La première page du mémoire (avec le fichier pdf):
Université NANCY 2 - Institut d’administration des entreprises IAE
Thèse de Doctorat ès Nouveau Régime Sciences de Gestion - 2026

Déterminants de la faisabilité d’entreprendre – l’entrepreneuriat

  1. L’intention entrepreneuriale des étudiantes : cas du Liban
  2. La problématique, l’intention entrepreneuriale des étudiantes
  3. Fondements théoriques de l’entrepreneuriat
  4. Complémentarité des paradigmes de l’entrepreneuriat
  5. Le paradigme stratégique est fort lié à l’acte d’entreprendre
  6. Les caractéristiques individuelles et la décision d’entreprendre
  7. L’effet de l’environnement sur l’entrepreneuriat – Approche
  8. L’intention entrepreneuriale: au carrefour de différentes approches
  9. Qu’est-ce qu’une intention entrepreneuriale ?
  10. Le contexte et la formation de l’intention entrepreneuriale
  11. Place de l’intention dans le processus entrepreneurial
  12. L’intention entrepreneuriale en amont du processus entrepreneurial
  13. Fondements théoriques de l'approche des intentions entrepreneuriales
  14. Théorie de la formation de l’événement entrepreneurial
  15. L’entrepreneuriat : Inné ou acquis ?
  16. L’enseignement de l’entrepreneuriat : définition et enjeux
  17. Les objectifs de l’enseignement de l’entrepreneuriat
  18. L’enseignement de l’entrepreneuriat : Modèle pédagogique
  19. La singularité des méthodes de l’enseignement entrepreneurial
  20. L’impact de l’enseignement sur l’intention entrepreneuriale
  21. Intention entrepreneuriale : Outil d’évaluation de l’enseignement
  22. L’enseignement de l’entrepreneuriat au Liban
  23. Le contexte politique et économique envers l’entrepreneuriat
  24. La singularité du modèle libanais d’enseignement supérieur
  25. Etat des lieux de l’enseignement de l’entrepreneuriat au Liban
  26. La nature de la relation Université et Entrepreneuriat au Liban
  27. Université et entrepreneuriat au Liban : impact limité
  28. Les modèles de l’entrepreneuriat féminin: Approche genre
  29. Le profil type de la femme entrepreneuse
  30. Le profil des entreprises créées par des femmes
  31. Les difficultés des femmes en tant qu’entrepreneuses
  32. L’entrepreneuriat féminin : Etats-Unis, Canada et la France
  33. L’aspect musulman de l’entrepreneuriat féminin
  34. Le monde du travail de la femme libanaise
  35. Les femmes libanaises et les pratiques entrepreneuriales
  36. Le profil des femmes entrepreneuses libanaises
  37. Les défis économiques des entrepreneuses libanaises
  38. Les obstacles rencontrés par les entrepreneuses au Liban
  39. Modèles d’intention entrepreneuriale dans le contexte universitaire
  40. La complémentarité des théories de l’intention entrepreneuriale
  41. Les limites des théories de l’intention entrepreneuriale
  42. L’importance de mesurer l’enseignement de l’entrepreneuriat
  43. Les variables du modèle entrepreneuriaux et le corps d’hypothèse
  44. Norme Sociale envers l’entrepreneuriat: Facteurs Socioculturels
  45. La Sensibilisation et Formation en entrepreneuriat (SFE)
  46. La description des acteurs de la formation en entrepreneuriat
  47. Etude exploratoire auprès des enseignants de l’entrepreneuriat
  48. Questionnaire de l’entrepreneuriat: les 3 étapes !
  49. Modèle d’analyse valide de l’intention entrepreneuriale des étudiantes
  50. Les déterminants de l’intention entrepreneuriale
  51. La désirabilité entrepreneuriale : les déterminants
  52. Déterminants de la faisabilité d’entreprendre – l’entrepreneuriat
  53. Les motivations, la proactivité et l’attitude entrepreneuriale
  54. Les déterminants du contrôle perçu de gestion de l’entreprise
  55. Les formations en l’entrepreneuriat dans les universités
  56. L’intention des étudiantes de créer une entreprise

II.2.3 Les déterminants de la Faisabilité

Dans le but de tester les relations des variables agissant sur la faisabilité de partir en affaire, nous avons utilisé des tests de régression simple. A rappeler que l’intention, au sein de l’échantillon « sciences » ne dépend pas de la faisabilité d’entreprendre. A cet effet, il y aura aucune nécessité d’analyser les antécédents de la faisabilité pour cet échantillon. Pour cela, nous analyserons la faisabilité juste au sein de l’échantillon de référence.
La première relation que nous avons souhaité vérifier revient logiquement à l’influence que peut avoir le contrôle perçu sur la faisabilité perçue.
Les résultats de la régression linéaire affichent au sein de l’échantillon de référence un score du R² ajusté de 10.2%. La qualité de l’ajustement obtenue par cette relation linéaire, évaluée à 0,099 pour un sig. = 0,000, est significative. La valeur critique de F (3,87au seuil α = 0,05, pour 1 et 298 degrés de liberté) lui est inférieure. Les résultats statistiques montrent de liaisons linéaires significatives entre la faisabilité perçue et le contrôle perçu. Nous déduisons que l’hypothèse, H3 : plus le contrôle perçu envers l’entrepreneuriat est positif, plus la faisabilité perçue est forte, n’est pas rejetée.
Tableau 54. Résultats de la régression du modèle faisabilité = f (contrôle perçu)

Analyse de la variance
Somme des carrés DF Carré moyen Valeur F F
Modèle 30.377 1 30.377 33.699 .000(a)
Erreur 268.623 298 .901
Total corrigé 299.000 299
.102
R² ajusté .099
Analyse des coefficients
Variable Bêta Valeur du t sig
contrôle perçu .319 5.805 .000

La deuxième relation concerne la thématique sensibilisation et formation à l’entrepreneuriat.

La formation à l’entrepreneuriat

La table de FISHER-SNEDECOR donne pour α = 0,05 et 1 et 298 degrés de liberté, une valeur de 3,87. Celle que nous avons calculée (2,269) lui est largement inférieur.
Dans ce sens, l’hypothèse, H4.1b : la formation à l’entrepreneuriat influence la faisabilité entrepreneuriale, est donc rejetée. La formation à l’entrepreneuriat n’a pas d’influence sur la faisabilité des étudiantes.
Tableau 55. Résultats de l’ANOVA du modèle faisabilité= f (formation à l’entrepreneuriat)

Sommes des carrés df Moyenne des carrés F Sig.
Inter-groupesIntra-groupesTotal 2,260296,740299,000 1298299 2,260,996 2,269 ,133

La culture entrepreneuriale

Les statistiques d’ANOVA, dont les caractéristiques sont contenues dans le tableau ci- dessous, montrent une influence non significative entre la culture entrepreneuriale au sein de l’université et la faisabilité perçue des étudiantes. Le coefficient F de FISHER-SNEDECOR est égal à 1,564 pour un sig. = 0,418. La valeur du F critique est de 3,87, au seuil α = 0,05 pour 1 et 298 degrés de liberté.
L’hypothèse, H4.2.b : au sein de l’université influence la faisabilité entrepreneuriale, est donc rejetée. La culture entrepreneuriale n’a pas d’influence sur la faisabilité des étudiantes.
Tableau56. Résultats de l’ANOVA du modèle faisabilité= f (culture entrepreneuriale)

Sommes des carrés df Mean Squa F Sig.
Inter-groupesIntra-groupesTotal 1,561297,439299,000 1298299 1,561,998 1,564 ,212

L’impact perçu

Pour tester l’hypothèse 4.3b, nous allons nous intéresser au test d’ANOVA (tableau 61). Il existe de lien non significatif entre l’impact perçu et la faisabilité. Le coefficient F critique (F = 2,69 ; sig. = 0,05) est supérieur au F calculé pour 4 et 37 degrés de liberté (2,108 ; sig. = 0,099). L’ANOVA révèle de liaison non significative.
En conséquence, l’hypothèse H4.3b : l’impact perçu de la formation à l’entrepreneuriat des étudiantes influence la faisabilité entrepreneuriale, est rejetée.
Tableau57. Résultats de l’ANOVA du modèle faisabilité= f(impact perçu)

Sommes des carrés df Moyenne des carrés F Sig.
Inter-groupes 9,348 4 2,337 2,108 ,099
Intra-groupes 41,020 37 1,109
Total 50,367 41

La nécessité perçue

Le test d’ANOVA, dont les caractéristiques sont reprises dans le tableau 60, indique pour la population de référence une influence non significative entre la nécessité perçue de la formation à l’entrepreneuriat et la faisabilité perçue des étudiantes. La valeur critique de F, au seuil α = 0,05, pour 1 et 298 degrés de liberté, est égale à 3.87 , le F calculé (1,721, sig. = 1, 191) étant nettement inférieur, nous pouvons conclure que l’hypothèse, H4.4b : nécessité perçue de la formation à l’entrepreneuriat influence la faisabilité entrepreneuriale, est rejetée.
Tableau58. Résultats de l’ANOVA du modèle faisabilité= f (nécessité perçue)

Sommes des carrés df Moyenne des carrés F Sig.
Inter-groupesIntra-groupesTotal 1,717297.283299,000 1298299 1,717,998 1,721 ,191

La faisabilité perçue de l’échantillon de référence dépend du contrôle perçu. Cependant, les variables de la FSE n’ont aucune influence sur la faisabilité perçue des étudiantes. Ce dernier résultat est en contradiction avec la revue de littérature mobilisée qui souligne une influence de la sensibilisation et de l’enseignement de l’entrepreneuriat sur la faisabilité entrepreneuriale.
Lire le mémoire complet ==> (L’intention entrepreneuriale des étudiantes )
Thèse de Doctorat ès Nouveau Régime Sciences de Gestion de l’Université de NANCY 2
Institut D’administration Des Entreprises

Rechercher
Abonnez-vous!
Inscrivez-vous gratuitement à la Newsletter et accédez à des milliers des mémoires de fin d’études ! Inscrivez-vous gratuitement à la Newsletter et accédez à des milliers des mémoires de fin d’études !
En continuant, vous acceptez la politique de confidentialité

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.