Chapitre II : étude analytique de terrain

Introduction

Ce chapitre présente l’ensemble des travaux effectués lors de notre campagne d’investigation géologique sur le terrain. Deux difficultés majeures se sont présentées à nous au cours du lever géologique ; il s’agit de la rareté d’affleurements dans cette région à couverture du sol très épaisse, et du non accès à certains secteurs à exploitation artisanale de l’or où nous n’avons pas été autorisés à mettre pieds.

Présentation des résultats

L’ensemble des stations d’observation et d’échantillonnage, est localisé sur la « minute de terrain » (Figure 2) ; tandis que leurs coordonnées géographiques ainsi que les descriptions lithologiques y afférentes sont consignées dans le tableau 1. Les numéros des stations portent les initiales

« KM » (avec K : Kabanda et M : Musefu).


image4

Figure 2 : Carte de localisation des stations d’observation et d’échantillonnage

Tableau 1 : Présentation des données de terrain

 

d’ordre de station d’obs.Coordonnées géographiquesDescription lithologique
Lat.Long.Alt.(m)
KM007°49’22,30 »22°42’29,03 »910Ce point a été considéré comme point de repère.
 

KM01

 

7°49’00 »

 

22°40’49,9 »

 

853

Présence d’un sol dans la carrière du Mont Ikinia dont nous n’avons pas eu la permission d’échantillonner. Le sol surmonte un affleurement de roche de couleur rougeâtre à grise. Il s’agirait d’un granite.
KM027°48’58,7 »22°40’42,9 »884Affleurement d’une roche microgrenue ; à minéraux clairs prédominants accompagnés des minéraux ferromagnésiens. Il s’agirait d’un granite.
KM037°48’51,8 »22°40’35,5 »856Idem que KM02
KM057°48’47 »22°40’32 »883Présence des niches d’arrachement, sur un affleurement d’une roche de couleur grisâtre avec majoritairement de minéraux fins à moyens. Il s’agirait d’un granite.
KM067°48’30 »22°40’31 »891Idem que KM05
KM077°48’46 »22°40’30 »897Idem que KM05

 

KM08’7°48’40 »22°40’40 »920Roche massive decoloration grisâtre avec majoritairement de minéraux grossiers. Il s’agit probablement d’un granite.
 

 

KM10

 

 

7°48’58,1 »

 

 

22°40’25,7 »

 

 

883

Présence d’une roche massive de granulométrie grossière à moyenne, de coloration blanchâtre à sombre ; les minéraux de couleur blanche faisant référence au quartz. Les minéraux sombres qui brillent sous le soleil, étant essentiellement de la biotite. Il s’agit probablement d’un granite.
KM10′7°48’56,6 »22°40’31,6 »906Idem que KM10
 

 

 

 

KM10 »

 

 

 

7°48’58 »

 

 

 

22°40’31 »

 

 

 

887

Roche massive qui a les mêmes caractéristiques que le KM10. Observation d’un repère posé par le belge dans le mont Ikinia, selon les mineurs trouvés sur place, ce repère signifie la présence d’un filon aurifère, et un peu plus loin ce même repère est suivi par les exploitants artisanaux produisant des dizaines de grammes d’or par jour.
KM127°49’17,2 »22°42’25,1 »900Présence d’une altérite de couleur rouge (cuirasse ferrugineuse).
KM147°49’18,7 »22°42’55 »931Idem que KM12
KM157°49’23,4 »22°42’58,1 »920Observation de la disparition de la cuirasse. Ce qu’on a pu constater, à une altitude inférieure à 900 m, la cuirasse n’apparait pas.
KM167°49’27,5 »22°42’56,2 »912Affleurement d’une roche qui s’altère en boules. En l’échantillonnant, on observe

qu’il y a une prédominance des minéraux roses, suivi des minéraux bruns et des cristaux de quartz ayant une coloration blanc laiteux, de taille moyenne à fine. Il

 

s’agit probablement d’un granite.
 

 

KM17

 

 

7°49’30,5 »

 

 

22°42’55,3 »

 

 

909

Roche grenue de couleur sombre à blanchâtre. Les minéraux présentent un alignement préférentiel non poussé, les minéraux sombres sont plus dominants que les clairs, accompagné d’un grenat. Mesure structurale de la schistosité : N54°E/40°SE. Il s’agirait d’un gneiss.
KM187°49’30,5 »22°42’57,2 »912Idem que KM17
 

KM19

 

7°49’36,2 »

 

22°42’58,8 »

 

920

Affleurement d’une roche à foliation fruste, de granulométrie moyenne. Prédominance des minéraux clairs. Mesure structurale de la foliation : N60°E/34°SE. Il s’agit probablement d’un gneiss.
 

 

KM20

 

 

7°49’39 »

 

 

22°42’06,6 »

 

 

919

Roche à granulométrie moyenne, de coloration blanchâtre (certains brillent et d’autres pas) à noirâtre. La roche est dominée par les minéraux clairs dont certains sont roses et d’autres sont blancs laiteux. Il s’agit probablement d’un granite.
 

 

KM21

 

 

7°49’36,7 »

 

 

22°42’05 »

 

 

904

Roche massive de coloration grisâtre avec majoritairement de minéraux grossiers sur les zones claires, qui portent en elles des cristaux de grenat et les minéraux moyennement grossiers à fins sur les zones grises. Mesure structurale de la foliation : N52°E/40°SE. Il s’agit probablement d’un gneiss.
KM227°50’10,8 »22°42’20,2 »850Idem que KM12
KM267°50’30,4 »22°42’18 »830Roche massive où nous observons la présence d’une schistosité plissée. La roche est d’aspect gris-vert clair, de granulométrie grossière à fine. Mesure structurale

 

N62°E/30°SE. Il s’agit probablement d’un gneiss.
 

 

KM28

 

 

7°49’48,9 »

 

 

22°42’27,1 »

 

 

882

Roche moyennement grenue, à minéraux sombres et clairs dont les minéraux sont en proportions presque identiques. La roche présente une foliation fruste, les cristaux sont des tailles moyennes à fines. Mesure structurale de la foliation : N50°E/40°SE. Il s’agit probablement d’un gneiss.
 

 

 

 

KM29

 

 

 

7°49’34,96 »

 

 

 

22°42’12,77 »

 

 

 

910

Roche à grain moyen à fin, elle présente une foliation non poussée avec une alternance des zones claires et sombres. Des couleurs sombre à blanche, certains minéraux sont rosâtres (feldspath potassique), d’autres sont clairs brillant (quartz) et non brillant. Mesure structurale de la foliation : N45°E/36°SE. Il s’agirait d’un gneiss.
 

 

 

 

KM30

 

 

 

7°49’48,1 »

 

 

 

22°39’14,1 »

 

 

 

794

Affleurement d’un massif d’une dizaine de mètres. Roche à grain moyen à fin, de couleur noirâtre à blanchâtre avec les zones rougeâtres d’oxyde de fer. Les minéraux sombres ont tendance à tendre vers la coloration vert sombre. Présence à l’œil nu d’une pyrite porteuse d’une minéralisation aurifère. Mesure structurale de la foliation : N65°E/52°SE. Il s’agit probablement d’un gneiss.
 

 

 

 

KM31

 

 

 

7°49’51,1 »

 

 

 

22°39’17,1 »

 

 

 

804

Echantillonnage le long de la rivière Lulua qui coule de l’E-W. Roche massive de couleur gris sombre, avec des minéraux à prédominance noire (biotite) alternant avec des cristaux blanchâtres (quartz et feldspaths) ; suite à l’altération, certains cristaux blancs donnent des cristaux jaunâtres. Mesure structurale de la foliation : N70°E/32°SE. Il s’agirait probablement d’un gneiss.
 

KM32

7°49’50,4 »22°39’20,3 »803Filon de quartz dans un gneiss (de mesure structurale de la foliation :

N60°E/38°SE), de coloration noirâtre, à grain moyen à fin ; ce filon de quartz mesure 15 cm d’épaisseur et grossissant en allant vers l’Ouest : mesure

 

structurale N118°/34°SW.
 

 

 

 

 

KM32′

 

 

 

 

7°49’43,4 »

 

 

 

 

22°39’27,5 »

 

 

 

 

807

Un peu plus loin, nous observons la présence d’une roche à foliation fruste, à grains grossiers à moyens, avec alternance des bandes à coloration rosâtre à blanchâtre et des bandes à minéraux sombres. La roche est partiellement altérée, les cristaux noirâtres développent une structure en forme des yeux suite à leurs torsions. Mesure structurale de la foliation : N70°E/42°SE. Il s’agit probablement d’un gneiss.
 

 

 

 

KM34

 

 

 

7°49’49,2 »

 

 

 

22°40’20,5 »

 

 

 

875

Roche à grains fins, à prédominance des minéraux sombres, mais contient aussi des minéraux clairs. La roche présente une foliation fruste, un faciès nouveau tend à se développer suite à une altération dans sa partie superficielle. Signalons aussi la présence des filons de quartz qui sont parallèles entre eux, et d’orientation N68°E/50°SE. Il s’agit probablement d’un gneiss.
 

KM35

 

7°49’29 »

 

22°40’21,3 »

 

882

La roche a les mêmes caractéristiques que le KM34, qui est aussi recoupée par un filon de quartz de mesure structurale N98°/21°SW. Il s’agirait probablement d’un gneiss.
 

KM36

 

7°48’55,3 »

 

22°40’27 »

 

896

Affleurement d’une roche foliée fruste, avec présence d’une schistosité plissée à la surface de l’affleurement. Mesure structurale de la foliation : N43°E/38°SE. Il s’agit probablement d’un gneiss.
 

KM37

 

7°48’54,2 »

 

22°40’27,6 »

 

895

Roche de couleur grise à rosâtre avec des grains broyés. Présence des cristaux noirs allongés avec développement d’une veine d’oxyde de fer. Observation d’un micro plissement sur l’affleurement. Il s’agit probablement d’une mylonite.

 

 

 

 

 

 

 

KM37’’

 

 

 

 

 

7°48’51,7 »

 

 

 

 

 

22°40’28,1 »

 

 

 

 

 

894

Présence d’une faille normale sur l’affleurement du Mont Ikinia, d’orientation N133°/43°SW. Le massif a probablement subi deux phases déformations : à l’issue de la première s’est créé une cassure suivie d’un remplissage hydrothermal (filonien) orienté NE-SW ; puis une deuxième déformation qui a donné une cassure perpendiculaire à la première sans remplissage. Cette deuxième déformation est peut-être à l’origine de la mylonitisation des roches de la partie supérieure du Mont Ikinia.
KM387°48’46,2 »22°40’29 »903Roche à granulométrie moyenne, et de coloration noirâtre à grisâtre.Il s’agit probablement d’un granite.
KM397°48’47,5 »22°40’30,5 »893Présence d’une roche massive de granulométrie grossière à moyenne, de coloration blanchâtre à noirâtre. Il s’agit probablement d’un granite.
 

 

 

 

 

KM42

 

 

 

 

7°48’50,1 »

 

 

 

 

22°40’35,5 »

 

 

 

 

586

Affleurement d’une roche de couleur grise à noire, à minéraux broyés recoupé par un filon dont la mesure structurale est N72°E/43°SE. Il s’agit probablement d’une mylonite.

 

 

Pour citer ce mémoire (mémoire de master, thèse, PFE,...) :
Université 🏫: Université de Kinshasa - Faculté des sciences Département des géosciences
Auteur·trice·s 🎓:
KANGOMBE BATUKWA Benjamin

KANGOMBE BATUKWA Benjamin
Année de soutenance 📅: Mémoire présenté et défendu en vue de l’obtention du titre de Licencié en Sciences Géologiques - 2022
Rechercher
Télécharger ce mémoire en ligne PDF (gratuit)
Vous pouvez consulter tous les pages de ce mémoire ici.
Télécharger le mémoire Contribution à l’étude pétrographique, géochimique et minéralographique des formations de Kabanda-Musefu et ses environs pdf

Si le bouton de téléchargement ne répond pas, vous pouvez télécharger ce mémoire en PDF à partir cette formule ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll to Top