Le développement local : objectifs, acteurs, rôles et outils

Le développement local : la définition et l’origine

Université Moulay Ismail

Faculté des Sciences Juridiques
Economiques et Sociales

Mémoire de Licence – Option: Economie & Gestion
Le développement des NTIC au Maroc: Apport économique et contraintes réelles, cas des métiers de l'offshoring
Le développement des NTIC au Maroc:

Apport économique et contraintes réelles, cas des métiers de l’offshoring

Encadré par:
Mr.Mustapha SERHANI

Préparés par:
Khalid E. & Zhor H . & Mohamed C.

Année universitaire:
2009-2010

 

Introduction générale

C’est vers la fin des années 50, qui prend forme la théorie de développement local, par John Friedman et Walter Stahr.

Certes, le développement local est une approche volontariste axé sur un territoire restreint, qui conçoit le développement comme une démarche partant du bas privilégiant les ressources endogènes.

Elle fait appel au traditions industrielles locale et insiste locales et sur le recours à des modalités coopératifs, il possède une référence politique et économique qui prend son essor avec les politiques de décentralisation des années 80.

La crise multiforme des années 70, les profondes modification de l’économie( mondialisation, la libération des échanges, la globalisation,…) et notamment les formes qui prend, la compétitivité renversent les modes de production pour laisser la place à l’apparition des modes spécifiques de développement économique, et territoriales fondés sur des systèmes productifs locaux (SPL) flexibles et dynamiques.

Dans cette nouvelle optique de développement, les petites et moyens unités de production (PME), ou les pôles de développement semble mieux à même de porter que des macro-unités.

En effet, ces systèmes ont pour objet de corriger le déséquilibre issu de la crise des années 70 et 80, et fameux adage « pense globalement agir localement ».

Ceci dans le cadre d’une économie libérale, socialement responsable arrosée par l’interventionnisme de l’Etat qui apparaît comme acteur politique, les PME comme acteurs clé, le secteur bancaire et les organismes professionnels comme acteurs stratégique et la société civile comme acteur guide, tendant vers plus d’émancipation de responsabilité et de décentralisation moins de bureaucratie.

L’enjeu, certes, parait de taille, en égard à l’environnement contraignant dans lequel opèrent les PME. Mais ne serait nullement entendre que y accéder relevé de l’importance.

Or pour mieux cerner la problématique de « PME et développement local » dans le nouvel ordre économique mondiale, nous avons proposés d’analyser ce thème en trois partie :

  1. En premier partie, et après avoir éclairer la notion si complexe, les outils, les objectifs de développement local;
  2. le processus de décentralisation apparaît comme une démarche importante à la réflexion à ce sujet, ensuite nous essayons de décrire les principes et
  3. les conditions d’une nouvelle stratégie de développement local (chI).

Ainsi, et on se basant sur des cas concrets réussis en France et en Italie, la question des systèmes productifs locaux (SPL) a parait nécessaire (chII).

Ensuite, et dans une seconde partie, nous analyserons la notion de PME par une présentation des approches de définition de cette catégorie d’entreprise, et leur aspect spécifique (forces et faiblesse). (chI).

L’analyse de leur poids dans le tissu économique Marocaine va nous permettre d’apprécier les potentialités qu’elles offrent au développement local (chII).

En fin, dans la 3ème partie, et pour illustrer et appuyer notre recherche et donc mieux détecter la réalité du développement local basé sur les PME, il était nécessaire d’envisager une étude empirique partant sur le cas de la région Meknès-Tafilalt, ce qui nous a permis d’apparier les perspectives de la politique de développement local.

Table des matières

Introduction Générale
1er partie: Analyse de Développement local
Chapitre I: Les principes et les conditions de développement Local
Section 1: Définition, objectifs, acteurs et outils de développement local
A- origine et définition de développement local
B- Acteurs et leurs rôles
C- Objectif et outils
Section 2: Décentralisation et développement local
Section 3: Les conditions de développement local
A- les conditions relatives aux acteurs et à leur mobilisation
B- Les conditions relatives à la gestion développement local
Section 4: Les principes du nouveau stratégie de développement
A- Une politique fondée sur les nouveaux principes d’action
B- Un développement qui fait appel à des outils spécifique
Chapitre II: Les Systèmes productifs locaux
Section 1: La notion de système de production localisé
A-Les caractéristiques des systèmes de production localisés
B-Les dynamiques d’agglomération d’entreprise dans les différentes régions du monde
C-Les systèmes de production localisés comme réponse à des nouveaux défis
Section 2: SPL et territoire de développement
A-Repensez-la gouvernance locale
B- La gouvernance locale à l’épreuve
C- Entrepreneuriat et innovation
Section 3:quel SPL à la région Meknès-Tafilalt
A- Les potentialités touristiques
B- Les potentialités forestiers (filiers bois), agro-alimentaires et artisanales42
a- SPL Filière bois
b- un SPL autour l’artisanat
c- un SPL autour des produits Maraîchères et fruitières (pomme et pomme de terre)
2ème partie: L’Analyse de PME dans le Développement local
Chapitre I: La PME au Maroc: ses différentes définitions, des composantes et ses aspects spécifiques
Section1:La PME problème d’identification et de définition
I- La PME dans les pays développés
A- Critères de définition de la PME dans les pays développés
B- La PME selon le critère de l’emploi dans quelques pays développés
C- La PME dans les pays en Développement
Section 2: Les caractéristiques et les principes de définition de la PME au Maroc
A- Définition financière de la PME
a La procédure simplifiée accélérée (PSA)
b Le programme d‘assistance intégré
B- La définition économique de la PME
C- La PME au Maroc
a La définition selon la charte de la PME
b Agence national pour la promotion de la PME
Section 3: Les aspects spécifiques de la PME
A- Les atouts de la PME
a L’efficacité
b La flexibilité
c Le dynamisme
d Les relations sociales
B- Faiblesses de la PME
a Les difficultés financières
b Les problèmes de gestion
c Autres problèmes
Chapitre II: La réalité du poids des PME dans le Développement local à Meknes-Tafilalt65
Section1:Poids des PME dans la politique économique
Section 2: Le rôle des PME dans le tissu économique et social70
A- La contribution à l’emploi
B- La contribution à la redistribution des revenus
C- La contribution à la formation intérieure du capital
D- La sous traitance
Section 3: Les potentialités de développement du secteur PME à Meknés-Tafilalet
A- Meknés-Tafilalet en chiffre
1- Les ressources naturelles et minières important
a Le milieu naturel
b Gisements miniers importants
2- population et infrastructure
a Population
b Infrastructure
3- Secteur porteurs de l’économie régional
a Agriculture
b Industrie
c L’artisanat
d Tourisme
B- Action de promotion et grand projet de la région
1- promotion des PME au niveau Régional
a création de l’agence nationale pour la promotion de la PME81
b Le centre Régional d’investissement: acteur du dispositif de développement régional82
2- La PME entre la ville et la compagne
3ème partie: Etude Empirique
Section 1: L’observation d’un Echantillon
A- Objet et méthodologie de l’enquête
a Objet de l’enquête
b Méthodologie de l’enquête
Section 2: Les résultat de l’enquête
A- L’identification des entreprises enquêtée
B- Environnement interne de PME
1- Structure organisationnelle
2- Le niveau d’étude des dirigeant
3- La formation
4- L’origine d’approvisionnement
5- La destination de produit
6- L’évolution du marché
7- L’Innovation
C- Environnement externe de PME
1- Relation PME – acteurs publics
2- Le partenariat
3- La coopération entre les PME
4- La concurrence territoriale
5- La concurrence et le développement
6- Le financement
7- Le système fiscal
8- L’ouverture
Conclusion de l’enquête
Conclusion Générale

Quels sont les principes du développement local ?

Chapitre I:

Les principes et les conditions du développement local

Introduction

Le concept de développement local est né il ya une vingtaine d’années de la prise de coscience suivante:

Les politiques d’aménagement du territoire mises en oeuvre pour corriger les grands déséquilibres géographique et socio-économique ne peuvent trouver leur éfficacité qu’en s’appuyant sur une organisation des volontés locales (logique de territoire).

Elle est évident, la problématique du développement local, du partenariat et de participation des acteurs concerne fondamentalement, la relation de l’Etat et de la collectivité locale aux opérateurs de la socièté globale en termes de management, de division des rôles et de mécanisme de prise de décision.

Tout d’abord nous affirmons que le développement local est un processus dynamique et évolutif qui nécessite une mise à contribution de tous les acteurs locaux.

Cette perception qui a été partagée par l’ensemble des intervenants, implique néanmoins principe d’importance majeure: La reconnaissance de l’autre partenaire patentiel.

Ainsi notre chapitre s’articule autour de trois axes principales:

Le premier axe est relatif aux acteurs, outils, et objectifs de dveloppement local, (section I) au second…

Axe nous mettons l’accent sur le concept de la décentralisation (section II), en troisièmes et dernière axe nous pouvons dire que la réussite d’un telle projet de développement nécessite l’application de certain conditions (section II) et aussi l’adaptation des nouvelles stratégies de développement (section IV).

C’est quoi le développement local ?

Section I:

Définition, acteurs, objectifs et outils de développement local

A- Origine et définition du développement local

Il existe de multiples définitions de développement local. On peut par exemple citer les définitions suivantes(1):

« Le développement locale est un processus de diversification et d’enrichissement des activités économiques et sociales sur un territoire, à partir de la mobilisation et la coordination des ressources et de ses énérgies » Xavier Greffe.

Définition du développement local selon le PNUD

« C’est l’oeuvre de réalisation visant à amétiorer d’une manière durable les conditions de vie de populations résidant dans un éspace déterminé, sur les plan institutionnel, géographique ou culturel » PNUD

De manière générale, on s’accorde à dire que le développement local est l’expression d’une solidarité créatrice de nouvelles relations sociales et de la volonté des habitants d’un territoire de valoriser les richesses locales (au sens large) en faveur du développement économique, social, et culturel.

Au Maroc, où le fonctionnement de l’Etat est de tradition très centralisé, le développement local trouve une réfêrence politique et économique à partir de l’indépendance, et notamment avec la politique de décentralisation amorcée dans les années 70.

Le pouvoir central avant l’indépendance.

Avant 1912, la structure sociale était basée sur la famille, le douar, la fraction, la structure était quant à elle baseé enssetiellement sur la jmâa et l’amghar.

Durant le protectorat, on assiste à la création de régions civiles et de régions militaires, l’objectif n’étant pas le développement du territoire mais le contrôle des populations.

Il s’agissait alors d’un système basée sur la déstructuration des fondements de la société pour mieux la contrôler.

L’organisation actuelle

Actuellement, L’organisation territoriale est basée sur deux processus: La déconcentration et la décentralisation.

Le Maroc a notamment inauguré dés 1959 la pratique de l’autonomie locale avec la mise en place de 800 collectivités territoriales de base.

La charte de 1960 annonce le début du processus de décentralisation, mais les contrôles a priori et a postriori ont limité l’initiative des élus locaux. Cette situation a perduré jusqu’en 1976.

Entre temps, la planification a contribu à affirmer l’idée régionale, qui s’est peu à peu imposée sur le plan économique.

Lire aussi : La décentralisation et les conditions de développement local

Durant le plan 1968-1972, l’intégration d’une approche d’aménagement du territoire visant à réduire les déséquilibres spatiaux à amené à la création de 7 régions écnomiques(2).

La région est considéré comme un ensemble de provinces qui, sur les plans tant géographique, qu’économique et social entretiennent, ou sont susceptibles d’entretenir, des relations de nature à stimuler leur développement.
développement local

La charte de 1976 va conférer au conseil communal le droit de définir le plan de développement économique et social de la commune, conférmément aux orientations et objectifs retenus par le plan national…la décentralisation vise en effet à renforcer l’éfficacité économique; or ses effets sur le développement économique et social resteront très limités.

Les disparités régionales demeurent fortes du fait de:

  • L’absence d’échelons intermédiaires,
  • D’un faible niveau de déconcentration de l’administration

Le discours royal de 1984 se prononcera en faveur de la refonte du statut de la région, en créant des structurs régionales, financières et administratives.

La constitution de 1992 va ériger la région au rang de collectivité locale, ce qui doit favoriser l’intérêt pour la chose locale.

En 1997, le territoire national est restructuré en 16 régions, dotées de la personnalité morale et de l’autonomie financière; les prérogatives qui lui sont octroyées sont susceptibles d’en faire un instrument efficient de développement régional et local.

En 1999, un nouveau concept de l’autorité est décliné. Le Wali devient le véritable animateur du territoire.

Son champ d’intervention s’élargit à l’action sociale et à la protection de l’environnement.

Parallèlement, on voit émerger un nouvel esprit de partenariat avec la société civile.

(1)(2) – Sites, engda.org.ma

La mise en place de commissions régionales et de commissions locales de l’investissement auprès des Walis et des gouverneurs, puis des centres régionaux d’investissement, répond à une volonté d’efficacité dans le processus de développement.

Développement local : objectifs, outils, acteurs et leur rôle

B- Les acteurs du développement local et leurs rôles

Le  passage du culturel à l’économique montre une voie de constitution de l’acteur local.

Des individus et des groupes entrent sur la scéne local (3).

Ils devienent au présent, porteurs de l’identité collective et raménent au présent, la conscience d’appartenir à une histoire commune.

Mais en même temps, ils proposent d’autres voie de développement de la société locale et agissant sur les représentations courantes et les idées reçues(4).

Ces acteurs doivent convainere de la pertinence du projet et surtout de sa valeur alternative.

A travers l’action, l’acteur transforme durablement la logique du système d’action, d’une part, de nouveaux enjeux se dégagent au fur et à mesure que l’action atteint ses objectifs, un système d’alliance et d’opposition se constitue autour du mode de gestion des acquis économique et sociaux.

D’autre part les acteurs se positionnent différement dans le système, ils montrent des compétences qui débordent leurs savoirs professionnels et constituent de nouveux réseaux d’action collective.

D’après ce que nous avons déjà cités la réussite d’une telle développement local nécessite la collaboration de tous les opérateurs et les intervenants au niveau local et la mobilisation de toutes énergies, ainsi deux groupes d’acteurs peuvent être distingués :

Les acteurs publics à savoir

  • Les collectivités locales

Ce sont, les communes, les provainces et les perfectures et régions,(5) elles agissent par l’intérmédiaire des assemblées provinciales, préfectorales, communales et régionles.

Elles sont considerées par tous les analystes comme le levier puissant de développement local.

  • L’Etat

Il s’agit des organes centraux des pouvoirs publics notamment le gouvernement.

A noter que l’Etat, acteur du développement local, dans le contexte actuel marqué par la mondialisation, la globalisation est appelé à assumer le rôle de maillon intermédiaire entre le niveau supra-national, par l’intégration dans un bloc solide capable d’affronter la rude concurrence génée par ce nouveau contexte, et le niveau infra-national à travers la promotion du développement local et l’adaptation des conditions locales aux exigences de la globalisation.

  • Les services exterieurs des départements ministeriels

Ce sont des organes déconcentrés du gouvernement appelées à concerter avec les collectivités locales et servir de relais du gouvernement au niveau local.

Les acteurs privés du développement local

Ils concernent les entreprises, le secteur bancaire, les organismes professionnels, les associations culturelles etc…

Développement local

A ce niveau, les PME (petites et moyennes Entreprises) représente la pièrre angulaire en égard à leur poids dans le tissu productif à leur atouts et aux potentialités qu’elles offrent pour le développement local.

Autres acteurs 

Qui sont notament :

  • Les ONG internationales ;
  • Les organisations multilatérales : agences des nations unies, banque mondiale.
  • La coopération décentralisée, qui commence à être un moyen privilégié le transfert de connaissances, de moyens et de compétences.

En fait, le développement local exige la participation efficace et dynamique de tous les citoyens et la mobilisation d’un ensemble d’outils.

C- Les objectifs du développement local et ses outils

Parmi les principales objectifs de développement local on trouve en premier lieu, la mobilisation de toutes les potentialités dont dispose un territoire donné pour dynamiser les activités productives et améliorer le niveau de vie des citoyens de ce même territoire.

En deuxième lieu, il s’ageit de l’élaboration et la fonctionnement des projets de développement local qui crées une synergie entre(6) :

  • Les potentialités de ce territoire à savoir les ressources agrécoles, industrielles, touristiques, culturelles et écologiques.
  • Ses ressources humaines (dynamisme et qualification, esprit d’entreprise et richesse culturelles des population locales).
  • Son insertion dans les orientations de l’aménagement du territoire (infrastructures de communication, grandes orientations économiques).

En troisième lieu, il s’agit donc d’opérer une répartition rationnelle et inteligente des rôles sur le plan territorial entre les acteurs publics: gouvernement, collectivités locales, services exterieurs des déppartements ministériels…etc.et les acteurs privés :

Secteur privé, les organismes professionneles ect… en vue de lutter contre les déséquilibres socio-spatiaux hérités et harmoniser spatialement les actions du développement dans le cadre d’un véritable plan d’aménagement du territoire.

(3)- Arocena «Développemnet par l’intive locale» P. 214
(4)- Arocena «L’acteur dans le système d’action locale» P.105
(5)- L’art 93 de la constitution revisée de 1996.
(6)- Bernard brunet « Le Développemnet local : un concept mais aussi une pratique».

Pour la réalisation de ces objectifs, des outils, des méthodes et des métiers spécifiques ont été developpés puis affinés par l’expérience :

Le diagnostic, point de départ de toute démarche de developpemnt local, il s’appuie généralement sur une étude pluri-disciplinaire et exhaustive des forces et des faiblesses du territoire.

  • Le projet global qui doit être élaboré consensuellement par les partenaires, dégager des lignes de force et des priorités à moyen et long terme « intégrer » les différentes fonctions du territoire dans une optique de développement « durable ».
  • L’animation, portée par les techniciens du développment, femmes et hommes « à tout faire » dont la mission consiste tout à la fois faire émerger les projets, les financer et les accompagner tout en « manageant » une dynamique du territoire et la relation entre ses différents partenaires :
    • La formation – Développement, concept de formation pluridisciplinaire, pas systématiquement qualifiante, mais conçue sur mesure et au coup pour accompagner la réalisation des projets.

Pour citer ce mémoire (mémoire de master, thèse, PFE,...) :
La première page du mémoire (avec le fichier pdf) - Thème :
Développement des NTIC au Maroc : Apport économique et contraintes
Université :
Université Moulay Ismail - Faculté des Sciences Juridiques
Année de soutenance :
Economiques et Sociales - 2009-2010
Télécharger ce mémoire en ligne PDF (gratuit)
Rechercher
Publier!
Publier son mémoire de fin d’études ! - WikiMemoires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut