit alors en grande partie par la multiplication du nombre d’espaces d’offres d’emploi et le recours aux nouveaux outils de téléchargement de CV.

Les objectifs RH prédominant dans les politiques de recrutement actuelles sont le gain de temps, l’élargissement des possibilités de prise de contact avec les candidats, et enfin l’efficience du traitement de information par les chargés de recrutement grâce aux outils de téléchargement de CV.

  •  « Quand 48% de ces entreprises proposent la candidature spontanée, seulement 15% offrent la possibilité aux candidats de leur envoyer leurs annonces via une alerte e­mail. »

Il existe maintenant de nouvelles options complémentaires à destination des candidats mais ces possibilités encore novatrices dans les politiques de recrutement tardent clairement à se développer.

Pour Keljob, ces techniques visant à atteindre d’autres profils vont rapidement attirer les grandes entreprises souhaitant proposer une offre de e-recrutement complète à destination des Internautes.

    •  Pour finir, notons que la forte concentration des offres d’emploi est de plus en plus avérée car cette année, « 77% des offres sont proposées par 39% des 1 000 premières entreprises françaises. ».
Rechercher
Abonnez-vous!
Inscrivez-vous gratuitement à la Newsletter et accédez à des milliers des mémoires de fin d’études ! Inscrivez-vous gratuitement à la Newsletter et accédez à des milliers des mémoires de fin d’études !
En continuant, vous acceptez la politique de confidentialité

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.