Valeurs des compléments introduits par la préposition à - WikiMemoires

Valeurs des compléments introduits par la préposition à


Valeurs des compléments introduits par la préposition à

II- Valeurs des compléments introduits par « à » :

La préposition « à » possède sa valeur du complément circonstanciel qu’elle introduit. Le sens à donner au complément détermine le choix de telle ou telle préposition.
Ainsi la préposition  » à  » peut marquer :

1- Le temps :

Exp.: – Je viendrai à 6 heures.

– A ce moment, il disparut.
Dans le 1erexemple la préposition « à » marque la direction dans le temps et dans le 2ème une valeur de concomitance.

2- Le lieu :

Exps. : 1- Il va à Paris.

2- Elle est à la cuisine.
3- Prendre un fruit à un arbre.
4- Arracher quelqu’un à la mort.
La préposition « à » dans la 1ère phrase marque la direction vers le lieu où il va « à Paris « . Dans la 2ème la situation ou le lieu où elle se trouve (la cuisine).Pour la 3ème l’extraction et la 4ème l’éloignement.

3- Le but :

Exp.: mener quelqu’un à la ruine

Le choix de la préposition à est dicté par le verbe. Celui ci exige d’être complété, mais ne peut l’être directement, donc la préposition intervient pour rattacher ce complément au verbe.

4- La destination :

– Exp.: salle à manger

Valeurs des compléments introduits par la préposition àLa préposition « à » met en relation 2 éléments syntaxiques de nature différente nom et verbe à l’infinitif. Ce dernier assume la fonction de complément déterminatif du substantif salle. A dans cette exemple à une valeur de destination elle montre que cette salle est destinée à manger.

5- La conséquence :

Exp.: laid à faire peur

Le groupe à + infinitif + peur détermine l’adjectif laid. Il exprime un rapport de conséquence c’est à dire que la personne dont on parle est laide à tel point qu’elle fait peur.

6- L’attribution :

Exp.: il faut rendre à césar ce qui appartient à césar.

Cette phrase se compose de 2 verbes rendre et appartenir le 1er exige un complément d’objet direct (COD) et complément d’objet second (COS) on dit rendre quelque chose à quelqu’un quant au second il nécessite un complément d’objet indirect (COI) puisque c’est un verbe transitif indirect.
Il s’agit donc dans ces 2 phrases d’une matrice et d’une subordonnée relative substantive qui a pour fonction un complément d’objet direct.

7- Le Moyen :

Exp.: travail à l’aiguille

Les 2 substantifs sont reliés au moyen de « à ». Son régime est un nom déterminé spécifiquement. Pour le sens la préposition à permet de montrer par quel moyen le travail s’effectue.
La préposition « à » Emplois et Valeurs


Abonnez-vous!
Inscrivez-vous gratuitement à la Newsletter et accédez à des milliers des mémoires de fin d’études !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!